AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Fuad Rouhani (Traducteur)
EAN : 9782226048936
478 pages
Albin Michel (01/01/2000)
3.57/5   7 notes
Résumé :

Le Livre divin est un des monuments de la poésie mystique persane des XIIe et XIIIe siècle de notre ère. Cinq siècles après avoir été conquise et convertie par l'islam, et au seuil des nouvelles épreuves que lui apportaient les invasations mongoles, la Perse retrouva à cette époque son génie propre pour léguer au patrimoine spirituel de l'humanité l'une des plus grandes contributions qu'il ait jamais reçues.

Le Livre divin est une longue compo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Danieljean
  15 février 2016
On dit de ses poèmes mystiques qu'ils sont un trésor inépuisable de préceptes utiles et d'avis remplis de sagesse, ou bien, un magnifique collier, formé des perles et des diamants les plus précieux de l'écrin spirituel.
Commenter  J’apprécie          30
papelaye
  15 décembre 2016
superbe
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   15 février 2016
Un Derviche demanda à Madjnoûn: “Dis-moi, mon fils, quel est ton âge maintenant?”
L’homme à l’âme tourmentée répondit: “J’ai mille et quarante ans”.
Le Derviche reprit: “Que dis-tu, homme inconscient, serais-tu devenu encore plus fou qu’avant?”
Alors Madjnoûn dit: “Les mille ans tiennent dans l’espace d’un souffle, celui durant lequel je pus voir le visage de Leylî.
Les quarante ans sont la durée de ma vie qui a été en pure perte; ma vie de mille ans fut cet instant-là.
Pendant quarante années je me suis occupé seulement de moi, j’ai vécu dans la pauvreté en dépit du trésor qu’était ma vie.
Mais cet instant vaut bien mille ans, car avec Leylî je compte sans avoir conscience de mon moi”…
Veuille, ô ami, contempler la sublimité de l’Être devant lequel… toute chose s’anéantit.
Qu’il est sublime, Celui en lequel tous les êtres perdent leur propre essence!
Si l’homme se perdait en un tel lieu, toutes ses fautes deviendraient qualités
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   27 janvier 2020
Mendiant ou roi, tu ne seras accompagné à ta dernière demeure que de deux coudées de linge et d’une dizaine de briques.
Le ciel tournant a usé maintes fois de violence ; nul ne peut y échapper.
De tout ce que tu possèdes de bon et de mauvais, il faudra te séparer à la fin.
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   27 janvier 2020
Aux yeux de l’homme de la voie tous les biens de ce monde ne valent pas un grain d’orge.
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   27 janvier 2020
Homme égaré, si tu savais de quelle Présence tu restes éloigné,
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   15 février 2016
Le monde expose à ta vue pendant le jour tout ce qu’il contient, mais la nuit soustrait tout.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Farîd al-Dîn Attâr (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Farîd al-Dîn Attâr
Lors de l'émission “Cultures d'Islam”, diffusée sur France Culture le 24 janvier 2014, Abdelwahab Meddeb s'entretenait avec Leili Anvar autour de sa nouvelle traduction du “Cantique des Oiseaux” du poète mystique persan Farîd od-dîn ‘Attâr. Réalisation : Rafik Zénine. Avant d’arriver à l’Absolu, demeure du Sîmorgh, des milliers d’oiseaux traversent sept vallées : celles du désir, de l’amour, de la connaissance, de la plénitude, de l’unicité, de la perplexité, du dénuement, de l’anéantissement. Presque tous meurent ou abandonnent en chemin. Seuls trente arrivent au but : sî morgh, « trente oiseaux ». A travers ce jeu de mots (sî morgh, Sîmorgh), ‘Attâr nous signifie que les sept vallées ne sont que les étapes d’un cheminement intérieur. Au bout, les âmes ne pouvaient que se voir elles-mêmes. Même à ce stade ultime, les oiseaux restent noyés en eux-mêmes. « Vous avez cherché l’Autre en cheminant longtemps / Vous ne voyez pourtant que vous, rien que vous ! » (distique 4277). C’est que l’objet de la quête n’est pas en dehors de vous, il est en vous. Simorgh demeure invisible pour les yeux, indicible par la parole, inaudible à l’ouïe. Il ne vous reste qu’à plonger dans le feu de sa Présence et disparaître. De cet état, personne n’est revenu. Comment en faire alors le récit ? s’interroge ‘Attâr (circa1158-1221), l’immense poète de Nishapur dont le “Mantiq at-Tayr” nous est donné ici en vers en conservant le paradoxe qui habite l’original : Comment dire l’indicible ? Comment figurer l’invisible ? Comment penser l’impensable ? La tâche du traducteur est de rendre l’œuvre dans son ambivalence entre l’opacité et la transparence, où se déploie sa densité. Farîd od-dîn ‘Attâr, “Le Cantique des Oiseaux” : traduction Leili Anvar, choix d’illustrations de peintures islamiques d’Orient analysées et commentées par Michael Barry. (éd. Diane de Selliers)
Invitée : Leili Anvar, de l'INALCO
“Cultures d’Islam” participe à la levée d’une méconnaissance pour que les références islamiques circulent dans le sens commun et, d’une façon plus ouverte, moderne et polyphonique, approche l’Islam en tant que phénomène de civilisation. Abdelwahab Meddeb, le producteur de “Cultures d'Islam”, s'est éteint dans la nuit du 5 au 6 novembre 2014. Abdelwahab Meddeb était romancier, essayiste, scénariste, traducteur et poète, et il était devenu au fil des années l'une des voix marquantes de France Culture.
Thèmes : Idées| Civilisation| Peinture| Poésie| Islam
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature iranienneVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature iranienne (39)
autres livres classés : Poésie soufieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1604 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre