AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702153380
Éditeur : Calmann-Lévy (15/01/2014)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Ryan Bonfire, membre des Hells Angels, est de retour à Seattle après quinze ans d'absence. Ancienne étoile montante du rock au passé trouble, il est revenu pour faire couler le sang. Mais bientôt, confronté à sa ville natale et aux fantômes d'hier, il devra affronter ses vieux démons au risque de compromettre sa mission. De son côté, le capitaine Mike Logan a reformé son duo de choc, les lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson, pour mener l'enquête autour d'une t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Tatooa
  18 février 2014
J'ai vraiment beaucoup aimé, d'ailleurs il a pris l'ascendant sur les autres livres que j'ai en cours, même si c'est aussi parce que j'avais une critique à publier !
Merci donc aux éditions Calmann-Lévy et à Babelio de m'avoir permis de découvrir ce troisième tome des "nuits noires à Seattle" dans le cadre de l'opération Masse Critique de Janvier 2014.
Je n'ai, malheureusement, pas eu le plaisir de lire les deux premiers ! Qu'à cela ne tienne, ça ne m'a pas empêché d'apprécier celui-ci et ça m'a donné envie de lire les deux autres.
Alexis Aubenque est un auteur que je suis depuis que j'ai découvert sa série des River Falls, et je n'ai jamais été déçue.
Ici, forcément, il y avait tout ce qu'il fallait pour me plaire. Des motos et des motards, un justicier solitaire, du rock, bref, que du bonheur.
Même s'il s'avère que les policiers sont un peu paumés et moins efficaces que dans les autres bouquins que j'ai lus de lui, j'ai eu plaisir à retrouver Logan (qui vient de River Falls).
Et Ryan Bonfire, nouveau personnage auquel je me suis très gravement attachée, fait partie de ces anti-héros "cassés" que j'affectionne.
J'espère même qu'il deviendra un (anti) héros à part entière d'un des bouquins d'Alexis Aubenque, qui a l'écriture efficace, le style familier qui va bien à ce genre de roman, assez "américaine", dans le fond...
J'ai un gros coup de coeur pour le personnage de Ryan, voilà, c'est dit.
Bref, un polar efficace et assez noir, somme toute. Un peu trop court, à mon goût, car les histoires personnelles des uns et des autres sont assez intrigantes pour qu'on ait envie d'en savoir un peu plus. Ce qui viendra dans les tomes suivants, j'en suis persuadée... Et je vais de ce pas voir quels sont les tomes que j'ai loupés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
BooksnPics
  16 mars 2014
“Get your motor runnin'
Head out on the highway
Looking for adventure
In whatever comes our way (...)
Extrait de “Born To Be Wild” des Steppenwolf (1968)

Roman policier, “Né pour être sauvage” d'Alexis Aubenque, se construit somme toute sur un schéma classique. D'un côté, nous faisons la connaissance de Ryan Bonfire, l'anti-héros par excellence, portant cette image de justicier solitaire. Membre des Hells Angels et ancien chanteur d'un groupe de rock, Ryan est de retour à Seattle après 15 ans d'absence. Envoyé en mission par les “Hommes en Noir”, il se retrouvera très vite confronté aux fantômes du passé.
De l'autre côté, nous avons la police représentée par le capitaine Mike Logan et son duo de choc, composé des lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson, confrontés quant à eux au mystère entourant l'agression de Bridget Wei, petite amie d'un de leur confrère.
Deux histoires d'apparence bien distinctes, évoluant en parallèle et finissant par s'entrecouper. Sans surprise donc… Cependant la lecture est agréable et les chapitres courts permettent de garder cette rythmique dans le texte qui nous pousse à dévorer le roman d'une traite.
N'ayant pas lu les précédents romans policiers de l'auteur, je découvrais pour la première fois ses personnages récurrents, Mike Logan, Angelina Rivera et Dean Wilson et je devrai donc lire les précédents romans afin de mieux les cerner.
Le personnage de Ryan Bonfire, Hells Angels accompagné de son indissociable Road King à carénage rouge vif, est quant à lui bien construit et devient très rapidement attachant. Son passé, ses démons y sont assez bien détaillés. Cette image de vengeur solitaire, lui colle parfaitement à la peau sous ses airs de bad boy au grand coeur.
Au final, une lecture agréable pour cette histoire “à l'américaine” et une belle découverte de cet auteur.
Ray Bonfire recroisera-t-il la route de Mike Logan dans de futurs romans? Rien n'est certain. Mais quelques éléments du roman laissent présager une suite ou le début d'une nouvelle série pour le capitaine Logan… A suivre!
Comment terminer cet avis sans revenir sur l'un des éléments porteurs du récit: la musique rock! Tout amateur (que ce soit country rock, metal,...) - et j'en fais partie- ne pourra s'empêcher de fredonner cette chanson mythique des Steppenwolf, “Born To Be Wild”. Un vrai bonheur! “Né pour être sauvage” d'Alexis Aubenque leur fait évidemment ici un énorme clin d'oeil. Clin d'oeil d'autant plus fort que la chanson des Steppenwolf fut écrite par un certain Mars Bonfire…..
A ceci ajoutez des airs de Tesla, The Eagles, Great White, Nickelback, Lynyrd Skynyrd, The Who, The Allman Brothers, Black Sabbath pour ne citer qu'eux et vous pourrez vous concocter votre playlist idéale à écouter lors de la lecture de ce roman. A écouter sans modération! Avis aux amateurs :)
Un grand merci à MyBoox et aux Editions Calmann-Lévy pour la découverte de ce roman!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
sassenach
  03 avril 2014
Fin novembre 2012. Ryan Bonfine, membre des Hells Angels et ancien musicien de rock à la carrière avortée, est de retour à Seattle après des années d'absence. Retrouvant ses anciens amis et sa filleule Shandi, devenue adulte et fiancée à un jeune homme de bonne famille, il se fait embaucher comme chauffeur de limousine, dans le but de surveiller de près un certain Travis, lui aussi chauffeur. Dans le même temps, Bridget, la petite amie du lieutenant Liu Zhang, s'est fait tabasser dans un parc de la ville, par un homme portant un masque de carnaval tout blanc. Mike Logan, capitaine de la brigade homicide, met Zhang sur la touche pour cette enquête et demande à Dean Nelson, un ancien du service, de reprendre le travail en compagnie de son équipière de l'époque, Angelina Rivera. L'agression de Bridget les amène alors à rencontrer à nouveau la haute société de Seattle mais les amène aussi à enquêter dans un club libertin pour gens riches …
Troisième tome de la série des Nuits noires à Seattle, il est vraiment dans la continuité des deux premiers car on y retrouve nombre de personnages déjà rencontrés précédemment et qu'un fil conducteur, concernant le meurtre des parents de l'inspecteur Dean Nelson, est encore assez présent. Bien sûr, l'enquête proprement dite sur l'agression de Bridget, la petite amie de Zhang, est indépendante des autres livres et peu donc être suivie sans avoir lu les précédents titres mais on risque de passer à côté de beaucoup d'histoires secondaires abordées dans ce polar. Sans compter qu'avec cette lecture, l'auteur revient un peu sur l'enquête précédente (Pour le bien des enfants) et qu'on apprend comment l'histoire se termine … tant pis pour le suspense si on voulait revenir sur le roman précédent pour le lire ! Je ne peux donc que conseiller de lire les romans des deux séries (Les enquêtes à River Falls et Nuits noires à Seattle) dans l'ordre. Bon, revenons à ce troisième opus de ce que je pensais être une trilogie mais qui laisse à penser à une suite … qui entamera peut-être une nouvelle trilogie se déroulant dans une autre ville (San Francisco). J'y ai retrouvé la même construction que dans les romans précédents : un déroulement jour par jour, des histoires qui semblent séparées au départ mais qui vont se mélanger au final, des personnages récurrents, une façon d'enquêter qui me laisse parfois un peu perplexe (les inspecteurs ont une fâcheuse tendance à sauter très vite aux conclusions à partir de peu d'indices … la tête du client et son historique jouent souvent un rôle important dans leurs soupçons !). Cette fois encore, comme depuis le début de la série, on découvre les milieux bourgeois de Seattle mais, en guise de nouveauté, on est aussi plongé dans le milieu des Hells Angels. Côté milieux bourgeois, je ne peux pas me prononcer quant à leur crédibilité, mais côté Hells Angels, je n'ai pas été convaincue par l'auteur. On ne ressent pas l'esprit de clan et de solidarité qui anime ce genre de milieux. Qu'un de leurs membres disparaisse pendant quinze ans ne semble choquer personne et personne ne semble s'en être inquiété et ça ne m'a pas paru crédible. Et puis, si Ryan Bonfire fait partie de ce club, je n'ai pas trouvé qu'on s'en rendait compte. Il semble graviter parmi les sympathisants des Hells Angels que parmi leurs membres. Cet aspect de l'histoire m'a donc laissée sur ma faim mais j'ai néanmoins apprécié le personnage de Ryan, avec ses défauts et ses qualités. Il est très humain et ses actions ont piqué ma curiosité … j'ai eu envie d'en savoir plus et de découvrir ce qui se cache derrière (je ne développe pas plus pour conserver le suspense). Cela laisse à penser qu'on risque de le revoir dans un prochain roman ! le style d'écriture est toujours fluide, facile à lire, l'enquête reste très classique, sans description sanglante (c'est bien pour les âmes sensibles qui peuvent donc lire sans problème les romans de cet auteur), même si je trouve que les enquêtes finissent pas se ressembler d'un tome à l'autre et que je finis un peu par les mélanger. Mais il reste encore plein de questions sans réponses … là aussi, ça m'a laissée un peu frustrée ! J'attends donc la sortie d'une suite que je lirai avec plaisir, malgré quelques bémols concernant cette lecture et celle des tomes précédents !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pupucing
  11 avril 2014
Ryan Bonfire, ancien membre d'un groupe de rock, memebre des Hells Angels, revient à Seattle au bout de quinze ans.
La petite amie de Zhang s'est faite agressée, elle a été laissé pour morte, il ne peut pas participé à l'enquête, Logan en profite pour essayer de faire revenir Dean Nelson ...
Et voilà, c'en est fini des "Nuits noires à Seattle" ...
Mais je suis sûre qu'Alexis Aubenque n'en a pas fini avec tous ses personnages, surtout Ryan que j'ai franchement adoré
Il a même remplacé Logan, c'est dire
Commenter  J’apprécie          140
colin22
  23 mai 2014
Aubenque est comme le bon vin,roman impossible a lacher, en plus il crée un personnage, ryan bonfire,que l on espère de tout coeur retrouver dans un futur roman.
Commenter  J’apprécie          160
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BooksnPicsBooksnPics   16 mars 2014
Jamais il n’avait accordé crédit aux théories des Hommes en Noir qui travaillaient dans l’ombre, pour l’intérêt de l’Etat fédéral, du Vatican ou encore des Martiens! Et pourtant telle était la réalité. Il pensa à un héros de série télé, et se souvint de son leitmotiv: la vérité est ailleurs!
Commenter  J’apprécie          130
TatooaTatooa   16 février 2014
- Ce n'est pas ce que tu crois.(Ryan)
- A d'autres. Elle cherche un mec, c'est tout. Alors, fais gaffe à ton pognon. (Shandi)
Ryan s'étonna d'une telle remarque. C'était à se demander si Shandi n'était pas un peu jalouse qu'une autre femme mette la main sur lui.
- Elle n'est pas du tout comme tu crois. Et je ne vois surtout pas comment elle pourrait savoir que j'ai touché tout ce fric. En plus, je lui ai annoncé que je partais pour Miami, après les fêtes.
La nouvelle la prit de court.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BooksnPicsBooksnPics   16 mars 2014
Une vraie folie. Il avait passé le samedi soir à boire, et à intervalles réguliers, à sniffer de la cocaïne. Il avait dansé comme un zombie au milieu du salon, remuant la tête en tous sens comme pour faire valdinguer une tignasse imaginaire, jouant de la “air guitar” en compagnie d’autres poivrots semblables à lui. On avait bien essayé de lui mettre une vraie guitare entre les mains, mais il était trop défait pour en sortir un seul accord valable. Pourtant Dieu sait qu’il avait été un authentique guitar hero en son temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TatooaTatooa   14 février 2014
- Vous ne pouvez pas savoir combien il me déplaît que ce ne soit pas un musulman qui ait mis le pied sur la Lune le premier.
Ryan saisit l'humour et commença à apprécier la bonhomie de son client.
- Vous serez les premiers sur Mars, rétorqua-t-il en posant une main amicale sur l'épaule de Saleh.
Le petit garçon rougit de plaisir.
Commenter  J’apprécie          20
TatooaTatooa   12 février 2014
- Nous allons trouver celui qui a fait cela, et je vous promets qu'il n'échappera pas à la justice, reprit Zhang, touché par la détresse de la famille.
Son regard se porta sur Bridget, et il maudit le fait de ne pouvoir enquêter lui-même. Il espérait seulement que Rivera serait à la hauteur.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Alexis Aubenque (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Aubenque
Alexis Aubenque - Retour à River Falls (Milady)
autres livres classés : hell's angelsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1533 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..