AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207250253
Éditeur : Denoël (26/10/1999)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 158 notes)
Résumé :
Faut-il désintégrer le président des États-Unis qui a tant fait pour le pays et dont on sait maintenant qu'il est un robot ? A-t-on le droit d'empêcher un artiste de faire fortune avec ses œuvres sous prétexte qu'il n'est qu'un robot ?

Avec les douze récits de ce recueil, Isaac Asimov retrouve Susan Calvin, la célèbre robotpsychologue du Livre des Robots, et jongle sans cesse avec les célèbres trois lois de la robotique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  20 août 2015
Qu'Isaac Asimov soit lui-même bicentenaire, comme Andrew le robot, héros de la nouvelle qui donne son titre à ce recueil, c'est ce que l'énormité de sa production pourrait laisser à penser. Il s'en défend dans un poème, La Fleur de la jeunesse, où l'on découvrira aussi que M. Asimov est un individu et non un trust. Qu'il ait l'âge de ses artères, et que dans celles-ci le sang circule avec autant de fluidité que les impulsions électriques dans les circuits de son ordinateur Multivac, c'est ce que prouvent ces onze nouvelles, datant toutes des dix dernières années. Une invention inépuisable servie par un métier de vieux routier dont l'humour et les pirouettes ne cesseront jamais d'étonner.
IL s'agit donc d'un recueil de 11 nouvelles (et un poème) écrits entre 1966 et 1976 qui sont :
1/ la fleur de jeunesse
2/ Intuition féminine
3/ trombes d'eau
4/ Pour que tu t'y intéresses
5/ Étranger au paradis
6/ La vie et les œuvres de Multivac
7/ le triage
8/ L'homme bicentenaire
9/ Marching in
10/ Démodé
11/ L'incident du tricentenaire
12 La naissance d'une notion.
Notez que la nouvelle "l'homme bicentenaire" a eu le prix Hugo, Nébula et locus qu'un film en a été tiré et qu'il ne pas la confondre avec le roman éponyme de Silverberg, issu lui aussi de la nouvelle.
Il s'agit pour moi d'une relecture.
On ne vient pas à Asimov et à des recueils de ses nouvelles par hasard. On connaît forcément le background.
On retrouve donc les trois lois de la robotique (désormais très, trop célèbres) et leurs limites (dans "l'homme bicentenaire", "l'incident du tricentenaire" par exemple), quelques nouvelles qui donnent à réfléchir ("Marchin in", "le triage"...).
On retrouve notre bon vieux multivac, totalement dépassé dans sa description au regard de l'informatique d'aujourd'hui, mais qui reste l'une des première IA de la SF et notez qu'on n'a pas encore dépassé ce stade.
Et toujours, Susan Calvin, notamment dans "intuition féminine" ou "pour que tu t'y intéresses".
Un incontournable d'Asimov, pour les passionnés dont je suis...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          853
Wiitoo
  01 juin 2014
Loading Backup in progress.... Biiip, tuc, tuc, grrrr....grrrrsquizzz....tuc, tuc
System ready .|
Hey, salut, c'est encore moi, Mootii le petit robot. Faut juste que je vous dise deux mots sur mon ami Andrew.
Ahhh Andrew ! Andrew c'est la star des robots, le top du top, le Martin Luter King des temps modernes ! Un héros pour tous mes frères. Un robot qui n'aura de cesse de faire évoluer la législation qui régit l'existence des robots et leurs droits sur Terre.
Andrew have a dream ! Biiip, tuc,tuc configuration adjusting.... Andrew a un rêve et il va tout faire pour l'atteindre.
L'homme bicentenaire est une très belle histoire. C'est également une des dernières nouvelles écrites par Isaac Asimov. Il dit d'ailleurs lui-même que cette nouvelle est la plus réussie qu'il n'ait jamais écrite et qu'il n'est pas sur, après ça, de pouvoir en écrire d'autres sur les robots. Il le fera néanmoins une dernière fois, près de dix ans plus tard avec le Robot qui rêvait.
Peut-être que sur la cinquantaine de nouvelles sur ce thème, si il n'y en avait qu'une à lire, ce serait celle-là ? Mais non, je plaisante, lisez les toutes !!! Non mais rendez-vous compte que pour moi ce sont des livres d'histoire, mon arbre gnealogistiqueeee grong paf, biiiiiip clongk, surchauffe alerte, boom.
Protocole anti-incendie lancé, système de sauvegarde chargé, calcul des coordonnés de trajectoire de la piscine familiale téléchargées.....5.....4....3...2...1
Blup, blup, glouglouglou.

Wiitoo Takatoulire
www.Wiitoo.over-blog.com
Note 4/6
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4510
Ameni
  17 août 2013
Avertissement : J'ai opté pour une approche individuelle, avec une micro-critique par nouvelle (il y en a 11, à vous de voir !).
L'intuition féminine : Univers des robots avec la figure familière de Susan Calvin (présente dans le film I, robot). Toujours intelligent dans le propos, et surtout une nouvelle très bien structurée avec un vrai suspense. L'occasion pour Asimov d'aborder avec malice les rapports homme-femme.
Trombes d'eau : Nouvelle se déroulant dans une base sous-marine. Si l'idée est intéressante (la base lunaire et la base sous-marine de la Terre sont en concurrence pour les crédits alloués au développement), le tout est trop technique, trop lent. Bref, y a intérêt à avoir le cerveau aux aguets. Toutefois le dénouement rattrape le reste.
Pour que tu t'y intéresses : Aborde la place des robots dans la société. Nouvelle dans le pur style asimovien : la nouvelle est sous forme de dialogue, tourné sur la définition de l'être humain (ben oui, les 3 lois de la robotique ordonnent au robot d'obéir à l'être humain, le protéger,… mais si on n'a pas la définition de l'humain, ça coince).
Étranger au paradis : Deux histoires en une : l'envoi d'un robot sur Mercure et la rencontre de deux frères (sachant qu'apparemment la fratrie est un phénomène très rare et très bizarre). Mais la complémentarité des deux histoires n'a pas fonctionné et la nouvelle (assez longue) m'a paru laborieuse. On peut pas gagner à tous les coups. Asimov ne serait-il qu'un homme ?
La Vie et les Oeuvres de Multivac : L'humanité est contrôlée par un méga-ordinateur. Asimov joue ici parfaitement son rôle de maître du suspense. La structure de la nouvelle et la fin sont très réussies, pas de doute là-dessus. Mais la nouvelle manque peut-être un brin d'intensité.
Le Triage : Problème de la famine mondiale… en 2005 (ah, la bonne S-F d'antan…). Des explications scientifiques au début (rien de bien méchant) mais la nouvelle est très bien menée. Elle aborde l'intéressante question du triage : un système par lequel on choisit qui sauver et qui laisser mourir dans les conditions ne permettent pas de sauver tout le monde. Ici à l'échelle de l'humanité. Ou quand la faim justifie les moyens. Une nouvelle courte, intense, bref excellente.
L'homme bicentenaire : La nouvelle la plus longue et la plus forte (intense, émouvante,…) du recueil. Elle se déroule sur 200 ans (étonnant vu le titre) et suit la vie d'un robot. Ou d'un homme. Ou d'un robot voulant devenir un homme. Asimov questionne une fois de plus la définition d'humanité et de robotité (euh…). Est-il besoin de préciser qu'on a encore là un autre exemple de grande intelligence asimovienne ?
Marching In : Sur l'enregistrement des sons par le cerveau. le sujet est aride (la nouvelle est le résultat d'une commande comme beaucoup d'autres). Mais si la nouvelle est assez technique, Asimov réussit à vulgariser tout ça pour en faire une nouvelle courte et agréable. La fin est d'ailleurs assez amusante.
Démodé : Scénario catastrophe avec deux hommes coincés dans le champs d'attraction d'un trou noir. Assez technique aussi (décidément) mais le côté catastrophe favorise la compréhension (et ça vient d'une personne qui n'a pas du tout l'esprit scientifique).
L'Incident du tricentenaire : le président des USA est tué (un de plus…). Partant de là, Asimov livre un dialogue entre deux hommes discutant de l'incident et de ses conséquences. Je n'en dis pas plus. C'est excellent, rationnel, intelligent et simple. C'est Asimov. Belle conclusion également.
La naissance d'une notion (et dernière nouvelle, j'en sens qui fatiguent) : Presque dommage de finir sur celle-là. La nouvelle est une commande pour fêter les 50 ans d'un vieux magazine de S-F. Sympatoche, mais un peu opaque pour qui ne connaît pas le magazine.
Allez, un ptit point général quand même.
Un recueil de nouvelles d'Isaac Asimov n'en serait pas un sans tous ces commentaires du maître de la S-F entre chaque nouvelle. Commentaires qui en éclaire même certaines et constitue une lecture aussi agréable que les nouvelles elles-même.
On retrouve toujours ce style simple sur des réflexions et des questionnements souvent en rapport avec les robots et toujours d'actualité. Même si certaines dates sont complètement dépassées (mais ça c'est plus drôle qu'autre chose, on reste sur une excellente lecture.
Lien : http://blogameni.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Fx1
  23 octobre 2014
Asimov est le plus important des écrivains qui se sont penchés sur le cas des robots.
Avec cet ensemble de nouvelles il retrouve certains de ces personnages avec toujours autant de maestria .
Si cet opus peut paraitre un peu secondaire par rapport au reste de la production d'Asimov , il y a toujours autant de plaisir de lecture .
Le niveau est haut , ces nouvelles sont passionnantes , en somme voilà un trés bon opus de SF .
Commenter  J’apprécie          150
glow
  22 mars 2012
Isaac Asimov, scientifique et écrivain de science-fiction mondialement connu n'est plus à présenter. Il est surtout célèbre pour son cycle des Robots et ses « trois lois de la robotique » qu'il a inventées. Il a remporté de nombreuses fois des grands prix de science-fiction tels que le prix Locus, le prix Nebula, ou encore le prix Hugo.
L'homme bicentenaire ici présenté est une réédition parue chez Folio SF constitué de nouvelles aussi bien de nouvelles en rapport avec son univers des robots que des short-stories faites sur commande pour des magazines de science-fiction ou autres.
Nouvelles à chute et anticipation
Parmi les douze nouvelles au total que contient ce recueil, nous en retiendront quelques-unes en particulier pour le message qu'elles contiennent ainsi que leur poésie, leur beauté.
Toutes sont basées sur les fameuses trois lois de la Robotique crées par Isaac Asimov, mais chaque nouvelle a une façon bien a elle d'en user ou de les détourner avec art, rendant ces courtes histoires fascinantes et laissant au lecteur une seule envie : celle de les relire et d'y penser posément, d'imaginer toutes les possibilités que nous offre l'auteur.
Voici une liste des nouvelles les plus marquantes selon moi :
La vie et les oeuvres de Multivac : Les hommes ont créés les robots et ne peuvent plus se passer d'eux, à tel point que la moindre de leur action nécessite l'autorisation d'un robot dès qu'elle sort du cadre normal. Multivac est la centrale des Robots, l'entité par laquelle tout passe aussi bien les ordres donnés aux robots que le fonctionnement d'équipements moins élaborés. Mais certains humains commencent à trouver cette « assistance » bien trop pesante et communiquent en secret pour parler de cette dictature en douceur des machines.
L'homme bicentenaire : Nouvelle incontournable de l'oeuvre d'Asimov, elle a été adaptée au cinéma en 1999. le problème soulevé par Asimov est très simple : qu'est-ce qui différencie un être humain d'un robot ? Est-ce que ce sont ses organes qui déterminent son humanité ? Son apparence ? Sa façon de penser ? Son niveau d'intelligence ? Ou autre chose encore ?
Un magnifique récite empli de beauté qui ne laissera pas indifférent.
Trombes d'eau : Très bien pensé, ce récit de qualité fait partie de ceux dont il faut en dire le moins possible afin de garder le mystère intact. Un huis clos des plus immersifs.
Isaac Asimov a également une vision des plus philosophique quand à l'homme et à ses motivations, ses aspirations. Certaines de ces nouvelles (Pour que tu t'y intéresses, L'homme bicentenaire) sont une façon de remettre en question l'homme lui-même et ce qui fait son statu d'homme dans la société.
Ces questions sont et resteront encore pour longtemps d'actualité. Et c'est aussi ce qui fait la popularité d'Isaac Asimov depuis aussi longtemps : sa capacité à soulever les questions éthiques et existentielles qui étaient pertinentes à l'époque et qui le sont toujours maintenant.
A lire et à relire sans modération !
Lien : http://glowmoonlight.unblog.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
WiitooWiitoo   15 mai 2014
- Mais en fait, est-ce si important ? Vraiment ?
- Comment cela n'aurait-il pas d'importance? Avoir un robot comme Président des États-Unis ? Ce n'est pas important ?
- Quelqu'un qui tient le rôle de Président des États-Unis a sauvé la Fédération; il a maintenu son unité et, en ce moment, il dirige le Conseil dans l'intérêt de la paix et d'un compromis constructif. Vous admettez cela ?
- Bien sûr, je l'admets. Mais rendez-vous compte du précédent. Un robot à la Maison Blanche...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Immortale_peruvianaImmortale_peruviana   25 mars 2016
Comment peux-tu faire mal à quelqu'un avec un livre ? D'accord, si tu lui tapes sur la tête avec. Mais pas autrement. Les idées ne peuvent pas faire de mal — même les idées fausses, même les idées idiotes et haineuses. Ce sont les gens qui font le mal. Ils s'emparent quelquefois de certaines idées, et s'en servent comme d'un justificatif pour faire des choses invraisemblables et atroces. L'histoire humaine en est pleine d'exemples. Mais les idées elles-mêmes ne sont que des idées. On ne doit jamais les étouffer; il faut les exprimer, les étudier, les tester, les rejeter si nécessaire, mais toujours au grand jour. Et quoi qu'il en soit, la Première Loi ne dit rien sur les livres écrits par les robots. Un bâton, une pierre, ça, ça peut faire mal, Andrew. Mais les mots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
CielvariableCielvariable   31 janvier 2013
L'amour

On peut s'y perdre corps et bien.


Tout perdre.
Oublier le temps, oublier les limites.


Deux corps inextricablement mêlés,
au point qu'on ne sait plus qui est qui ou ce qu'est quoi.


Et quand cette douce confusion est si intense
qu'on croit qu'on va mourir,
c'est un peu ce qui arrive.


Et on reste seul avec son corps à soi,
mais l'être qu'on aime est toujours là


C'est ça le miracle :
On peut aller au ciel
et en revenir bien vivant

Puis repartir...
à la première occasion
avec l'être qu'on aime
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KalganKalgan   13 octobre 2018
On dit dans ce tribunal que seul un être humain peut être libre. Moi il me semble que seul quelqu'un qui désire la liberté peut être libre. Je désire la liberté.
Commenter  J’apprécie          200
LukaSFLukaSF   24 août 2015
L'homme moyen peut avoir peur d'un robot qui ressemble à un homme et qui semble assez intelligent pour le remplacer, mais il n'aura pas peur d'un robot qui ressemble à un oiseau et qui se borne à à manger des insectes pour son bien-être à lui. Puis, en fin de compte, quand il aura perdu l'habitude d'avoir peur de certains robots, il n'aura plus peur d'aucun robot.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Isaac Asimov (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Asimov
Extrait de "Fondation - le Cycle de la Fondation, I" d'Isaac Asimov lu par Stéphane Ronchewski. Editions Audiolib. Parution le 13 mars 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/fondation-le-cycle-de-fondation-i-9782367628431
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fondation d'Isaac Asimov

De combien de parties est composé ce premier livre ?

Trois parties
Quatre parties
Cinq parties
Six parties

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Le Cycle de Fondation, tome 1 : Fondation de Isaac AsimovCréer un quiz sur ce livre