AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264053917
Éditeur : 10-18 (06/12/2012)

Note moyenne : 2.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Paris, 1898. Au jardin d'Acclimatation, les visiteurs se pressent pour admirer un village dahoméen postiche reconstituant le folklore du peuple d'Afrique de l'Ouest. Mais quand deux villageois sont retrouvés décapités, des bâtons à messages plantés dans le fond de la gorge, il n'est malheureusement plus question de représentation. Louis Denfert embarque alors pour le Dahomey, dans l'espoir de rapporter les premières images animées du continent noir, et s'élance sur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Isambour
  21 mars 2014
Je n'avais jamais lu cette auteure, donc je ne pourrai faire de comparaison avec aucun de ses autres romans.
J'ai apprécié ce petit polar qui plonge dans le Paris puis l'Afrique au temps des colonies. J'ai aimé ce quatuor d'amis qui ne cessent de se charrier. J'ai trouvé agréable toute cette galerie de personnages divers, même si à certains moments, j'étais complètement perdue tant il y en a ! Dont certains qui n'ont jamais été "présentés". Appréciables aussi les clins d'oeil à Proust, Sherlock Holmes et Rostand.
L'intrigue en elle-même.
Curieusement, et ce malgré l'horreur des crimes et leur nombre, j'ai trouvé l'intrigue policière secondaire. Ça ne m'a pas dérangée, je l'ai lu comme un roman historique "normal".
Est-ce à dire que l'intrigue était mauvaise ? Je ne l'ai pas perçue ainsi. Je me suis laissé aller au gré du livre, à essayer de trouver des indices lorsque l'on est dans la tête du criminel. Et je voulais quand même savoir qui coupait des têtes à tout va !
En somme, c'était un polar bien sympathique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Sharon
  29 mai 2014
J'ai attendu longtemps cette nouvelle aventure de Louis Denfert, dont la parution a été annoncée, puis repoussée. J'ai lu cette histoire avec plaisir, mais sans ressentir de coup de coeur, contrairement aux précédents opus.
Nous sommes en 1898, personne ne s'oppose à la colonisation de l'Afrique. Il est normal que les peuples vaincus paient un impôt à leurs vainqueurs, il est normal que des occidentaux dirigent l'ex-Dahomey, et exhibent à Paris les membres de la tribu, sans chercher à approfondir les clichés qui circulent déjà sur les sauvages, sans se demander s'ils ne possèdent pas leurs cultures, leurs remèdes, leurs dynastie.
Un meurtre atroce a eu lieu ? Normal, ce sont des sauvages. le mobile ? Ce sont des sauvages, vous dis-je. N'insistez pas, c'est inutile de chercher à comprendre leurs motivations. Ne nous penchons pas sur leurs querelles, cela ne nous regarde pas - mais attrapons tout de même le coupable, sans nous demander s'il l'est vraiment. Même Louis Denfert, qui est l'un des personnages à l'esprit le plus large de cette enquête, ne se pose pas trop de questions aux débuts. Il faut vraiment que le récit progresse, qu'il se lie presque d'amitié avec Figdabé pour qu'il se décide enfin à se lancer à la poursuite du meurtrier, et accompagne Albert, son ami légiste, dans une expédition sur le continent africain - Camille et Emile sont également de la partie.
L'Afrique : un retour à la maison pour certains, un retour aux sources pour d'autres, comme ce militaire américain défiguré, ou cet avocat, dont les aïeuls ont été vendus comme esclaves. Louis Denfert n'est pas le seul à s'interroger sur ses origines. Il n'est pas le seul à aimer la littérature, et s'il côtoie Proust, certains aiment particulièrement l'oeuvre d'Arthur Rimbaud et gardent jalousement le souvenir de l'homme aux semelles de vent.
Et pourtant....Les personnages passent presque comme des ombres. A peine le temps de s'attacher à l'un d'eux qu'il disparaît, assassiné par le tueur fou, qui n'a rien à envier aux autres tueurs en série que Louis et ses amis ont croisé jusque là. de même, Emile et Albert sont en retrait par rapport aux épisodes précédents, valorisant cette dizaine de personnes secondaires qu'ils croisent, avant de disparaître.
Le royaume disparu est une enquête en demi-teinte, comme une étape intermédiaire dans le voyage de Louis et ses compagnons. Où leurs pas les conduiront-ils ? le mystère est entier.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hellza24
  02 septembre 2017
J'ai dévoré ce cinquième tome, plus sombre et dense que les précédents.
L'enquête en elle même n'est pas ce qui m'a le plus passionné même si elle est intéressante. Rien que le fait de suivre les aventures de ce petit groupe sympathique est agréable !
L'esprit colonialiste des Blancs donne la nausée, c'est une véritable plongée dans l'esprit trouble des "civilisés" qui apportent la lumière aux "sauvages" : bien documentée encore une fois, l'auteure nous peint un tableau pas joli-joli de ce que les colons ont détruit et pillé en Afrique; que ce soit matériel ou identitaire, les dégâts incommensurables faits avec la certitude d'en avoir le droit...Révoltant.
Ce tome nous réserve aussi ce que l'on devine comme de futures surprises, notamment sur l'insaisissable ennemi de Denfert mais aussi sur ses origines.
J'attends impatiemment la suite !
Commenter  J’apprécie          00
cvd64
  27 février 2018
policier mêlant meurtre initiatiques, expédition en Afrique, moeurs et coutumes de 2 civilisations qui ont du mal de parler le même langage car tout les oppose.
Moment nostalgique car Abomey, terre des rois du Dahomey actuellement Bénin, que j'ai eu la chance de visiter pendant quelques jours ( terres, villages et musée) avec des amis de la région au début des années 80
Commenter  J’apprécie          10
Milisnail
  02 juillet 2014
Il s'agissait pour moi de la découverte de Louis Denfert et de ses acolytes. Je dois dire que j'ai été assez déçue : les personnages sont peu fouillés, l'intrigue est lente et présente peu d'intérêt. Comble du roman historique : l'auteure empile les anecdotes historico-ethnographiques à tel point qu'on l'imagine sans cesse en train de consulter ses fiches.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SharonSharon   23 mai 2014
- C'est toujours extrêmement perturbant de disséquer au matin quelqu'un avec qui vous avez déjeuné la veille, répliqua le jeune légiste.
Commenter  J’apprécie          40
cvd64cvd64   01 mars 2018
Louis, qui trouvait que la population vivait tout à fait comme les villageois de France, dans un carcan de règles et de coutumes fort éloignées des images d'Epinal sur la lubricité dans les contrées exotiques, ne répliqua pas. Albert saurait bien si Simone était atteinte d'une quelconque pathologie.
Commenter  J’apprécie          10
cvd64cvd64   25 février 2018
Mate-moi ces chimpanzés! grogna Polin.
Pourquoi qu'tu te lances pas à leur poursuite,Bebert?
- T'es vraiment qu'un coin sans i! Tu veux que je me rompe le cou là-haut?
- Tout dans la gueule, rien dans le ventre!
-Ta boîte, vieux schnock!
Commenter  J’apprécie          10
hellza24hellza24   16 septembre 2017
-Bah, quelques arbres de plus ou de moins...marmonna Emile. Il faut bien construire des routes, planter des poteaux télégraphiques, poser des rails ! C'est le progrès !
-Il est heureux que tout ce merveilleux progrès n'entraîne pas en France la destruction de nos églises ou de nos chapelles, mon cher Emile, lança Camille.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   22 mai 2014
- Tout est faux ici.
- Un homme est pourtant mort pour de vrai.
- Son corps, pas son esprit.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Brigitte Aubert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Aubert
La chronique de Carole S - Funerarium
Notre chroniqueuse du jeudi, Carole S. ne connaissait pas les ouvrages de Brigitte Aubert avant de lire "Funeraium" (éditions Points). Et on peut dire que notre serial-lectrice est tombée sous le charme de ce thriller...
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le couturier de la mort" de Brigitte Aubert.

Quel chien a la petite vieille de la ruelle au début du roman ?

un teckel
un caniche
un yorshire

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le couturier de la mort de Brigitte AubertCréer un quiz sur ce livre