AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702141447
Éditeur : Calmann-Lévy (29/09/2010)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 103 notes)
Résumé :

Alors que la petite ville de River Falls s’apprête à célébrer Noël, un drame vient raviver le souvenir des horreurs du passé : un adolescent est retrouvé mort dans une cabane au fond des bois, d’où un autre a réussi à s’échapper.

Ont-ils été la cible d’un pervers sexuel ? S’agit-il d’une vengeance exercée contre le défunt, qui avait agressé un homosexuel ? Le survivant est issu d’une communauté religieuse installée dans un domaine ayant a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
lilasviolet
  12 juin 2012
Je ne connaissais pas Alexis Aubenque avant de lire Un Noël à River Falls. C'est un très bon roman policier, je ne suis pas déçue par cette découverte. Dans ce livre, l'auteur met en scène un groupe religieux : Les Enfants de Marie, une sorte de secte qui vit à l'ancienne et loin de la modernité. Les rebondissements sont nombreux et inattendus. En effet, le principal témoin revient à plusieurs reprises sur sa version des faits mais d'autres éléments vont se greffer à l'enquête. Les personnages sont intéressants, comme l'avocat Henri Miller qui se bat pour la cause des homosexuels, Miss Richardson la "gourou" qui défend ses idéaux, le père Noël qui va jouer un rôle central dans le dénouement et bien d'autres encore. L'auteur nous mène en bateau la plupart du temps car on soupçonne tel personnage ou tel autre personnage mais finalement le coupable ce n'est pas celui là. Plusieurs histoires s'imbriquent les unes aux autres pour n'en faire qu'une au final.
Commenter  J’apprécie          580
tousleslivres
  07 avril 2012
Les Enfants de Marie est sorte de secte chrétienne traditionaliste. Ils vivent un peu comme les Amishs, sauf qu'ils ne refusent pas la modernité totalement, ils ont tout de même un téléphone portable, presque toute l'histoire tourne auteur de cette secte. Mike Logan, le shérif de River Falls et son équipe ils doivent enquêter sur le meurtre d'un adolescent, retrouvé dans une cabane de chasseur. le principal suspect est un jeune homme qui va se faire percuter par un camion, il est recouvert de sang cela laisse présager une résolution de l'affaire rapide. En effet le shérif arrête le suspect très rapidement, mais il va s'avérer que tout est aller trop vite, à quelques semaines de Noël, une grande enquête va s'ouvrir. Elle va mettre à nu plusieurs histoires qui s'imbriquent et qui vont n'en faire qu'une à la fin.
Mais tout va basculer quand le principal suspect s'accuse du meurtre de son camarade, avant de revenir sur son témoignage et d'avouer son homosexualité. L'adolescent a-t-il été tué par un pédophile notoire ou par sa petite amie jalouse ???
J'ai trouvé les personnages très intéressants entre le shérif Mike Logan et son amie profileuse Hurley, puis la journaliste fouineuse Callwin et enfin la Margareth.Le principal suspect est un jeune homme qui va se faire percuté par un camion, il est recouvert de sang, il fait un coupable idéal. En effet le shérif arrête le suspect très rapidement, mais il va s'avérer que tout est aller trop vite et à quelques semaines de Noël, une grande enquête va s'ouvrir. Elle va mettre à nu plusieurs histoires qui s'imbriquent et qui sont n'en faire qu'une à la fin, le tout autour du sujet de homosexualité d'un membre des Enfants de Marie.
J'ai trouvé les personnages très intéressants, entre le shérif Mike Logan et son amie profileuse Hurley, puis la journaliste fouineuse Callwin et enfin la Margareth.
Mais je ne peux pas vous en dire plus, il faut le lire, et je tiens à préciser qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu deux autres tomes « 7 jours à River Falls » et « Un Automne à River Falls » pour lire ce 3ème. J'ai trouvé ce livre rapide, malgré que par moment j'ai perçu quelques toutes petites longueurs. Les chapitres sont rapides et le fait qu'il y ai toujours en arrière plan l'histoire de « Simon Beaver » donne envie d'aller à la fin pour connaître la finalité de tous ces histoires différentes, qui, comme je le disais plus haut, vont finir par une seule et même fin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Marple
  25 décembre 2015
Un Noël à River Falls... n'est-ce pas plutôt un Noël à Neuneu Falls ou un navet à River Falls que ce livre devrait s'appeler ?
Il délivre un message tout à fait honorable de tolérance, que ce soit envers les religieux traditionalistes ou les homosexuels. C'est son aspect positif... mais c'est bien le seul que j'aie vu !
Car l'intrigue m'a semblé assez poussive, entre l'enquête qui n'avance pas, les histoires parallèles des étudiants ou des Enfants de Marie qui n'apportent pas grand chose et les relations entre les personnages qui sont aussi crédibles qu'une chanteuse de country recyclée en grande prêtresse (ah zut ! il y a ça aussi dans le livre).
Je n'ai pas cru une seconde à ce couple fait d'un shérif tendance beauf et d'une profileuse brillante et belle qui n'arrêtent de faire l'amour dans toutes les pièces et toutes les positions que pour se disputer pour des broutilles... Pas plus que je n'ai cru à l'amitié entre la profileuse susdite et une journaliste prête à tout pour réussir, y compris cacher des preuves à son amie et entraver l'enquête criminelle... Ni aux gosses de riches de l'université, ni aux Enfants de Marie, ni au loser dépressif avec son costume de Père Noël et sa bouteille de whisky...
Cerise sur la bûche de Noël : le style est vraiment très mauvais. Quand la profileuse et son amie discutent, on se croirait dans une romance bas de gamme; quand il y a des descriptions, on se croirait dans une rédaction de collégien... Bref, je n'ai pas aimé 'la vraie bouille de petite peste' (d'une adulte) ni les 'gros flocons charnus dans la nuit noire de la forêt'.
Après ce Noël indigeste, je ne retournerai certainement pas à River Falls pour sept jours cet été ou pour l'automne (autres histoires dans la série). Dommage...
Challenge Pavés 11/xx
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          467
sandrine57
  22 décembre 2018
Alors que River Falls se pare de ses plus belles lumières pour célébrer Noël, le shérif Mike Logan n'est pas à la fête. Sa paisible petite ville est à nouveau secouée par un drame. Un adolescent a été tué dans une cabane au fond des bois tandis qu'un autre a réussi à s'échapper, juste avant de se faire percuter par un camion lors de sa fuite effrénée. Traumatisé, le survivant dit avoir été enlevé et le spectre de la pédophilie se profile à nouveau à River Falls. Alors Logan fonce, trouve un suspect et l'arrête. Pourtant, la victime change sa version des faits. Nathaniel, toujours à l'hôpital, fait partie d'une secte nouvellement installée en ville, les Enfants de Marie. Est-ce pour ne pas froisser sa communauté qu'il garde des éléments secrets ?
Retour à River Falls aux côtés du shérif Mike Logan, de sa compagne la profileuse Jessica Hurley et de la journaliste Leslie Callwin. Et ils sont fidèles à eux-mêmes. Logan, macho, sanguin, toujours sûr de son fait, toujours persuadé de tenir son suspect sans preuve de sa culpabilité. Jessica, parfaite, irrésistible, fine psychologue. Callwin, déterminée, prête à travestir la vérité pour parvenir à ses fins, peu confiante en elle malgré les apparences. Sans oublier les étudiants de l'université de la ville, essentiels aux intrigues de cette série. Ils sont comme d'habitude libidineux, riches et stupides. Rien de nouveau donc sous la neige de River Falls, sauf bien sûr Les Enfants de Marie, une secte religieuse dirigée par une gourou ancienne chanteuse de country, qui vit en vase clos en refusant plus ou moins la modernité. En bref, des amish qui utilisent le chauffage central, la voiture et occasionnellement le téléphone portable.
Sans dévoiler l'intrigue, on peut dire que l'auteur a voulu faire passer un message de tolérance dans deux directions, la religion et l'homosexualité. On ne peut qu'agréer même si choisir une secte n'est pas forcément une idée pertinente...Quant à l'homosexualité, le sujet est bien traité et met en évidence l'homophobie destructrice qui sévit encore dans tous les milieux, chez les étudiants, dans les riches familles, dans les sectes religieuses évidemment et aussi parmi les forces de l'ordre puisque le shérif montre encore une facette de sa personnalité si ''attachante'', lui qui n'est pas homophobe, mais...
En résumé, des trois opus de la trilogie, celui-ci est le ''moins pire''. le sujet est intéressant, le suspens est au rendez-vous. Par contre, on y retrouve les travers d'Alexis Aubenque qui ne sait décrire ses personnages que dans l'outrance et la caricature. Mieux mais loin d'être parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Hell_Gring_Goth
  19 mars 2011
Troisième volets de la série "River Falls", mettant en scène un shérif et sa compagne profileuse au FBI qui mènent des enquêtes criminelles à River Falls petite bourgade américaine des Rocheuses.
Dans cette nouvelle enquête on retrouve donc les mêmes protagonistes enquêtant sur le meurtre d'un jeune garçon.
Plus que l'enquête elle même, Alexis Aubenque s'attache à décrire le quotidien de ses personnages (principaux et secondaires).
Même si chaque livre de cette série peut se lire individuellement, les références aux précédentes enquêtes sont nombreuses et les personnages évoluent d'un roman à l'autre.
Ce livre très accessible, agréable à lire, met en scène des personnages attachants.
Commenter  J’apprécie          340
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
KatiouchkaKatiouchka   01 février 2011
....au plus profond de lui, Warren n'arrivait pas à s'imaginer racontant à son fils l'histoire d'un prince qui aimait un berger, ou à sa fille celle d'une princesse amoureuse d'une soubrette....
Commenter  J’apprécie          260
ladesiderienneladesiderienne   29 juillet 2013
Si Robert Gordon avait été le plus beau parti de River Falls, il en était de même pour Stanley Warren à Seattle. Fils d'une grande lignée de la ville. Beau gosse qui entretenait son corps. Esprit brillant, voix voluptueuse, et un charisme à faire passer George Clooney pour un dragueur de plage !
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienneladesiderienne   31 juillet 2013
Même si le racisme ordinaire n'était pas accompagné d'actes répréhensibles, il suffisait à stigmatiser toute une population, davantage que ne l'imaginait Margareth. Les mots sont aussi des armes.
Commenter  J’apprécie          60
ktylauneyktylauney   29 juin 2018
– Écoute. Règle numéro 1, il n'y a pas de filles moches, tu comprends ? À moins d'avoir une infirmité quelconque, comme une bosse, de la barbe, des dents de lapin ou un strabisme – et encore, il y a un remède à tout ça –, toutes les filles sont jolies. Après, on fait juste le choix de le montrer ou pas.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2014
Le plus grand signe de la bonté du Créateur sur cette Terre était le bonheur d'être entouré des siens. Père, mère, frères et sœurs, grands-parents et toute la parentèle collatérale, qui faisaient partie d'une même communauté d'esprit. Tous ces gens sous le seul patronage de grand-mère.Les querelles étaient réglées aussi vite qu'elles avaient débuté, l'entraide étant le maître mot de leur vie quotidienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Alexis Aubenque (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Aubenque
Alexis Aubenque - Retour à River Falls (Milady)
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre