AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Association Connaissance de l'histoire de l'Afrique contemporaine (Éditeur scientifique)Groupement de recherche Centre national de la recherche scientifique (Éditeur scientifique)
ISBN : 2707144010
Éditeur : La Découverte (12/08/2004)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les " zoos humains ", symboles oubliés de l'époque coloniale, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de l'exotique ont pourtant été, en Occident, une étape majeure du passage progressif d'un racisme scientifique à un racisme populaire. Depuis l'exhibition en Europe de la Vénus hottentote au début du XIXe siècle, elles ont touché, comme on le découvrira dans ce livre remarquablement documenté, des millions de spectateurs, de Paris à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
alanfre
  01 février 2015
Une étude vivante de la présence des habitants de nos colonies dans les zoos français afin de les faire connaître, comme on découvrait des animaux exotiques. Un retour en arrière sur le regard porté à l'autre au début du XXème siècle, qui montre les limites d'une connaissance étroite du monde alors, et pourtant les aventuriers étaient légions et repoussaient les limites des mondes connus.
Ce n'est pas un roman, et la lecture en est moins aisée forcément mais c'est accessible à tous les curieux.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
claireogieclaireogie   18 décembre 2010
C'est un comportement habituel des primates que de s'intéresser à tout élément étrange ou nouveau de leur environnement, et même de désigner cet inhabituel à leurs congénères. Nous autres, humains, éprouvons un plaisir certain à raconter nos explorations et nos découvertes à nos semblables. Mais ces autres ne se laissent pas forcément convaincre par les beaux parleurs, ce qui conduit à la recherche et à l'accumulation de preuves. Ce besoin de preuves, joint au souci de faire partager l'émotion et le plaisir de la découverte, est sans doute à l'origine du besoin de collectionner et d'accumuler qui lui-même a conduit à la naissance des collections privées, des cabinets de curiosités, puis des musées. Les collections doivent faire l'objet de rangement, puis d'inventaire, dont la rationnalisation exige l'étude systématique des objets, et dont la qualité s'améliore si la collecte se fait avec des objectifs et des critères correspondant à un questionnement systématique.
L'ordre et la nomenclature de la collection peuvent être arbitraires, mais aussi se nourrir de propriétés des objets qui la composent, propriétés que la collection met en démonstration, conduisant ainsi à l'élaboration d'un discours scientifique sur ces objets. La part prise par les cabinets de curiosités, puis les herbiers et collections zoologiques dans la constitution des sciences du vivant et la découverte de la théorie de l'évolution est ainsi bien connue. Ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres dans les sciences physiques et naturelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
claireogieclaireogie   18 décembre 2010
On peut poser l'hypothèse qu'au XIXe siècle s'instruit un procès de normation corporelle, qui s'accompagne de l'individuation et de l'instrumentalisation du corps. Individuation, car la pensée occidentale tend à concevoir le corps en tant qu'objet. C'est le cas bien sûr de la médecine et de la physiologie. David Le Breton montre bien l'ampleur de ce mouvement au XIXe siècle - l'auteur fait remonter son origine à la fin du XVIIe siècle -, par lequel, à travers les représentations physiologiques du corps humain, on isole progressivement ce dernier de l'être ou de l'individu à qui il appartient, abolissant toutes les références sociales, culturelles et individuelles de l'iconographie scientifique (Le Breton, 2001).
Le corps devient objet d'étude pour lui-même, achevant la dualisation entre corps et esprit entamé par l'essor de la pensée rationnelle depuis Descartes. Le corps séparé est aussi corps fragmenté, la médecine isolant chaque membre ou système (nerveux, sanguin, musculaire). Il est tout à fait remarquable de constater le succès, dès le deuxième tiers du XIXe siècle, dans le cadre de foires itinérantes puis dans les expositions nationales ou régionales, des représentaions du corps humain, constituées de moulages mettant à nu la musculature, le réseau sanguin.
Cette popularisation de l'individuation corporelle précède le phénomène des zoos humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : Exhibitions ethnographiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Auteurs proches de Association Connaissance de l'histoire de l'Afrique contemporaine
Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre