AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 270966187X
Éditeur : J.-C. Lattès (09/01/2019)

Note moyenne : 2.97/5 (sur 18 notes)
Résumé :
« Allait-elle devenir un agent ? (Une espionne !).
Non, apparemment, son rôle consistait à être enchaînée à une machine à écrire.
" En temps de guerre, on ne peut pas choisir ses armes, Miss Armstrong " ,dit-il.
Je ne vois pas pourquoi on ne le pourrait pas, pensa Juliette.
Que choisirait-elle ?
Un sabre tranchant ? Un arc d’or flamboyant ?
Peut-être les flèches du désir. »

1940. Juliette Armstrong, une très j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  24 janvier 2019
La transcription, c'est la tâche que se voit octroyer Juliet, alias Iris, (ou Madge ou Ivy!), alors que la deuxième guerre mondiale sévit en Europe, et qui consiste à enregistrer puis taper à la machine les conversations de traitres potentiels qui se réunissent dans un appartement voisin.
Autrement dit on est dans l'espionnage, le contre-espionnage, entourés de taupes, et d'alliés dont il faut quand même se méfier, et il faut avouer que comme l'héroïne du roman on ne sait plus très bien à qui se fier. La meilleure solution étant à personne.
Dit comme ça, cela peut paraître un peu sec et rébarbatif, mais il faut compter avec la fraicheur et l'humour de Juliet, pour que le récit s'en trouve bien allégé. Sa naïveté, dont elle se moque à distance (eh oui le roman fait des allers et retour entre les années 40 et 50 et même 80), donne un ton guilleret au récit.
Difficile quand même de ne pas s'y perdre (j'ai dû relire le premier chapitre que j'avais totalement oublié en tournant dernière page, et revenir en arrière pour bien vérifier la période en cours , à plusieurs reprises), même si l'on sent que la démarche est volontaire de la part de l'auteur. Et le nombre de personnage, affublés pour la plupart de pseudos et de noms de code renforcent l'impression de pagaille, qui est peut-peut-être un reflet de l'ambiance de cette époque troublée

L'originalité des personnages sauve le récit, mais cela ne sera pas le roman que j'aurai préféré de cet auteur, que j'avais beaucoup apprécié dans Dans les replis du temps.
#Transcription #NetGalleyFrance
Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
coquinnette1974
  12 mars 2019
Transcription de Kate Atkinson est un roman découvert grâce aux éditions J.-C. Lattès, via net galley.
1940. Juliette Armstrong, une très jeune femme est recrutée par un obscur département des services secrets anglais. Son rôle consiste à transcrire les conversations de drôles de sympathisants anglais au nazisme. Une tâche bien monotone mais qui deviendra terrifiante.
À la fin de la guerre, devenue productrice à la BBC, la voilà étrangement confrontée aux fantômes de son passé...
Transcription est un roman d'espionnage se déroulant sur 3 époques : 1940, 1950 et 1980.
Juliette Armstrong est une héroïne très sympathique, elle est vive, amusante et j'ai beaucoup aimé le temps employé. Cette jeune femme m'a beaucoup plu.
Ce roman est bourré d'humour très second degré, et j'ai apprécié ma lecture.
C'est divertissant, ça change les idées et même si je ne suis pas certaine d'en garder un grand souvenir je suis ravie de ma lecture :)
Ma note : trois étoiles et demie.
Commenter  J’apprécie          300
jmb33320
  18 janvier 2019
Au début de ce nouveau roman de Kate Atkinson, on se croirait dans un film de la période anglaise d'Alfred Hitchcock : le ton du récit est à la fois délicieusement drôle et pourtant angoissant.
Juliette Armstrong est une jeune fille de 18 ans. Elle est très débrouillarde mais un peu immature. La mort de sa mère l'a laissée seule au monde. Elle est recrutée par les services secrets britanniques, le fameux MI5, pour retranscrire à la machine à écrire des enregistrements sur disques de conversations menées par des membres de la Cinquième Colonne. On est au début de la guerre, Londres n'est pas encore écrasée par le Blitz et les sympathisants nazis présents dans toutes les couches de la société.
Peu à peu Juliette se rendra compte de la complexité de la situation dans laquelle elle se trouve. Elle sera contrainte de prendre de plus en plus de risques et le ton du roman se fait alors plus sombre.
Trois époques de la vie de Juliette s'entrecroisent : 1940, 1950 et 1981. La progression du récit n'est pas linéaire, mais pas au point d'être inutilement alambiquée.
J'ai été convaincu par ce roman d'espionnage. Il m'a rappelé dans sa seconde moitié l'art de John le Carré, tant les choses deviennent opaques et le lecteur bien incapable d'avoir des certitudes sur les convictions politiques, les appartenances réelles des personnages et donc, à l'image de son héroïne de céder parfois à la paranoïa.
#Transcription #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Nadouch
  07 mars 2019
Comme d'habitude, Kate Atkinson déroute, complique, déstabilise. Pour une fois, nous voici dans un roman d'espionnage qui alterne sur 3 époques, 1940, 1950 et 1980. L'héroïne, agent du MI5 pendant la guerre, est ensuite employée à la radio dans les années 50. Vive, drôle, pas effrayée pour deux sous, elle nous fait part de sa méfiance à l'égard de tous ceux qui l'entourent, de ses amourettes aussi, elle raconte son travail consistant à démasquer les "collabos"...
Déroutant car plein d'humour (mais quand on est fan de Kate Atkinson comme moi, on s'y attend), plein de second degré très british, ce roman est plaisant à lire. Néanmoins, je ne retrouve pas la fascination que j'avais ressentie en lisant ses premiers romans.
Une lecture divertissante et positive, mais qui nous laisse un peu sur notre faim...
Commenter  J’apprécie          120
alexb27
  18 janvier 2019
Un roman d'espionnage pendant la guerre (et après) assez traditionnel, au début intrigant et à l'héroïne suffisamment attachante et naïve pour qu'on ait envie de le terminer. Dans la même veine, j'ai préféré « opération sweet tooth «  de Ian Mc Ewan. Une histoire sympa.
Commenter  J’apprécie          191
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Rilau64Rilau64   20 janvier 2019
Godfrey ôta ses lunettes cerclées d'écaille et se mit à les nettoyer avec un mouchoir qu'il sortit de sa poche d'un geste ample, comme un magicien.
"Vous êtes jeune, dit-il, avec un sourire triste. Vous ne le ressentez pas aussi fortement. Quand on vieillit - j'ai cinquante ans - on se met à désespérer de la stupidité malveillante du monde. C'est un puits sans fond, j'en ai peur."
Juliette ne comprenait pas trop ce que ça avait à voir avec le fait d'aller danser ou avec Verdi - aucune des deux activités ne lui paraissait particulièrement malfaisante. Elle se dit que Godfrey devait être un peu surmené, à être ainsi obligé de passer des heures d'affilée assis avec les voisins en faisant semblant d'être quelqu'un qu'il n'était pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rilau64Rilau64   19 janvier 2019
Juliette les connaissait tous par leur voix, à défaut de connaître leur visage, Trude et sa voix aux tonalités scandinaves chantantes, Victor aux inflexions marquées du parler de Newcastle, le ton geignard de Betty, typique de la femme au foyer de l'Essex. Godfrey prenait toujours bien soin de présenter chaque personne dès son arrivée dans l'appartement, un vrai maître de cérémonie qui annonçait l'entrée en scène de ses partenaires.
"Bonjour Dolly, comment allez-vous ce soir ?" ou "Ah, voici Victor."
Mais il n'avait pas vraiment besoin de le faire, Juliette apprit rapidement à les reconnaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MahaultMotsMahaultMots   25 janvier 2019
Le paysage morne qu’ils étaient en train de parcourir, le ciel de plus en plus bas au-dessus de leur tête et le terrain accidenté sous leurs pieds conspiraient de concert pour qu’elle se sente comme une malheureuse sœur Brontë, poursuivant sans répit dans la lande l’introuvable épanouissement. Perry lui-même n’était pas totalement dépourvu de qualités Heathcliftiennes – l’absence de légèreté, le mépris impitoyable pour le confort de la jeune fille, la manière qu’il avait de vous scruter comme si vous étiez une énigme à résoudre. La résoudrait-il ? Peut-être n’était-elle pas assez compliquée pour lui. (D’un autre côté, peut-être l’était elle trop.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MahaultMotsMahaultMots   25 janvier 2019
L’épaule voûtée, des petits galets à la place des yeux – un peu décalés, comme si l’un des deux avait un peu glissé – et une peau marquée par la petite vérole qu’on aurait crue truffée de plombs minuscules. (Peut-être qu’en réalité elle l’avait été.) Des blessures de guerre, se dit Juliette, assez contente de l’effet sonore produit par les mots dans sa tête. On aurait pu en faire le titre d’un roman. Peut-être écrirait-t-elle un roman. Mais l’entreprise artistique n’était-elle pas le dernier refuge de ceux qui ne s’engagent pas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MahaultMotsMahaultMots   25 janvier 2019
Un mariage royal devait bientôt avoir lieu. Alors qu’elle était allongée sur cette rue londonienne avec ces étrangers empressés autour d’elle, on préparait une vierge sacrificielle, un peu plus loin, pour satisfaire les exigences de faste et de pompe de certains. Des drapeaux britanniques accrochés partout. Pas d’erreur possible, elle était bien de retour chez elle. Enfin. « Cette Angleterre … », murmura-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Kate Atkinson (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kate Atkinson
Case Histories, série TV, trailer (2011)
autres livres classés : années 50Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1572 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..