AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709659409
Éditeur : J.-C. Lattès (06/09/2017)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Né en 1958 d’un couple « mixte », mère catholique charentaise et père juif d’origine algéro-marocaine, Jean-Christophe Attias s’est longtemps demandé ce qu’il pouvait bien être lui-même. À l’âge de vingt ans, il tranche de manière radicale le débat intérieur qui l’agite depuis l’enfance et se convertit au judaïsme orthodoxe. Désormais, pense-t-il, les choses sont claires : il est – et il est seulement – ce qu’il a décidé d’être.
Quarante ans plus tard, il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
CROCBOOKS
  08 novembre 2017

(Je continue de mettre à jour mes critiques sur crocbooks.jimdo.com et http://www.prose-cafe.fr/leblog/ avant d'être trop prise par mon déménagement prévu dans le courant du mois de décembre). Merci aux éditions JC Lattés de m'avoir autorisé à lire le témoignage de cet historien / philosophe de renom.
Je m'intéresse au parcours de Jean-Christophe Attias parce que mes parents n'ont pas la même religion. J'ai été élevée dans les respect de la religion catholique et de la religion juive. Ils ont pourtant décidé de me laisser choisir ma voie, ma foi. Je n'ai fait que suivre mon coeur lorsqu'à l'adolescence, j'ai demandé à avoir une chaîne et un pendentif en or représentant une étoile de David. Mes proches pensaient que c'était ma façon de me rapprocher de mon père absent mais cela allait déjà plus loin qu'un problème d'identité. Je ne la porte plus aujourd'hui mais j'aime la toucher à la veille des événements importants. Je mets aussi un point d'honneur à accomplir mon devoir de mémoire en lisant depuis l'école primaire de très nombreux textes sur la Shoah ou sur l'état d'Israel. C'est encore plus vrai depuis le décès de mes grands-parents paternels. Je sais depuis toujours que c'est la mère qui assure la transmission de la religion chez les descendants d'Abraham mais cela ne m'empêche pas d'avoir des affinités avec eux. Je retire une certaine force, une certaine fierté aussi, de cette mixité offerte à la naissance. J'ai décidé de croire en une puissance supérieure sans la nommer.
Revenons à la production en elle-même. "Un juif de mauvaise foi" retrace le parcours intéressant d'un homme qui a difficilement réussi sa conversion. En devenant juif, monsieur Attias a pris conscience du poids de l'héritage culturel et religieux ainsi que des rites, des secrets intrinsèque de ces deux communautés. C'est avec beaucoup d'audace, d'humour et de bienveillance qu'il nous rappelle que l'essentiel, c'est de croire en soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LePoint   21 septembre 2017
Spécialiste du judaïsme, Jean-Christophe Attias raconte dans un livre son parcours hors norme. Celui d'un juif converti qui se revendique comme non-croyant.
Lire la critique sur le site : LePoint
Liberation   21 septembre 2017
L’historien et philosophe livre le récit aussi jubilatoire que grave de sa conversion au judaïsme.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   06 novembre 2017
Les réactions de ma famille à cette étrange annonce furent plutôt bienveillantes, tolérantes, quoique verbalement peu développées. On prit acte de la chose sans juger nécessaire de la commenter beaucoup.
Ma mère fit bonne figure, alors même que cette conversion de son fils au judaïsme pouvait avoir pour elle le goût d’une défaite. Je ne suis même pas sûr qu’elle l’ait ainsi vécue. Je me souviens d’ailleurs qu’elle me dit un jour qu’il lui suffisait que Dieu fût présent dans ma vie. Je ne la détrompai pas, bien que j’eusse le sentiment confus que Dieu n’était peut-être pas celui qui m’avait attiré vers le judaïsme, qu’il n’était peut-être même pas un personnage central de ma nouvelle existence, et que c’était le judaïsme lui-même, en tant que
tel, qui m’avait pris dans ses rets.
Ma grand-mère maternelle avait quant à elle d’abord réaffirmé, dans un bref moment de raideur autodéfensive, sa fierté d’être catholique. Mais sa religion était des plus simples, comme elle l’était elle-même, femme du peuple qui avait à peine fréquenté l’école.
Mon aïeule Marguerite, le plus souvent appelée Margot, était surtout la bonté même. Aussi exprima-t-elle une inquiétude. Est-ce que le fait de devenir juif ne me causerait pas des ennuis ? Cette inquiétude, sincère et juste maternelle, n’était pas illégitime ; les juifs ont en effet eu pas mal d’« ennuis » dans l’histoire, et l’on peut imaginer l’effroi intérieur de ma grand-mère à l’idée que son petit-fils pourrait avoir un jour à en affronter de pareils. Je ne me pardonne pas, pour ma part, d’avoir complètement cessé de manger chez elle après ma conversion. De cela, je suis sûr qu’elle a été blessée. Si un jour je la retrouve là-haut, chose que je juge aujourd’hui hélas peu probable, j’espère bien qu’avec la permission du Bon Dieu, elle pourra me servir à nouveau un peu de ces délicieuses rillettes, le « grillon », qu’elle préparait si bien lorsqu’elle tuait le cochon ici-bas et que j’aimais tant (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Jean-Christophe Attias (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Christophe Attias
Esther Benbassa, directrice d'étude à l'Ecole pratique des hautes études, spécialistes d'histoire des Juifs et d'histoire comparée des minorités et Jean-Christophe Attias, directeur d'étude à l'Ecole pratique des hautes études, spécialiste de pensée juive médiévale, co-auteurs de "Dictionnaire des racismes, de l'exclusion et des discriminations" (Larousse, 2010), répondent à nos questions : - Pourquoi une telle démarche ? - Comment expliquez-vous que ce dictionnaire soit une première en France ? - Quel bilan peut-on tirer aujourd'hui de ces phénomènes de racisme er de discrimination en France ?
+ Lire la suite
autres livres classés : juifVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
178 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre