AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505010978
Éditeur : Kana (06/05/2011)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Les histoires du recueil ne sont pas toujours roses. Elles nous racontent l’histoire de collégiens, d’un père qui se fait licencier, d’une jeune femme qui retrouve une ancienne lettre qu’elle a écrite elle-même cinq ans auparavant, ...

Ces petits bouts de récits sont un apprentissage de la vie. Ils nous poussent à toujours aller de l’avant malgré les hauts et les bas du quotidien.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Hebephrenie
  19 juin 2011
Masse critique spéciale BD –juin 2011
Avant tout, il me semble utile de préciser que je ne suis pas une de ces dévoreuses de manga. J'ai une certaine sensibilité pour les romans graphiques de Taniguchi, qui m'ont fait découvrir l'univers de la bande dessinée japonaise.
A la réception de la Fin du Monde, avant le lever du jour, j'ai tout d'abord été intriguée et agréablement surprise par la couverture. Un paysage photographique épuré, une aube douce envahissant cette vue classique du Japon, pleine de fils électriques (mais ouf ! sans Fujiyama, cela change !!).
Et c'est cela qui qui m'a le plus touchée dans ces « nouvelles graphiques » (manga qui se découpe en une petite dizaine de récits) : refléter la société japonaise actuelle, sans verser dans une revendication "identitaire". Les histoires qui affectent chacun des personnages ont en filigrane les questions postmodernistes qui les affectent, le mouvement de disparition de nombreuses personnes qui a cours aujourd'hui au Japon, les reclus hikikomori, les hésitations d'une jeunesse qui voit son destin tracé dès son plus jeune âge sans contrôle sur lui… mais surtout des interrogations fondamentales que nous avons tous.
De ces récits qui, comme le précise l'éditeur « ne sont pas toujours roses », se dégage pourtant une tentative d'aller vers l'avant. L'espérance, ténue mais présente, que si le soleil se lève encore une fois, tout n'est pas perdu. Parce que ce père, veuf, licencié, retrouve dans une maison abandonnée le goût de vivre avec ses enfants. Parce que ce mangaka, venu à Tokyo pour percer dans le milieu, est aussi charmé par l'agitation de la ville qui ne dort jamais. Parce que cette jeune fille qui relit une lettre qu'elle avait écrit à elle-même cinq années auparavant se rend compte que « contrairement à ce que redoutait celle qu'[elle] était autrefois, [elle] n'est plus déçue par ce qu'[elle] est devenue ». Parce que prendre un train différent lors de son jour de congés change les idées. Parce qu'un premier baiser, sur un toit à l'aube, est une raison d'y croire encore un peu.
Conquise par les histoires, je le suis également par le graphisme. Beaucoup de « vignettes » proposant des cadrages sur une partie du visage, de petites incursions dans un monde imaginaire, quelques scènes à l'érotisme pas du tout déplacé…
Et puis, pour ne rien gâcher à la fin, une petite explication fournie par le mangaka sur la genèse de chaque récit.
Bref, un manga que je conseille à ceux qui ne sont pas d'emblée friant du genre, se fondant sur la quotidienneté des émotions….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
simae
  20 juin 2011
Juste avant la clôture des inscriptions pour "masse critique spécial BD sur Babelio", je me suis dit "aller, pourquoi pas? Une BD ça changera!" Je suis tombée sur cette 4ème de couverture :
"Les histoires du recueil ne sont pas toujours roses. Elles nous racontent l'histoire de collégiens, d'un père qui se fait licencier, d'une jeune femme qui retrouve une ancienne lettre qu'elle a écrite elle-même cinq ans auparavant, ...
Ces petits bouts de récits sont un apprentissage de la vie. Ils nous poussent à toujours aller de l'avant malgré les hauts et les bas du quotidien."
L'image de la couverture était elle aussi très attrayante!
Je me suis donc inscrite et je l'ai reçu!
J'ai d'abord été surprise par le format, puis par le fait que c'était un manga...Alors dans quel sens je le prends et comment je lis ça???!! Un peu d'appréhension dans les premières pages et puis finalement je me suis habituée et je l'ai lu d'une traite!
Dans le livre, Inio Asano explique que ses mangas sont des Seinen, des mangas pour des post-ados. J'irai plus loin en disant que ce livre s'adresse aux trentenaires qui s'éloignent de plus en plus de leur vie d'ado. Les souvenirs d'enfance s'estompent et on cherche un sens à sa vie pour le futur.
Des histoires courtes, très réalistes, pleines de sens et de sentiments. Un père qui a perdu son boulot et ne comprend plus ses enfants devenus ados, des retrouvailles entre anciens élèves qui font remonter les souvenirs et les promesses d'enfants, un jour de congé morose...autant de petites histoires dans lesquelles chacun peut se retrouver.
J'ai particulièrement aimé Quotidien et déprimes d'Eiko à l'imagination débordante et Un monde formidable.
A la fin du livre, Inio Asano explique chacune des ses histoires en quelques phrases et je le trouve bien dur avec lui-même. D'un oeil très critique, il nous fait part de son regard sur son travail.
Une jolie découverte et une très belle première expérience de manga. Moi qui ne voyait dans le mot "manga" que le Dragon Ball Z de mon enfance, je suis agréablement surprise de constater que ce n'est pas que cela!
Je pensais mettre ce livre à échanger mais finalement je vais le garder pour permettre à d'autres novices de découvrir un manga poétique et touchant.
Merci à Babelio et aux éditions Kana pour ce partenariat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Hiromichi
  31 décembre 2013
Pour ce seinen, je dois avouer que c'est sa couverture, très sobre mais très belle qui m'a attiré et que son titre qui m'a poussé à l'emprunter. de plus j'ai ajouté à cela le facteur "auteur" car je sais que j'apprécie les oeuvres de Inio Asano qui dégagent un petit je ne sais quoi de nostalgique, terriblement humain. Oui, il a un style rempli sobriété humaine.
En tout cas, c'est avec plaisir et grosse curiosité que j'ai ouvert ce one shot.
Au final, je suis déçue et non, je m'attendais à une histoire unique et la thématique du titre m'intriguait fortement, mais non, ce OS est un recueil de pleins de petits OS, une dizaine environ. C'est principalement pour cela je suis déçue car je m'attendais à quelque chose de très grand, mais non.
Cependant, je ne suis pas non plus totalement insatisfaite, j'ai beaucoup aimé lire ces histoires, du tranche de vie en puissance, il est très facile de s'identifier à certains personnages selon sa propre histoire, je me suis vue plusieurs fois dedans quelques unes de ses réflexions. Si vous êtes en recherche de sensation forte, passez votre chemin, ce n'est pas là que vous la trouverez. En effet, les histoires sont proches de nous bien qu'elles peuvent parfois être aussi un peu irréelles, très peu.
En quelques pages il se passe des choses que l'on pourrait très facilement observer dans notre propre vieau quotidien, ce n'est pas non plus sans intérêt car on se met à réfléchir sur soi-même, mais cela ne nous avance pas plus. Des histoires sont distrayantes sans chercher à l'extraordinaire.
J'ai personnellement trouvé ce OS très plaisant, j'aime beaucoup ce genre d'oeuvre, car on s'y voit, même si j'aime le fantastique et pouvoir m'évader, regarder parfois un miroir fait aussi du bien, même si on n'a pas forcément beaucoup plus de réponse en refermant le livre.
Le gros problème de ce OS je pense, c'est que rien n'est aboutit, je m'explique, c'est comme si on suivait un jour dans une vie d'une personne, ça fait un effet lisse, on n'a pas le temps de s'attacher à certains personnages, alors que pour d'autres ils nous ressemblent tellement que l'on peut se voirà travers eux et d'autres encore nous indiffèrent. Mais tout cela est un gros mixe.
Globalement c'est un OS qui ne plaira pas forcément à tout le monde, c'est un genre que personnellement j'aime bien. Mais il coûte tout de même un peu cher, surtout qu'il n'est pas beaucoup plus gros un manga ordinaire, il a de très belles pages en couleurs à l'intérieur, mais je pense que cela ne justifie pas le prix.
Lien : http://hiromichi.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
folivier
  18 juin 2011
Album reçu dans le cadre de la Masse Critique spéciale BD.
Aimant beaucoup la bande dessinée, cherchant à ouvrir mes lectures à des nouveaux graphismes, des nouveaux styles, de nouveaux auteurs et ne connaissant pas les mangas je me suis lancé dans la découverte de ce type de bande dessinée. Et là, grosse déception !
Tout d'abord j'ai été très pertubé par la lecture de droite à gauche non pas pour prendre le livre à l'envers mais surtout lire les vignettes dans le bon sens... ce problème m'a beaucoup pertubé, m'obligeant à me concentrer sur la "technique" de lecture et cela m'a certainement gêné pour me plonger dans l'histoire et des graphismes. Je n'ai pas fini l'album tellement cette contrainte de lecture m'a gêné.
Ensuite le graphisme ne m'a pas convaincu. Ce style manga japonais que l'on retrouve dans tous les dessins animés japonais, tout du moins la majorité des productions bon marché et vite fait, n'arrive pas à me captiver et me faire entrer dans l'histoire.
Donc deux problèmes majeurs qui m'ont totalement empêché d'apprécier les petites histoires de cet album.
Seul le titre du recueil et le dessin de couverture m'avaient attiré, le contenu me laisse perplexe et totalement insensible.
Bref certainement un bon recueil pour les amateurs de ce style de bande dessinée, pour ma part première expérience décevante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tachan
  14 mai 2019
Je suis partie bille en tête avec ce titre sans en lire le résumé juste parce que c'était du Inio Asano, bien mal m'en a pris. Ici, nous n'avons pas une histoire longue qui se tient sur un volume comme je le croyais mais un recueil de 13 histoires très courtes et soyons sincère, ce n'est pas l'exercice dans lequel il excelle le plus selon moi.
Inio Asano, je l'aime pour ses récits sociaux fouillés. Ici, récit social il y a, mais fouillé absolument pas. Tout est extrêmement bref, trop bref pour s'attacher à ce qui se passe. du coup, je suis passé complètement à côté de ces histoires. J'en ai même lu certaines en diagonale et quand une me plaisait, j'étais très frustrée de la voir déjà s'arrêter. Ce ne fut donc absolument pas une lecture plaisir.
Alors certes, les dessins d'Asano sont toujours top, là rien à dire, c'est excellent comme dans chacun de ses titres. L'ambiance est là également, avec cette morosité ambiante et ce pessimisme pesant. Les thèmes qui lui sont chers aussi : dégradation de la cellule familiale, société qui part à vau l'eau, prostitution, perte de confiance en soi, regrets d'une jeunesse perdue, couples qui se déchirent etc. Forcément, ça me plaît mais comme dit plus haut, sans développement, ça tombe un peu à plat.
La fin du monde, avant le lever du jour est donc ma première déception avec cet auteur. Je suis passée à côté de la plupart des histoires, seules m'ont plu "Alfalfa", "Tokyo" et "La fin du monde", ça fait peu sur un recueil de 13 histoires... On oublie et on passe au suivant.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
BoDoi   14 septembre 2011
Ce recueil n’est donc pas le meilleur moyen de découvrir cet auteur atypique. Il plaira sans aucun doute aux habitués, mais risque de rebuter plus d’un nouveau lecteur. Nous ne pouvons que vous conseiller de commencer avec des titres plus aboutis, à savoir : Solanin et Le Champ de l’arc-en-ciel.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Lire un extrait
Videos de Inio Asano (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Inio Asano
Retrouvez vos "Live Books" du quinzième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
On Mars - tome 1 Un monde nouveau (1) de Sylvain Runberg et Grun aux éditions Daniel Maghen https://www.lagriffenoire.com/90269-bd-on-mars.html
On Mars - tome 2 Les solitaires (2) de Sylvain Runberg et Grun aux éditions Daniel Maghen https://www.lagriffenoire.com/144667-achat-bd-on-mars---tome-2-les-solitaires---vol2.html
La salle de bal de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/147333-pile-poche-la-salle-de-bal.html
Octobre de Søren Sveistrup et Caroline Berg aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/142554-nouveautes-polar-octobre.html https://www.youtube.com/watch?v=cMaJzSqKZAo
Surface de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon https://www.lagriffenoire.com/147440-nouveautes-polar-surface.html
Bad Man de Dathan Auerbach et Nathalie Peronny aux éditions Belfond Noir https://www.lagriffenoire.com/142091-nouveautes-polar-bad-man.html
Scènes de crime : Histoire des sciences criminelles de Val McDermid aux éditions Les Arènes https://www.lagriffenoire.com/145412-livres-entreprise---management-scenes-de-crime---histoire-des-sciences-criminelles.html
Errance de Eric Montésinos, Inio Asano aux éditions Kana https://www.lagriffenoire.com/144951-livres-mangas-errance--tome-0.html
Bonne nuit Punpun! Vol.1 de Inio Asano aux éditions Kana 9782505014133
A la droite d'Hitler de Nicolaus von Below et Jean Lopez aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/144713-encyclopedie-a-la-droite-d-hitler---memoires-1937-1945.html
Super Sons, Tome 3 : Futur funeste de Collectif, Jorge Jimenez aux éditions Urban Comics https://www.lagriffenoire.com/139761-achat-bd-super-sons-tome-3---dc-rebirth.html
Mémoires du crime : le légiste raconte: de la Belle Epoque aux Années folles (1910-1925) de Bernard Marc aux éditions MA https://www.lagriffenoire.com/136325-nouveautes-polar-memoires-du-crime---le-legiste.html
Mémoires du crime : le légiste témoigne: Des années sombres aux années noires (1930-1945) de Bernard Marc aux éditions MA https://www.lagriffenoire.com/146762-nouveautes-polar-memoires-du-crime---le-legiste-temoigne---des-annees-sombres-aux-annees-noires-1930-1945.html
Geneviève de Gaulle, les yeux ouverts de Bernadette Pecassou-Camebrac aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/144431-encyclopedie-genevieve-de-gaulle--les-yeux-ouverts.html
Lovecraft Country de Matt Ruff aux éditions Picador https://www.lagriffenoire.com/146187-romans--lovecraft-country.html
L'albatros de Nicolas Houguet aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/144686-divers-litterature-l-albatros.html
Soni
+ Lire la suite
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
835 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre