AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028110505
Éditeur : Bragelonne (17/10/2018)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 239 notes)
Résumé :
Sarah Kent, issue d'une famille modeste, est une étudiante modèle qui mène une vie paisible, parmi l'élite de l'université de River Falls, une petite ville des Rocheuses. Pourtant tout va changer, un matin de printemps, quand Amy Paich et Lucy Barton, ses deux meilleures amies des années de lycée, sont retrouvées atrocement mutilées dans la forêt toute proche. Or, deux jours auparavant, Sarah avait reçu une lettre, plutôt étrange, de Lucy et Amy... Le monde de Sarah... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
gerry29
  22 juillet 2010
Mon avis:

Et bien voilà un thriller qui débute sur les chapeaux de roues, dans une ambiance, noire et troublantes, lorsque deux frères âgés de 10 et 13 ans, résidant à River Falls, surprennent un homme suspect près d'un lac.

Dès lors, le lecteur entame avec les forces de police de la ville, une enquête pleine de surprise et de rebondissements.
Dès le deuxième chapitre, on rencontre le shérif Logan, en charge de l'enquête. Shérif fraichement élu, et par conséquent, attendu "au tournant" par la population locale. Par la suite, son ex petite amis, J. Hurley, profileuse de renom à Seattle, le rejoins pour lui prêter main forte dans l'enquête.

Je dirais que tout au long de cette lecture, je ne me suis guère ennuyée.

L'histoire est bien écrite, parfois quelques termes d'argot viennent donner un peu plus de réalité aux personnages.
Certes, quelques "flics" sont bourrus, et le shérif mène ses troupes d'une main de fer dans un gant de velours...

Et puis, il y a le petit groupe d'étudiants... sur leur campus..c'est vrai que c'est du typiquement américain pour le coup... ça m'a quand même un peu fait penser à "Souviens-toi l'été dernier" côté scénar .
Je me suis d'ailleurs fait à plusieurs reprises, la réflexion suivante: ce livre serait 100% adaptable au cinéma.

Cette histoire de tueur en série est bien écrite. Les meurtres atroces, le coupable complètement "barjo" et une enquête à suspens.

Au final, je dois avouer que je me suis laisser complètement porter par la plume d'Alexis Aubenque et j'ai apprécier!
Je n'ai d'ailleurs pas mis longtemps à lire 7 jours à River Falls, puisqu'en 2 jours à peine, je le refermais

Ma note: 8/10

Juste un petit bémol à certains personnages... Pour commencer, la journaliste qui m'a profondémment agacé... quant à son revirement de personnalité à la fin ...hummm j'ai trouvé ça beaucoup trop improbable... La méchante qui se rallie aux gentils.

Idem pour Spike, la taupe de l'unité... il m'a aussi déplu et exaspéré au plus haut point!

Et dernière chose que j'ai trouvé dommage: pas de nouvelle du petit Sheppard à la fin... Moi je voulais savoir!
Bon dans l'idée, il s'en sort j'imagine mais...

Mise à part ça!
Le reste j'ai adoré!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
sassenach
  13 décembre 2010
River Falls, dans l'état de Washington, est une petite ville de province habituellement tranquille mais va faire la une des journaux quand on découvre, dans le lac du coin, les cadavres mutilés de deux jeunes femmes étudiantes à l'université voisine. le shérif de la ville, Mike Logan, qui avait quitté Seattle pour être plus tranquille, pense que c'est peut-être l'oeuvre d'un tueur en série et il va être aidé dans son enquête par son ancienne petite amie, la profileuse du FBI Jessica Hurley mais les petites villes de province cachent souvent des secrets inavouables …
Je ne lis pas souvent de romans policiers français, sauf quand ceux-ci ressemblent beaucoup à des polars américains ! Et là, pas de doute, une fois plongée dans l'histoire, on oublie très vite que l'auteur est français (hormis sur le fait qu'il colle la ville de River Falls dans les Rocheuses alors qu'au mieux, elle est dans la chaine de montagne des Cascades). le style est concis, vif, et l'histoire se déroule à un bon rythme. Bien sûr, il y a toujours les rebondissements nécessaires à ce genre, même si, dans le cas de ce livre, la conclusion de ces découvertes soudaines me paraissait évidente. Il faut dire qu'on sait qui est le coupable bien avant la fin mais cela n'empêche en rien de vouloir savoir comment l'enquête va se terminer. Qui plus est, parallèlement à la recherche du coupable, on découvre la vie de Mike Logan et de Jessica Hurley et je les ai trouvés plutôt sympathiques, avec quand même un petit bémol pour Mike que j'ai trouvé un peu trop vif à se jeter sur la moindre conclusion. La fin mélange aussi le classique et l'inattendu et est assez intéressante car moins cliché que certaines fins dans les thrillers et polars. On pourrait juste reprocher que l'ambiance de la petite ville de River Falls ne soit pas suffisamment détaillée, compte tenu des évènements qui s'y passent mais on n'en a pas encore terminé avec cette ville (c'est une trilogie) alors j'espère que le tome 2 sera tout aussi bien, voire même mieux ! Il est déjà dans ma PAL et je ne vais pas tarder à le lire en tout cas mais ensuite, il faudra que j'attende la parution du troisième (il est sorti mais je veux l'acheter dans le même format que les deux autres alors il faut que je sois patiente) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          500
Crossroads
  16 avril 2012
Alors ce petit séjour à River Falls ? Et bien , comment dire , ce ne fut pas Waterloo , non , non , mais ce ne fut pas Arcole ! Au suivant...
Alexis Aubenque , écrivain Français spécialisé dans le space opéra , s'est dit un jour ( ou peut-etre une nuit , enfin , y avait un aigle noir dans l'histoire ) , tiens , et si je me lançais dans le thriller pur jus histoire de faire la nique à tous ces Ellory , Coben et autres Barclay ? Pourquoi pas ? Il a le droit...Fort de cette certitude , il entamait la série des River Falls ( trois à ce jour avec Un Automne et un Noël ) , Sept jours en constituant le premier volet , ceci expliquant peut-etre cela...
River Falls : sa douceur de vivre , son parc arboré à deux pas des Rocheuses , son université renommée ( si , elle l'est à River Falls ) emplie de joyeux étudiants à l'insouciance débonnaire , son tueur en série . Cherchez l'erreur...Amy Paich et Lucy Barton sont les deux gagnantes du jour . Retrouvées atrocement mutilées et sans espoir de poursuivre la saison 148 de Dallas , elles font germer , insidieusement , l'idée d'un possible Céwial Qui Leurre dans les environs ! Sarah Kent , étudiante modele naguere proche d'Amy et Lucy , ressent comme une petite angoisse bien légitime à l'évocation de leur dispariton ! Pourquoi ? Et si oui , comment ? S'interroge-t-elle tout de go ! Heureusement , ce bon shérif Logan , assisté de sa non moins brillante ex-future petite amie , Jessica Hurley , profileuse de génie tout droit rapatriée de Seattle , sont sur le coup !
Un bouquin aux avis mitigés , le mien le sera tout autant . le bon cotoie le cliché qui , lui , n'est pas loin de faire dans la parodie parfois...Premier constat , un thriller honnete qui ne révolutionnera pas le genre . Aubenque , ancien libraire qui a du en bouffer du polar , rend une copie sans surprises . Il reste dans les clous mais le fait de façon plutot prenante au niveau de l'intrigue . L'écriture est nerveuse . le récit interpelle et invite à poursuivre l'aventure . Personnages classiques du shérif integre et incorruptible secondé par sa douce (198 de QI , le cachet de la poste faisant foi ) qu'il a quitté sans une explication . Douce qui ne manquera pas , tout au long du bouquin , de se demander pourquoi ? Qu'elle se rassure , le lecteur également ! Premier couac ! Je ne m'étendrai pas sur le charisme des étudiants , néant ! Centres d'interet , sorte de triptyque magique inhérent à cet age : faire la fete , se torcher le plus souvent possible et se demander si Jason/Kevina est vraiment amoureux(se) de moi ou en passe de le devenir...Passons . Si la psychologie de certains protagonistes prete à sourire , certains pans de l'histoire , eux , devraient agacer tout amateur de polar qui se respecte . Premiere énorme absurdité , cette récurrente habitude ( et là , je parle de toi Mike Logan , inutile de te cacher ) de penser appréhender un coupable sur la base de...rien ! Machin était proche des victimes , c'est donc lui le tueur et basta ! Un peu léger pour le coup et véritablement agaçant ces chapitres , certes excitants , mais reposant sur du vent , sur de tristes présomptions qu'un pale Derrick n'aurait meme pas osé avancer ! Avant d'inculper , de pourchasser , il eut été de bon ton d'investiguer un minimum . La crédibilité en prend un p'tit coup ! Autre énorme farce , cette phénoménale force de persuasion dont fait preuve l'ex-future-ex de ce shérif semblant préférer , au risque de se planter lamentablement , les devinettes hasardeuses aux enquetes dignes de ce nom . Callwin est journaliste . Callwin a les dents longues . Callwin a toujours privilégié le scoop aux sentiments ! Mais ça , c'était avant de rencontrer Hurley ( ex-future-ex...) . Trois bieres et une blague de Toto plus tard , elle pouvait alors prétendre au nobel de la paix et de la droiture . Bouleversant d'énormité...Je passe sur les preuves découvertes miraculeusement ( alors qu'on est meme pas à Lourdes!) , sur le flic ripoux , sur les notables pervers ( unanime marque de fabrique de River Falls semble-t-il )...
Bon alors , pourquoi trois étoiles au guide du routard ? Paradoxalement et malgré tous les couacs précités , j'ai trouvé ce roman plutot enlevé . La narration , intercalant jeunesse du tueur et enquete , est , à défaut de faire dans l'original , assez bien construite . Je ne me suis pas ennuyé une seconde malgré la facilité assumée de certains chapitres . L'histoire déroule son lot de surprises pour déboucher sur un final , somme toute , logique qui tient la route ! Paradoxal que je vous dis ! Et pour ajouter à la complexité du personnage , il n'est pas dit qu'un jour , je n'y passe pas un Automne , voire meme un Noël à River Falls...Paradoxal que je vous dis...
7 Jours à River Falls , là ou quatre auraient peut-etre suffi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
lilasviolet
  15 août 2012
7 jours à River Falls est un excellent roman policier. L'auteur nous donne assez rapidement l'identité du meurtrier. Par ce moyen, Alexis Aubenque ajoute du suspense à l'intrigue car le lecteur connaît le meurtrier et voit les enquêteurs s'enfoncer dans des certitudes qui ne sont pas les bonnes. le shérif Logan est complètement dépassé par les évènements. La recherche du coupable n'est pas aussi évidente que cela pourrait paraître. La profileuse Jessica Hurley lui sera d'une grande aide.
L'auteur situe son histoire aux Etats-Unis, il peut ainsi se permettre quelques libertés sur l'intrigue. Je ne peux pas vous en dire plus car ce serait révéler des éléments importants.
J'ai dévoré ce livre. Je ne suis pas déçue par ce deuxième roman d'Alexis Aubenque.
Lien : http://lilasviolet.blogspot...
Commenter  J’apprécie          560
lisalor
  16 avril 2012
Mon avis : Je suis ravie car à l'occasion du challenge de Calypso avec le mot "Jour", j'ai enfin sorti ce livre de ma PAL. Il trainait depuis quand même un bon bout de temps. C'est la première fois que je lisais cet auteur et j'ai passé un excellent moment de lecture. Maintenant, forcément, j'ai très envie de me procurer les tomes suivants.
River Falls est une petit bourgade tranquille c'est bien pour cela que Mike Logan a quitté son poste à la police de Seattle pour prendre celui de shérif dans cette ville.
Apprécié de tout le monde, il méne une vie calme à la campagne, jusqu'au jour où on retrouve les cadavres de deux jeunes étudiantes qui ont été affreusement torturées et un enfant écrasé au bord de la route.
Un thriller simple, réaliste et bien mené même si nous tombons un peu trop souvent dans les clichés américains . Nous suivons un groupe de jeunes étudiants sur un campus bon chic bon genre, les parents friqués, la maison de vacances. J'ai trouvé que cela faisait très "Beverly Hills".
Je n'ai pas trop compris pourquoi l'auteur au début du livre mettait en scéne les deux petits garçons car il n'apporte rien à l'histoire.
Par contre j'ai bien aimé le tueur, c'est un psychopathe très méchant, très pervers, la traque est interessante mais trop courte à mon goût même si c'est sordide.
C'est bien écrit facile à lire, des dialogues, du rythme, je ne me suis jamais ennuyée. Une très belle découverte de cet auteur
Lien : http://lisalor.loulou.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
CrossroadsCrossroads   13 avril 2012
Lisa comprenait les arguments de ses camarades , mais elle savait par ailleurs que la peine de mort ne servait absolument pas d'exemple , bien au contraire : elle institutionnalisait la mort (...) . L'objectif principal de la justice américaine était le besoin d'assouvir le besoin de vengeance personnelle des victimes , plutot que de réellement chercher la meilleure solution pour protéger la société dans son ensemble . Rien ne pouvait raisonner quelqu'un qui voulait se venger .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
domdu84domdu84   09 septembre 2011
- Je ne crois pas au sauveur providentiel. Ce n'est pas moi qui pourrai changer la société. Tant que des connards d'armuriers feront leurs choux gras avec la vente d'armes, tant que le gouvernement fermera les yaux sur les deals de coke et de crack dans les ghettos, tant que nos journaux feront des stars de tous les maniaques et pervers sexuels, et que la télévision banalisera toujours un peu plus le sanguinolent et la violence, alors les Etats-Unis resteront toujours ce pays où chacun ne pense qu'à sa petite gueule et à son profit !
Logan l'avait préparée, celle-là ! Il se leva et se dirigea vers le bar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Pixie-FlorePixie-Flore   16 juillet 2013
- C'est le shérif de Silver Town. Il me demande de passer un savon au directeur du Daily River. De diligenter une enquête sur ses finances, ses moeurs, tout ce genre de trucs !
- N'oublie pas que la liberté de la presse est l'un des fondements de notre société. Faut faire avec.
Logan ricana.
- Liberté de se faire du fric sur le meurtre de pauvres gamines ! Ouais, dans quel monde vivons-nous ?!
- Dans le seul que nous connaissions !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienneladesiderienne   10 juillet 2013
Logan attendit que les deux femmes aient disparu, puis il invita Augeri à le suivre jusqu'à son bureau. Tandis qu'ils qu'ils s'asseyaient, Logan s'alluma une cigarette.
- Vous ne devriez pas fumer dans un lieu public, remarqua Augeri en fronçant le nez.
- Oh ! Si on devait respecter toutes les lois, on ne ferait plus grand chose, monsieur le président.
- Je comprends, mais vous représentez la loi dans cette ville. C'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MissJZBMissJZB   06 août 2017
Je termine Sept jours à River Falls, un roman dont on m'a vanté les mérites. Peut-être, me dis-je, avec le recul, que c'était plutôt l'auteur qu'on me recommandait, pas nécessairement son premier livre. Il est vrai que le second opus de la série River Falls a été récompensé.
S'il l'on sent une certaine aisance rédactionnelle chez l'auteur, on ne peut pas dire que l'originalité soit au rendez-vous ni même le suspense. Je n'ai pas du tout été tenue en haleine par ce roman. Après une pause de lecture de plusieurs mois, la douche n'est pas froide, mais d'une tiédeur décevante.
Le livre est bien construit au regard des alternances de points de vue. Le style est fluide, le rythme, très correct, mais alors, alors, alors... Ça se sent que c'est un auteur français qui dépeint les États-Unis, car il y a comme une approche scientifique de la culture du pays dans le genre "cahier des charges" des trucs à placer absolument pour qu'on se croit aux States. Tous les plus grands clichés des séries policières sont réunis dans ce roman : de l'étudiante bien sous tous rapports au gamin traumatisé dans l'enfance qui développe une fascination morbide pour les armes, en passant par l'homme de pouvoir qui abuse des jeunes femmes. À plusieurs reprises, les personnages se font la réflexion qu'il ne faut pas se fier aux clichés (sur les gothiques, sur les musulmans...), mais un cliché qui perd 5% de son potentiel reste quand même un cliché.
Quant aux héros, ils sont assez fades. Le shérif semble se laisser porter par les événements et le passé qu'il a fui en quittant Seattle reste trop mystérieux aux yeux du lecteur qui aurait bien voulu lui trouver plus de profondeur. Bref, on ne voit pas quels sont ses mérites. Il a le côté blasé du job sans les compétences.
Les relations amoureuses sont des plus basiques, même si j'ai bien apprécié la simplicité des rapports entre le shérif et sa profileuse du FBI.
Premier livre : prise de risque minimale ou hommage implicite aux séries ? En soi, aucun de ces choix éventuels n'est condamnable, mais, si le résultat est propre, le lecteur amateur du genre ressent une impression de déjà-vu et un manque de consistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alexis Aubenque (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Aubenque
Alexis Aubenque - Retour à River Falls (Milady)
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre