AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259228186
Éditeur : Plon (25/08/2016)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
"Rien ne vaut l'écriture d'un Dictionnaire amoureux des écrivains et de la littérature pour se faire de nouveaux ennemis. Il est vrai que tous ne gagnent pas à être connus, et que certains y gagnent surtout en mystère.
J'ai toujours aimé aller à la rencontre des écrivains, le plus souvent chez eux, voire à leur bureau, celui-ci étant éventuellement établi dans un bistro ou au restaurant, sauf à les accompagner dans leur promenade. Eprouver ce bonheur discret ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fanfanouche24
  03 août 2018
"Voyage (le)
On ne le répétera jamais assez : quand on voyage, rien ne vaut un écrivain pour guide. C'est le meilleur moyen de se perdre
avec bonheur. Mais parce que se retrouver, quel intérêt ?"(p.845)
Déjà deux années que j'ai acquis ce fort sympathique dictionnaire de la littérature !... début septembre 2016... qui va être, mon livre de chevet de cet été , à Paris... Une réserve de trésors, d'anecdotes, de coups de
coeur comme des coups de gueule de Pierre Assouline... !!

Comme dictionnaire, il n'y a pas plus arbitraire, subjectif, partial , mais c'est aussi ce ton qui nous "capture" !!
Les entrées de ce dictionnaire très personnel , vont de noms génériques, liés au monde des Lettres et du Livre aux écrivains préférés de Pierre Assouline...ainsi qu'à ses exaspérations récurrentes !
Les sujets sont des plus sérieux ou des plus fantaisistes , éclectiques à souhait: de passages sur "Voler des livres" à "Robert Walser"; des "Villes littéraires" à "Georges Steiner"; de "l'Angoisse de la page blanche"
à "Frédérik Pajak ", etc.
Un seul petit regret: pas assez d'auteurs à mon goût; par contre, ses "affinités électives" me conviennent tout à fait, y retrouvant quelques uns de mes propres chouchous (écrivains, comme autres artistes ):
- Robert Walser
-Nicolas Bouvier
-Jean Cayrol
-Hugo Claus
- Albert Cossery
- Frédérik Pajak
-André Suarès
-Ingeborg Bachmann
-Susan Sontag
-Gisèle Freund
-Cartier-Bresson
-Erri de Luca, etc.
Une lecture buissonnière, où l'on se promène au hasard des sujets de curiosité, tout en apprenant de multiples choses sur la littérature des 4 coins du monde, ainsi que sur les évolutions dans "La République des Lettres" ...: la désaffection du genre biographique, la critique littéraire, la traduction, les agents littéraires, le numérique, les évolutions de mentalité quant à la lecture, aux supports, etc.

"Universel
L'écrivain universel est celui qui a le génie de parler de soi sans parler de lui. Il est celui qui nous apprend à écouter en nous-même. Tant de lecteurs lui doivent leur oreille intérieure. (p. 827)"
Dictionnaire atypique, jubilatoire à certains égards... avec des anecdotes des plus piquantes et caustiques, comme celle qui illustre l'entrée de "CENSURE" :
"James Knowlson, le biographe de Samuel Beckett, rapporte que, en 1958, le chef de bureau de la censure britannique, dont le cachet était alors indispensable à toute pièce jouée en Angleterre, avait exigé la suppression d'une vingtaine de lignes de -Fin de partie-, la scène de la prière au cours de laquelle Hamm, scandalisé par le mutisme de Dieu, s'exclame : "Le salaud ! Il n'existe pas ! " (...)
Un compromis fut trouvé : il suffisait de modifier "salaud". Alors Beckett le remplaça par "porc" et annonça qu'il n'y aurait plus de négociations. Or contre toute attente, le censeur accepta, estimant que Dieu s'en remettrait mieux que d'avoir été traité de salaud...On se serait cru dans une pièce de Beckett ...(p. 151)
Je termine cette critique sommaire par un extrait amusant concernant la grande passion de l'auteur pour les dictionnaires !!!
" Pour ma part, je ne cesserai de leur rendre hommage. Ils sont l'un des rares lieux où la sérendipité est toujours féconde. Des dictionnaires de toutes sortes : de langue, bien sûr et avant tout, mais aussi de noms, de lieux, de choses, d'inventions, de techniques, de stratégie militaire, de
fleurs, d'animaux, de rêves, de lieux imaginaires, de mythes, d'espionnage. Une vraie collection. Tant et si bien qu'on m'en offre, et des plus excentriques: celui de la noblesse russe et celui de la pluie (oui ça existe !) tout récemment. Amoureux je suis des dictionnaires.
Alors forcément, un jour ou l'autre ..." (p. 232)
Une lecture qui sera ces prochaînes semaines mon "livre de chevet"...mais
pourquoi pas aussi un compagnon de vacances...où on se "cultive" tout
en se distrayant !!... Une lecture qui donne l'élan pour d'autres découvertes
papivores...et ce sont toujours des promesses de petits bonheurs à venir !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Patmarob
  08 octobre 2018
Dès la première phrase de l'avant-propos, Pierre Assouline donne le ton du « Dictionnaire amoureux des Ecrivains et de la Littérature » : « Ce n'est pas pour me vanter mais je hais les livres ». L'antiphrase marque l'amour-haine que l'auteur voue aux livres… et à leurs auteurs.
Pierre Assouline est journaliste, romancier, biographe, blogueur et membre du jury de l'Académie Goncourt. La culture de l'auteur est vaste… Heureusement, car le sujet paraît sans limites. Les choix sont donc personnels, subjectifs et diversement commentés. L'absence de quelques auteurs étonne (Emile Zola…), tandis que l'auteur remet à l'honneur Henri Béraud, Louis –Sébatien Mercier… ou invite à la découverte (en ce qui me concerne, Abdelkébir Khatibi, Claude Pichois …). Pierre Assouline prend parti, l'ironie point (Françoise Sagan…), la critique est acerbe (John Updike, en tant que critique littéraire…). L'éclectisme prévaut et salue poètes (W.H. Auden…), grands reporters (Kapuscinski Ryszard …), auteurs de romans policiers (J.P Manchette …) ….
La réussite de l'ouvrage tient également aux nombreuses entrées qui marquent le regard de l'auteur sur le monde de la littérature. Aussi diverses qu'inattendues, elles se promènent de « la machine à écrire » à « l'ordinateur », de la « Foire du livre » à « Prix littéraires ».Les personnages côtoient les écrivains : « Maigret commissaire », « San Antonio ».
Au final, l'ouvrage se révèle être un « dictionnaire » à la finalité improbable. le lecteur vagabonde, avec plaisir, dans les choix de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nico60
  15 avril 2017
ce livre est tés bien . ce dictionnaire vous feras comme moi découvrir des auteurs et leurs univers j'ai pas mal aimer ce livre et je le conseille vivement au lecteur
Commenter  J’apprécie          80
Enroute
  31 décembre 2016
Des souvenirs, des réflexions et des informations se mêlent sur la base d'entrées de diverses natures : noms d'auteur, thème de littérature, citations, titres d'ouvrages, noms communs, etc. Les articles sont courts et animés par la seule intention de faire partager un point de vue chaleureux et constructif. C'est agréable à lire et ressemble à une discussion avec un ami, sauf qu'ici l'ami parle tout seul.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   03 août 2018
Pour ma part, je ne cesserai de leur rendre hommage. Ils sont l'un des rares lieux où la sérendipité est toujours féconde. Des dictionnaires de toutes sortes : de langue, bien sûr et avant tout, mais aussi de noms, de lieux, de choses, d'inventions, de techniques, de stratégie militaire, de
fleurs, d'animaux, de rêves, de lieux imaginaires, de mythes, d'espionnage. Une vraie collection. Tant et si bien qu'on m'en offre, et des plus excentriques: celui de la noblesse russe et celui de la pluie (oui ça existe !) tout récemment. Amoureux je suis des dictionnaires. Alors forcément, un jour ou l'autre ... (p. 232)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24fanfanouche24   02 août 2018
Censure

James Knowlson, le biographe de Samul Beckett, rapporte que, en 1958, le chef de bureau de la censure britannique, dont le cachet était alors indispensable à toute pièce jouée en Angleterre, avait exigé la suppression d'une vingtaine de lignes de -Fin de partie-, la scène de la prière au cours de laquelle Hamm, scandalisé par le mutisme de Dieu, s'exclame : "Le salaud ! Il n'existe pas ! " (...)
Un compromis fut trouvé : il suffisait de modifier "salaud". Alors Beckett le remplaça par "porc" et annonça qu'il n'y aurait plus de négociations. Or contre toute attente, le censeur accepta, estimant que Dieu s'en remettrait mieux que d'avoir été traité de salaud...On se serait cru dans une pièce de Beckett ...(p. 151)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
fanfanouche24fanfanouche24   05 septembre 2016
Vous aurez compris que cette haine dont je me targue n'est pas le sentiment inversé de l'indifférence, mais le passager clandestin de l'amour. On sait que, lorsque celui-ci est durable, il ne peut s'épanouir longtemps dans la passion, sentiment trop intense pour les longues traversées; elle se transforme alors en complicité, intimité, empathie, connivence, solidarité, fraternité, amitié...Voilà le registre des sentiments qui me lient désormais aux livres. (p. 13)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24fanfanouche24   02 août 2018
Gisèle Freund (1908-2000)

Chacun de ses visages raconte une histoire. On ne se lassera pas de répéter que l'histoire littéraire de ce siècle doit payer sa dette à ses portraits car, ce qu'elle a capté et restitué là, nul autre n'a su le faire (...) "L'oeil n'est rien s'il n'y a personne derrière", disait-elle souvent. (p. 302)
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24fanfanouche24   01 août 2018
Le Liseur

Le Liseur est, pour moi, un grand livre. Si on conserve à jamais une seule phrase d'un livre, on ne l'a pas lu en vain. (...)
Or, lorsqu'on a écrit un grand livre, il est difficile de s'en remettre; lorsqu'on l'a lu aussi. Cela place la barre trop haut pour la suite, pour l'auteur comme pour le lecteur. (p. 474)
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Pierre Assouline (70) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Assouline
Grand entretien animé par Olivia Gesbert
En quelques années Pierre Lemaitre est devenu l?un des écrivains français les plus célèbres grâce au succès retentissant d?Au revoir là-haut (prix Goncourt 2013), suivi en janvier dernier de Couleurs de l?incendie. Il y renoue avec le romanesque dans la lignée d?un Alexandre Dumas, convoquant l?histoire de la Grande Guerre et ses non-dits, les dérives du politique et les tentations fascistes des intellectuels des années 1930, tout en tissant des liens subtils avec le contemporain.
Bien avant cette saga picaresque traduite dans une trentaine de langues, il s?était imposé comme un grand écrivain de polars et de romans noirs. Il a déjà plus de 50 ans lorsqu?il se fait connaître avec Travail soigné, qui reçoit le prix du Premier roman au festival de Cognac. Suivront Robe de marié (2009), Cadres noirs (2010), Alex (2011), Sacrifices (2012), Rosy & John (2013)? Rien ne semble désormais arrêter cet auteur prolifique qui est aussi un scénariste talentueux : son adaptation pour le cinéma, avec Albert Dupontel, d?Au revoir là-haut, leur a valu un César et 2 millions de spectateurs, et il vient d?adapter son thriller Trois jours et une vie dans lequel Charles Berling jouera le rôle principal.
Avant de se tourner vers l?écriture à temps plein, il enseignait aux adultes, et notamment aux bibliothécaires, la littérature française, américaine et la culture générale. de cette période il garde le goût de la transmission et nul doute que la présentation qu?il fera de ses livres de chevet aura de l?impact sur le public de la Criée ! Lors de ce grand entretien, Pierre Lemaitre évoquera avec l?écrivain et critique Pierre Assouline leurs goûts littéraires communs, de Proust à Simenon. Souvent qualifié d?« auteur populaire », il reviendra sur le sens qu?il accorde à ce statut, parlera évidemment de sa passion pour le roman policier, de son engagement citoyen auprès du Secours populaire, et de bien d?autres choses encore ! _ En savoir plus : http://ohlesbeauxjours.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : dictionnaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'étranger D'Albert Camus

Qui est le personnage principal

Meursault
Marie Cardona
Raymond Sintes

11 questions
69 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre