AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781534870406
376 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (19/07/2016)
4.34/5   53 notes
Résumé :
Trois destins, deux amants, une guerre, l'horreur.
Grayson, Deacon et Chandler sont amis depuis l'enfance. Ils ont grandi dans les pures traditions américaines, où le patriotisme est un devoir qu'on leur a insufflé dès leur plus jeune âge.
Ils étaient gamins lorsque le 11 septembre a traumatisé tout un pays.
Ils sont adultes lorsque servir le pays devient leur premier objectif.
Alors qu'ils s'engagent ensemble dans l'United States Arm... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 53 notes
5
20 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

theowen
  11 septembre 2016
Dès les premiers chapitres, je sais que ce livre me tirera des larmes. L'auteur m'entraîne dans cette guerre et cette histoire interdite au sein de l'armée.
C'est l'aventure d'un trio soudé depuis l'enfance qui est lié envers et contre tout.
Ils se préparent pour leur premier déploiement en Afghanistan après leur formation à peine terminée. Une tension entre Deacon et Greyson laisse un différent en suspens et ils sont conscients que d'être partis avec des soucis n'est pas la solution du siècle, vu que les complications ils vont en trouver sur place. Dès leur arrivée, l'excitation est présente, les bases de leur affectation sont posées donnant une véritable ampleur à la situation, une réalité dont ils ne mesurent pas encore tout à fait l'étendue.

Une routine s'installe rapidement mais comme dit l'adage : Toujours se méfier de l'eau qui dort !
Deac et Grey repoussent toujours l'échéance de leur discussion effritant leur amitié, une tentative est abordée. Seulement un événement vient déclencher leur premier enfer et l'horreur se dévoile peu à peu : froide, sanguinaire et nauséeuse. Parfois, le temps semble figé entre ennui ou besoin d'adrénaline qui insinuent dans l'esprit des stigmates qui commencent à hanter leur mémoire.
C'est à ce moment de ma lecture déjà que je ressens le début des situations tendues à l'extrême, la peur qui devient omniprésente avec la violence qui rythme un quotidien destructeur. C'est le calme avant la tempête !

Être soldat c'est encaissé avec le corps et l'esprit. Toutefois, le trop plein déploie l'angoisse.
Amhéliie insère avec ingéniosité les sentiments de ses deux engagés. Deacon est le plus réfléchi, le tacticien. Alors que Greyson est le plus impulsif, intense, captivant entouré d'une aura glaciale ténébreuse. Ils se révèlent l'un à l'autre, amenant des complications supplémentaires à gérer. La tension entre eux est constamment palpable et électrisante.
J'ai absorbé un mélange de douceur, de désir fébrile et de virilité dans leurs étreintes savoureuses, des caresses délicieuses, un abandon total sans précipitation, magnifique et langoureux.
La sincérité qui ressort de leurs conversations, de leurs aveux est stupéfiante et touchante. J'ai fondu comme neige au soleil.

Le troisième larron est Chandler, une sorte de gardien des secrets dont l'humour se glisse au moment opportun. Il est le confident, le bout en train, un meilleur ami exceptionnel.

Tout du long, les pensées et les doutes de Deac et Grey sont livrées en alternance avec une puissance déroutante lorsqu'ils réalisent enfin que rien ne pouvait les préparer au choc.
Citation : « La mort ne choisit pas sa prochaine victime, elle ne réfléchit pas non plus au destin qu'elle emporte avec lui. »
Ils deviennent froids et impitoyables devant l'ennemi, l'horreur et les souffrances deviennent une habitude. Et à contrario, ensemble dans l'intimité, c'est un feu alimenté tel un volcan en irruption constante avec prévenance et union.
L'auteur a su faire ressortir les troubles ressentis avant, pendant et après les combats. le danger et le chaos sont relatés avec force.
Elle aborde la question qui dérange, celle de l'homosexualité présente dans le noyau de l'armée américaine, de la lois discriminatoire qui a été abrogée et de ces possibles répercutions, du patriotisme américain, des liens qui se forgent avec respect et honneur. Mais également, de la folie, de la mort, de ces conflits incessants, de la terreur au travers des regards, des troubles qui persistent auxquels personne n'est préparé et ne le sera jamais.

Citation : « Certaines bribes de notre passé demeureront à nos côtés jusqu'à la fin. Ce sont des blessures qui ne saignent plus, mais qui ont laissé place à des cicatrices qui restent bien visibles. »
A certain moment, on a l'impression d'être absorber par le flux d'adrénaline, la détresse et l'attente prennent aux tripes. D'ailleurs les moments forts de ce livre sont déroutants à l'extrême, le désespoir est si poignant que mon coeur a saigné comme pris dans un étaux, mes yeux ont pleuré accompagnant Deacon et Greyson pendant les événements tortueux et torturés.
La reconstruction d'une fêlure émotionnelle et physique est longue, dure et c'est un travail sur soi-même jusqu'à retrouver une sérénité partielle, car le subconscient n'oublie jamais.

La guerre brise le plus solide des rocs, engendre chez les survivants de nombreux syndromes, transforme et met à terre même ceux qui rentrent sur leurs deux pieds. Elle peuple leurs ténèbres de démons, prend avec elle des frères d'armes, des innocents, des enfants, des familles. La mort choisit au hasard, elle n'a ni fois ni lois ! Dévastatrice, elle terrorise de ses hurlements le sommeil des soldats. L'agonie des Flash-backs résonnent comme une sentence de mort et la peur s'accroche, dévore lentement de l'intérieur.
Citation : « Ne fais pas de tes frères d'armes de simples amis, fais-en tes meilleurs amis parce que lorsque vous vous retrouvez au coeur de l'enfer, ces liens fraternels vous sortiront de ce merdier en vie et c'est tout ce qui compte. »
L'impact de ce bouquin est hallucinant de la première à la dernière ligne. Je suis passée par toutes les couleurs émotionnelles possible. La romance n'est pas évincée par le récit, ils sont complémentaires et se mélangent avec osmose.
La plume de l'auteur est absolument fabuleuse, captivante, addictive et saisissante. D'une intensité qui pulvérise tout sur son passage, qui atteint les tréfonds de l'âme. le travail de recherche effectué est soigné,très intéressant et non survolé.

Amheliie a réussi à me bouleverser, mes larmes ont coulé un nombre incalculable de fois, ce livre est grandiose !
Lien : http://theowen.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlouquaLecture
  06 janvier 2019
Il n'aura pas fallu longtemps que j'aie mon premier coup de coeur cette année, mais comment ne pas en avoir un pour Patriotes d'Amhéliie ???
Avec ce livre, non seulement j'ai pu découvrir une histoire magnifique, mais également pas mal de choses sur l'armée en elle-même, d'ailleurs Amhéliie à ajouté des informations en fin de livre à ce sujet, notamment sur les différents grades, et honnêtement, certains je ne les connaissais même pas !
Grayson/Deacon/Chandler, punaise j'ai adoré ce trio d'amis, ils sont tellement adorables, toujours là l'un pour l'autre, quand un va mal, les deux autres font tout pour lui, lorsque deux d'entre eux ont un petit froid, le troisième va tout faire pour que les deux têtes de mules se décident à percer l'abcès.
Grayson et Deacon se connaissent depuis 23 ans, avec Chandler depuis 20 ans. Grayson et Deacon ont un lien un peu spécial, s'ils sont meilleurs amis, il y a également autre chose, ce lien c'est petit à petit mit en place sans qu'ils s'en aperçoivent vraiment. Jusqu'au jour où cela a dérapé, et un peu foutu la merde dans leur amitié, mais Chandler veille au grain et va tout faire pour qu'ils finissent pas se parler et crever cet abcès qui risque de foutre en l'air cet amitié. C'est ainsi qu'ils vont se rendre compte que leur amitié est beaucoup plus que cela et depuis un bon bout de temps, autant vous dire que lorsque l'abcès est crevé, cela fait des étincelles entre eux !
Pour eux, servir leur pays n'était pas une option, mais bien une vocation, bien que celle-ci puisse s'avérer mortelle et dangereuse, ils ne se voyaient pas faire autre chose que de défendre leur pays. Cela ne concerne pas Chandler qui est hétéro, mais Gray et Deac doivent faire attention à tout parce que dans l'armée, les gays n'ont pas leurs places à cause d'une putain de loi. Loi que je trouve complètement ridicule, en quoi l'orientation d'une personne peut influencer sa manière de défendre les siens et son pays ???
Lors de leurs missions, ils vont vivre pas mal de choses, non seulement ils vont devoir gérer leur relation, mais également les horreurs que tout soldats peut trouver sur sa route dans des pays en conflits. Je peux vous dire que j'ai plusieurs fois retenu mon souffle, que j'ai eu franchement peur pour eux, à un moment j'ai failli aller directement à la fin du livre pour savoir s'il leur arrivait quelque chose, bon je ne l'ai pas fait, mais je n'en était pas loin, surtout au début de la troisième mission, celle que Deacon ne sent pas du tout dès le départ.
A leurs côtés nous vivons ce que peut vivre chaque soldat en mission pour son pays, nous allons vivre la triste réalité que cela peut avoir dans certaines situations, certains soldats ne reviennent jamais chez eux, tout cela pour défendre leur pays, certains rentrent dans un sale état, que ce soit psychologique ou physique. Comment se reconstruire lorsque l'on a vécu l'horreur, lorsque l'on a vu ce dont l'homme est capable ? Etre entouré peut être un avantage énorme pour ces soldats, mais la reconstruction en elle-même ne peut venir que d'eux-mêmes, il faut le vouloir pour pouvoir réellement avancer et vivre avec ce que les guerres laissent comme traces indélébiles.
Patriotes, c'est tellement plus qu'un coup de coeur, c'est une histoire magnifique dans un monde d'horreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mateiva
  12 septembre 2016
Un roman juste génial, émotionnellement intense, riche en information et en action.
A travers Grayson, Deacon et Chandler, nous découvrons les premiers pas de ces jeunes soldats dans la réalité d'une mission. Nous découvrons comment ils se rendent compte qu'au final ils ne savaient rien de ce qui les attendraient, mais surtout, qu'ils ignoraient toutes les conséquences, et comment s'en sortir.
Nos trois hommes sont des amis d'enfance, et bien plus encore, ils sont frères, ils sont soudés. Leur confiance les uns en les autres est inébranlable.
Grayson est un homme sombre, silencieux, taciturne, impulsif, mais il est doté également d'une grande force de caractère, d'un courage sans faille et d'un amour pour ses frères sans borne.
Deacon est une personne extraordinaire, une personne réfléchie, intelligente, dévouée.
Chandler est le confident, toujours de bonne humeur, doté d'un certain humour.
Ces trois-là sont indissociable.
Pourtant quelques grains de sable viendront semer une légère tempête et quelques tumultes.
Page après page, nous suivons ces trois hommes dans leur vie personnelle et professionnelle. Nous nous attachons à eux, nous souffrons avec eux, nous rigolons avec eux.
L'histoire d'amour qui se tisse entre Deacon et Grayson est amenée avec douceur, elle évolue lentement, elle prend son temps pour devenir quelque chose d'intense, de réel, de vraie et de sincère. Un amour plus fort que tout, bien que celui-ci sera un tourment de plus dans l'horreur qu'ils vivent déjà. Oui, cet amour est une force, mais aussi une faiblesse.
Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, c'est que l'auteur a mêle intelligemment l'histoire d'amour, l'histoire d'amitié et l'armée, la guerre. C'est tout un monde qu'elle nous offre, un monde criant de vérité, de réalité. Je lui tire mon chapeau pour toutes les recherches qu'elle a du effectuer car c'est réussi.
Ce roman m'a quelque peu bouleversée, j'ai eu plusieurs fois le coeur serré. Mes émotions ont été mises à rude épreuve, tout comme nos protagonistes. Tout est raconté, de l'horreur de la guerre, à ses conséquences, ses cauchemars, ses traumatismes, en passant par le rejet de l'homosexualité dans ce milieu, et aussi les bons moments partagés entre frères d'arme.
La plume de l'auteur a retranscrit parfaitement les lieux, l'ambiance, les actions et l'horreur. J'ai eu l'impression de sentir cette odeur de chair brûlée tant les mots ont été percutants.
Cette plume a su se faire douce également, douce dans l'évocation des sentiments de Deacon et Grayson, douce dans les confidences et les aveux. Puis, cette plume s'est faite plus coquine dans les moments intimes, nous délectant des sensations de nos deux hommes. Enfin, cette plume m'a apportée bon nombre de sentiments, de sueur froide, d'amour et d'espoir, mais aussi une intense réflexion, tout comme celles de Deacon.
Ce roman est parfait en tout points : l'amitié, la romance, l'action. J'ai apprécié les mots si saisissant d'Amhéliie concernant le patriotisme et les réflexions qu'elle a su nous insuffler à travers Deacon, des réflexions justes et sincères. Ceci est également l'un des points forts de ce livre.
Une autre force aussi, c'est la période sur laquelle repose cette histoire : de mai 2009 à février 2013, nous offrant aussi un épilogue trois ans après, car cette longue durée impact encore plus sur la réalité des choses, la réalités des faits, de l'enfer vécu, des traumatismes, des pertes, et ce long combat pour s'en sortir, pour s'éveiller de nouveau, même si ce n'est jamais totalement.
Les personnages secondaires, la famille, sont pour la plupart tous géniaux, tellement humains, compréhensifs. J'ai eu un coup de coeur pour le père de Deacon, cet homme si droit, si ouvert, si aimant....
En bref, ce roman est une réussite totale, que ce soit au niveau de l'histoire, des personnages, de la romance, de cette amitié si forte, du vécu, des horreurs....le ton, le rythme....vraiment tout est parfait.
Je conclurais en disant que ce récit est magnifique, avec l'impression d'une réalité troublante. Une sublime histoire d'amour et d'amitié, de courage, de soutien, de famille. Des réflexions sur le patriotisme toujours si vraies, sans jamais vraiment prendre parti, sans tomber dans un combat contre l'armée, la politique ou tout autre, juste des réflexions et des sentiments vécus par des personnages vivant les épreuves les plus rudes de leurs vie, vivant cette guerre et cet engagement, découvrant que la réalité dépasse de loin l'enseignement reçu. Les émotions s'intensifient page après page, le tout sans aucun temps mort. Un récit très fort psychologiquement, le tout servi par une plume exceptionnelle, parfaite pour ce récit.
Je vous conseille d'intensifier votre lecture en écoutant la playlist, car depuis que je l'écoute, elle ne me quitte plus : elle est tout simplement sublime et me fait frissonner à chaque fois.
Merci mille fois pour ce roman intelligent, psychologique et poignant. Et désolée si je me répète dans ma chronique, mais ce roman est si bouleversant qu'il est difficile de trouver les mots justes pour exprimer mon sentiment.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
booksandromance
  09 avril 2021
Une semaine après avoir lu ce roman, je peine encore à trouver mes mots pour parler de cette magnifique histoire. Je dois avouée que j'ai parfois eu du mal à continuer ma lecture. Non pas parce que je n'aimais pas l'histoire, bien au contraire. Mais parce que je suis fille de militaire et que certains passages ont pu résonner en moi...
Grayson, Deacon et Chandler. Un trio inséparable, depuis toujours, malgré les tensions entre Grayson et Deacon. Ils ont 23 ans, et vont vivre leur première OPEX en Afghanistan. Depuis les attentats de 11 septembre, les trois jeunes hommes savent qu'ils veulent servir leur pays, à l'image de leurs pères. Dès leur arrivée au camp Afghan, on sent à quel point ils sont fières de servir leur pays, d'être des hommes prêts à se battre pour cette nation qui les a vu naître.
Une certaine routine s'installe au sein de la base militaire jusqu'au jour où ils vont être confrontés à la dure réalité de leur situation. L'horreur et la peur vont vite prendre le dessus sur cette excitation du début. Et on va vivre avec eux tout ces instants terribles, horribles et qui vont laisser des traces chez nos personnages mais aussi dans nos coeurs.
Ily a trois choses que les soldats américains de peuvent pas être : un trouillard, rentrer traumatisé d'un OPEX et surtout, ne pas être gay. Et malheureusement pour nos deux personnages principaux, ils vont devoir cacher leur véritables natures, puisque l'un est gay et l'autre bi. Et quand les sentiments amoureux s'en mêlent, il est de plus en plus difficile pour eux de rester là où est censée être leur place.
J'ai trouvée que l'auteure a écrit avec une justesse incroyable la réalité du terrain, la difficulté que peuvent rencontrer des jeunes soldats après de tels traumatismes (comme le TSPT, par exemple). Les désillusions que le faite de servir son pays ne soit pas aussi glorieux qu'on peut le pense. Durant les scènes se déroulant lors des OPEX, nombreuses larmes ont coulés pour ma part. J'ai été bouleversée par ce que nos protagonistes ont vécus, je pense même avoir arrêtée de respirer à certains moments. J'ai cru aussi que mon coeur allait exploser face à la souffrance qu'on ressent à travers les lignes de l'auteure.
Niveau personnages, quelle claque ! Deacon, Grayson et Chandler sont trois hommes qui resteront graver dans ma mémoire et dans mon coeur pour longtemps. J'ai eu cette envie, tout le long du livre, de les prendre dans mes bras, de leur dire que tout se passerait bien… Malgré la douleur, le deuil et l'horreur de ce qu'ils ont vécus. Ce sont trois hommes attachants, fières de servir leur nation, fidèles en amitié mais aussi en amour. Ils m'ont fait rire, pleurer, vibrer et aimer à leurs côtés.
Ce roman ce n'est pas seulement une romance m/m. C'est bien plus. C'est le miroir d'une réalité que vivent les soldats envoyés en mission. C'est un condensé de sentiments divers. C'est tout ce que j'adore dans une histoire. « Patriotes » est un livre qui vient d'entrer dans le top 10 de mes romans préférés. C'est un coup de foudre que je n'oublierais pas de sitôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Maliyanna
  08 octobre 2021
Qu'est ce qui représente le plus le patriotisme américain que de voir des jeunes s'engager dans l'armée? Ici on va faire la rencontre de trois amis de longues dates : Grayson, Deacon et Chandler. Ces trois hommes on ça les suivre dans la fin de leur formation mais également dans leurs premiers déploiement au Moyen-Orient (de mémoire Afghanistan). On va suivre leur quotidien en opex, mais également les relations qu'ils vont nouer avec leurs compagnons d'armes.
Depuis quelques temps je voulais lire un livre avec des militaires qui partaient en opex et surtout un livre où on voyait leur quotidien. J'avais déjà lu un livre de Amelie sur les militaires et comme j'avais bien aimé je me suis dit "pourquoi pas se lancer dans celui-ci". Et comme d'habitude je ne suis pas déçue avec ses livres. J'aime bien sa plume et je la trouve assez fluide. On ne passe pas son temps à analyser ce qu'il y est écrit, ça coule tout seul.
J'ai aimé découvrir le quotidien de ces trois militaires et j'ai presque aimé encore plus de voir leur traumatismes après ces guerres. Ça peut paraître étrange mais j'aime voir l'évolution d'un personnage quand il est blessé. Je trouve qu'il peut y avoir un psychologie intéressante et c'est un peu le cas ici avec deux psychologies et deux esprits complètement différents l'un de l'autre face à des traumatismes.
Les trois hommes que nous rencontrons sont des amis depuis des années et les voir évoluer en tant que homme et compagnon est sympathique à voir. On a l'impression de les connaître depuis quelque temps déjà et que ce n'est pas la première fois qu'on les rencontre. Il y a cette chaleur, cette amitié entre eux qui donne envie d'avoir la même chose. Très rapidement on sent que ce sont trois hommes qui sont bien plus que de simple amis, de simple connaissances. Même si ai final deux d'entre deux vont finir ensemble, il n'y a pas vraiment de cassure avec leur amitié de base. On ne sent pas que ce sont deux hommes qui s'éloignent de leur ami, bien au contraire. On a plus l'impression que ça les rapproche en quelque sorte, qu'il y a ce petit truc qui fait qu'ils sont encore plus proche qu'avant (après il y a le fait qu'ils aient fait la guerre ensemble qui joue ce ce côté)
Après concernant l'histoire, je n'ai pas grand chose à dire à part que le monde militaire est assez peu ouvert d'esprit sur certaines choses et même si c'est désolant ça reste la réalité. Heureusement que ça commence un peu à changer (un peu, faut pas abuser non plus). Mais c'est bien de voir aussi c'est aspect là dans les livres et pas seulement une romance militaire où tout est rose avec des paillettes partout.
En résumé j'ai plutôt bien aimé ma lecture. Les personnages sont sympa et on a envie de savoir comment ça va se passer pour eux la suite. J'avoue à un certain moment j'ai eu un peu peur lors d'un événement. Mais en même temps j'ai bien aimé ce moment parce qu'il montre bien la réalité des choses, cette soeur constante pour la vie d'une personne qui est en opex.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
FloreenFloreen   08 août 2016
Porter l’uniforme était un honneur, non un sacrifice, et si cela le devenait, nous avions la certitude de partir en héros.
Porter l’uniforme était un rêve et nous en avons fait notre réalité. 
Une réalité bien loin de ce que nous avions imaginé en étant gosse, en vivant de l’intérieur et en tant qu’Américain, les traumatismes que notre pays a subi durant les attentats, les guerres ou par les anecdotes racontées par les vétérans..
La réalité est beaucoup plus sombre qu’on ne pourrait le penser.
J’aurais aimé qu’on me dise que les films au cinéma et les récits de nos pères n’étaient que des fictions enjolivées de la réalité, où le secret défense venait protéger les horreurs de ces opérations à l’étranger.
J’aurais voulu qu’ils soient francs avec nous lorsque je leur ai dit qu’on s’engageait, j’aurais souhaité qu’ils nous fassent asseoir autour de la grande table de la salle à manger, et qu’ils vident leurs sacs pour nous empêcher de franchir le pas. Mais ils ne l’ont pas fait, et je ne sais pas si je dois les remercier ou les haïr pour leurs silences qui nous ont tant coûtés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KateLineKateLine   28 août 2016
Il est vrai que  les sentiments ne nous ont pas protégés du risque et de la souffrance. Pire, aimer un de ses frères d’armes vous apporte un lot de peurs immenses qui vous bouffent de l’intérieur. Mais aimer un homme qui est comme vous, vous permets de gérer les choses.
Si c’était à refaire, je le referais, sans hésitation. Je n’ai jamais regretté nos choix, je n’ai jamais regretté les nombreux risques que nous avons pris.
Notre histoire s’est construite au fur et à mesure, elle a mûri de longues années avant d’éclore au bon moment. Et ce sont nos sentiments, l’amour qui nous lie qui nous ont sauvés du reste.
Nous avons été des soldats, nous avons défendu notre patrie aux côtés de nos frères d’armes, et aujourd’hui, nous savourons chaque instant de nos vies. Ensemble. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KateLineKateLine   28 août 2016
Sans m’en rendre compte, mon père me récite les mêmes mots que le mantra qui hante mon esprit depuis que je sais pour Chandler.
Les patriotes diront que mourir au combat pour défendre son pays est un acte de courage, qui fait de vous un héros.
Les plus croyants diront que c’est l’œuvre de Dieu, et qu’il n’y a pas à chercher la raison du pourquoi.
Les plus virulents diront qu’on récolte seulement ce que l’on sème en allant tuer des gens sous couverture d’une Guerre.
Les hommes du métier diront que c’est les risques de la profession et que notre mort n’aura pas servi à rien.
 
— Et les proches diront que ce jour-là, le destin était de mauvaise humeur, que la chance était partie magouiller avec le malheur et que Dieu était parti pisser, conclut mon père en coupant un oignon.
 
Mourir parce qu’un « mec » a décidé de se vider la vessie. Quelle putain de destinée de merde. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   28 août 2016
— Qu’est-ce que j’aurais dû te dire ? m’interroge-t-il.
 
Tant de choses, Papa.
 
— Tu aurais dû me prévenir, je renchéris. Tu aurais dû m’asseoir sur une chaise dans la salle à manger et vider ton sac pour me prévenir de tout ce que je risquais. Tu es mon père, et tu n’as rien fait. Personne ne m’a franchement dit que je pourrais servir de cible humaine adéquate pour l’ennemi, personne ne m’a dit que je risquais de crever en marchant simplement sur le bord d’une route. Personne ne m’a dit avec sincérité que je ne dormirais plus jamais comme avant… l’Armée ne nous prépare pas vraiment à être des victimes. On nous prépare à être des combattants, à gérer le pire dans n’importe quelle circonstance, mais pas lorsque ça nous touche. Et qu’est-ce que l’Armée fait pour nous ? Pour moi maintenant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   28 août 2016
Le regard qu’il nous jette me file les frissons. On dirait celui de mon père lorsqu’il s’apprête à me confier une information importante.
 
— Si moi je m’en contrefous de ce qui arrive à vos culs, ce n’est pas le cas de tout le monde ici, et River, tu le sais, nous en avons déjà parlé. Alors, faites gaffe, j’espère bien compter sur vous durant ses prochaines années pour surveiller mes fesses.
 
Chandler se fige en écarquillant les yeux, comme s’il comprenait enfin le sens de ses mots. Même dans la nuit sombre, je suis persuadé que ses joues bronzées et rasées de près prennent des couleurs.
 
— Euh, je veux dire, surveiller mes arrières hein… pas… enfin vous voyez.
 
Ni une ni deux, Grayson et moi éclatons de rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : soldatsVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre