AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782824608853
284 pages
City Editions (04/01/2017)
3.61/5   14 notes
Résumé :
Un archéologue est retrouvé assassiné, une lance plantée en plein coeur. Quelques semaines plus tôt, il avait mis au jour une incroyable grotte préhistorique près de Lascaux, en Périgord. Cette découverte pourrait bien révolutionner toutes les connaissances sur l'histoire de l'humanité. Les peintures rupestres racontent en effet la destruction, il y a 11 000 ans, de la civilisation des Cro-Magnon par un gigantesque réchauffement climatique, Un cataclysme qui aurait ... >Voir plus
Que lire après La vengeance de GaïaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Jean-Luc Aubarbier s'impose comme étant une valeur sûre du polar maçonnique. Après son jeu mortel avec L'échiquier du Temple et nous avoir plongé dans l'enfer des fous de religion avec le testament noir, le Dan Brown du Périgord est revenu avec son nouveau thriller mettant en scène ses héros Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec.

Cette nouvelle aventure est très certainement le plus grand chassé-croisé temporel que j'ai lu. Histoire et préhistoire, Homo sapiens sapiens et Cro-Magnon, franc-maçonnerie et chamanisme, voici le programme de ce nouvel opus sur fond de réchauffement climatique

Si l'enquête de Cavaignac et Karadec se passe au début des années 2000, mon coup de coeur va pour la période historique. La plongée vers la préhistoire et la rencontre avec le monde de l'homme de Cro-Magnon était tout à fait surprenante. Je n'ai jamais imaginé que la « civilisation » des Cro-Magnon pouvait être aussi hiérarchisée. On imagine tous que dans une tribut, il existe un chef de clan, des chasseurs, un sorcier et le commun des mortels. C'était une véritable surprise, un vent de fraîcheur, … Enfin, appelez comme vous le voudrez mais c'est tout simplement génial !

La rencontre avec certains Cro-Magnon m'a énormément fait penser à l'adaptation en dessin animé de l'oeuvre de Roger Lecureux et d'André Chéret, Rahan, fils des âges farouches. Les connaisseurs auront suivi les aventures dès la fin des années 60 dans la magazine Pif Gadget. Si vous êtes comme moi, vous avez grandi dans les années 80 et vous avez regardé la série éponyme qui a été diffusée sur Canal+. Ça y est vous revoyez ce grand blond qui parcourt le monde à la recherche de la demeure du soleil. Avec tout ça, vous ajoutez l'esthétique du film 10.000 de Roland Emmerich et bien entendu, on met de côté, les mammouths aidant à construire des pyramides.

Et puis les personnages de Noah, de Kora et d'autres sont attachants mais s'imaginer les Cro-Magnon à la fin de la dernière ère glaciaire, obliger de repenser leur mode de vie, abandonner la chasse pour la domestication et surtout quitter leur habitat pour éviter de subir la « grande vague », il y a quelque chose qui vous prend aux tripes et réécrire le mythe de l'arche de N… c'était osé ! C'était couillu, Monsieur Aubarbier et vous l'aurait compris, mon coup de coeur va pour la partie (pré)historique.

Revenons à Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec. Après avoir fait une extraordinaire découverte dans une grotte couverte de peintures préhistoriques, ceux-ci doivent tenir les lieux secrets. Après avoir rencontré un activiste écologique, franc-maçon et croyant aux vertus du chamanisme, Marjolaine tombe en admiration du personnage. Il faut dire que si on imagine le personnage, il ressemble à un mannequin sorti d'un catalogue Ikea.

Plus sérieusement, Lars Erickson est homme mature pour qui les gens sont prêts à se sacrifier. Malgré le côté bel homme, gendre idéal, le Suédois est un véritable manipulateur pour ne pas dire un gourou et ça, on le ressent dès les premières pages où le rencontre. Bref, Lars Erickson est un méchant qu'on aime détester. D'ailleurs, ce qui m'a choqué à un moment donné, c'est la présence d'Anders Breivik. le terroriste des attentats de Norvège joue un petit rôle dans le roman mais très dérangeant. En tout cas, j'ai senti un frisson me parcourir l'échine. On peut dire que Jean-Luc Aubarbier joue avec les émotions des gens.

Le mélange de chamanisme, de menace climatique et de franc-maçonnerie est tout à fait surprenant voire déconcertant car on se laisse emmener par l'auteur dans un jeu de piste qu'on ne pensait pas capable. Les dernières pages se lisent avec une boule dans le ventre. La bombe va-t-elle exploser ? L'autre « grande vague » va-t-elle tout ravager ? Pierre et Marjolaine vont-ils réussir ?

En fait, c'est un grand tour de force et Jean-Luc Aubarbier nous montre qu'il est une valeur sûre, que ses héros sont intelligents et généreux. Bref, on redemande !
Lien : https://litteraturemaconniqu..
Commenter  J’apprécie          00
Ecrit en 2 temps : une partie se déroulant à l'époque de l'épipaléolithique vers 12 500 et 10 000 ans before present lors de la glaciation de Würm, plus précisément lors du réchauffement climatique de l'Alleröd....
La deuxième partie se déroulant en 2002...
Ce livre mêlant roman fictif basé sur des vérités historiques plus précisément préhistoriques est un véritable chef-d'oeuvre vers notre histoire ainsi que vers la connaissance d'un présent très proche. L'on y fait assez aisément le rapprochement, notamment du fait que chaque civilisation a dans son histoire tenter de s'arroger le pouvoir de supériorité : celui de gouverner l'humain en instrumentalisant les causes extérieures.
Pour dire, la première grande population ayant opté pour la défense de l'écologie était : nazi d'où son appellation " écologie nazi "... intsrumentalisant " la pureté des races" dont l'arianisme en prétextant que " toutes races de la planète n'avaient pas vocation à vivre etse reproduire afin que la planète puissent être préservée." je cite Walther Schoenichen dans son livre " le nouvel ordre écologique."
Il est tout aussi fait le rapprochement entre la mystérieuse population basque et l'étrange similitude anthropologique avec la population scandinave.
D'ailleurs, j'ai toujours été fasciné par cette attraction scientifique vouant aux basque une origine bien plus ancienne que celles des populations sémites : l'euskara leurs langue régionale étant parlée dans d'autres régions du monde notamment en amérique de sud, leur rhésus étant principalement de groupe o.... enfin bref ...
Ce livre ne traite pas principalement du mystère basque mais fait le rapprochement entre un problème climatique et le probable déroulement d'une migration parallèlement à notre ére proche ou plus éloigné... un véritable voyage ce bouquin.
Commenter  J’apprécie          10
Hello les lecteurs compulsifs.

Voici mon retour de " LA VENGEANCE DE GAÏA " de Jean Luc Aubarbier.

J'ai bien aimé la lecture de ce thriller écologique. Une fois commencé, je ne l'ai plus lâché.

Ce roman met en exergue une controverse sur le réchauffement climatique et l'évolution des espèces.
Écrit sur 2 époques bien distinctes, l'auteur démontre une théorie sur les problèmes écologiques, le déchaînement des éléments naturels et la peur des hommes face à leurs interrogations.... Les manipulations politiques quelques soient les époques.

Une belle intrigue prend forme. Thriller maîtrisé et bien construit, doté d'explications très intéressantes. Cette aventure nous fait voyager à travers le temps, mais également, nous entraîne du sud-ouest de la France jusqu'en Suède agrémentée de quelques détails très instructifs.

Une lecture détente et sans prise de tête qui m'a fait passée un agréable moment en sa compagnie.

Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          20
Palpitante aventure à double détente … la parallèle entre notre époque contemporaine et ce qu'a vécu l'humanité il y a 11 000 ans, quand l'homme est passé de la cueillette et la chasse à l'élevage, est sidérante. Hier comme aujourd'hui, le réchauffement climatique et la remontée des eaux impliquent des migrations communautaires et les gourous imposent leurs religions. Dans cette fresque très réaliste, aujourd'hui des écologistes « intégristes » sont prêts à toutes les extrémités pour faire aboutir leurs idéaux et les archéologues Pierre et Marjolaine, tentent au nom des valeurs humanistes de la franc-maçonnerie de sauver ce qui peut encore l'être.
Extrêmement documenté, il s'agit d'un véritable thriller, sur deux époques qui se ressemblent, qu'on ne peut lâcher avant son dénouement. Est-ce pour autant fini à la page 308 ? Non sans aucun doute, car la réflexion est amorcée avec cette vision philosophique où se confrontent humanisme et humanité, où s'exprime le rôle que consentent les terriens à la nature, exploitée à leur bénéfice ou pas ! C'est bien la question fondamentale qui est posée ici.

Lien : https://collectifpolar.wordp..
Commenter  J’apprécie          60
La première chose qui surprend à la lecture de ce roman par rapport à la quatrième de couverture est de se voir projeter dans une aventure se positionnant dans la préhistoire. En effet, le roman va alterner entre aventure préhistorique et enquête en début de ce siècle. Se positionnant près de Montignac, l'aventure et l'enquête vont donc aborder la vie de l'homme de Cro-Magnon, de son évolution face au changement climatique qu'il va rencontrer, et bien de l'art rupestre. le récit de l'époque préhistorique est plaisante au point de devoir conseiller la lecture du roman si vous êtes dans la région de Lascaux.

Malheureusement le charme des premières pages retombent rapidement. l'auteur, tout comme son héros, fait partie de la Confédération des Francs-Maçons, et adopte les mêmes travers de narration de ces confrères de loge : Eric Giacometti & Jacques Ravenne. Ainsi, le lecteur se voit affubler de moultes détails sur les Francs-Maçons au détriment de l'enquête, ou les indices tombent comme un cheveu sur la soupe.

Et puis une fois passée la moitié du livre cela devient du n'importe quoi : intervention des services d'espionnage, l'agent expérimentée qui se fait avoir comme une bleue, ... Je ne liste pas tout pour l'époque contemporaine tant le récit est tiré par les cheveux. Côté préhistorique, ce n'est guère mieux car l'auteur prend son inspiration chez Tintin ou dans la Bible pour la période préhistorique.

C'est d'autant plus dommage que l'écriture est fluide, les idées issues de recherches scientifique, la mise en situation bonne et attrayante.

En conclusion, Jean-Luc Aubarbier nous livre un roman à mi-chemin du duo Eric Giacometti & Jacques Ravenne et de Jean-Michel Auel, l'auteur à succès des romans sur la préhistoire; malheureusement dans les deux genres le résultat est plutôt décevant.
Lien : https://quoilire.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Les scientifiques qui ne veulent pas rompre avec le système moderne et sa course folle vers la consommation, le productivisme et le développement irraisonné de l'économie, seront éliminés sans pitié. Nous appelons à en finir avec l'humanisme qui n'a conduit qu'à la destruction de la planète, pour imposer un système de valeur reposant sur la vie et la nature. L'être humain, parasite de l'univers, doit réduire son emprise sur elle pour la vie véritable y reprenne toute sa place. Nous combattons toutes les théories qui font de l'homme un être transcendant, au-dessus de la nature.
Commenter  J’apprécie          10
La terre et le gibier appartenaient à tous et les humains se considéraient comme un animal parmi les autres. Parfois, un homme de pouvoir ou de haine devenait dangereux...il était traité comme un fauve ordinaire. Mais la folie du climat qui avait provoqué le grand exode des rennes avait rendu les hommes méchants. Pressés par la faim, désireux de s'approprier ce qui devenait rare, ils en venaient à des extrémités meurtrières.
Commenter  J’apprécie          00
La révolution écologiste, comme toutes les révolutions, est porteuse de violence. Il n'est pas contestable que nous soyons confrontés à de très graves problèmes environnementaux. Nous devons les aborder par la logique et la raison, sans oublier que l'être humain est au premier rang de nos préoccupations.
Commenter  J’apprécie          00
Je vois que le musée dispose d'une photo d'un Indien pueblo du Nouveau-Mexique. Le chamane porte des andouillers de cerf, comme le Dieu Cornu. C'est merveilleux! J'ai l'impression que nous avons ouvert une porte sur un monde oublié et très lointain
Commenter  J’apprécie          00
La démesure de l'homme, son orgueil destructeur, ne sont plus de mise. Les humains se sont arrogé un droit absolu sur la nature, en oubliant qu'ils en faisaient eux-mêmes partie. Ceux qui vivent près de la terre le savent bien
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jean-Luc Aubarbier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Aubarbier
"Ici-Bas", bande-annonce, sortie le 18 janvier 2012.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (44) Voir plus



Quiz Voir plus

Connaissez-vous vraiment l'échiquier du Temple de Jean-Luc Aubarbier ?

Où commence l'intrigue du roman ?

Creuse
Périgord
Landes
Deux-Sèvres

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'échiquier du Temple de Jean-Luc AubarbierCréer un quiz sur ce livre

{* *}