AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369741978
Éditeur : Akata (13/04/2017)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 74 notes)
Résumé :
Ayukawa a fait son choix et il semble irrévocable. Tsugumi a encore du mal à le croire, et pourtant… Kore-éda, resté dans l’ombre jusque-là, pourrait bien en profiter pour passer à l’action. Pour ne rien arranger, la jeune femme va également apprendre une autre nouvelle qui va profondément la bouleverser. Son quotidien bascule et… Le temps qu’Ayukawa réalise son erreur, ne sera-t-il pas trop tard ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  12 avril 2018
Ayukawa, malgré ses sentiments pour Kawana, a rompu avec la jeune fille. Persuadé qu'il ne sera qu'un fardeau pour elle et qu'il la rendra malheureuse, il préfère mettre fin à leur relation. Kawana, effondrée, se plie à sa décision.Mais les deux jeunes gens sont toujours amenés à se croiser dans le cadre de leur travail. Kore-Eda, l'amoureux transi de Kawana jusque-là resté dans l'ombre, va alors profiter de cette situation pour se déclarer tandis que la jeune fille apprend une nouvelle qui remet en cause beaucoup de choses dans sa vie.
Ce quatrième tome de "Perfect world" met cette fois-ci l'accent sur les sentiments d'Ayukawa et de Kawana, tandis que le sujet du handicap passe au second plan par moment. La jeune fille est vraiment au centre de l'histoire, tant dans ses relations amoureuses que familiales. L'heure des choix a sonné et alors qu'Ayukawa semble enfin réaliser qu'il doit lui aussi se remettre en questions et dépasser ce mur invisible qui le sépare des gens valides, la jeune fille prend un nouveau tournant dans sa vie. Entre la famille de Kawana et sa rupture avec Ayukawa, on frôle parfois le pathos et parfois le mélo. Mais on frôle juste car l'histoire reste belle et réaliste
Les dessins, avec un graphisme toujours simple mais très doux, collent très bien avec cette histoire d'amour contrariée.
Alors ? Que va-t-il advenir de nos deux amoureux ? Ce quatrième tome laisse une porte ouverte sur le suivant avec une fin qui pique notre curiosité.
Un manga à l'histoire classique mais suffisamment bien ficelée pour qu'on s'attache aux personnages et qu'on en redemande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Palmyre
  22 août 2017
Quatrième tome de la série, et sincèrement je la trouve assez réaliste. En même temps, elle a reçu le grand prix Animeland du meilleur shôjo 2016, et c'est mérité, je pense.
La thématique sur le handicap est bien abordée jusqu'aux détails les plus intimes parfois. Ce ne doit pas être évident à vivre et certainement encore difficile à former un couple. Et j'espère que dans les prochains tomes, Ayukawa et Kawana vont vaincre les obstacles.
J'ai hâte de découvrir la suite.
Commenter  J’apprécie          140
Under_the_Moon
  03 mai 2018
Ayukawa et Tsugumi sont séparés, c'est maintenant un fait.
Si tous deux tentent comme ils peuvent de donner un sens à ce fait et de faire face aux sentiments et pensées que cela fait surgir, cette séparation n'est pas perdue pour tout le monde...
Un tome qui fait réfléchir sur les sentiments qu'on ne s'autorise pas à exprimer et qui nous empêche parfois d'avancer.
Toujours d'une grande justesse.
Commenter  J’apprécie          90
BulleShojo
  06 mars 2019
Le tome 3 se terminait probablement de la pire des manières qui soit, surtout pour la fleur bleue que je suis, du coup, je suis partie avec un réel a priori quant à ma lecture du tome 4… Oui, je n'aime pas quand un couple est contrarié à ce point…
« Notre relation est terminée »
Ayukawa, poussé par ses angoisses et ses doutes, prend la décision radicale de se séparer de Tsugumi… Cette annonce va bien évidemment être un énorme choc pour Tsugumi qui ne s'y attendait pas du tout et doit encaisser la douleur cette demande, elle s'effondre de chagrin. Dans un sens, je comprends le choix d'Ayukawa, il ne veut pas être un fardeau pour celle qu'il aime mais ils n'ont pas vraiment testé la vie à deux, Tsugumi aurait pu trouver ses marques et cela aurait pu fonctionner. Mais non, il veut que leur histoire s'arrête alors qu'elle vient tout juste de commencer. Tsugumi accepte la séparation qui est d'autant plus douloureuse qu'Ayukawa et elle sont menés à se côtoyer dans le cadre professionnel ayant des projets en commun, ce qui n'aide pas vraiment à tourner la page. Tsugumi souffre et Ayukawa également, il est dans le doute d'avoir pris la bonne décision concernant la rupture, était-ce réellement le bon choix à faire ? Dans le même temps, Tsugumi se retrouve confrontée à la santé déclinante de son père et prends la décision de retourner vivre dans sa ville natale, elle met ainsi de la distance entre elle et Ayukawa… C'est probablement la meilleure décision qu'elle pouvait prendre dans ces circonstances, elle se rapproche de sa famille et s'éloigne de la personne qui lui a brisée le coeur. Et voilà, à peine ensemble, les voilà qui prennent déjà des chemins différents… Au final, les doutes et les regrets ne quittent pas Ayukawa et alors que sa décision semblait irrévocable, il souhaite faire marche arrière mais est-il encore temps ou a-t-il laissé sa chance ? Et contrairement à ce que j'aurai pu penser c'est Tsugumi qui met un point final à leur histoire mais il faut dire que c'est quelqu'un d'honnête et que les choses ont changé pour elle. le seul reproche que je pourrais faire à la mangaka c'est d'aller un peu trop vite sur ce pan de l'histoire.
« Cette fille n'est pas la femme qu'il te faut ! Que tu sois handicapé ou non ! »
Cette rupture est l'occasion pour Koré-Éda de se mettre en mouvement, il attendait patiemment son moment pour déclarer ses sentiments qui n'ont pas changé depuis le lycée. Définitivement, je ne peux pas détester ce personnage, il a toujours été correct avec Tsugumi et n'a jamais dénigré Ayukawa. Il a été présent pour soutenir Tsugumi, c'est sans doute sa présence qui a permis à ce qu'elle ne s'effondre pas car il a su l'écouter. Non, je ne peux définitivement le détester, même s'il avoue de vouloir faire passer égoïstement ses sentiments en premier, il sait qu'elle est amoureuse d'Ayukawa mais lui ne veut que son bonheur et il attendra patiemment qu'elle tombe amoureuse de lui. C'est maintenant le moment de parler de Nagasawa, et ma première impression semble se confirmer au fil de ma lecture, elle est juste détestable, je n'arrive pas à avoir de compassion pour elle. Alors oui, cela se voit comme le nez au milieu de la figure qu'elle est amoureuse d'Ayukawa mais sa façon de faire ne la rend vraiment pas sympathique et même sa déclaration m'a laissée de marbre. Si je devais faire un classement des personnages qui me sont antipathiques, elle serait sur le podium.
Une nouvelle fois Aruga Rie livre un tome équilibré et joue avec nos nerfs avec une fin de tome surprenante et qui promet une confrontation qui risque de fortement ébranler Tsugumi.
Lien : https://www.bulle-shojo.fr/b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zazimuth
  12 avril 2018
Ayukawa a rompu avec Kawana... pour la libérer... et selon les voeux du père de celle-ci.
Koré-Eda a soutenu celle qu'il aime sans rien attendre en contrepartie mais la jeune femme est sensible à son attention constante.
Dans ce volume, on replonge un peu dans le passé quand ils étaient lycéens. La vocation d'Ayukawa pour l'architecture, la passion de Kawana pour le dessin...
Chaque fois qu'ils se recroisent, à l'inauguration d'une maison et au mariage d'une camarade de lycée, leurs coeurs leur rappellent néanmoins qu'ils s'aiment.
J'ai trouvé intéressant d'entendre Miki raconter de son point de vue. On découvre aussi que Melle Nagawa intervient dans les relations de l'architecte sans réelle raison professionnelle.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   12 avril 2018
Même des marches hautes d'une dizaine de centimètre... m'empêchent d'aller ne serait-ce qu'au supermarché voisin.
Quand on pense qu'il y a deux millions de gens en fauteuil roulant dans le monde... soit deux millions de personnes entravées dès qu'elles veulent sortir de chez elles... et avec le vieillissement démographique... le nombre de gens à mobilité réduite va encore augmenter !
Finalement, tout le monde sera concerné, un jour ou l'autre. (p.152)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PalmyrePalmyre   21 août 2017
Si tu ne lui fais pas part de ce que tu éprouves, tu resteras toujours enfermé sur toi-même.
Commenter  J’apprécie          150
ColibrilleColibrille   22 avril 2017
Notre dernier voyage m'a brisé le coeur. Et pourtant, il restera à jamais un souvenir inoubliable. Ce jour-là, les cerisiers ployaient sous la neige. Je les ai imaginés sans cette masse blanche pesant sur leurs branches. Je souhaite qu'à travers ce tableau ils puissent vivre éternellement.
Commenter  J’apprécie          40
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   17 avril 2017
"En effet, en prenant conscience de leur handicap, les invalides se créent une barrière de l'esprit, un mur invisible qui les sépare du reste du monde. Cette barrière rend difficiles les relations avec autrui, notamment avec les personnes valides. Je voudrais créer un lieu où personne ne ressentirait de gêne, où chacun se sentirait parfaitement à l'aise."
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   17 avril 2017
"Les personnes handicapées sont gênées en public, bien plus que vous ne pouvez l'imaginer. Pour créer l'habitat idéal, il faut prendre en compte ce qu'ils ressentent dans leur chair et pas simplement au niveau de la conception même de la maison."
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avez-vous bien lu Perfect World ? TP.CM

Qui est le personnage principal ?

Tsumori Chisato
Akane Tsunomori
Tsumugi
Tsugumi

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Perfect World, tome 1 de Rie ArugaCréer un quiz sur ce livre

.. ..