AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La Conférence des oiseaux (11)

Sachenka
Sachenka   07 mai 2017
Au départ apparut une goutte d'eau, qui dessina les plus belles formes ; mais celles-ci étaient toutes éphémères. Aussi dure ou complexe que soit la matière, sache bien qu'elle a l'eau pour principe. Mais tout ce qui a l'eau pour fondement n'a pas plus de réalité qu'un songe, qu'un mirage. Personne n'a jamais considéré l'eau comme un élément stable. Comment une construction sur l'eau pourrait-elle être indéfiniment solide?
Commenter  J’apprécie          470
Sachenka
Sachenka   13 mai 2017
Qui éprouve de la peine sur le chemin de l'élévation doit se rappeler qu'elle renferme un trésor pour lui. Quand on marche d'un pied ferme sur ce chemin, les dons du ciel ne sont pas sans nous demander quelques sacrifices.
Commenter  J’apprécie          400
Louis_garcilope
Louis_garcilope   17 octobre 2014
Un renard épousa un jour, une renarde. Ils vécurent quelques saisons en amoureux insouciants, partagèrent le même lit, les mêmes repas de poulardes, les mêmes rêves d'avenir, jusqu'au jour où s'en vint dans leurs fourrés secrets un roi chassant à son de trompe avec ses faucons et ses chiens. Les époux furent pris et réduits en lambeaux. A l'instant de mourir:
- Mon mari, gémit la renarde, nous retrouverons nous un jour?
- Probablement, dit le renard. Dans la boutique d'un fourreur.
Commenter  J’apprécie          220
GabySensei
GabySensei   11 juillet 2011
Il était une fois une fille de roi belle comme la lune. Sa beauté à peine entrevue ruinait les sens et la raison. Mille amants égarés mendiaient à ses pieds un éclat de ses yeux qui voilait ses longs cils. Son visage? Une aurore blanche. Ses cheveux? Une nuit de musc. Ses lèvres? Éblouissantes, rouge à faire pâlir le rubis, à faire honte au goût du miel.
(P47)
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka
Sachenka   09 mai 2017
Nous traversons le monde comme passe le vent.
Commenter  J’apprécie          170
psech
psech   03 décembre 2016
Sachez-le, rien n'importe plus que les désirs qu'Il nous inspire. À quoi bon l'âme dans nos corps sans un être à nourrir d'amour ? Es-tu prêt à partir sans remords, sans regret, la face offerte au vent ? Es-tu vraiment celui qu'aucun danger n'effraie ? Oublie-toi donc et va. Abandonne aux buissons ta vieille peau sans âme. Sois brave. Fais cela. Le Bien-Aimé t'attend pour te vêtir de Vie à tout instant nouvelle.
Commenter  J’apprécie          80
psech
psech   03 décembre 2016
Que sommes-nous, vivants, auprès de Lui l'Unique ? Une poignée de sable.
Commenter  J’apprécie          60
psech
psech   03 décembre 2016
Que suis-je ? Un presque mort qui foule obstinément les durs cailloux des routes.
Commenter  J’apprécie          30
PatrickCasimir
PatrickCasimir   09 mars 2019
Demande d'un Khoja jeûneur

"O Dieu ! Fais-moi miséricorde et favorise mes entreprises", ainsi priait un Khoja. Un homme pieux entendit ces paroles et dit : "N'espère pas la miséricorde divine si tu ne prends pas la ceinture du soufi et si tu n'abandonnes pas ton orgueil. Tu as le front levé vers le ciel. Tu es servi par maints esclaves, comment obtiendrais-tu miséricorde ? Regarde-toi toi-même et vois si dans ton état tu peux obtenir miséricorde. Sois donc couvert de confusion. Si, comme moi, tu n'avais que du pain à manger, tu pourrais prétendre à la miséricorde divine ; tant que tu ne detourneras pas ton visage des richesses et des honneurs, la miséricorde ne te sera pas octroyée un seul instant.
Désormais, détourne donc ton visage de tout, afin d'être entièrement libre comme les hommes de l'esprit."
Commenter  J’apprécie          10
BuffaloVoice
BuffaloVoice   06 août 2018
Je me sens vif, puis presque mort, et quand je hante les bas-fonds me vient la nostalgie des anges. Entre la cime et le fossé, je suis sans cesse écartelé. Que faire, hélas, où est ma vie ? Où est la porte de ma prison ? – Tout le monde est ainsi, rares sont les êtres massifs que rien ne trouble ni n’effraie.
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

    Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

    Paris
    Marseille
    Bruxelles
    Londres

    10 questions
    775 lecteurs ont répondu
    Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre