AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812607103
152 pages
Éditeur : Editions du Rouergue (08/10/2014)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 80 notes)
Résumé :
Depuis que la Cérémonie a mis à jour la vraie nature de Huang, son village lui a imposé une punition terrible : le garçon de 17 ans a été le premier vivant à être suspendu à la falaise, près de son cercueil... Leï, son amoureuse, passe son temps à crier, en bas de la falaise, puis à chercher une idée pour le sauver. Pendant ce temps, Xiong, son ami d'enfance devenu son plus féroce ennemi, cherche à se venger plus encore. Pourquoi donc ce châtiment imposé à ce garçon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
CL-ENIMIE
  17 décembre 2016
ÉTAGÈRE BABELIO
COTE: R AUB

Huang est un adolescent qui a une personnalité douce et sereine. Condamné à mort, il prend tout de même le temps de la réflexion et reste capable d'agir intelligemment. Quant à Leï, elle navigue entre un désespoir dévastateur et un espoir fou: sa vie est comme suspendue durant ces quelques jours. Xiong et Lou-Ki sont eux, dévorés par la jalousie. Mais si le premier est encore capable de discernement, la seconde est complètement aveuglée par des sentiments inventés de toutes pièces...
Ce roman a le mérite d'être très original. Il nous emmène au sein d'une tribu dont le quotidien est nourri de rites suivis scrupuleusement. Découvrir ces traditions, les légendes anciennes et les divinités de ce peuple nous emmène ailleurs et nous fait voyager.
Cette histoire pourrait aussi être vécue par des adolescents d'aujourd'hui. Il y est question de premiers amours et de jalousies qui ont détruit les rapports entre ces gens qui étaient autrefois amis.
Ainsi, cette histoire nous immerge dans une civilisation et dans ses traditions, en mettant au centre le devenir de Huang.
L'écriture de Florence Aubry est très belle, elle apporte l'ambiance particulière du roman. Poétique et recherchée, elle demande la pleine attention du lecteur pour être comprise, sans être non plus trop compliquée. Les très courts chapitres incitent le lecteur à lire sans s'arrêter, et les changements de point de vue sont bien utilisés pour nous dévoiler l'histoire dans toute sa complexité.
C'est une parenthèse hors du temps, qui vous fera voyager.
J'ai vraiment adoré ce livre!
Manon (3e)

Le royaume des cercueils suspendus, c'est l'histoire de 4 ados meilleurs amis (2 filles Lou-ki et Leï et de 2 garçons Xiong et Huang). Une cérémonie est célébrée lors de leur 18ème anniversaire, consistant à leur ouvrir le dos pour en faire sortir deux longues ailes, mais sur l'un d'eux ça n'a pas marché, sur l'un d'eux les ailes ne sont pas sorties...
J'ai trouvé ce livre un peu glauque au début mais on en apprend plus sur les personnages un peu après , et on ne comprend le livre qu'aux trois quart de l'histoire: c'est un mélange de fantastique et de tradition qui repose sur l'inégalité. Je l'ai bien aimé car il est réfléchi , et il faut être assez mur pour le comprendre . Mais je n'ai pas vraiment apprécié le fait que dès la naissance, les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes droits.
Nina (3e)

C'est l'histoire de quatre personnes: Xiong et Huang tous les deux amoureux de Leï. La meilleure amie de celle-ci Lou-ki est rongée par la jalousie du fait que Huang s'intéresse plus à son amie qu'à elle même.
Les quatre amis absorbés par une société où les hommes acquièrent le pouvoir ailé par la naissance vont se retrouver au milieu d'une histoire fantastique ou l'un des deux ne possède pas ce don: mais qu'adviendra-il de lui?
Mon avis:
J'ai aimé ce livre car j'ai bien compris l'histoire,et aussi car il est facile à lire.
En revanche j'ai moins apprécié le début car je l'ai trouvé assez long à commencer.
Mais plus j’avançais dans l'histoire plus j'avais envie de le continuer et de découvrir la suite donc je n'arrivais plus à stopper ma lecture car le sujet était intriguant.
J'ai aussi adoré les personnages et le contexte de cette histoire. Je le conseille à tout le monde.
Manuela (4e)

Le royaume des cercueils suspendus parle de quatre personnes, quatre amis; amis jusqu'à ce jour où tout a fini par basculer à tout jamais. L'amour et, plus cruelle, la jalousie auront eu raison de cette amitié d'enfance.
Dans une société nouvelle, avec ses coutumes et ses lois, au moment où les garçons deviennent des hommes, une paire d'ailes se développe dans leur dos, révélée grâce à la Cérémonie. Pour Huang et Xiong, c'est leur moment. Mais un des deux ne deviendra jamais un Bââ.
Mais pourquoi n'a-t-il donc pas les ailes? Il n'a pas le don. Huang est alors exilé sur la falaise où sont suspendus les cercueils des morts. Il n'aura plus qu'à se glisser dans le sien quand le moment sera venu... Mais pour Leï, cette destinée est des plus terrible. Elle qui espérait se marier, avoir des enfants avec lui... Xiong, quant à lui, se réjouit de la possibilité qu'il a d'être enfin plus qu'un ami aux yeux de Leï. Lou-Ki, la meilleure amie de cette dernière, est horriblement jalouse d'elle, étant amoureuse de Xiong.
Il ne faut pas non plus oublier le périple du père de Huang, qui a fuit le village après la punition de son fils.
Mon avis:
Entre sentiments et aventures, ce roman nous fait découvrir un monde, avec ses légendes et ses cultes, ses lieux et ses fêtes. Des personnages à fort caractère ainsi que leurs métiers que l'on ne connaît pas viennent s'ajouter à l'histoire. Honnêtement, le sentiment qui m'a fait trouver ce roman magnifiquement bien écrit, c'est avant tout que les personnages ne sont pas tout blancs ou tout noirs: ils sont gris et ce sont des personnages qui ont vraiment l'air réels. Je pense qu'il faut une très grande maitrise de l'écriture pour arriver à faire ressentir cela aux lecteurs.
Le seul point négatif que je trouve à dire, c'est que ce récit est assez sexiste: seuls les garçons peuvent avoir des ailes, seuls eux peuvent sculpter les œufs... Le début m'a un peu perdu, Je ne comprenais pas trop car on est tout de suite plongé dans l'histoire: mais le reste du livre l'a bien rattrapé, car je l'ai vraiment adoré!
C'est un superbe roman que je recommande fortement!
Anaïs (4e)

Ils sont 4 meilleurs amis: Leï, Lou-ki, Xiong et Huang et ils vivent dans la tribu de Baa. Ici, on organise pour les adolescents fêtant leur 18 ans une grande cérémonie permettant de découvrir leur " Don": au cours de cette fameuse cérémonie chaque garçon et chaque fille doit faire sortir de son dos des ailes. Des ailes oui, de vraies ailes leur permettant de voler ! Leï, Xiong et Huang, ayant le même age, passent le même jour. Mais tout ne va pas se passer comme prévu. Quand vient le tour de Huang, on découvre qu'il n'a pas d'ailes...
Mon avis:
J'ai bien aimé ce livre qui possède une grande diversité de thèmes et une histoire originale. En le lisant c'est comme si on découvrait un autre monde avec des gens et des coutumes très différentes, on a envie de tout apprendre sur cette étrange tribu.
Les personnages sont attachants avec chacun un trait de caractère bien appuyé qui leur est propre. Les principaux sont des adolescents qui vivent des histoires que nous connaissons dans toutes les sociétés du monde: amour, jalousie, conflit, bagarre... Je pense que les lecteurs de la même catégorie d'âge que Leï, Xiong, Huang ou Lou-ki peuvent se retrouver dans certains passages ou mésaventures des adolescents. Et comme les points de vue varies selon les chapitres, les émotions du narrateur ne sont qu'encore plus ressenties et fortes auprès de celui qui lit.
Mais un point négatif malheureusement important: le texte est vraiment vraiment complexe. Il faut être dans l'histoire à fond en suivant et comprenant bien toutes les actions sinon on est vite perdu. De plus le langage employé est peut être également difficile à comprendre. Je recommanderai ce livre à un public ayant plus de 12 ans sinon la compréhension ne sera, je pense pas complète et c'est dommage quand on lit un aussi bon livre de ne pas saisir toute l'histoire.
Un mélange de suspens, d'amour, d'amitié, de mystères, de découvertes avec beaucoup de poésie à lire et relire sans retenue!
Apolline (4e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
murielan
  24 novembre 2014
Depuis leur plus tendre enfance, Huang, Xiong, Leï et Lou-Ki sont inséparables. Mais à 17 ans, lors de la Cérémonie, Hang est exilé sur la falaise près de son cercueil car il n'a pas le Don. Comment en est-il arrivé là ?
Un roman pour ados à l'ambiance particulière des contes modernes. On y trouve un côté fantasy avec le Don particulier de cette tribu asiatique, un côté sombre avec les coutumes et les traditions parfois cruelles du peuple Bââ et un côté histoires d'amitié/d'amour possibles ou non.
J'ai vraiment apprécié l'univers fort et sombre créé par Florence Aubry et la poésie de son écriture : cela donne un mélange très réussi.
Les Bââ vivent dans une société tribale très codifiée et je n'ai pu m'empêcher de penser à l'ethnie des Toraja, en Indonésie, qui eux aussi, ont des sites funéraires creusés dans la roche (mais s'arrête la comparaison).
Le royaume des cercueils suspendus est un roman puissant sur le poids des traditions, les conséquences des non-dits, la jalousie qui porte tout de même un message d'espoir.
A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Sanguine
  07 novembre 2014
J'aime bien les titres un peu bizarres et tordus, je trouve que ça donne envie de découvrir l'ouvrage. Là pour le coup, je suis servie ! Je remercie vivement les Editions du Rouergue pour m'avoir confié un exemplaire de ce petit livre de Florence Aubry ... et j'en profite pour remercier Babelio également !
Depuis que la Cérémonie a mis à jour la vraie nature de Huang, le peuple Bââ lui a imposé une punition exemplaire : le garçon de 17 ans a été le premier vivant à être suspendu à la falaise, sans provisions, près de son cercueil ...
J'étais hyper emballée à l'idée de découvrir ce conte destiné à la jeunesse mais je dois bien dire que malheureusement, le livre n'a pas été à la hauteur de mes attentes. J'en attendais peut-être trop ... Nous faisons la connaissance d'un peuple qui a des coutumes un peu étranges, le peuple Bââ. Tous les hommes de cette tribu ont une particuliarité physique qui est révelée lors d'une cérémonie qui se déroule à l'occasion du 17ème anniversaire des jeunes hommes. Là, il se passe un couac puisque l'un d'entre eux ne présente pas cette particularité. Ce qui signifie que Huang n'est pas né de cette tribu.
Bon. J'ai bien aimé Huang, le jeune homme en question. A la suite de la révélation de sa différence, ce pauvre garçon est condamné à être exilé sur la falaise à côté du cercueil qui lui est destiné ... charmant non ? Je l'ai trouvé très fragile mais également très fort pour surmonter cette épreuve. Et il en faut du courage pour survivre (ou pas) à une telle épreuve.
J'ai bien aimé aussi la découverte des coutumes du peuple Bââ, j'ai trouvé que l'univers était bien exploité, bien expliqué. On ne se retrouve pas complétement paumé, mais pourtant il m'a manqué quelque chose ... de plus, les différents personnages ne sont pas assez fouillés à mon goût. J'aurai aimé connaitre un peu plus de leur passé, de leur histoire ...
En fait, je pense que ce qui m'a surtout déplu dans ce livre c'est que tout est très lent. C'est sans doute voulu pour placer l'histoire et l'atmosphère mais personnellement, je me suis presque ennuyée. Pour tout dire, entre deux pauses lecture, je n'avais pas forcément envie de reprendre le livre pour connaitre la suite. Je ne suis pas forcée mais presque. J'ai vraiment besoin d'un peu d'action dans un bouquin pour accrocher vraiment.
J'ai aimé découvrir ce nouvel univers mais mon avis est mi-figue mi-raisin ...
Je remercie encore vivement les Editions du Rouergue et Babelio !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ogusta
  28 décembre 2015
Petite lecture courte et fort sympathique de ce court roman de fantasy. Cette année la sélection du prix des incorruptibles comporte peu de fantasy alors quand j'en trouve un, je le savoure.
Le récit de Florence Aubry m'a rappelé à bien des égards l'écriture de François Place et surtout Les Géographes d'Orbae. Comme chez lui, on retrouve de longues et poétiques descriptions du peuple des Baâ, de ses paysages à ses coutumes, pour finir par les habitants aux pouvoirs étranges. Des règles très précises régissent la vie en ce lieu et le personnages principal, Huang, va en faire les frais. Quand les villageois découvrent qu'il n'est pas doté d'ailes à l'image des hommes de la communauté, il va subir un procès et une condamnation pire que la mort. le jeune homme se plierait bien au choix des hommes qu'il respecte, s'il n'y avait pas Leï. Les deux adolescents s'aiment depuis peu de temps, mais leur amour est profond et pur. S'il force le respect, il attire aussi jalousies et convoitises... le peuple Baâ finira-t-il pas accepter la différence de Huang et par bousculer les traditions ?
J'ai aimé l'écriture lyrique et fouillée de ce petit livre, mais il y manque, à mon goût, le souffle épique qui règne souvent en fantasy. On a l'impression de lire une description, belle certes, d'un royaume confronté au choix, d'un amour naissant, d'une contrée naturelle, d'animaux et de moeurs. Je ne suis pas sûre que les jeunes accrochent à ce type d'écriture sans accompagnement même si ce roman reste bref : 152 pages. Personnellement, j'ai passé un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
xXPayeTaLectureXx
  01 juin 2017
Critique littéraire
Le royaume des cercueils suspendus est un roman de Florence Aubry, auteure française contemporaine de livres pour adolescents.
L’histoire se déroule dans un cadre réaliste avec cependant quelques éléments fantastiques.
Le village du peuple Bââ, situé vraisemblablement en Chine, dans lequel vit le héros est organisé selon un système tribal, mais avec des rites (liés à la naissance au passage a l’âge adulte) proches des rites africains et amérindiens.
Au début du roman, au cours de la cérémonie initiatique où les jeunes Bââs dévoilent leur Don, le sorcier découvre que le héros, Huang ne fait pas parti de ce peuple. Huang est alors condamné à mourir de faim au sommet d’une falaise sans possibilité d’évasion.
L’histoire d’Huang, liée à celle de ses trois amis d’enfance, un garçon (Xiong) et deux filles va nous être racontée au départ sous forme de flash-back puis directement par les protagonistes eux-mêmes (ses amis et son père).
A l’adolescence, les deux amis sont tombés amoureux de la même jeune fille, Leï, qui aime Huang en retour. La deuxième jeune fille, Lou-ki est amoureuse de Xiong mais n’est pas aimée.
Si ce qui concerne le peuple Bââ et ses coutumes est particulièrement intéressant, les histoires d’amour entre ces jeunes gens finissent par prédominer au détriment de ce qui était le sujet principal de l’œuvre (le bannissement de Huang et sa résolution).
Au fur et à mesure du récit, les trois amis de Huang, au départ personnages secondaires passent au premier plan ce qui affaiblit la trame narrative.
De ce fait, le roman, quoi que bien écrit et avec une première partie prometteuse ne parvient pas à happer le lecteur. Florence Aubry semble précipiter le dénouement pour donner une fin commune aux deux parties de sont histoire.
Malgré un certain suspense tout au long du récit, l’absence d’unité rend le roman dans sa globalité décevant.
Ulysse


Le Royaume des Cercueils Suspendus 2DN10
Depuis leur plus tendre enfance, Huang, Xiong, Leï et Lou-Ki sont inséparables. Mais à 17 ans, lors de la Cérémonie, Hang est exilé sur la falaise près de son cercueil car il n'a pas le Don. Comment en est-il arrivé là ?
Un roman pour ados à l'ambiance particulière des contes modernes. On y trouve un côté fantasy avec le Don particulier de cette tribu asiatique, un côté sombre avec les coutumes et les traditions parfois cruelles du peuple Bââ et un côté histoires d'amitié/d'amour possibles ou non.
J'ai vraiment apprécié l'univers fort et sombre créé par Florence Aubry et la poésie de son écriture : cela donne un mélange très réussi.
Les Bââ vivent dans une société tribale très codifiée et je n'ai pu m'empêcher de penser à l'ethnie des Toraja, en Indonésie, qui eux aussi, ont des sites funéraires creusés dans la roche .
Le Royaume des Cercueils Suspendus est un roman puissant sur le poids des traditions, les conséquences des non-dits, la jalousie qui porte tout de même un message d'espoir.
A découvrir !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          15


critiques presse (1)
Elbakin.net   14 octobre 2014
Bien que la touche Fantasy soit assez légère (et elle aussi issue de la mythologie chinoise), la poésie qui se dégage de ce texte est palpable à chaque chapitre. Et bien que les lieux explorés s’avèrent finalement peu nombreux, il se dégage du récit une réelle profondeur.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
JudithbouJudithbou   21 juin 2015
Ce que l'on voit sortir de chaque plaie ne ressemble d'abord qu'à une vague masse sanguinolente. Et puis peu à peu le sang s'écoule, maculant la poussière jaune du sol, les masses jumelles accrochées dans le dos commencent à s'alléger et à s'animer. Un jeune garçon muni d'un linge et d'un pot à eau, s'approche alors. Délicatement et respectueusement il écarte les masses du dos, les éponge soigneusement, les débarrasse des débris de chair et du reste de sang. Jusqu'à ce qu'elles soient parfaitement propres. Les masses alors s'agitent, vibrent et se déploient. Ce qui ne semblait être que deux amas se révèle être ce qu'ils sont réellement : deux membranes d'une finesse extraordinaire, qui à contre-jour du feu laissent apparaître un réseau de veines bleues fines et délicates.
Deux ailes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DarkHawkDarkHawk   15 octobre 2014
Le long du champ d'arbres clos, il y a la magnanerie, ses corbeilles plates de bambou où l'on nourrit les vers, alignées sur des étagères. Enfin il y a la maison où femmes et hommes passent de longues heures à dévider avec une fabuleuse adresse les cocons de soie.
Commenter  J’apprécie          120
RhlRhl   26 octobre 2015
Les bruits du jour ont laissé la place à ceux de la nuit. La brume s'est levée. Les yeux dans les étoiles, je me répète l'histoire tragique, inlassablement...
Commenter  J’apprécie          80
StellabloggeuseStellabloggeuse   24 janvier 2015
Si je meurs si vite, là, bêtement accroché à la montagne, qui saura, pour les artifices ? Mon père est trop vieux, je suis devenu sa mémoire. Il a déposé depuis longtemps entre mes mains toutes ses connaissances, et rempli de bien d’autres choses la place libérée dans son esprit. Qui saura ébranler, bousculer le ciel à grand coups de gerbes lumineuses, étincelantes, rouges, jaunes, vertes, le soir de la fête de la lune ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ctrl_CCtrl_C   03 mars 2017
- Il y a quelque chose que je voudrais te dire.
Le visage de la jeune fille est lumineux et grave. Le cœur de Xiong s'emballe. Et s'il s'était trompé ? Et si finalement l'amour qu'il ressent si fort était réciproque ? Et si elle était amoureuse de lui ? Et si elle lui déclarait ses sentiments, là, tout de suite, dans la tendre moiteur de cette fin de journée, dans cette douceur incroyable, au son des chants d'oiseaux apaisés et des rires lointains des femmes ?
- Je suis enceinte. J'attends un bébé. Tu es le premier à le savoir, je ne l'ai pas dit aux femmes. C'est pour ce soir. Elles vont savoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Florence Aubry (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Aubry

MP 2014-11-14-495-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Florence Aubry - Nola.
autres livres classés : jalousieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..