AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782909771434
112 pages
Corentin (06/05/2011)
3.79/5   12 notes
Résumé :

D'un bout à l'autre de la Norvège, P C Asbjornsen et Jorgen Moe à la quête de l'âme populaire primitive ont collecté des récits transmis, de génération en génération, depuis des temps immémoriaux.

Les plus beaux de ces contes seront illustrés en 1914 par le danois Kay Nielsen. Après un déclin au XIVe siècle, la littérature norvégienne renaît avec le romantisme par lequel s'exprime la recherche d'une autonomie culturelle: écrivains et sava... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Niele
  23 décembre 2014
Les contes de Norvège est un recueil de contes issus de l'oeuvre norvégienne de Jørgen Moe (1813-1882) et de Peter Asbjørnsen (1812-1885), en particulier de « Contes populaires norvégiens ». Les deux auteurs (le premier étant poète, écrivain, responsable de l'Église de Norvège, le second, écrivain, naturaliste) collectèrent auprès de la population des contes et légendes jusque là transmis oralement dans le cadre de leur sauvegarde écrite. le recueil est publié vers 1840, il aura un très grand succès en Scandinavie et contribuera à l'expression du romantisme norvégien. D'autres auteurs tels que Ibsen ou Andersen y puiseront leur inspiration. Ces contes sont ici illustrés par Kay Nielsen (1886-1957) qui travailla pour Disney (Fantasia).
Vous trouverez entre autre le conte « La Reine Muette » qui m'a beaucoup marqué comme je vous l'expliquerez plus loin ! Il nous narre l'histoire d'une jeune femme dont les parents pauvres ont confié l'éducation de leur enfant à sa marraine en échange d'un digne baptême. Chassée de chez cette dernière quelques années plus tard pour cause de désobéissance, elle se voit privée de sa voix au profit d'une grande beauté, elle erre aux abords d'un château où le prince la remarque, en tombe amoureux et décide de l'épouser. Elle donne naissance à trois enfants qui lui sont magiquement enlevés par sa marraine en signe de punition. La cour du prince croit alors que la reine muette est une sorcière, qu'elle a dévoré ses propres enfants, ainsi on la condamne au bûcher. Fort heureusement la cruelle marraine apparaît au dernier moment accompagnée des trois enfants et sauve la belle reine. La marraine se présente enfin sous le nom de la Sainte Vierge !
Le livre est ponctué de belles illustrations qui correspondent indéniablement au courant romantique malgré le décalage entre l'époque de réécriture des contes et celle de la réalisation des dessins. Ces derniers sont toutefois assez naïfs et manquent de précision et d'originalité.
Le manque d'originalité s'applique également aux textes : sur ces huit contes, on retrouve plusieurs fois les mêmes thèmes. Des princesses enlevées, des personnages punis excessivement pour cause de désobéissance, des trolls mangeurs de chrétiens reviennent de manière récurante dans un style classique, très banal, privé de toute poésie.
On sent derrière ces légendes très anciennes une purge excessive de tous éléments traditionnels païens au profit de la religion chrétienne cela appauvrit les histoires, leur faisant perdre tout sens logique (voir le conte de « La Reine Muette »), tout sens initiatique et spirituel : les Nornes deviennent des sorcières, les paysans deviennent de bons chrétiens ...
Je suis donc très déçue de ce recueil, je ne le recommande absolument pas ! Les contes de Moe et Asbjørnsen font apparemment partie du patrimoine culturel norvégien et sont représentatif du courant romantique norvégien du XIXème siècle mais n'arrive pourtant pas à la hauteur des contes de Grimm ou d'Andersen. Ils représentent, à mes yeux, une sape méthodique d'une culture riche en folklore, un appauvrissement volontaire des traditions due à une récupération religieuse par un mystique (Moe) désireux de radier toutes influences des croyances passées. Il me reste à espérer que le choix de ces huit contes ne soit pas représentatif de l'oeuvre complète des deux auteurs, la lecture des tomes des « Contes de Norvège » semble donc nécessaire afin de se faire une idée plus précise sur la qualité des livres originaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Xian_Moriarty
  28 juin 2013
Un très beau livre avec des contes tout en poésie.

Tout comme son homologue suédois, chroniqué il n'y a pas longtemps, cet ouvrage propose de magnifiques illustrations pour imager les contes. Si le style de dessin me plait moins que celui de John Bauer, mais c'est tout de même de merveilleuses productions !
Pour les contes, j'ai été frappé de voir que de nombreux événements se déroulent en trois fois (le chiffre 3 est décidément le nombre fantastique par excellence). J'avoue que parfois, c'est un peu lourd, car c'est pratiquement un paragraphe qui se répète, seul l'un des interlocuteurs change.
Les récits sont poétiques, c'est juste beau ! On évolue dans un monde vraiment merveilleux au sens le plus délicat du terme.
Une de mes grosses surprises a été de lire un conte qui était presque le même qu'un conte français lu récemment ! C'est incroyable de voir comment un récit a pu se retrouver, avec ses variantes et différences, d'un bout à l'autre de l'Europe.
Là où j'ai été un peu déçu, c'est qu'on ne retrouve pas les trolls et les tomes autant que je l'aurai souhaité.
Un superbe ouvrage pour les amateurs de contes, de belles illustrations, pour les grands et les petits !

Lien : http://xian-moriarty.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aureliestrega
  06 janvier 2016
De très belles illustrations, de jolis contes emplis de trolls, de princesses, de héros et de sorcières. de beaux palais, des lieux enchantés et pour finir un conte feministe. Un peu trop de redites mais sinon c'est un bel ouvrage.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1336 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre