AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Alice in Borderland tome 1 sur 18
EAN : 9782756037035
192 pages
Delcourt (12/06/2013)
4.11/5   66 notes
Résumé :
Alice, Karube et Chôta. Trois potes. Trois rêveurs. Trois garçons en décalage avec la société. Lorsqu'un feu d'artifice les projette dans un Japon parallèle, les voici contraints d'affronter des épreuves toutes plus terrifiantes les unes que les autres ! Et il faut agir vite, intelligemment, efficacement, pour gagner un instant de répit, et surtout pour rester en vie. Auront-ils le temps de percer les mystères de Borderland ?
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 66 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Shan_Ze
  02 mai 2019
Alice, Karuta et Choba sont trois potes, un peu paumés, qui se retrouvent dans un endroit étrange. Ils doivent jouer un jeu avec des cartes qui donnent des questions de difficultés plus ou moins élevées... Attention, on n'y répond pas correctement !
J'ai pris ce manga un peu au hasard, c'est le titre qui m'a titillé, j'ai pensé à une énième adaptation d'Alice au pays des merveilles mais non, aucun rapport, du moins, à première vue : Alice est un jeune étudiant, un peu rêveur (un point commun avec l'autre Alice ?) et "Borderland", un monde entre le rêve et la réalité (le parallèle avec le pays des merveilles ?). Mais aucune merveille ici, juste, du danger, le risque d'y passer, combattre avec sa tête pour survivre.
Je ne recherche pas spécialement un survival game mais je suis curieuse de savoir comment vont faire nos amis pour s'en sortir et comment ont-ils fait pour arriver jusque là ? Les dessins sont assez particuliers, il faut arriver à décrypter les expressions du visage lors des mouvements rapides lors d'attaques...
18 tomes quand même ! Mais tout traduits, ouf...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Kurasen
  21 novembre 2021
Careful what you wish for
Aujourd'hui je souhaite vous parler d'un manga que je viens juste de terminer, “Alice in Borderland” ou pour les plus japonais d'entre nous “Imawa no Kuni no Alice”. C'est une série assez longue (18 tomes) de Asou Haro, publiée aux éditions Delcourt/Tonkam. Cette série a été prépubliée au Japon entre 2010 et 2016 puis reliée et publiée aux éditions Shogakukan. Comme son nom l'indique, ce manga fait référence à l'univers de Lewis Caroll, on y retrouve des personnages emblématiques tels qu'Alice, le lapin, le Chapelier ou encore la Reine de Coeur.
Dans cette série de survival game avec une composante psychologique prédominante, on y suit Ryôhei Alice, un lycéen comme on en voit beaucoup de nos jours, en décalage avec la société dans laquelle il vit, l'avenir n'y est que source d'incertitude et d'angoisse permanente. Avec ses amis Daikichi Karube et Chôta Segawa, ils imaginent plusieurs scénarios afin de s'échapper de la société actuelle et de leur réalité, espérant trouver la réponse à leur principale interrogation sur le sens de la vie. Un soir, ils assistent à un feu d'artifice et se retrouvent transportés dans le monde parallèle de Borderland.
En explorant ce monde différent qu'ils espéraient tant, ils se retrouvent coincés dans un jeu cruel. Ils y sont contraints de participer à des jeux afin de gagner un visa leur permettant “de rester” à Borderland. Ces jeux sont symbolisés par des cartes à jouer. le chiffre sur la carte indique le niveau de difficulté du jeu, tandis que la couleur indique son type : physique ; intellectuel ; mixte ; psychologique. Les personnages vont ainsi devoir se livrer à de nombreux jeux plus mortels les uns que les autres, dans l'espoir d'obtenir des réponses sur le fonctionnement et l'objectif de Borderland.
Les points positifs de ce manga sont assez nombreux, mais je vais essayer de faire une liste non exhaustive de ce que j'ai aimé :
- Pour commencer, les personnages, principaux ou secondaires, ont un antécédent, une histoire difficile propre à eux. L'auteur ne se limite d'ailleurs pas à leur donner une histoire de vie, mais va également les décrire avec un aspect psychologique et une personnalité qui leur est propre. Ainsi ces personnages vont traîner leur histoire tel un boulet au bout du pied, dès lors, leur objectif n'est plus réellement de survivre mais surtout de s'émanciper de leur passé afin d'avancer dans ce nouveau monde.

- Deuxièmement, les jeux en eux-mêmes. On sent que l'auteur a commencé par réfléchir à ce qu'il voulait que le jeu fasse ressentir avant de construire les règles. On arrive ainsi à des jeux qui sont passionnants et imprévisibles tout en ayant un réel impact sur les croyances et l'état psychologique des différents personnages. En cela, personne n'est à l'abri, les personnages souffrent et se remettent en question continuellement, malgré quelques planches de répit qui font également du bien au lecteur.
- Troisièmement, l'intrigue. Malgré un synopsis de départ pas particulièrement unique, Asou Haro réussit à en tirer quelque chose de réfléchi, en se servant des clichés qui ont fait connaître le genre afin de raconter quelque chose. le fil conducteur de ce manga va servir aussi bien aux lecteurs qu'aux personnages, ainsi ces deux entités en ressortent transformées à la fin du manga.

- Quatrièmement, nous parlons d'un manga, il convient donc d'aborder son style graphique. le style artistique efficace transmet correctement l'atmosphère et l'intensité de la situation. Quant aux jeux, ils sont bien dessinés et surtout on comprend ce que l'auteur veut nous montrer.
- Pour terminer, les tomes qui se démarquent positivement sont le : 3 ; 8 ; 11 ; 18.
Malgré un nombre conséquent de points positifs, je soulignerais le fait que la deuxième phase du manga, qui démarre aux tomes 9-10, est moins fluide, avec un nombre important d'histoires annexes, j'en suis venu à me demander si je voulais vraiment savoir la fin, grand bien m'en fasse d'avoir persévéré.
Pour conclure, je dirais qu'il n'est jamais trop tard pour se lancer dans ce manga, les thèmes abordés sont toujours d'actualité et au vue de la fracture entre la nouvelle génération et la société vieillissante, ils ne sont malheureusement pas là de se dissiper.
PS : Avoir peur de grandir, peur de s'engager, refuser toute responsabilité d'adulte et se réfugier dans un monde imaginaire porte un nom : le syndrome de Peter Pan. Ceci est un vrai trouble du comportement qui peut être guéri à condition de sortir du déni qui le caractérise (anosognosie). Si vous pensez être atteint de ce trouble, n'hésitez pas à consulter un/une psychologue afin de définir les causes de ce trouble en vue de le dissiper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CocotteMoineau
  20 février 2018
Après avoir lu et achevé le Deathnote, je cherchais un manga avec autant de stratégie, de tactiques et de risques.... et je suis tombée avec grand plaisir sur Alice in Borderland, qui dans un tout autre genre, apporte autant de suspens!
Alice est un jeune étudiant qui se considère comme un raté et qui glande avec ses deux potes...Un jour tout bascule pour eux, à la suite d'un feu d'artifice, ils se retrouvent dans un espèce de monde parallèle, où, pour survivre, ils sont obligés de jouer à des jeux dangereux et mortels.
En effet, si on ne joue pas aux jeux, le visa de "survie" peut expirer et vous faire tuer et si on perd à un jeu, c'est la mort assurée!
La solidarité des trois ados sera leur force.
Un super manga qui nous tient en haleine.
Commenter  J’apprécie          60
Erik_
  03 septembre 2020
Encore une variation d'Alice au pays des Merveilles de l'univers de Lewis Caroll. Cependant, il ne s'agit pas vraiment du pays des merveilles mais d'une sorte d'enfer apocalyptique dans un nouveau survival game.
A Borderland, la survie se gagne au jour le jour au fil de jeux assez funestes !
Les jeux cruels proposés sont symbolisés par des cartes à jouer. le chiffre sur la carte indique le niveau de difficulté du jeu, tandis que le couleur indique son type :
Le pique ♠ désigne une épreuve physique ;
Le carreau ♦ désigne une épreuve intellectuelle ;
Le trèfle ♣ désigne une épreuve équilibrée entre physique et intellect ;
Le coeur ♥ désigne une épreuve psychologique.
Il est vrai que les survival game se sont multipliés ces dernières années. Celui-ci est assez connu au Japon. En France, il n'a malheureusement pas eu le succès escomptés. Sans doute, le nombre de volumes fait un peu peur. Pour autant, il y a véritablement de l'originalité. A noter, qu'Alice est un jeune lycéen ce qui change de la figure féminine que nous connaissons tous à travers les contes et le cinéma.
En effet, il y a une authentique profondeur des trois principaux protagonistes qu'on apprendra à bien connaître au fil des épreuves. J'ai beaucoup aimé également l'imprévisibilité des différentes situations ce qui change des trames classiques de ce type de manga. On aura même droit à une fin qui répond à nos attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Booksbookmarks
  30 mai 2021
CHRONIQUE DES TOMES 1 A 18 SANS SPOIL
Je crois bien que c'est la première saga de mangas longue que j'arrive à finir et aussi vite. Si on compte le fait que j'ai lu le tome 1 le 1er janvier 2021, j'aurais mis 5 mois à finir cette saga. Si on compte à partir du tome 2 lu fin mars et j'ai enchaîné le reste, on peut dire que j'ai lu cette saga en 2 mois…
Et quel voyage ! Je n'ai jamais autant regretté de ne pas avoir davantage pris mon temps mais aussi, je suis ravie d'avoir enfin découvert la finalité de l'histoire ! Il faut savoir que j'avais regardé la série à sa sortie en fin d'année dernière et j'avais eu un coup de coeur pour elle ! Cela m'avait donné envie de découvrir les mangas puisque la fin de la saison 1 m'avait donné l'eau à la bouche de savoir la suite. Eh bien, je n'ai absolument pas été déçue.
Si je devais vous donner mes tomes préférés, cela serait sans hésiter le tome 3, je n'ai d'ailleurs jamais été aussi triste à la fin de ce tome, je ne m'en suis jamais vraiment remise (comme dans la série d'ailleurs…), et j'ai aussi adoré le dernier tome, le 18. Wow, quelle conclusion d'ailleurs ! La fin de l'histoire illustre à la perfection la morale qui en ressort tout au long des romans et le pourquoi du comment des jeux. Je n'arrive pas à bien expliquer où je veux en venir, mais j'ai été bluffée, très émue, touchée, choquée. C'était fou. Je ressors perdue, vide, et en même temps soulagée.
Les personnages, ahh parlons-en ! J'ai eu un gros coup de coeur pour Karube, le meilleur ami de Alice… Mais sinon, Alice est vraiment mon personnage préféré de toute la saga. J'ai adoré sa sensibilité, son courage, sa force, son dévouement, son intelligence. Bref, j'avais envie de le pécho dans la vraie vie mais… pas sûre que les circonstances s'y prêtent à vrai dire ahah. J'ai été très déçue quand j'ai constaté que certains tomes avant la fin ne comportaient pas la présence de Alice. Même si j'ai apprécié ces tomes-là, je commençais à trouver le temps long et j'étais assez perdue.. Pour autant, je me suis attachée à absolument tous les personnages présentés : Chishya, Usagi (surtout!), Kuina, Aguni, Dodo…
Les dessins, je m'y suis pas mal habituée et je compte bien découvrir la saga Alice on border road ensuite, mais j'ai peur que cela soit du réchauffé ! de plus, ce ne sera plus le même dessinateur. A voir, mais hâte de tester tout cela ! En attendant, j'ai lu le nouveau du même auteur ; 100 bucket list of the dead paru récemment chez Kana et j'ai trooop aimé, hâte aussi d'avoir la suite !
Lien : https://booksbookmarks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
Bedeo   24 juin 2013
Telle Alice au pays des merveilles, le jeune homme doit survivre à ce jeu de la mort pour revenir chez lui. Une sorte de métaphore illustrant le passage vers le monde adulte. Une remise en question de soi pour trouver sa place dans le monde réel. Alice in Borderland est un manga prometteur et dangereusement addictif...
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD   20 juin 2013
Ce titre n’a rien à envier à ses prédécesseurs et il ne s’agit en rien d’un nouvel ersatz. L’ambiance y est naturellement sombre - loi du genre - mais les héros témoignent eux de valeurs pour le moment plutôt positives, malgré leur caractérisation initiale tirant vers le antihéros.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   19 juin 2013
Un coup de pied au fondement qui n’oublie jamais d’être passionnant à lire, riche en scènes d’action à grand spectacle.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   27 novembre 2021
- Tu as pensé quoi des exams, Chôta ?
- Nyah ha ha ! Pas grand chose ! Si je continue comme ça, je peux dire adieu à mon rêve de fac pépère et de club d’activité débordant de jolies étudiantes. Il me faudrait déjà un miracle pour intégrer une école bas de gamme. Et toi, Alice ?
- J’ai tout misé sur les statistiques… J’ai répondu « 1 » à chaque question ! (p. 9)
Commenter  J’apprécie          50
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   08 février 2018
S'évader d'un quotidien sans intérêt et fuir la réalité. Un trouble typique chez l'adolescent parfois nommé "Syndrome de Peter Pan".
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   08 février 2018
Le jour se lève même sur le dernier des nullards. Tenter de fuir le futur et ses angoisses ne mène jamais bien loin.
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   08 février 2018
T'es au courant que se planquer n'est pas une solution j'espère ? Sinon, la pression sociale va vite te broyer.
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   08 février 2018
La solution est... tellement délirante. Alors, est-ce normal que je sois autant excité ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Haro Asô (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Haro Asô
100 bucket list of the dead 5 & 6
autres livres classés : jeuxVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1198 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre