AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782505002147
208 pages
Éditeur : Dargaud (02/11/2007)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 101 notes)
Résumé :
Une petite mélodie un peu folle qui raconte notre jeunesse, imperceptible et ténébreuse.

Une petite histoire d'amour, drôle et triste, entre Taneda et Meiko, qui n'en sont qu'à leur deuxième année dans le monde du travail.

Une œuvre qui a suscité émotion et compassion chez les lecteurs, de tout âge et des deux sexes, une œuvre qui fait parler d'elle !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  24 mai 2020
À Tokyo, Meiko et Naruo, ensemble depuis six ans, vivent sous le même toit depuis un an, en secret de leurs parents. Elle, est "office lady" chez un fabricant d'appareils de bureau. Lui, illustrateur dans une société qui travaille en sous-traitance pour un quotidien. La jeune femme s'ennuie dans son boulot, n'a tissé aucun lien avec ses collègues et se sent comme emprisonnée dans une boîte. Au carrefour de sa vie, elle s'interroge sur son avenir mais aussi son bonheur, sur ses illusions de jeunesse et sur la dure réalité de la vie. Décidant de prendre son destin en main, elle informe son compagnon qu'elle veut démissionner. Ce dernier la soutient, lui dit de faire ce dont elle a envie mais est néanmoins surpris lorsque, le lendemain, elle lui annonce qu'elle a quitté son boulot. Décidant de profiter de ces nouveaux moments de liberté, la jeune femme s'adonne à de nouvelles activités, profite de ses journées ensoleillées et c'est tout naturellement qu'elle conseille à Naruo de tout plaquer aussi pour se lancer vraiment dans la musique avec son groupe...
Un couple au tournant de sa vie. Plus tout à fait des ados, pas encore des adultes... Meiko et Naruo sont à un moment de leur vie où ils se posent beaucoup de questions. Sur leur couple, leur (dés)illusions, leur avenir et ce qu'ils espèrent en faire, le bonheur... Aussi, lorsqu'il est donné à chacun de vivre selon ses propres envies et désirs, aussi bien au couple que forme Meiko et Naruo qu'à leurs amis avec qui ce dernier va monter son groupe, ils vont pouvoir faire le constat, parfois amer, de leur place dans la société. Avec ce premier volet, Inio Asano nous plonge au coeur d'une chronique réaliste douce-amère et touchante. À travers le portrait de ces jeunes adultes un brin paumés, il croque avec justesse la difficile conciliation entre les rêves et la dure réalité de la vie. Graphiquement, les planches sont de très bonne facture : un trait précis et délicat, une mise en scène et un découpage travaillés.
Un premier tome émouvant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          552
orbe
  24 février 2015
Un manga doux amer sur le passage à l'âge adulte. Les deux protagonistes sont ensemble depuis six ans et vivent en couple à la ville sans que leurs parents ne soient au courant.
Un jour, la jeune fille décide de quitter son travail qui lui pèse et conseille à son petit ami d'en faire autant et de tenter de recomposer son groupe de musique qui a accompagné son enfance...
Le manque d'argent, la pression parentale et sociétale, le doute sur les sentiments... deux héros aux frontières de l'âge adulte dessinent un parcours où liberté ne rime pas forcément avec bonheur. Intéressant !
Commenter  J’apprécie          140
Itenarasa
  25 janvier 2013
おもいたったがきちじつ。
Inoue Meiko et Taneda Naruo vivent en couple dans un petit appartement. Ils se sont rencontrés il y a 6 ans à la fac, coup de foudre, ne se sont jamais quittés depuis. Ils sont maintenant de jeunes actifs, elle, est office lady (secrétaire) et lui, illustrateur à titre occasionnel pour un magazine et, à ses heures perdues, il retrouve ses amis de fac avec qui il avait monté un groupe de musique amateur. Inoue traverse une crise "existentielle", blasée de tout, en proie aux doutes la jeune femme redoute l'avenir et cette vie d'adulte "métro, boulot, dodo" qui la happe jour après jour et dans laquelle elle se sent prisonnière. Alors, elle plaque son boulot et va inciter son petit ami à s'investir dans son groupe pour le sortir de l'ombre...
Qui sait quelles conséquences découleront de ces choix...
Solanin, c'est l'histoire d'une jeunesse paumée, cette jeunesse japonaise qui se cherche, qui s'ennuie, qui vivote de petits boulots en attendant de trouver une vraie opportunité de carrière mais qui en même temps, rêve d'autre chose. Rêve de liberté, rêve de ne pas grandir, de prolonger encore un peu l'insouciance des années facs où chacun croyait encore que son avenir correspondrait à ses rêves. Mais la réalité est autre. La réalité c'est qu'il faut manger, payer un loyer alors on accepte un boulot mal payé, qui ne nous plaît pas, où on est exploité... jusqu'à ce qu'on n'en puisse plus et qu'on plaque tout pour se laisser vivre encore un peu avant de comprendre qu'il faut avancer et accepter de grandir et s'investir dans quelque chose.
[...] suite de l'avis sur le blog, merci :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Krystov
  03 décembre 2014
Critique qui vaut pour les deux tomes.
Mon second Inio Asano. Et un vrai coup de coeur !
Imaginez ce qu'aurait été Hélène et les garçons si le traitement choisi avait été celui d'un film d'auteur et vous auriez à peu près Solanin.
Je sais... la comparaison est osée mais lisez plutôt :
On suit le destin d'un groupe de jeunes adultes dont l'un d'entre eux est encore à la fac' et qui se retrouvent régulièrement pour taper le boeuf.
Voilà ce qui est des points communs. Pour le reste, on peut difficilement faire plus différent.
Cette génération Y vit leurs problèmes de couples et de petits boulots. Ils entrent pour la plupart dans le monde du travail. Nous sommes témoins de leurs choix, doutes, galères d'argent, désillusions, renoncement ou non à leurs rêves, convictions, compromis avec ce qu'ils s'étaient juré de faire ou d'être.
Ces tranches de vies sonnent juste. On voit que l'auteur a beaucoup de tendresse pour ses personnages.
Le premier tome se conclue sur un évènement tragique servant de pivot romanesque à l'histoire.
Si le ton peut parfois être grave, il est principalement drôle. le bassiste et le batteur ont des personnalités un peu plus fantasques (mention particulière au batteur).
On appréciera que ça ne tourne pas sur les sempiternelles blagues sur les culottes et/ou les seins des héroïnes.
On retrouve le trait fin, précis, réaliste et lumineux de l'auteur.
Si vous avez été jeune ou que vous le soyez encore, que vous ayez fait partie d'un groupe ou non, ne vous privez pas de cette jolie partition en deux tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimouski
  23 janvier 2020
Hm je pense que j'ai raté quelque chose.
Ce n'est pas mauvais mais ce n'est pas archi bien non plus. Ma moitié avait pris cette série diptyque sans se rendre compte que l'auteur était celui de la fille de la plage (dont on n'avait pas vraiment adhéré). Alors sceptique que je suis, j'ai freiné mes ardeurs quand il m'a montré Solanin alors même qu'il me disait 'c'est super bien!'.
Mouais. Je n'adhère toujours pas. Oui, le petit couple est mignon, ils s'aiment et se soutiennent mais en réalité, ils ne se posent pas les bonnes questions avant qu'un beau jour, la jeune femme décide de tout quitter pour se trouver.
Le rythme est long, les questions existentielles sont d'actualité. Je, comme toi, lecteur, tu peux t'y retrouver. Il y a toujours à un moment de la vie où on se demande si on a fait les bons choix personnels, professionnels. Et si demain, je quittais tout et je faisais le tour du monde ? Serais-je heureuse ? Ce jeune couple est comme ça, dans cet entre-deux, période charnière entre la fin d'adolescence et le début de la vie d'adulte. Je comprends pourquoi il a plu à ma moitié mais je trouve que c'est trop long et j'ai vraiment du mal à m'attacher à ce couple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2008
Lecture jeune, n°126 - Meiko est secrétaire dans une grande entreprise et Taneda, son petit ami, un illustrateur occasionnel et surtout un passionné de musique. Ils habitent ensemble depuis un an dans un petit appartement, mais la vie qu’ils mènent ne semble pas vraiment leur convenir. Meiko décide de quitter son travail pour trouver sa voie et élargir son horizon…

Comme dans Un monde formidable (LJ n° 121) et Le Quartier de la Lumière, Inio Asano poursuit sa fresque de la jeunesse nippone rongée par l’incertitude, l’ennui et le besoin d’évasion en se concentrant ici sur cinq personnages. Ces derniers se révèlent attachants, modernes et authentiques. Le trait léger d’Asano permet d’arrondir la « gravité » du propos : une jeunesse désoeuvrée et partagée entre la raison et les envies. Solanin fonctionne comme un cri exprimant une incompréhension de la jeunesse face au monde du travail et aux incertitudes liées à l’avenir.

Cette histoire en deux tomes parlera assurément aux Occidentaux et, qui plus est, aux jeunes lecteurs confrontés au passage de l’adolescence à l’âge adulte. Sans être sombre ni pessimiste, Solanin marque aussi la volonté de dédramatiser l’idée même du choix, qui n’est pas nécessairement le corollaire de la « contrainte ». Asano conjugue ici avec habileté émotions et rebondissements faisant de Solanin un récit intimiste et délicat.

Sonia Seddiki
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
marina53marina53   24 mai 2020
Lorsque l'on réfléchit, les choses n'avancent pas. Et surtout, quand on a des soucis, y réfléchir n'y change rien. Si jamais tu doutes de ton idéal parce qu'il te paraît irréaliste, il vaut toujours mieux risquer d'avoir des regrets en essayant que regretter de ne pas avoir essayé.
Commenter  J’apprécie          150
marina53marina53   24 mai 2020
Peut-être qu'on n'y peut rien mais franchement... je trouve ça trop triste d'être obligé de se comparer aux autres pour savoir qui on est.
Commenter  J’apprécie          190
marina53marina53   25 mai 2020
- Tu es heureux ? Je voulais te poser la question.
- En ce moment, je ne sais pas. C'est le genre de question qui trouve sa réponse lorsqu'on meurt, non ?
Commenter  J’apprécie          91
ArcaaleaArcaalea   10 février 2015
C'est bizarre quand même. J'ai quitté mon travail parce que j'avais l'impression d'être devenue une zombie. J'ai été attiree par l'idée que "ce qui compte c'est d'être libre". Mais finalement, si le mal c'était la liberté elle-même ?
Et merde, c'est compliqué la vie.
Commenter  J’apprécie          30
CapitaineBaptCapitaineBapt   12 septembre 2019
Il vaut mieux toujours risquer d'avoir des regrets en essayant que regretter de ne pas avoir essayé.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Inio Asano (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Inio Asano
Rencontre internationale Inio Asano et Bastien Vivès
Abonnez-vous à notre chaîne ! https://www.youtube.com/user/bdangouleme/videos
Programmation et infos sur bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @bdangouleme
RAJA partenaire principal du Festival : www.raja.fr
autres livres classés : travailVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
902 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre