AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de JessSwann


JessSwann
  05 février 2014
Alors par où commencer ?
Peut-être en disant ceci : qu'est-il arrivé au colonel Fitzwilliam ?? le personnage sympathique et ouvert de Pride & Prejudice a disparu dans cette suite ( les 20 années écoulées ont été désastreuses...). Dès les premières lignes, on comprend que le gentil colonel n'est plus. Vingt ans après le mariage de Darcy nous retrouvons un homme imbu de lui même, strict, sans humour, obsédé par la politique et dépourvu de coeur ou de compassion ( preuve en est de sa réaction en apprenant ce que Camilla a fait...). Sa femme est aussi superficielle et stupide que lui, obsédée par les colifichets et par le fait de servir de chaperon aux cinq pintades, seul son amour pour ses enfants la rachète un peu... Cependant, on peut se demander si ce n'est pas la cousine ou la soeur de Mrs Bennet
Passons à présent aux cinq Darcy (que j'appellerais pour plus de compréhension : les pintades...). Letty, l'ainée, est une caricature quasi grotesque de Mary Benett : plus folle, plus religieuse et avec des angoisses dont on ne connait même pas l'origine.... Dieu merci elle est BELLE mais elle n'a ni grâce ni charme et je trouve quasi impossible pour le lecteur d'éprouver autre chose que de l'agacement à son égard. En plus pour couronner le tout elle est hypocrite !
Camilla : la moins jolie de la portée mais elle a pour elle la vivacité de sa mère, l'intelligence, le côté sarcastique... tout cela serait très bien si elle n'était pas elle aussi assez futile (même si de toutes c'est encore la plus sympathique et la seule qui a un semblant d'éducation). Dommage que le personnage soit là aussi poussé jusqu'à la caricature.
Les jumelles ( Georgina et Isabelle, la première fois que j'ai lu leurs prénoms j'ai mal compris, j'ai cru que c'étaient les chiens des Darcy... quoiqu'en définitive vu la suite des événements, je n'avais pas tort ) : déjà elles ont les yeux VIOLETS (à croire que les lentilles de couleur existent depuis plus longtemps que je ne le pensais)... J'aimerai bien que les auteurs comprennent que les yeux violets n'existent pas (non, non, même si on en crève d'envie, moi la première, la nature n'a malheureusement pas créé de violet pour les yeux) surtout dans une publication qui n'est pas de la fantasy (oui dans la fantasy on peut faire tout ce qu'on veut ^^) Comment les décrire ? Aussi belles que stupides... futiles, idiotes, bref des Kitty et Lydia puissance 10 sans le charme de ses dernières (qui étaient de charmantes écervelées quand celles ci sont juste des pintades) Cerise sur le gateau, l'une des jumelles est brune, l'autre est blonde et elles ont en commun les yeux violets....parce qu'elles sont jumelles : je ne saurais que trop conseiller à l'auteur de lire un ou deux articles concernant la génétique et les différences entre vrais et faux jumeaux...
Et la cadette Alethéa : obsédée par la musique, malicieuse ( elle a le gène de l'aventure en elle youhou ) mélange peu réussi d'Elizabeth et de Georginia (pas la pintade, l'autre, la vraie Miss Darcy). Elle se comporte sans la moindre dignité ni éducation : ce qui est admirable ! Elle est une rebelle dans l'âme youpi ! Sauf que désolée... on est en 1813... alors ce genre d'attitude ça ne passe pas !
Quand on voit ce comportement des 5 filles, totalement inadapté à l'époque où se déroule l'histoire et particulièrement vulgaire on ne peut qu'être soulagé que Lizzy et Darcy ne soient pas là pour voir ça... Sauf que c'est là une grosse faille de l'histoire : qui pourrait avaler que Darcy et Lizzy laissent leurs filles faire leur première saison sans être présents ? Pire ... qui pourraient croire qu'ils leur aient donné une éducation aussi détestable ? Elles sont encore plus mal élevées que Lydia !
Sur Lydia justement, c'est un des rares personnages que j'ai aimé dans ce roman, là l'auteure est selon moi tombée juste en faisant d'elle une femme creuse, futile, remariée et portée sur la gaudriole ( mais en même temps c'est ce qu'elle a fait de tous les personnages féminins donc...)
Idem, j'ai aimé retrouver Caroline Bingley, Lady Warren désormais, toujours aussi odieuse et méchante... Bon son plan à la Mme de Merteuil est clairement too much mais bon ce n'était pas le pire du roman...
En revenant à ce qui ne va pas, je passe aux Gardiner... Qu'est-il arrivé à la gentille tante, pleine de sagesse et bons avis d'Elizabeth ? Les vingt années écoulées ont fait d'elle une créature futile, creuse et sans intérêt... Sa fille, Sophie, est aussi odieuse et mal élevée que les cinq pintades Darcy et je me demande réellement si tous ces personnages, si fins, subtils et l'éducation parfaite n'ont pas subi une trépanation durant les vingt ans... Comment excuser le fait que les Darcy, tous deux si conscients du poids de la réputation et de la respectabilité, aient pu délivrer une telle "méséducation" (oui j'invente des mots et alors ? Dans un monde où les gens naissent avec les yeux violets, tout est permis) à leurs filles ?
Sur les personnages masculins on a bah le sodomite, le mini Wickham, et une sorte de Darcy même si ses difficultés sont toutes autres ( bah oui s'éprendre de la fiancée de sa cousine c'est ballot... et c'est si subtilement amené que dès leur seconde rencontre on devine ce qui va arriver...). Quoi d'autre ? le Collins/Elton (rien ne pourrait être complet sans lui) et un apprenti Bingley (Layard), voire même deux...
Le résultat d'un mélange de tels personnages est un roman creux, futile, qui ne respecte aucun des usages de l'époque qu'il est sensé décrire et trahit pour beaucoup de points les personnages de Jane Austen. L'histoire est vulgaire, tout comme les pintades... mais ne manque pas de rebondissements, on ne s'ennuie pas, je lui accorde volontiers cela et sans le label "Sequel Pride & Prejudice" j'aurais très certainement trouvé cela très divertissant d'autant plus que l'écriture de l'auteure est agréable à lire. Et... je vais conclure.

Ce que j'aime : L'écriture de l'auteure, le fait qu'il n'y ait aucun temps mort dans l'histoire. le personnage de Lydia. Camilla aussi, plus sensée et respectable que ses soeurs, j'ai particulièrement aimé le passage de l'auberge en France ! L'amie de Camilla aussi, celle qui tient salon et justement les passages dans ce salon qui étaient intéressants, Mr Portal

Ce que j'aime moins : le reste ? Plus sérieusement, les yeux violets des jumelles. Les jumelles en général, Letty la saoulante, Alethéa... Ce que l'auteur a fait de la plupart des personnages de Pride & Prejudice. La surenchère de l'auteure : on a des Lydia & Kitty puissance 10, une fugue à la Lydia mais encore puissance 10... La fin d'une rare mièvrerie....Même si Isabelle se rachète un peu.
Bref pas mal de choses

En bref : Un roman qui aurait pu être plaisant et divertissant si son ambition n'avait pas été d'être une suite à Pride & Préjudice. Dans ce contexte, je trouve l'histoire vulgaire (pourtant je n'ai rien d'une bigote et absolument aucune réserve sur les épices... j'aime plutôt ça dès l'instant où c'est clairement établi dès le début : exemple je vais me régaler avec les diverses "clandestine classics" et "wild and wanton editions') J'ai également trouvé les personnages trop futiles pour que je puisse ressentir un semblant d'empathie pour eux. Là où Lydia et Kitty étaient attachantes, leurs caricatures sont désagréables, voir carrément antipathiques. Enfin, malgré une plume agréable, le tout manque de finesse et de la subtilité qui m'ont charmées dans Pride and Préjudice. Alors oui, sûrement que cette histoire de course aux prétendants est plaisante ... et je l'aurais sans doute aimée si les personnages ne s'étaient pas appelés Darcy mais hélas ce n'est pas le cas et je n'ai rien trouvé ici qui corresponde à l'idée que je me fais d'une "bonne sequel" de Pride and Prejudice...

Ma note : 4/10 (j'ai failli mettre 3 mais je donne un point de plus pour le style de l'auteure, j'ai détesté le fond mais apprécié la forme)
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          53



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus