AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755637021
Éditeur : Hugo et Compagnie (16/05/2018)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 28 notes)
Résumé :
QUATRE AMIS, QUATRE HISTOIRES D'AMOUR, UNE JEUNE FILLE AMNÉSIQUE DÉCOUVERTE SUR UNE PLAGE... QUI EST-ELLE ? D'OÙ VIENT-ELLE ? QUE VEUT-ELLE ?

Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les rêves. Ses plages, ses collines verdoyantes, mais aussi ses boutiques de luxe, son centre-ville typique, ses villas de prestige au bord de l'océan... Santa Barbara, la ville de tous les fantasmes, de tous les excès. En ce début d'été, Dylan, Sandy, Keit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  27 octobre 2018
Je connaissais Alexis Aubenque,( auteur français de romans policiers) , et je me suis laissée tenter par ce roman pour adolescents ,policier.
Hélas, j'ai trouvé au bord de cette plage un nombre incalculable de clichés , et un style racoleur…
Après un bal de promo , un garçon et une fille vont "flâner" sur une plage et trouvent une jeune fille échouée dans l'eau et amnésique. Qui est "Chelsea" ? Pourquoi ne veut-elle pas aller voir la police ?
Aussitôt , ils préviennent leur bande d'amis, tous étudiants aussi , et il décide de la cacher en attendant qu'elle retrouve la mémoire.
[ Attention spoiler en pagaille …]
La fille de la bande devient sa best friend , l'emmène faire du shopping , vu que la pauvresse n'a rien d'autre que ce qu'elle a sur elle.
Deux des garçons la trouvent grave canon, pas le troisième qui est grave amoureux, [ mais on s'en fout, c'est le plus moche ! ]
Toute cette petite bande habite à Santa Barbara, Californie (mais pas à l'hôtel !) , non, ils ont tous des supers baraques, vu que 2 sont milliardaires. Et ils conduisent tous des supers voitures [ Porches/ Testarosa et chépaquoi ...mais l'auteur donne les marques, pace qu'il a l'air calé en bagnoles, mais pas moi , alors j'ai pas retenu, désolée… ].
En plus d'être parfaitement véhiculé, y'en a un qu'a un yacht, [ même que sa soeur, elle fait des fêtes où il y a des putes et de la coke… AH.. Cette jeunesse friquée…vaut mieux être pauvre, tiens, parce qu'on est mieux élevé !;-)]
Un des deux milliardaires se fait offrir un appart' par ses parents chéris ; le troisième larron est jaloux (mais s'en veut !) , parce qu'il est pas aussi riche.
Qu'importe ! Le deuxième milliardaire , [ le plus moche , faut suivre ! ] lui offrira une maison quand ils seront grands , vu que c'est son best-friend…
[ Je l'ai immédiatement demandé en ami … ;-)]
Bref, en plus d'être méga riches, ils sont super bien foutus, ( abdos en plaquettes de chocolat) et ne pensent qu'à copuler dans tous les sens …
[ Il faut bien que jeunesse se passe..…] .
C'est bien , ça fait vendre ça , Mr Aubenque …
Et la Chelsea , dans tout ça?
[ Oui parce qu'entre deux galipettes, faut pas oublier qu'on est sensés être dans un suspens insoutenable ].
Elle va retrouver la mémoire et son papounet d'amour, qui [ Oh it's a miracle…], n'est autre que le seul adulte , non parents , croisé dans ce bouquin.
[ La Californie comptant moults habitants, vous comprendrez que je sois déçue par la fin, que même le Club des Cinq fait plus élaborée... ]
Bon, vu que comme dirait l'autre , " Winter is coming ", je vous suggère de faire un feu de cheminée avec ce bouquin, ou un feu de camp sur la plage.
Un roman indigne d'un auteur de romans policier reconnu et estimé…

Challenge Mauvais Genres 2018/19.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          503
Loley
  18 mai 2018
Changement de style pour l'auteur et j'aime tellement ce qu'il écrit, que même si ce n'est pas du noir pur et dur, cela n'a aucune importance, je connais son talent.
Je suis prête à le suivre sur tous les chemins qu'il prendra, à angles droits ou pas.
Nathan, Jason, Sandy et Keith sont une bande d'amis, qui se retrouvent au bal de la fac.
Certains couplent s'isolent, d'autres rentrent ou encore vont finir la nuit dans une after.
Nathan et Laura, eux, tombent dans les bras l'un de l'autre sur la plage, dans une crique, à l'abri des regards indiscrets, quand ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls.
En effet, une jeune femme totalement épuisée par sa fuite, les supplie de ne pas prévenir la police même si elle est en danger de mort.
Ils décident alors de l'écouter et de la mettre à l'abri...
Les points forts d'Alexis Aubenque, sont incontestablement sa façon de créer des personnages profonds et attachants, mais il possède aussi un véritable talent de conteur.
Vous êtes prévenu, ne prévoyez rien au moment où vous le commencerez, vous manqueriez à votre parole, ses livres sont impossibles à poser et je savais bien que ce dernier roman ne serait pas en reste.
Aussitôt commencé, aussitôt embarqué, c'est sa marque de fabrique.
De nos jours, on ne peut vraiment faire confiance à personne, alors c'est sûr qu'avec un pacte de sang, nos jeunes amis peuvent tout se dire et s'accorder un soutien sans faille.
Même si la jeunesse dorée de Santa Barbara m'est totalement étrangère, je me suis sentie bien au milieu de ces jeunes.
D'ailleurs certains de la bande sont bien moins fortunés que d'autres, néanmoins ils se respectent et vivent tous plus ou moins comme des jeunes adultes inexpérimentés avec leurs hormones et leurs problèmes.
La fille de la plage est perturbante, qui est cette jeune femme qui a peur de la police et qui est persuadée d'être une mauvaise personne ou pire, une criminelle.
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteur est vraiment dans le coup, les références qui apparaissent sont récentes et d'actualité.
Celles qui concernent la femme en général sont réfléchies et respectueuses, donc agréables à lire.
Les auteurs ont une part importante dans les idées rétrogrades ou modernes qu'ils véhiculent.
Différentes péripéties ont lieu, dont je ne pourrais vous parler sans me faire couper la tête et elles sont toutes aussi croustillantes l'une que l'autre.
Le final est au top, un régal, Alexis Aubenque n'est pas prêt de se faire détrôner de mes auteurs préférés, je me suis éclatée.


Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
paulmaugendre
  11 juin 2018
Dès les premières pages, le lecteur quinquagénaire ou plus se retrouve plongé dans des images issues de son passé de téléphage amateur de séries américaines. Des séries qui comme Happy Days ou Santa-Barbara ont marqué leur imaginaire, à cause de leur ambiance, leur atmosphère, leurs décors.
En ce samedi 6 juin, quatre amis se préparent pour la petite fête organisée pour la fin de l'année universitaire. Jason, riche et beau, Keith, beau mais pas riche, Nathan, riche mais qui à la place des tablettes de chocolat abdominales de ses amis possède des rondeurs de pâtes à tartiner, et Sandy, le garçon manqué. Tous quatre ont gravé leur amitié lorsqu'ils avaient douze ans dans leurs mains et les cicatrices sont encore présentes. Maintenant, à vingt ans, ils se protègent, se conseillent, s'encouragent toujours, sans une once de jalousie entre les uns et les autres.
Jason a une petite amie, Tiffany, un peu peste. Keith aussi a une petite amie, mais comme elle est en voyage, on la délaissera. Nathan aimerait bien, mais il est timide et il n'ose pas avouer à Laura qu'il est fort attiré par elle. Quant à Sandy, elle redoute cette épreuve de la fête, car il va lui falloir s'habiller en robe, elle qui néglige sa touche de féminité.
Pourtant, au cours de la soirée, elle se laisse entraîner par Peter, et au grand étonnement de ses amis, elle danse merveilleusement. Elle a pratiqué la danse quelques années auparavant, mais elle s'est détournée de cette pratique pour diverses raisons. Bref, à part un accrochage avec Victor, le mauvais garçon, et une interruption momentanée dans les toilettes alors que Tiffany avait entrepris une gâterie à Jason, mais ceci ne nous regarde pas, tout se passe bien.
Nathan et Laura se sont trouvé des affinités réciproques et ils décident de comparer leurs atomes crochus sur une plage à l'écart de Santa-Barbara. Alors qu'ils sont entrain de batifoler et Nathan conclure ce qu'il n'avait jamais osé espérer, il aperçoit une ombre sur un rocher. Comme si quelqu'un les épiait. Nathan, n'écoutant que son courage, et peut-être pour épater sa copine va voir. Il s'agit d'une jeune fille, vivante, ayant probablement échappé à la noyade et ayant reçu un coup sur la tête. Et lorsqu'elle reprend ses esprits, cette jeune fille déclare ne se souvenir de rien, s'appeler Chelsea, et puis c'est tout. de tout ce qu'il s'est déroulé avant, elle ne se souvient plus. C'est quand même embêtant, d'autant qu'elle ne possède pas de pièces d'identité.
Nathan fait appel à ses amis et en attendant décide de la cacher dans son yacht, pardon, le yacht de son père. L'un des plus beaux du port. Et durant quarante huit heures, nous assistons à cette histoire qui développe plusieurs intrigues, car tour à tour les actions de chacun des quatre amis sont développées.
Ainsi Jason se voit remettre les clés d'un petit appartement en ville et il ne va plus subir la famille à son grand soulagement. Mais en même temps il va accueillir sa grand-mère Dodi, qui malade s'est échappée d'une clinique. Elle est atteinte d'un symptôme rare, se déclare en rémission et veut profiter d'un week-end au soleil.
Keith va tomber amoureux de Chelsea, tandis que Nathan se voit rabrouer par Laura. Elle reçoit des photos, via son téléphone, la montrant nue sur la plage, avec des messages d'intimidation. Elle en est toute déboussolée et se retranche dans sa chambre. Quant à Sandy, sa prestation comme danseuse a laissé des traces et Peter la conjure de venir rencontrer un professeur de danse qui a connu bien des vicissitudes familiales.
Dans un commissariat où Chelsea se rend accompagnée, elle distingue au mur la photo d'un délinquant recherché par la police. Des images l'agressent, des souvenirs qu'elle ne peut canaliser, mettre en concordance, jusqu'à ce que tout se mette en place, peu à peu grâce à des événements extérieurs.
Quarante huit heures dans la vie de quatre amis et de leurs compagnons, de leur famille, parents, soeurs, qui vont les marquer, et qui se déroulent à un rythme effréné, sans aucun temps morts. Quarante huit heures intenses qui mêlent amour, humour, tension, angoisse, peur, et qui pourraient se révéler dramatiques, voire tragiques.
Voir la suite sur le blog ci-dessous :
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Jardinssecrets
  13 septembre 2018
Bonjour à toutes et à tous…
J'entretiens des rapports très particuliers avec Alexis ! (Attention ! En tout bien tout honneur !!!)
Peut-être, parce que c'est l'un des premiers auteurs que j'ai rencontré lors d'un salon ?
Peut-être, parce qu'il fait parti de ces auteurs qui ne sont pas sur un piédestal, qu'il est très abordable ?
Qu'il est comme vous et moi, qu'il aime discuter et rire (rire surtout !)…
Peut-être, parce que plus qu'un auteur, c'est surtout un véritable conteur, et qu'il m'emmène avec lui à chacun de ses récits ?
Peut-être, aussi parce que chaque personnage qu'il créé semble si réel, si vivant, profonds et attachants que je voudrai le connaître…
Alexis après avoir écrit des romans des sciences-Fictions qui malheureusement sont peu connus et pourtant d'un niveau de maitrise excellent, m'a ébloui avec sa Saga à “River Falls“, puis la série “Nuits Noires à Seattle“, en passant par la série “Jack Turner“ et bien d'autres encore, mélange de polars et de thrillers…
Aujourd'hui je vous parle de son dernier Roman “La fille de la plage”.
Quatre amis inséparables, Nathan, Jason, Sandy et Keith décident de sauver une jeune fille totalement épuisée et de la mettre à l'abri… La jeune fille est belle et perturbante, elle a peur de la police et est persuadée d'être une mauvaise personne ou pire, une criminelle.
Pour son premier roman “Girly“, Alexis ne peut s'empêcher de semer le trouble, mystères et rebondissements sur les plages ensoleillées de Santa Barbara !!!
Aussitôt commencé, je l'ai lu d'une traite !
Tout le roman est rythmé par une playlist hétéroclite superbe passant par les standards actuels en faisant des détours vers la musique classique et des morceaux jazzy bien choisis…
Alexis ne se contente pas de tisser une intrigue linéaire. Il créé plusieurs sous-intrigues qui viennent enrichir la principale en croisant les personnages jusqu'à me perdre, pour mon plus grand bonheur.
Deux jours à Santa Barbara.
Deux jours qui vont changer à jamais la vie de ces quatre amis.
Deux jours intenses qui malgré l'amour et humour, amène finalement tension et peur, qui pourraient se révéler dramatiques !
Le final ?
Un régal, Alexis, je crois que c'est la première fois que tu me mets la larme à l'oeil…
J'ai encore une fois passé un excellent moment de lecture.
Un seul mot pour résumer ce roman : Émotion !
Je vous le conseille fortement, en attendant impatient, son prochain roman !!!
...
Extrait :
“La musique du boléro prenait de l’ampleur. Après les violoncelles, les flûtes, la harpe, l’orchestre tout entier s’incrustait crescendo dans la mélodie hypnotique au rythme ostinato. Sandy ferma les yeux et s’imagina à danser.
Les minutes s’égrenaient et la mélodie montait en puissance pour la cueillir tel un ouragan. Jack avait augmenté le volume et Sandy avait l’impression d’être prise dans un tourbillon de notes qui s’adressait à elle dans un langage qu’elle n’avait jamais entendu auparavant mais qu’elle comprenait intuitivement.
La voiture s’arrêta, mais Jack attendit la fin du morceau pour couper le contact.
Sandy avait les larmes aux yeux. Elle n’en revenait pas. C’était magique. Jamais elle n’aurait imaginé que la musique classique puisse provoquer de telles émotions.
- Ça va ?
- Oui, excusez moi, c’est tellement beau.
- Tu n’as pas à t’excuser. Nous vivons dans une société qui refuse d’émotion et qui ne sait plus ce qu’est la beauté. Une société qui refuse de s’ouvrir à ce qu’elle ne connaît pas est une société qui rétrécit. Comme tu l’as vu hier, je n’ai rien contre la musique rock, ou pop, r’n’b, ni même techno, mais on ne ce doit pas pour autant d’oublier ce que sont le classique et le jazz.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ktylauney
  12 juillet 2018
Santa Barbara, la Californie, ça m'évoque l'océan, le soleil, les barbecues sur la plage et les beaux surfeurs bronzés. Et aussi le souvenir d'une série télé que je regardais dans les années 80.
Santa Barbara, qui me dira
Pourquoi, j'ai le mal de vivre ?
Santa Barbara, je ne sais pas
Je vais, comme un bateau ivre
Emportant mes souvenirs...
Ici pas de familles rivales qui se font la guerre, c'est plutôt sea, sex and sun pour une bande d'adolescents dont la plupart des parents sont aussi blindés de tunes que ne l'étaient les Capwell et les Lockridge en leur temps.
Jason et Nathan font partie de ces nantis. L'un roule en Porsche et l'autre en Ferrari. Tandis que le premier est sûr de lui avec un corps d'athlète, le deuxième est timide et bourré de complexes à cause de son surpoids. Il regrette d'avoir demandé à Laura, la fille qui lui plaît, d'être sa cavalière pour le bal de fin d'année.
Sandy, le garçon manqué de la bande se voit obligée de porter une jolie robe. Sa transformation en fille ne lui plaît guère et pourtant le bal de promo pourrait bien lui faire prendre conscience de sa féminité et lui réserver quelques surprises.
Keith est un beau garçon assez sombre qui vit avec sa mère. C'est le seul qui n'a pas d'argent et voudrait un jour quitter la ville qui l'étouffe pour partir à l'aventure et découvrir l'Amérique de Jack Kerouac.
Par bien des côtés Nathan et Keith m'ont fait penser à Stuart et Kyle, les deux frères du livre " Un automne à River Falls ".
D'ailleurs l'auteur fait un clin d'oeil en passant au flic de sa série culte River Falls.
" S'il ne pouvait nier qu'être flic à Santa Barbara était plutôt une bonne planque, il n'avait pas abandonné son rêve de gamin, devenir, un jour, un grand flic, l'héritier de ses trois idoles, Lloyd Hopkins, Harry Callahan et Mike Logan. " ( Citation du livre )
A la fin de la soirée Laura et Nathan s'arrêtent dans une crique pour flirter, voire aller plus loin. C'est alors qu'ils découvrent une jeune fille prostrée sur la plage qui a apparemment perdu tout souvenir de sa vie. Leur premier réflexe est de prévenir la police car elle paraît avoir été agressée, mais la fille refuse catégoriquement, sentant inconsciemment un danger peser sur elle s'ils font appel aux autorités.
Qui est cette jeune fille ? D'où vient-elle ? Est-elle victime ou dangereuse ? La question qui va se poser pendant toute l'intrigue est : la fille aux yeux menthe à l'eau, aux longs cheveux blonds et au corps doré par le soleil californien simule t-elle sa perte de mémoire depuis le début ?
Un pari réussi pour ce nouveau roman d'Alexis Aubenque, à classer entre la catégorie Young Adult et le polar. L'auteur met en scène des adolescents pleins aux as mais pour la plupart attachants. Pour une fois rien ne vient entacher l'amitié scellée par un pacte de sang alors qu'ils avaient douze ans entre ces quatre étudiants. Pas même Chelsea qui pourtant sème le trouble parmi les garçons à cause de sa beauté et de son apparente fragilité qui les touche.
Si on met de côté la fille de la plage à la recherche de son identité, Sandy, Nathan, Keith et Jason vont tous se retrouver confrontrés à des remises en question ; un amour contrarié ou non réciproque, à des histoires familiales aux secrets bien gardés. Un personnage va même faire l'objet d'un chantage à la sex-tape.
Je n'ai pas apprécié certains personnages. Jason est trop futile, il fait la paire avec sa petite amie, Tiffany, une peste détestée par ses amis.
Fiona, la soeur de Nathan, est encore plus frivole et se la joue trop Sex and Drugs and Rock'n'roll sur le yacht luxueux de papa.
Enfin, Dodi, la grand-mère de Jason, vieille dame très malade un brin extravagante. Elle n'a rien de la petite mémé fragile, se mêle d'histoires d'ados qui ne la regarde pas et se montre même un peu trop moralisatrice.
Par contre Keith et Nathan sont des garçons fidèles en amitié qui ont des valeurs. Ils sont sensibles et protecteurs.
Mais le passage que j'ai le plus aimé est celui où Jack Weston aide Sandy à dépasser ses limites au niveau de la danse, à délier ses blocages et à prendre confiance en elle.
C'est le livre de l'été. C'est mignon, c'est un cocktail de fraîcheur, de petites bulles qui pétillent et qui éclatent, de pas de danse au son des chansons de Fame, Flashdance et Dirty Dancing. de sexe et d'amours qui se font et se défont.
L'épilogue un peu abrupte laisse obligatoirement une porte ouverte sur une suite, ne serait-ce qu'à cause du mot écrit en langue étrangère que Keith a trouvé.
" La fille de la plage " est tel un sorbet rafraîchissant à déguster sur le sable chaud. le roman dans une main, un verre de tequila sunrise sans alcool dans l'autre. Pour prendre du plaisir sans modération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
paulmaugendrepaulmaugendre   11 juin 2018
Je te l’ai dit, il n’y a rien de plus apaisant qu’un cimetière. Il n’y a plus de souffrance, plus de violence, plus de guerre. Il n’y a que de la paix et de la sérénité.
Commenter  J’apprécie          90
ktylauneyktylauney   11 juillet 2018
Il avait envie de tout plaquer. Prendre son sac à dos et faire la route. Découvrir une autre Amérique, celle de Kerouac, de Steinbeck ou de Faulkner. Des petites gens, des vies anonymes. D’autres paysages. Une autre réalité, un autre monde.
Commenter  J’apprécie          20
paulmaugendrepaulmaugendre   11 juin 2018
Les flics sont parfois des abrutis, mais pas des assassins.
Va dire ça à tous les Noirs qui se font tirer comme des lapins chaque année.
Commenter  J’apprécie          40
ktylauneyktylauney   11 juillet 2018
– Cool, tu es vraiment une fille sympa. À plus, finit-il avant de raccrocher.
« Une fille sympa. » Le pire compliment que l’on puisse faire ! Et pourquoi pas « gentille », « brave fille » ou encore « tu es ma meilleure amie » !
Commenter  J’apprécie          20
paulmaugendrepaulmaugendre   11 juin 2018
Ne cherche jamais à comprendre les filles, tu auras plus vite fait d’apprendre le chinois.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Alexis Aubenque (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Aubenque
Alexis Aubenque - Retour à River Falls (Milady)
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..