AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070336808
Éditeur : Gallimard (06/04/2006)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 70 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Balland - 03/2006)


݂De tous ceux qui s'étaient lancés dans l'aventure de l'édition au début du siècle, Gaston Gallimard (1881-1975) fut certainement le seul, au soir de sa vie, à se permettre de feuilleter le catalogue de sa maison ens e disant: la littérature française, c'est moi.

Rien ne destinait ce jeune dilettante, d'une famille de la haute bourgeoisie parisienne, à deveni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
RChris
  17 juin 2018
En rangeant dans ma bibliothèque la collection blanche et les Folio, et la série noire au grenier, j'ai pu mesurer ce que les livres de la maison Gallimard avaient comme importance. Cela m'a donné envie de lire cette biographie dont la couverture crème aux liserés rouge et noir n'était pas frappée du monogramme NRF : un Balland à la façon Gallimard.
Au début du siècle, Bernard Grasset et Gaston Gallimard "se sont tiré la bourre ", jusqu'à faire le sujet d'une pièce de théâtre en 1927, et on assiste au débauchage de Proust et de Roger Martin du Gard. On baigne dans le culturel avec le Goncourt en point de mire, la commercialisation, la publicité, la concurrence de boutiquiers, les avances sur recettes et les prix... Pour Gallimard, ce sera 27 Goncourt, 38 Nobel de littérature, 12 Interallié, 7 Médicis, 10 Renaudot, 17 Fémina et 10 Pulitzer.
On voit défiler des collections prestigieuses : la Pléiade, la série blême, la série noire et de grands auteurs : Proust, Céline, Gide. Pour les lecteurs de Babelio, c'est tout un pan de littérature qui défile.
On y parle aussi des pages sombres de la France occupée, des rapports entre éditeurs et écrivains soumis à la propagande nazie et des démarches pour avoir l'imprimatur. Fallait-il publier, éditer, écrire, l'heure des règlements de compte viendra pour Céline, Montherlant, Mauras...
Gaston a influencé au plus haut point la littérature, il s'est toujours refusé à coucher ses souvenirs sur papier. Cela donne un intérêt à cette bio passionnante qui respire le travail, en racontant en parallèle la petite et la grande histoire. Même datée de 1984, elle nous fait voyager dans une partie de notre bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
Lune
  04 janvier 2015
NRF, trois lettres majestueuses.
Tout lecteur averti ne sait que trop ce qu'elles signifient et comme elles brillent dans le ciel du monde éditorial.
En lire la conception depuis la première décennie du siècle passé en la personne de son fondateur Gaston Gallimard, c'est entrer dans l'histoire de l'édition et de la littérature.
Car l'homme dont Pierre Assouline nous retrace la vie fut non seulement un génie commercial avec tout ce que cela comporte de flair, de ruses et d'autorité mais également un puriste passionné de la littérature authentique comme l'était nombre de ceux qui l'entourèrent dès le début (Gide, Schlumberger, Martin du Gard...) comme plus tard (Malraux, Camus, Sartre...).
Ce livre, énorme travail de recherches, de documentations, de témoignages, de précisions les plus objectives possibles par divers recoupements, retrace la vie de cet homme "unique et exceptionnel".
L'histoire d'une maison d'édition inscrite dans l'histoire sociale et politique des cinquante premières années du XXe avec les périodes troubles et terribles de la guerre et de l'après-guerre qui provoquent toujours une interpellation, une interrogation et une réflexion sur les différentes attitudes adoptées par les uns et par les autres.
Des noms sonnent à nos oreilles très connus, d'autres moins, d'autres encore à redécouvrir.
La richesse de ce livre réside là qui nous raconte le "catalogue épais" et de qualité incontestable d'un homme qui repéra et fit confiance à de nombreux écrivains.
Préférant se lier à eux dans la "durée", pariant sur l'oeuvre à venir, il sut s'adapter aux jeux commerciaux permettant aux auteurs difficiles d'accès, qu'on ne lisait pas ou peu, de se maintenir grâce à ceux dont la littérature accessible se vendait plus.
On assiste aux jeux, aux créations, aux retournements, aux détournements, aux ratages, bref aux aléas et vicissitudes d'une maison d'édition en pleine effervescence dans un monde de rivalités, d'ennemis stimulants, d'ingratitude souvent.
Livre passionnant qui nous ouvre les coulisses du livre dans une époque donnée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
madameduberry
  25 octobre 2013
Tout simplement indispensable! A travers la biographie de Gaston Gallimard, personnage en soi digne de cette consécration qu'est une biographie, c'est l'histoire de la littérature française du vingtième siècle qui nous est racontée, du côté obscur de la force. Oui, l'édition est un commerce et pas seulement un commerce d'âmes, comme on disait autrefois, et les règles de l'édition épousent celles de l'économie… Il e st donc très intéressant de se replonger dans l'histoire de l'édition, les relations parfois ambiguës entre les auteurs et leur éditeur (voir la notion d'"auteur maison"); je me suis délectée à suivre les parcours parfois sinueux d'un auteur entre différentes maisons d'édition. Et que dire de ce talent incomparable qu'on nomme faute de mieux le flair de l'éditeur? Au milieu de tout cela les guerres et leurs morts qui nous ont privés de combien d'oeuvres, mais qui ont créé des légendes. Un ouvrage de référence, quasiment un usuel, et qui m'a passionnée
Commenter  J’apprécie          102
cicou45
  24 juin 2011
Un livre remarquable qui nous narre l'histoire de celui qui fonda l'une des plus grandes maison d'édition de ce siècle. Après des débuts un peu difficiles en raison des évènements dramatiques qui se sont déroulés en ce début de siècle, à savoir la Première Guerre mondiale, Gaston Gallimard a d'abord accepté le poste de gérant auprès de la NRF (Nouvelle Revue Française), puis est nommé administrateur du théâtre le Vieux-Colombier avant de créer sa propre maison d'édition La Librairie Gallimard.
Y ayant consacré toute sa vie, Gaston laissera le flambeau, après sa mort, à son fils Claude, qui continuera l'oeuvre gigantesque entreprise par son père et qui l'amènera jusqu'à la prestigieuse maison d'édition telle qu'on la connait aujourd'hui.
Magnifique ouvrage de Pierre Assouline qui a su monter Gastin Gallimard dans toute sa grandeur. A découvrir !
Commenter  J’apprécie          100
Incunabula
  07 mars 2011
Cette biographie de Gaston Gallimard retrace surtout celle de sa maison d'édition, des intrigues du monde de l'édition et les conséquences de la guerre des conflits autres que commerciaux ou littéraires.
Si on s'intéresse ou qu'on se destine aux métiers du livre, c'est un ouvrage que je dirais, de "référence".
Pas forcément simple à lire au départ, mais quand on est plongé, on s'y noie!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Olivia-AOlivia-A   26 août 2013
Aucune école ne prépare au métier de lecteur. Nul ne sait vraiment comment on le devient. Une seule condition est requise: savoir lire, c'est-à-dire renifler, flairer, étudier, décortiquer, expliquer, critiquer, défendre ou assassiner un texte. Rien de plus arbitraire. Rien de plus subjectif.
Commenter  J’apprécie          30
MounaMouna   12 décembre 2008
Certes, de grands éditeurs, il y en eut d'autres et non des moindres. Mais de tous ceux qui s étaient lancés dans cette aventure au cours de la première décennie du siècle, il fut certainement le seul, au soir de sa vie, à pouvoir se permettre de feuilleter l épais catalogue de sa maison d édition en se disant : "la littérature française, c est moi."
Commenter  J’apprécie          00
Olivia-AOlivia-A   21 août 2013
Le commerce des idées, pour être séduisant , n'en était pas moins un commerce.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Pierre Assouline (70) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Assouline
Grand entretien animé par Olivia Gesbert
En quelques années Pierre Lemaitre est devenu l?un des écrivains français les plus célèbres grâce au succès retentissant d?Au revoir là-haut (prix Goncourt 2013), suivi en janvier dernier de Couleurs de l?incendie. Il y renoue avec le romanesque dans la lignée d?un Alexandre Dumas, convoquant l?histoire de la Grande Guerre et ses non-dits, les dérives du politique et les tentations fascistes des intellectuels des années 1930, tout en tissant des liens subtils avec le contemporain.
Bien avant cette saga picaresque traduite dans une trentaine de langues, il s?était imposé comme un grand écrivain de polars et de romans noirs. Il a déjà plus de 50 ans lorsqu?il se fait connaître avec Travail soigné, qui reçoit le prix du Premier roman au festival de Cognac. Suivront Robe de marié (2009), Cadres noirs (2010), Alex (2011), Sacrifices (2012), Rosy & John (2013)? Rien ne semble désormais arrêter cet auteur prolifique qui est aussi un scénariste talentueux : son adaptation pour le cinéma, avec Albert Dupontel, d?Au revoir là-haut, leur a valu un César et 2 millions de spectateurs, et il vient d?adapter son thriller Trois jours et une vie dans lequel Charles Berling jouera le rôle principal.
Avant de se tourner vers l?écriture à temps plein, il enseignait aux adultes, et notamment aux bibliothécaires, la littérature française, américaine et la culture générale. de cette période il garde le goût de la transmission et nul doute que la présentation qu?il fera de ses livres de chevet aura de l?impact sur le public de la Criée ! Lors de ce grand entretien, Pierre Lemaitre évoquera avec l?écrivain et critique Pierre Assouline leurs goûts littéraires communs, de Proust à Simenon. Souvent qualifié d?« auteur populaire », il reviendra sur le sens qu?il accorde à ce statut, parlera évidemment de sa passion pour le roman policier, de son engagement citoyen auprès du Secours populaire, et de bien d?autres choses encore ! _ En savoir plus : http://ohlesbeauxjours.fr
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
autres livres classés : éditionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
669 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre