AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221217993
Éditeur : Robert Laffont (11/04/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Injustement licencié de son poste de directeur du festival de Makeshiweg, au Canada, alors qu’il mettait en scène La Tempête de Shakespeare, Felix décide de disparaître. Il change de nom et s’installe dans une maisonnette au coeur de la forêt pour y panser ses blessures, pleurer sa fille disparue. Et préparer sa vengeance.
Douze années passent et une chance de renaître se présente à Felix lorsqu’on lui propose de donner des cours de théâtre dans une prison. L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
culturevsnews
  15 avril 2019
Felix est le directeur artistique du Makeshiwig Theater Festival et un visionnaire théâtral dont les ré imaginations étranges des pièces de Shakespeare ont déconcerté et impressionné les critiques. À l'aube de la mise en scène de la Tempête, une pièce de théâtre que Félix a l'intention de présenter comme sa plus grande oeuvre à ce jour, un acte de trahison imprévu le relève de son poste et le prive de sa dignité professionnelle. Douze ans plus tard, après qu'un besoin de vengeance se soit métastasé dans le coeur de Félix, la vengeance arrive sous la forme d'un poste d'enseignant dans une prison voisine, le Fletcher County Correctional Institute, où Felix fera enfin La Tempête et piégera les hommes traitres qui ont causé sa perte.
Graine de sorcière est un récit satirique et astucieux de la Tempête, exécuté par Felix et sa bande d'escrocs condamnés qui mettent en scène leur propre récit fantasque et étrange de la pièce. Ce chevauchement dans la narration réussit à éduquer des lecteurs qui n'ont jamais vu la pièce, à ravir ceux qui connaissent le récit de Shakespeare sur les naufragés échoués sur une île éloignée qui complotent et complotent les uns contre les autres, et à représenter La Tempête sur le nez.
Mais la tempête une pièce de théâtre sur un homme qui produit une pièce – une pièce qui sort de sa propre tête, de ses » fantaisies » – alors peut-être que la faute pour laquelle il doit être pardonné est la pièce elle-même.
L'obsession de Felix de recréer La Tempête est plus qu'une simple vengeance. Ses intentions sont personnelles et enracinées dans le chagrin, ce qui ajoute de la profondeur à ses motifs et enrichit le récit. Felix souhaite commémorer sa fille décédée, Miranda (dont l'homonyme est dérivé de la pièce).
Cette Tempête serait géniale : la meilleure chose qu'il ait jamais faite. Il avait été – il s'en rend compte aujourd'hui – obsédé par cette idée malsaine. C'était comme le Taj Mahal, un mausolée orné élevé en l'honneur d'une ombre bien-aimée, ou un écrin précieux contenant des cendres. Mais plus encore, parce qu'à l'intérieur de la bulle de charme qu'il était en train de créer, sa Miranda allait revivre.
La prison est l'île où Félix enfilera sa cape et conjurera un plan destiné à l'élever au-dessus de ses ennemis, à se positionner comme chef et divinité, à appliquer la justice et à infliger les punitions qui s'imposent. Il n'a jamais imaginé qu'il éduquerait les escrocs en prison, mais la prison peu glorieuse est néanmoins l'endroit où son plan doit se dérouler.
Il y a un déclic. La porte se déverrouille et il entre dans la chaleur, et cette odeur unique. Peinture non fraîche, moisissure légère, nourriture non aimée mangée dans l'ennui, et l'odeur de découragement, les épaules qui s'affaissent, la tête inclinée, le corps qui s'effondre sur lui-même. Une maigre odeur. Les pets à l'oignon. Pieds nus froids, serviettes humides, années sans mère. L'odeur de la misère, couchée sur tout le monde à l'intérieur comme un enchantement.
Après une intro et une amusante farce à travers les machinations de Félix, le livre arrive à une conclusion rassasiante et offre une ligne de fermeture mémorable avec un sens qui résonne.
Bon à rire, enchanteresse par son écriture superlative, étonnamment tendre et sublimement construite, Graine de sorcière est une ravissante parodie littéraire.
Note: 9,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Milie_Baker
  09 avril 2019
Une histoire toute simple, d'un homme qui perd tout et qui cherche à se venger.
Mais ce n'est pas une vengeance qui a pour unique but d'entraîner la perte de ces ennemis. Non, elle permet à d'autres personnes d'apprendre, de grandir et de changer.
Certains passages sont un peu déroutants et on sait assez vite que le personnage principal n'a pas tout sa tête, mais on s'attache à cette histoire originale et à toutes ces mises en scène.
Lecture rapide, simple et amusante !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 avril 2019
Avant, il aurait appelé son dentiste pour prendre rendez-vous, et il aurait eu droit à une luxueuse chaise en similicuir, à un visage attentif exhalant le bain de bouche mentholé, à des mains expertes maniant des instruments étincelants. Ah, je vois le problème. Ne vous inquiétez pas, on va vous arranger ça. Pareil que quand on va faire réviser sa bagnole. Peut-être même qu'il aurait eu le privilège d'avoir de la musique dans ses écouteurs et un cachet pour l'assommer à moitié.
Malheureusement, il n'a plus les moyens de s'offrir ce genre de révisions professionnelles. Pour ses soins dentaires, il fait dans le bas de gamme, de sorte qu'il est à la merci de son dentier défaillant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 avril 2019
Que faire d'un chagrin pareil ? Il ressemblait à un énorme nuage noir bouillonnant à l'horizon. Non, il ressemblait à un blizzard. Non : il ne ressemblait à rien qu'il puisse mettre en mots. Il ne pouvait l'affronter directement. Il fallait qu'il le transforme, ou du moins qu'il l'endigue.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 avril 2019
Contrairement à tout individu doté d'une moitié de cerveau et de deux oreilles, il n'a pas relevé les indices. Pis : il s'en est remis à ce machiavélique lécheur de bottes au cœur noir qui ne songeait qu'à gravir l'échelle sociale. Il avait gobé son numéro : Confie-moi cette corvée, délègue, envoie-moi à ta place. Quel imbécile il avait fait !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 avril 2019
Quand les mots ne sont pas parfaitement prononcés, que le ton manque de justesse et que la modulation n'est pas donnée avec finesse, le charme est rompu. Les spectateurs se mettent à gigoter sur leurs sièges, toussotent et se tirent à l'entracte. C'est une sorte de mort.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 avril 2019
Ces extravagances, ces idées folles, ces triomphes avaient été les trouvailles d'un autre Felix, plus jeune. Elles reflétaient des actes de jubilation, de joyeuse exubérance.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Margaret Atwood (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Margaret Atwood
Événements ! - Conversation en duplex avec Margaret Atwood samedi 22 septembre 2018 de 17h00 à 18h00 Margaret Atwood - Clémentine Goldszal Margaret Atwood, née à Ottawa en 1939, est l?auteure d?une quarantaine de livres. Traduite dans cinquante langues, elle est l?une des plus grandes romancières de notre temps. Elle a notamment écrit le Tueur aveugle (Man Booker Prize en 2002), la trilogie MaddAddam et C?est le c?ur qui lâche en dernier. Ses romans La servante écarlate et Alias Grace ont été adaptés en série, respectivement par Hulu et Netflix. Habituée du festival AMERICA mais ne pouvant être présente cette année, elle participe à un entretien exceptionnel en duplex vidéo depuis le Canada.
+ Lire la suite
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Margaret Atwood est-elle Lady Oracle ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, je ne suis pas :

La croqueuse d'hommes
La voleuse d'hommes

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Margaret AtwoodCréer un quiz sur ce livre