AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266150936
Éditeur : Pocket (03/01/2005)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Histoire du Futur,
Cycle 04 : L'empire,
Tome 01 : Les courants de l'espace

On l'a retrouvé nu, amnésique et balbutiant. Ça n'a pas intéressé les Patrouilleurs. Ils n'ont même pas fait un rapport sur l'incident. Alors, les gens l'ont appelé Rik. Rik le Dingue. Et ils l'ont confié à Lona, la petite paysanne. Elle lui a fait faire ses premiers pas et voici qu'il se souvient. Rik semble détenir une information capitale, tout au fond de sa ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  04 novembre 2012
Les courants de l'espace est un superbe roman jeunesse lisible par les adultes .
C'est un remarquable livre de hard-science digeste qui fait rêver de part les éléments astrophysiques et de part les aspects civilisations de cet univers .
Une planète est au bord de la destruction et un messager entreprend de porter ce funeste message aux habitants .
Ce messager serra amnésique et le chemin qu'il suivra pour retrouver la mémoire le poussera à parcourir cette planète de fond en comble .
Paysages humains , paysages politiques , sciences et
analyses sociales seront au rendez-vous .
Le vide spatial est loin d'être vide et les sociétés humaines sont clivées et parcourues souvent , par de multiples fractures et d'une façon générale on apprécie rarement les cassandres .
Voici donc la matière magistralement mobilisée par ce texte plaisant et modeste.
Une belle matière mobilisée par l'auteur qui donne ici le meilleurs de lui même, en livrant au lecteur un univers tangible , riche et passionnant .
Il y a un rien de Vance dans ce roman pour les jeunes et pour les moins jeunes .....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
ToolFan
  12 avril 2015
Sur la planète Florina, on l'avais trouvé nu et ne sachant ni marcher ni parler, l'on aurait dit un attardé. On l'appelais Rik le dingue. ​Tout commence comme cela.
Voici l'histoire d'un homme ayant perdu la mémoire, et qui va retrouve peu à peu. Bientôt il se rappellera son métier. Il était spatio-analyste. Mais surtout il se rappellera que la planète Florina court un grand danger. Elle risque la destruction! Et.... C'est pour bientôt.
Le roman est présenté sous forme de "Polar" d'ailleurs le thème de l'amnésie s'y prête plutôt bien.. En effet, l'on à affaire ici à une enquête visant à déjouer un conspiration menaçant tout d'abord la planète Florina mais aussi le "kyrt" ;sorte de coton de qualité supérieur et dont les applications sont diverses et variées et qui ne pousse que sur cette dernière; ainsi que les intérêts de ceux qui l'exploitent et de ceux qui le convoitent, mais aussi, et surtout, la menace pèse sur la voie lactée tout entière. Quant aux personnages, ils sont sympathiques et attachants, bien que, comme souvent chez Asimov et à mon humble avis, ils soient peu développés, mais cela ne gène absolument pas. Cela n'a que très peu d'importance.
Ce premier roman du cycle de l'empire de Trantor (écrit après les deux autres) se situe entre celui des robots et celui de fondation. J'ai souvent lu que les trois romans qui composent ce cycle étaient plutôt moyen. du coup je n'était guère emballé, mais je dois dire que je ne suis pas déçu de ce roman. Loin de là! Après je suis un inconditionnel d'Isaac Asimov... Donc je ne pouvais qu'aimer!
En bref je recommande ce livre a tous ceux qui aime la SF pas prise de tête. À ceux qui aiment Asimov je vous recommande de le lire sans hésité. Il est vrai que l'action ne se situe pas sur Trantor, même si celle ci est évoqué, mais nous sommes bien dans la suite des robots, bien que ceux-ci ne sont pas présent. À un moment et un seul on évoque un robot dans ce roman.
J'ai apprécié cette lecture simple et rapide, et il est vrai, en tout cas je trouve aussi, que comme le dit si bien Finitysend dans sa critique, que ce roman à un quelque chose de Vance,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gorgospa
  30 décembre 2014
Isaac Asimov nous livre ici une des histoire d'empire galactique comme il les aime mais qu'on voudrait beaucoup beaucoup beaucoup plus longue. En effet, la lecture est tellement fluide qu'on termine l'histoire sans s'en rendre compte. On aimerait que les personnages soit davantage décrit, connaître le passé des planètes, des héros, des gouvernements. Mais non, rien de tout cela, juste une histoire dans un monde imaginaire comme si on le connaissait depuis toujours et on a vraiment l'impression de le connaitre depuis toujours c'est la magie Asimov.
Je regrette juste la fin... où à chaque fois je me dit "Quoi?! ça s'arrête comme ça?! Et la suite?! Non, y'a pas de suite...."
Je le conseil quand même à tout le monde.
Commenter  J’apprécie          30
JiohnGuilliann
  21 juillet 2012
Asimov a été un auteur foisonnant : plein de livres, dans plein de directions différentes. Les courants de l'espace appartient au cycle de Trantor. Cependant, l'intrigue se déroule loin de Trantor. Ce livre se lit facilement, mais restera un petit Asimov. Il m'était d'ailleurs totalement inconnu.
Commenter  J’apprécie          40
aureliestrega
  24 juin 2015

Mon premier Asimov, et je ne suis pas déçue!! L'histoire est complexe, la planète présentée très sympa. Une sorte de guerre politique interstellaire autour d'une planète-trésor bientôt disparue. Un danger menace mais le messager ayant perdu la mémoire, sauver Florina va s'avérer difficile.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
KalganKalgan   30 août 2018
Je me souviens de la Terre, commença-t-il. Elle était radio-active. Je me souviens des régions interdites. La nuit, l’horizon était bleu. Le sol était lumineux et rien n’y poussait. Il y avait seulement quelques zones où les hommes pouvaient vivre. C’était pour cela que j’étais spatio-analyste. C’était pour cela qu’il m’était égal d’être dans l’espace.
Commenter  J’apprécie          160
MalachiteMalachite   27 octobre 2018
Il y avait le culte de la paix, un culte d'autant plus exigeant qu'Abel prenait de l'âge, qu'il appréciait la joie de savourer son vin, l'atmosphère saturée de douce musique et de parfums dont il aimait s'entourer, sa sieste de l'après-midi, l'attente sereine de la mort. C'était là des émotions que, pensait-il, tous les hommes devaient éprouver. Pourtant, les hommes étaient victimes de la guerre et de la destruction. Ils périssaient gelés dans le vide de l'espace, vaporisés par une explosion atomique, réduits à la famine sur une planète assiégée et bombardée.
Alors, comment imposer la paix ? Ni par le raisonnement, c'était bien évident, ni par l'éducation. Si, placé devant le dilemme paix ou guerre, l'homme était incapable de choisir la première et de refuser la seconde, quel argument supplémentaire pourrait donc le convaincre ? Qu'est-ce qui pouvait être plus éloquent que la condamnation de la guerre par la guerre même ? Quelle prouesse rhétorique aurait-elle le dixième de la force de persuasion d'une seule épave éventrée avec sa cargaison de spectres ?
En conséquence, pour mettre fin à l'emploi abusif de la violence, il n'y avait qu'une solution : la violence elle-même.

p.71.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KalganKalgan   30 août 2018
Les éléments ne sont pas partout répartis de la même façon. Dans certaines régions, il y a un peu plus d'hélium que la dose normale. Ailleurs, un peu plus de sodium, etc. Ces zones particulières serpentent dans l'espace comme des courants. C'est comme cela qu'on les nomme: ce sont les courants de l'espace.
Commenter  J’apprécie          90
MalachiteMalachite   25 octobre 2018
Il hurla dans le silence de son esprit. Il hurla : Non, vous ne comprenez pas ! C'est une planète habitée ! Ne voyez-vous pas que vous ne pouvez pas risquer la vie de centaines de millions d'êtres ?
Les paroles de l'autre étaient assourdies et de plus en plus lointaines. Pour lui parvenir, elles devaient franchir un long tunnel où le vent s'engouffrait. "Je ne vous ferai pas de mal. Dans une heure, vous vous sentirez parfaitement bien. Nous rirons ensemble de toute cette affaire".
Le Terrien ressentit une légère vibration dans son crâne. Celle-ci s'effaça également.
Les ténèbres s'épaissirent et s'abattirent sur lui. Elles ne se dissipèrent jamais totalement. Il lui fallut une année pour en déchirer une partie.

p.8.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ladesiderienneladesiderienne   04 mai 2013
C’est pourquoi Valona souhaitait que Rik ne retrouvât pas la mémoire. Elle savait qu’elle n’avait rien à lui offrir ; c’était de l’égoïsme que de vouloir qu’il restât à jamais amnésique et désemparé. Mais personne n’avait jamais dépendu d’elle à ce point. Elle avait seulement peur de retrouver sa solitude.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Isaac Asimov (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Asimov
À occasion de la troisième édition du festival Québec en toutes lettres Jean-François Chassay parle de l'auteur Isaac Asimov.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fondation d'Isaac Asimov

De combien de parties est composé ce premier livre ?

Trois parties
Quatre parties
Cinq parties
Six parties

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thème : Le Cycle de Fondation, tome 1 : Fondation de Isaac AsimovCréer un quiz sur ce livre