AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Nathalie Cunnington (Traducteur)
EAN : 978B09HJQJXC4
461 pages
Éditeur : Albin Michel (29/09/2021)
4.5/5   2 notes
Résumé :
« Dans un monde qui paraît de plus en plus petit, Atkins revendique l’incommensurable, l’inconnu à l’intérieur du connu. »
The Sydney Morning Herald
Les déserts, qui occupent un tiers de la surface terrestre, ont toujours captivé les hommes. Depuis les prophètes de la Bible et les mystiques jusqu’à Marco Polo et Lawrence d’Arabie, nombreux sont ceux à s’être lancés à leur découverte. Sanctuaire et refuge pour certains, lieu d’exil ou « vide atroce » po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Frederic524
  05 novembre 2021
« Dans l'infinité des déserts, (Voyage aux quatre coins du monde) » de William Atkins, journaliste et écrivain anglais, unanimement salué pour cet essai par la presse anglo-saxonne. Qui n'a pas un jour rêvé de partir à l'aventure dans des espaces lointains, loin de la foule, des grattes ciels, de ces journées harassantes et chronophages. William Atkins a cette fascination pour les déserts et ce livre porte bien son nom car il va nous emmener à Oman, en Australie, en Chine, en Russie, en Egypte ainsi qu'aux Etats-Unis. Les déserts occupent plus d'un tiers de la surface terrestre. Cet attrait du désert existe dès les origines de l'histoire humaine. On peut remonter aux temps bibliques avec les prophètes. le livre de l'Exode dans lequel les Hébreux voyagent pendant quarante ans dans le désert du Sinaï après avoir traversé la mer Rouge. Qu'on songe bien évidemment à Jésus-Christ partant jeûner quarante jours dans le désert, lieu des tentations du Diable mais aussi de purification. le désert est la matrice dans laquelle le monachisme chrétien s'est formé. C'est depuis le désert arabique que Mahomet, dernier des prophètes et messager de Dieu, fondera la religion musulmane avec le Coran regroupant les paroles de Dieu ou révélations. Au XXème siècle on peut citer Lawrence d'Arabie dont le mythe fût intimement lié au désert Arabique. Les Européens n'avaient aucune idée de ce qu'étaient les déserts secs avant de les explorer au XIXème siècle. Il y a des femmes aventurières comme Mildred Cable et les soeurs French sont des figures importantes pour l'exploration du désert de Gobi en Chine. On y fait des découvertes fantastiques dans les grottes des Milles Bouddhas de milliers de manuscrits. Autre aventurier, Alexeï Ivanovitch Boutakov qui est le « Magellan de la mer d'Aral » pour Alexander von Humboldt et qui au milieu du XIXème siècle navigue et cartographie cette région reculée du monde. William Atkins a exploré en trois ans, la péninsule Arabique mais aussi les terrains des essais nucléaires en Australie, les rivages de la défunte mer d'Aral au Kazakhstan, jusqu'au pays des Ouïghours dans le nord-ouest de la Chine, du festival Burning Man dans le Nevada aux antiques monastères du désert Arabique en Égypte. A chaque épisode de son incroyable voyage, William Atkins voit son récit alterner entre histoire du lieu, avec les aventuriers qui les premiers ont visités ces déserts, mais aussi les descriptions, la topographie des lieux et les réflexions de l'auteur sur cette solitude qui s'abat sur vous en ces lieux, la liberté d'un territoire où les lois n'existent pas. Ce qui est très bien c'est qu'à chaque nouveau voyage, William Atkins, nous permet de situer les déserts grâce à des cartes d'une grande clarté et d'autant plus précieuses. C'est un récit de voyage, de rencontres humaines, assez curieusement d'ailleurs puisque l'on imagine le désert inexorablement vide alors qu'en fait l'activité humaine a atteint ces lieux les plus reculés et pas toujours pour les bonnes raisons. Atkins parle des nombreux essais nucléaires effectués dans ces zones retirées du monde, l'exploitation du pétrole, les conflits armés.. Il parle de cette course folle à l'armement durant la Guerre froide, de la radioactivité présente dans cette partie du désert australien, du sort des Aborigènes. Il aborde la question des Ouïgours et de la répression contre eux en Chine. On se sert de ces lieux depuis très longtemps, en Chine et en Russie, pour y envoyer les criminels et les opposants politiques. Un essai ample, riche en témoignages, en découvertes qui plaira aux amateurs de voyages inédits. L'ensemble du texte est précis tout en étant accessible et d'une grande clarté. Il nous ouvre sur ces confins du monde, leur singularité, les symboles qui s'en dégagent, les mythes et autres histoires incroyables qui les habitent. C'est un essai passionnant paru aux éditions Albin-Michel, dans la collection dirigée par Francis Geffard. A découvrir !
Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour cette lecture et leur confiance

Lien : https://thedude524.com/2021/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
keisha
  02 novembre 2021
Comment résister à un titre pareil quand on a déjà dans sa PAL deux livres parlant de déserts? (dont celui de van Dyke, que l'auteur possède aussi, non mais...)
"De l'adjectif latin desertus, participe passé du verbe deserere : abandonner."
Voyages, oui, mais pas forcément en chameau, plutôt en 4x4, et oeil de journaliste. Même si bien sûr l'auteur est fasciné par les déserts et sait passer du temps seul à explorer sous le cagnard.
D'abord, direction Oman, pour le Quart Vide, oui c'est le nom. "Posés sur la ligne d'horizon à vingt kilomètres de là se dressaient quatre énormes silos à toit conique, hauts de vingt mètres environ. 'Des élevages de poulets' m'a expliqué Hassan. Évidemment : des températures maximales de cinquante-quatre degrés, des vents pouvant atteindre les cent quarante kilomètres-heure, cinq millimètres de pluie par an... Mais il était bien là, l'A'Saffa, 'le troisième élevage de poulets au monde par la taille!'" L214 ne doit sûrement pas traîner son chèche par là-bas. Mais je suis mauvais esprit, l'auteur décrit aussi le désert et les premiers explorateurs.
Au centre de l'Australie, le désert, forcément personne là (!), donc il y a quelques décennies c'était l'endroit idéal pour tester quelques explosions nucléaires. Ah oui, les aborigènes se déplaçant par là sur des kilomètres et dont on ignore souvent où ils se trouvent? Pfff.
" Sur la route qui doit nous conduire au site de Marcoo, nous dépassons un groupe de six chamelles marchant face au vent. Pour Robin, il est important d'abattre les animaux malades ou âgés. 'Tu zigouilles uen de ces bêtes, dit-il, et la carcasse reste là à pourrir.A l'intérieur des zones des essais, les dingos n'y touchent pas, les aigles non plus. J'sais pas pourquoi, mais on dirait qu'ils savent. Regarde...' Il désigne les plaines rouge-gris autour de nous. 'Les spinifex poussent jusqu'à douze centimètres, puis ils meurent.'
De fait, dans un périmètre de huit cents mètres autour de la pyramide tronquée qui marque le site des essais Biak, à un kilomètre de Marcoo, pas un seul buisson ne dépasse le genou.Il n'y a que la ligne de mulga gris et bas qui s'amasse autour de la zone stérile. L'hiver, Robin voit à Maralinga des centaines de perruches qui se perchent sur les arbres pendant leur migration vers le nord. Mais ici, dans la zone des essais, on n'en voit jamais. Elles contournent les lieux comme un ruisseau contourne un rocher."
Puis direction les déserts de Gobi et Taklamakan, en Chine. Avec aussi essais nucléaires dans le coin...
En suite la mer d'Aral, enfin, ce qu'il en reste.
Les déserts américains, du côté de l'Arizona, que tentent de traverser les migrants. Une association, No more deaths, y va laisser de l'eau et de la nourriture. Mais souvent les Rangers détruisent et nettoient. Des gens "persuadés que laisser de l'eau pour des gens qui meurent de soif, c'est trahir son pays."
On va terminer avec du moins lourd, un reportage sur Burning Man, dans le désert du Nevada, et des monastères égyptiens.
Conclusion : un bon bouquin, intelligent et intéressant, à découvrir bien sûr.
Lien : https://enlisantenvoyageant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bazart
  20 novembre 2021
De quoi le désert a-t-il été le lieu dans l'histoire de l'humanité ?
C'est à cette question fascinante que répond l'écrivain anglais
William Atkins, en remontant le temps et en explorant huit
déserts à travers le monde, répartis sur cinq continents, de la
Péninsule arabique à l'Australie, du Kazakhstan aux Etats-Unis,
en passant par la Chine et l'EgypteSanctuaire pour les uns, refuge pour les autres, lieu d'exil ou endroit où l'on dissimule le pire, inspirant l'extase ou la frayeur, les déserts ont toujours capturé notre imagination et continueront à le faire après la lecture de ce périple à nulle autre pareil, et formidablement traduit par Nathalie Cunnigton .
Dans l'infinité des déserts est la crème des récits de voyage. Non seulement il transporte le lecteur, mais il lui donne aussi accès à la multiplicité de chaque lieu – le temps d'arriver à la dernière page, votre monde a été autant réduit qu'amplifié, comme si vous aviez vous-même traversé ces étendues de sable et élu domicile dans une grotte d'anachorètes. On se familiarise en outre avec tout le lexique du désert : les dunes sont « barchan, en forme de croissant », et l'auteur nous décrit le procédé d'« atomisation » qui mène à la création du sable.
Enfin, omniprésents, il y a les oiseaux – les corbeaux qui planent, les aigles des steppes à « la couleur bronze » – et les chameaux qui lui donnent « souvent l'impression d'être surveillé ».
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : desertsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Petit Pays de Gael Faye

A quelle époque de sa vie le narrateur écrit-il ses souvenirs?

A 11 ans
A la fin de sa vie
A 33 ans

20 questions
836 lecteurs ont répondu
Thèmes : autobiographie romancéeCréer un quiz sur ce livre