AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809714579
Éditeur : Editions Philippe Picquier (02/01/2020)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Au soir de son départ à la retraite, monsieur Takewaki s'effondre dans la rue, les bras chargés de fleurs. Il est admis en soins intensifs à l'hôpital. A son chevet se succèdent bientôt médecins, infirmières, amis et proches, les remords autant que les regrets. Mais, bientôt, alors qu'il s'enfonce dans un profond coma, son esprit l'entraîne hors de son corps, dans une échappée belle à la redécouverte de son ancienne vie, à la poursuite des ombres qui ont composé son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  17 septembre 2020
Au soir de la fête de son départ à la retraite, il a soixante- cinq ans, Monsieur Masakazu Takewaki ,—— surpris par le voile cotonneux d'une neige légère —-, s'effondre dans la rue, les bras chargés de fleurs , victime d'un malaise dans le métro qui le ramenait chez lui après le pot de départ.
À l'hôpital local, il est admis en soins intensifs.
En s'enfonçant profondément dans le coma,il entend la voix du directeur général , un ancien voisin et ami, celle de son gendre et de son employeur , meilleur ami de Masakazu, celle des médecins et infirmières dont une côtoyée dans le métro durant quarante ans, celle de son épouse et de sa fille Kawane.
Il entend tout ce qu'on lui dit, sans qu'il puisse le faire savoir à ses visiteurs .Ses proches racontent leur vie,les morceaux qu'ils ont partagé ensemble, et surtout ce qu'eux - mêmes n'on jamais su mais seulement supposé .
Ces monologues et les réponses que le moribond adresse aux lecteurs ——en italique dans le texte,——sont une bonne occasion d'évoquer les autres faces , hors de la vie professionnelle , si importante au Japon, l'emprise du monde du travail qui accapare les citoyens japonais .
En voyageant aux frontières de la mort, en incursion dans l'autre monde, il remonte le temps , se réveille , rencontre une charmante vieille dame: « Madame Neige »«  Elle avait délivré le moribond que j'étais de sa douleur et de son désespoir, elle m'avait rendu heureux, . Au point que les flocons tombant en abondance me semblaient de moelleux pétales à la douce chaleur tombant sur moi » ..
Comme s'il retournait vers ses origines inconnues, abandonné par sa maman , âgée de 15 ans, lui, l'orphelin——enfant trouvé,—-éduqué au sein d'un orphelinat , épousant une fille de divorcés , il n'avait jamais rien dit de ses origines à son épouse , rencontrée il y a plus de quarante ans, courageux , obstiné , «  L'être humain oublie ce qui lui est désagréable » .
Il remonte le temps comme si l'auteur était convaincu qu'il existe un autre monde où les morts résistent et attendent ceux qu'ils ont connus, chéris, aimés , avec la pudeur et la réserve habituelles au Japon.
Asada Jirô conduit son récit surréaliste , fantastique avec maestria , dans une échappée belle inscrite dans la grande Histoire de l'après guerre, les années du miracle économique ( les héros est né le 15 décembre 1951 ), ce livre est un plaidoyer sur l'importance de la famille , l'amour filial, et le portrait de la société japonaise.
Comment se construire quand on ignore d'où l'on vient?
Être père alors que l'on n'en a pas eu?
Comment le couple évolue t- il au fil des générations? -
Roman très touchant pétri d'humanité , d'amour, de tendresse, d'émotion contenue et de spiritualité.
Texte poétique à l'écriture soignée touchant à l'universel dans le voyage aux frontières de l'existence.
«  Grâce à toi, j'ai pu racheter entièrement mon triste passé et il me reste encore de la monnaie » ..
Un livre à relire plus tard pour sa richesse .
Traduit du japonais par Jacques Lalloz . Aux éditions Picquier.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
Under_the_Moon
  10 mars 2020
Au moment de partir à la retraite et de commencer une nouvelle vie sans la charge professionnelle, Takewaki est conduit à l'hôpital.
A mesure que les personnages lui rendent visite, le portrait du personnage se précise. Et bien plus que l'histoire du personnage, c'est l'histoire du Japon d'après-guerre qui se déroule au fil des pages.
C'est un destin à la fois singulier et très humain que celui de ce personnage. le roman est très bien écrit et j'ai été parfois surprise de la franchise des personnages, loin de la réserve nippone. C'est donc un roman vraiment touchant par sa sensibilité et les hèmes très universels qu'il aborde.
Pour lui rende réellement justice, il faudra sans doute que je le relise pour ne le lire que d'une traite et pas hâchée par plusieurs lectures de boulot afin de m'en imprégner comme il se doit car c'est un roman qui reste "exigeant" et qui mérite qu'on lui consacre du temps à lui uniquement.
Je remercie donc Babelio et les éditions Picquier pour l'envoie de cette nouvelle perle que je compte relire à un moment plus propice pour l'apprécier pleinement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
maripole
  19 février 2020
Alors qu'il est abandonné dans le métro par sa toute jeune maman de 15 ans, Masakazu Takewaki y y sera victime d'un AVC 65 ans plus tard, après avoir fêté son départ en retraite avec des collègues de travail. C'est là ,dans ce moyen de transport, que l'histoire de sa vie aura commencé et se sera achevée.Admis à l'hôpital, il restera quelque temps dans le coma. S'ouvre alors une période durant laquelle le film de son existence se déroule devant lui, notamment les nombreuses rencontres avec les femmes, la relation toute particulière avec son épouse Setsuko, relation tendue lors du décès de
leur fils adoré Haruya.
Voici un livre chargé d'émotions, très émouvant sur les blessures de la vie, la naissance, puis l'abandon, qui l'auront marqué au fer rouge toute sa destinée durant. Néanmoins, jamais Masakazu n'en voudra à sa mère ; « Les gens blâmeront la mère, auront pitié de l'enfant,, mais pas moi. Bien qu' apeurée et tremblante, elle a su prendre la décision la plus judicieuse, choisir le seul moyen qui nous permettrait à tous deux de connaître le bonheur ».
A travers le déroulé de sa vie, Masakazu évoquera différents thèmes, la société japonaise en reconstruction après la guerre, la vie de couple traditionnelle, le mari au travail, l'épouse au foyer, l'importance des origines, de la famille, surtout quand elle fait défaut, de la jeunesse.
C'est un traducteur en très grande forme, au pinacle de son art, dont on avait déjà pu apprécié le talent dans « les sept roses de Tokyo » de Inoue Hisachi, qui nous livre « L »ombre d'une vie » de Asada Jiro. La tache n'était pas facile, tant l'existence de Masakazu , apparemment toute linéaire comme celle du salary man, recèle d'aventures et mésaventures, de retrouvailles, qui n'en facilitent pas toujours la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Realita18
  08 janvier 2020
Un homme vient de quitter son pot de départ, il s'effondre dans le métro lors de son trajet de retour. Il se réveille à l'hôpital, voit son corps, regarde les gens défilaient à son chevet, il est dans le coma... Est-il coincé dans une dimension parallèle ?
Nous découvrons cet homme à travers les pensées et monologues de ses proches, se succèdent le collègue, l'ami d'enfance, la femme, le gendre et la fille. Puis il reprend le cours de son histoire, au fur et à mesure des apparitions de femmes qui l'embarquent en dehors de l'hôpital et de sa rencontre avec un autre patient dans le coma, il nous narre son histoire, son enfance, orphelin. Il nous confie ses secrets les plus profonds, ses doutes, ses peurs, les blessures qui n'ont jamais cicatrisées...
Comment se construire quand on ne sait pas d'où l'on vient ? Être père alors qu'on n'en a pas eu ? C'est un très beau roman que nous offre Asada Jiro. Il nous livre un récit tendre, un roman ancré au coeur d'une famille japonaise, et d'un homme représentant une génération de Japonais. Il s'interroge aussi sur la société japonaise, qu'est-ce qu'être l'homme de la famille ? Comment le couple évolue en fonction des générations ?
Je n'ai pas lâché ce roman, j'ai failli lâcher une petite larme à la fin. Les dialogues entre l'homme et sa femme sont beaux, émouvants. Les trente dernières pages sont magnifiques. Elles sont la toile finale qu'a entreprit de broder l'auteur au fil des divers monologues et diaolgues de ses personnages.
Véritable quête identitaire, évolution d'un orphelin à un homme, grande sensibilité et pudeur.
Lien : https://www.labullederealita..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          75
luthien
  01 mars 2020
Le soir de son départ à la retraite, monsieur Takewaki s'effondre dans le métro lors de son trajet de retour. Admis en soins intensifs, il se réveille et voit son corps gisant sur le lit d'hôpital, dans le coma. A son chevet se succèdent les membres soignants et ses proches. A travers leurs monologues et leurs pensées, nous découvrons peu à peu qui il est. Une touche fantastique inexpliquée survient lorsque diverses femmes apparaissent et que monsieur Takewaki part en voyage avec elles, dans un restaurant, au bord de la mer ou dans une bouche de métro. Il leur confie ses secrets et ses peurs avec aisance. La blessure de l'abandon de sa mère n'a jamais cicatrisé et le petit orphelin est toujours présent dans l'homme qu'il est devenu malgré sa réussite sociale. le roman est très touchant. La vie de Masakazu Takewaki est poignante à découvrir et la fin très émouvante. A travers ce personnage, l'auteur aborde aussi la vision de la société japonaise avec un couple traditionnel, le mari et travail et l'épouse au foyer, l'importance de la famille et de l'amour filial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Annette55Annette55   16 septembre 2020
«  Les belles femmes ont toujours l’avantage .
A plus forte raison, une femme qui a su vieillir ainsi , je parie que même chez les Parisiennes , il ne doit pas s’en trouver tant que ça .
Maîtriser au fur et à mesure les atteintes inéluctables à sa beauté par le biais de la distinction et de l’intelligence requiert des efforts hors du commun » .....
Commenter  J’apprécie          160
Annette55Annette55   17 septembre 2020
«  Les jeunes d’aujourd’hui sont absolument incapables de le concevoir, mais chez les gens de ma génération subsistait la coutume héritée des premiers hommes qui voulait que le mâle parte à la chasse et rapporte du gibier et que la femelle reste dans la caverne à s’occuper des petits.

Il est possible que j’aie fait partie de la dernière génération à avoir conservé ce mode de vie transmis depuis des dizaines de milliers d’années. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Realita18Realita18   08 janvier 2020
Un enfant seul au monde ne saurait vivre avec l'échine souple. Tout doit être programmé, calculé. Pareille méthode oblige à manier une épée dont les deux tranchants ont pour nom honnêteté et rouerie.
Commenter  J’apprécie          40
ArnoTArnoT   28 avril 2020
Il ne fit pas arrêter la voiture devant l’entrée mais sur le parking. Il ne voulait pas que quelqu’un de la famille ou de la compagnie l’aperçoive descendant de sa voiture de fonction.

Ecartant le parapluie que le chauffeur lui tendait, il s’éloigna sous la dense masse neigeuse. « Tout au plus dix à quinze minutes. » Puisque Takewaki n’avait pas repris connaissance, inutile de s’éterniser.
Commenter  J’apprécie          10
JIPEAJIPEA   26 janvier 2020
Ecoute bien, Takeshi. Faire le bonheur d'une femme, c'est aussi ardu que de faire disparaître la guerre de la surface du globe, crois-moi.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jirô Asada (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jirô Asada
Mibu Gishi Den (When the Last Sword Is Drawn) (2003) trailer
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
496 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre