AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070146642
208 pages
Éditeur : Verticales (09/10/2014)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Philippe Artières, historien passionné d'art contemporain et de littérature fragmentaire, laisse dans cet ouvrage libre cours à ses désirs secrets de chercheur, dans une approche de l'Histoire joyeusement savante, personnelle et insolite. Réunissant de courts textes très divers, Rêves d'histoire propose une anthologie de rêveries ou, plus exactement, de " désirs d'histoire " encore non explorées. On y trouvera donc des idées brutes, des pistes incongrues, des domain... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MarianneL
  06 novembre 2014
Comment travaillent les historiens ? se demande Philippe Artières en s'interrogeant sur sa propre pratique, et en nous livrant ses rêves inaboutis d'histoire, ses envies naissantes abandonnées et partagées dans ce livre afin de «faire circuler les idées, de les soumettre à la critique, de provoquer des rencontres aussi», pour «éprouver ses rêves à la réalité des lecteurs» ; ces rêves qui «déclinent une même question, suivent une identique obsession : écrire une histoire de l'infra-ordinaire.»
Ces rêves d'histoire, une trentaine de pistes évoquées en quelques pages d'une brièveté évidemment frustrante, plongent dans les traces, souvent écrites, du quotidien. Une excitation proche du vertige s'empare du lecteur curieux, en imaginant une histoire des routes, un de mes grands sujets de rêves autour de L'Odyssée et de la mythologie Nord-Américaine depuis de nombreuses années, en découvrant un embryon d'histoire des impostures, rêve dont le point de départ est les scams nigéro-ivoiriens, et qu'on pourra poursuivre en fiction en lisant le recueil collectif « Hoax » paru aux éditions Ère, le point de départ d'une histoire des navires composée à partir de leurs écritures de bord, d'une histoire de la cloison, et de l'intimité, autour de ces lieux de paroles cloisonnés que sont le confessionnal, le parloir et l'hygiaphone, ou encore d'une histoire des cartes sonores ou des biographies subies.
«Le moment où un nouveau projet émerge est semblable à une ivresse : on se dit soudain qu'il faudrait faire l'histoire de tel ou tel événement, travailler sur telle ou telle notion, enquêter sur telle ou telle figure, entreprendre telle ou telle archéologie. Des interdits tombent, les repères s'estompent, on se laisse aller vers un ailleurs.»
Accueillant les apports de toutes les disciplines, et les traces souvent fragmentaires du quotidien, l'histoire rêvée par Philippe Artières n'est pas une matière objective et sèche, mais un objet de désir, le creuset fécond d'une pensée critique et le lieu d'un récit.
«Rêver n'est pas renoncer, bien au contraire.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MarianneLMarianneL   06 novembre 2014
Le présent volume se donne à lire comme un carnet où se succèdent quatre dossiers – objets, pratiques, lieux et traces – comme autant de tiroirs à tirer, de cartons à ouvrir, d’enveloppes à décacheter. Car c’est bien de cette trouble émotion de celui qui cherche que ce livre rend compte.
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Philippe Artières (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Artières
Emmanuel Couly reçoit Philippe Artières et Emmanuelle Giry d'après "Mai 68 dans les archives du pouvoir." Editions de l'Iconoclaste dans la Galerie du Parlement des Archives nationales. Qu?il ait été contemporain ou non des événements, chacun s?en construit sa propre image. Mai-68 fascine, réjouit, repousse, irrite, avec ses dix millions de grévistes, sa jeunesse dans la rue, son service public à l?arrêt et son économie paralysée. Mais la voix de l?État, elle, reste méconnue.
Et pourtant, en ce printemps-là, le pouvoir gère cette crise sans précédent qui menace de le déstabiliser. Les archives donnent une lecture de l?événement à partir du bureau du président, des ministres, des préfets, des forces de l?ordre, des patrons, des partis : elles sont la trace de chacun de leurs gestes? Des centaines de mètres linéaires de documents permettent de mesurer en creux ce que fut la contestation. Ils donnent à voir les rouages de l?État et l?ensemble des processus de décisions qui tentèrent d?enrayer les conflits.
On y comprend comment un gouvernement réagit face à une grève générale, comment il s?efforce de fonctionner et d?imaginer des réponses politiques, sociales et répressives à mettre en ?uvre. Télégrammes, fiches de surveillance des étudiants et des ouvriers, rapports de police, manuscrits de De Gaulle et de Pompidou, notes internes des ministères? constituent l?autre mémoire de 68.
+ Lire la suite
autres livres classés : récit historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2158 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre