AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ktylauney


ktylauney
  12 juillet 2018
Santa Barbara, la Californie, ça m'évoque l'océan, le soleil, les barbecues sur la plage et les beaux surfeurs bronzés. Et aussi le souvenir d'une série télé que je regardais dans les années 80.

Santa Barbara, qui me dira
Pourquoi, j'ai le mal de vivre ?
Santa Barbara, je ne sais pas
Je vais, comme un bateau ivre
Emportant mes souvenirs...

Ici pas de familles rivales qui se font la guerre, c'est plutôt sea, sex and sun pour une bande d'adolescents dont la plupart des parents sont aussi blindés de tunes que ne l'étaient les Capwell et les Lockridge en leur temps.

Jason et Nathan font partie de ces nantis. L'un roule en Porsche et l'autre en Ferrari. Tandis que le premier est sûr de lui avec un corps d'athlète, le deuxième est timide et bourré de complexes à cause de son surpoids. Il regrette d'avoir demandé à Laura, la fille qui lui plaît, d'être sa cavalière pour le bal de fin d'année.

Sandy, le garçon manqué de la bande se voit obligée de porter une jolie robe. Sa transformation en fille ne lui plaît guère et pourtant le bal de promo pourrait bien lui faire prendre conscience de sa féminité et lui réserver quelques surprises.

Keith est un beau garçon assez sombre qui vit avec sa mère. C'est le seul qui n'a pas d'argent et voudrait un jour quitter la ville qui l'étouffe pour partir à l'aventure et découvrir l'Amérique de Jack Kerouac.

Par bien des côtés Nathan et Keith m'ont fait penser à Stuart et Kyle, les deux frères du livre " Un automne à River Falls ".

D'ailleurs l'auteur fait un clin d'oeil en passant au flic de sa série culte River Falls.

" S'il ne pouvait nier qu'être flic à Santa Barbara était plutôt une bonne planque, il n'avait pas abandonné son rêve de gamin, devenir, un jour, un grand flic, l'héritier de ses trois idoles, Lloyd Hopkins, Harry Callahan et Mike Logan. " ( Citation du livre )

A la fin de la soirée Laura et Nathan s'arrêtent dans une crique pour flirter, voire aller plus loin. C'est alors qu'ils découvrent une jeune fille prostrée sur la plage qui a apparemment perdu tout souvenir de sa vie. Leur premier réflexe est de prévenir la police car elle paraît avoir été agressée, mais la fille refuse catégoriquement, sentant inconsciemment un danger peser sur elle s'ils font appel aux autorités.

Qui est cette jeune fille ? D'où vient-elle ? Est-elle victime ou dangereuse ? La question qui va se poser pendant toute l'intrigue est : la fille aux yeux menthe à l'eau, aux longs cheveux blonds et au corps doré par le soleil californien simule t-elle sa perte de mémoire depuis le début ?

Un pari réussi pour ce nouveau roman d'Alexis Aubenque, à classer entre la catégorie Young Adult et le polar. L'auteur met en scène des adolescents pleins aux as mais pour la plupart attachants. Pour une fois rien ne vient entacher l'amitié scellée par un pacte de sang alors qu'ils avaient douze ans entre ces quatre étudiants. Pas même Chelsea qui pourtant sème le trouble parmi les garçons à cause de sa beauté et de son apparente fragilité qui les touche.

Si on met de côté la fille de la plage à la recherche de son identité, Sandy, Nathan, Keith et Jason vont tous se retrouver confrontrés à des remises en question ; un amour contrarié ou non réciproque, à des histoires familiales aux secrets bien gardés. Un personnage va même faire l'objet d'un chantage à la sex-tape.

Je n'ai pas apprécié certains personnages. Jason est trop futile, il fait la paire avec sa petite amie, Tiffany, une peste détestée par ses amis.
Fiona, la soeur de Nathan, est encore plus frivole et se la joue trop Sex and Drugs and Rock'n'roll sur le yacht luxueux de papa.
Enfin, Dodi, la grand-mère de Jason, vieille dame très malade un brin extravagante. Elle n'a rien de la petite mémé fragile, se mêle d'histoires d'ados qui ne la regarde pas et se montre même un peu trop moralisatrice.

Par contre Keith et Nathan sont des garçons fidèles en amitié qui ont des valeurs. Ils sont sensibles et protecteurs.
Mais le passage que j'ai le plus aimé est celui où Jack Weston aide Sandy à dépasser ses limites au niveau de la danse, à délier ses blocages et à prendre confiance en elle.

C'est le livre de l'été. C'est mignon, c'est un cocktail de fraîcheur, de petites bulles qui pétillent et qui éclatent, de pas de danse au son des chansons de Fame, Flashdance et Dirty Dancing. de sexe et d'amours qui se font et se défont.
L'épilogue un peu abrupte laisse obligatoirement une porte ouverte sur une suite, ne serait-ce qu'à cause du mot écrit en langue étrangère que Keith a trouvé.

" La fille de la plage " est tel un sorbet rafraîchissant à déguster sur le sable chaud. le roman dans une main, un verre de tequila sunrise sans alcool dans l'autre. Pour prendre du plaisir sans modération.
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr