AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352044863
Éditeur : Les Arènes (27/01/2016)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Mi-enfant, mi-adulte et complètement mutant.
Sur ses sables mouvants, l'ado se construit en marchant.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Au_bonheur_des_livres
  27 septembre 2016
"L'adolescence, c'est comme une peinture, on sait la regarder mais on ne sait pas la comprendre."
         🌺Cette citation qui ouvre le roman graphique est extraite de l'agenda de 3ème de l'auteur Pauline Aubry et est placée en vis-à-vis d'une page sur laquelle figure une réinterprétation du célèbre tableau de Edouard Manet "un déjeuner sur l'herbe"...alors forcément je pense à Roland Barthes et à son essai "la chambre claire" qui est une approche de la photographie, mais je m'égare. Je propose que l'on tente d'aborder la problématique qui se pose quand on se trouve face à un tableau...à un adolescent pardon, à savoir : le regard et la lecture; autrement dit, comprendre la signification d'un comportement et la construction d'une identité...vaste programme!

         🌺Ce roman graphique va nous faire vivre l'expérience de Pauline Aubry au sein du service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent d'un hôpital parisien. Elle y a animé un atelier BD et à travers ce travail, elle nous propose une immersion chez ce "peuple d'incompris", ces adolescents en pleine traversée d'une crise existentielle, cette dernière étant pour beaucoup d'entre eux synonyme de profond "mal-être".

           🌺Je suis une enfant des années 80, une adolescente des années 90, j'ai beaucoup de points communs avec Pauline Aubry dans la façon dont elle a vécu son adolescence; autant vous dire que j'ai été submergée par une vague de nostalgie. L'auteur alterne entre le récit de son expérience à l'atelier BD avec des adolescents en souffrance et des phases autobiographiques de sa propre adolescence...certains passages sont hilarants! Son dessin est léger, drôle, si bien que ses personnages en deviennent très attachants. 
🌺Pour nous permettre de comprendre les phénomènes qui se produisent pendant la mutation de l'adolescent, Pauline Aubry convoque les plus grands spécialistes, les "guest stars"; ainsi, Françoise Dolto nous explique ce qu'est le "complexe du homard", Arnold van Gennep (ethnologue) nous éclaire sur les rites de passages dans les cultures à fortes traditions.

          🌺Ce que Pauline Aubry nous donne à voir c'est la complexité de cette transition mais également la frontière ténue entre une adolescence qui fait du bruit et une adolescence en grande souffrance. Et ce sont les ados qui rencontrent de graves difficultés qui passent par des séjours à l'hôpital dans un service psychiatrique. Cette BD renouvelle, éclaire notre regard et nous donne des conseils avisés.
Les confllits entre parents et adolescents peuvent naître de cette incapacité des adultes à concevoir le poids de ce changement dans le coeur et dans le corps de l'adolescent.
Ce roman graphique a une visée clairement pédagogique car il décortique les troubles (et leurs mécanismes) qui sont à l'oeuvre dans cette mutation et je dois avouer que j'en suis ressortie avec une vision "élargie", l'auteur réussit à éclairer certains comportements que je n'avais pas saisis. Il faut également saluer le travail du personnel soignant qui entoure chaleureusement ces adolescents parfois des enfants qui subissent les soubresauts de l'âme.

MON AVIS /
Une magnifique BD qui vous fera du bien. L'approche des ados d'aujourd'hui mêlée à des flash-backs dans les années 90 est une combinaison réussie.
Ce que j'ai retenu tout au long de cette lecture instructive, je le garderai précieusement sous la main.
En grandissant, un adolescent peut se sentir frustré et aura tendance à s'éloigner de ses parents pour chercher ses repères, non pas pour rompre le lien mais (je cite) "il a besoin de rester connecté à sa famille, se nourrir de l'extérieur et faire la synthèse des deux", il cherchera ses limites et se rendra vite compte qu'il n'a ni les moyens ni l'expérience pour aller au bout de ses ambitions ou plutôt ses désirs immédiats de liberté absolue...contentons nous, parents, de leur donner une sécurité affective, de la bienveillance et de la protection sans être intrusifs et étouffants...je garde ceci en tête et rendez-vous dans quelques années pour savoir comment s'opérera la transition chez mes lutins ^_^

Lien : https://www.Instagram.com/au..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
agnesrobert
  07 février 2018
Des notions intéressantes sont abordées sur la "transition adolescente", sur les difficultés rencontrées, souvent, par les jeunes face à cette mue qui peut se révéler parfois particulièrement difficile.
En commençant la lecture de ce livre, je ne m'attendais cependant pas à ce que l'auteure parle autant de "son propre cas". A l'inverse, les jeunes qu'elle rencontre à Ste Barbe sont finalement présentés assez superficiellement, c'est dommage.
Commenter  J’apprécie          60
Sovane
  02 avril 2019
Pauline, 34 ans, part à la rencontre des jeunes internés dans un service pedo-psychiatrique. Alors même qu'elle découvre ces mutants qu'on appelle adolescents ses propres souvenirs remontent en surface. Une étude dessinée qui comprend aussi de vrais morceaux de journaux intime d'époque, ceux de Pauline justement. En effet cette période si complexe pour chacun d'entre nous est si vite oubliée une fois qu'on est jeté dans le grand bain de la vie d'adulte que les jeunes nous semblent parfois venir d'une autre planète. Mais en chacun de nous sommeille l'adolescent qu'on cherche parfois à oublier, c'est ce que Françoise Dolto appelle le complexe du homard. En plein métamorphose et bouleversement hormonal le jeune se raccroche à ce qu'il peut pour survivre, son look comme armure, ses potes comme fratrie. A travers le portrait des différents personnage nous découvrons comment les problématiques liées à cette période peuvent s'exacerber avec les pathologies dont ils souffrent (toc, bipolarité...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zity
  19 avril 2017
La BD est vraiment touchante. Elle n'est jamais dans le jugement et montre bien que la distinction entre normalité et "folie" est plus que ténue. Elle fait bien le point sur différents troubles de comportement qui ont pu la toucher quand elle était lycéenne ou qu'elle voit chez les jeunes hospitalisés à Sainte-Barbe.
Avec un côté moins politique, cela ressemble beaucoup dans sa capacité à montrer le quotidien des médecins et des patients à HP, les deux BD de Lisa Mandel. le livre mêle assez habilement quelques éléments théoriques avec des passages autobiographiques et le récit d'une année d'atelier BD animée par Pauline Aubry
Cependant, j'aurais bien aimé en voir plus sur les différents jeunes qui composent l'atelier BD. J'ai parfois l'impression que le discours des ados n'est jamais direct, il est toujours médiatisé par les souvenirs de Pauline Aubry ou par les médecins alors que l'on s'attend à voir s'exprimer complètement ceux qui sont l'objet central du livre.
Commenter  J’apprécie          00
alouett
  30 septembre 2017
Service de pédopsychiatrie de l'Hôpital Sainte Barbe à Paris. le pavillon Charcot accueille des adolescents âgés de 12 à 14 ans. Crises d'angoisse, tentatives de suicide, décompensation, overdose… les motifs d'hospitalisations sont multiples mais ils ont tous un point commun : leurs parents sont totalement dépassés par la « crise d'adolescence » et incapables d'aider leurs enfants à y faire face. Psychiatre, éducateurs spécialisés, infirmiers… assurent la prise en charge durant des séjours qui durent de quelques jours à plusieurs mois.
Pauline Aubry quant à elle est graphiste ; elle a repris par la suite ses études au CESAN, une école de BD. En 2013, elle sollicite son amie Camille, pédopsychiatre à Sainte-Barbe, pour savoir s'il est possible de faire un reportage BD sur le service. La réponse est positive mais en échange, il lui est demandé d'animer un atelier BD à destination des jeunes patients du service.

Un album à mi-chemin entre l'autobiographie et le reportage, entre la découverte des problématiques propres à l'adolescence et la démarche cathartique. Car pour adapter son atelier au public qu'elle va côtoyer, Pauline Aubry se remémore sa propre adolescence (état d'esprit, relations familiales, hobbies…). Elle va animer au total 8 séances d'atelier (de novembre 2013 à mars 2014). L'album est ponctué par ces repères chronologiques. Pour le reste, l'auteure relate l'ambiance de chaque séance d'atelier, et montre comment le service de pédopsychiatrie s'organise (profil des ados, travail d'équipe, méthodes de travail, liens avec les familles…). Entre les séquences de reportages, l'auteure fait remonter les souvenirs et décortiquent les informations qu'elle a reçues en faisant le parallèle avec sa propre adolescence.
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (5)
Bedeo   22 mars 2016
Véritable documentaire, dramatique, drôle et ironique, le livre de Pauline Aubry se veut résolument pédagogique, avec des portraits touchants et respectueux de cette période entre-deux mondes.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   01 mars 2016
Respectueux et sensible, Les Mutants, un peuple d'incompris décrypte avec ce qu'il faut de compassion et d'esprit la délicate transition vers le monde des adultes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   25 février 2016
Je conseille cette très intéressante lecture, très édifiante !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   23 février 2016
Un roman graphique touchant sur un peuple d’incompris : les adolescents.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Auracan   18 février 2016
Un roman graphique des plus intéressants que devraient lire les adolescents mais également leurs parents, ne serait-ce que pour s'approprier un milieu hospitalier trop peu connu et qui fait encore peur à beaucoup.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NinaliNinali   27 septembre 2018
C'est comme au théâtre, ça s'appelle la catharsis. Vivre les émotions à travers le héros permet de se libérer de ses pulsions, de ses angoisses.
Commenter  J’apprécie          00
marielauremarielaure   31 août 2016
hôpital adolescence psychiatrie
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Pauline Aubry (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pauline Aubry
Pauline Aubry sur le plateau de la webTV du Festival
autres livres classés : psychiatrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Pauline Aubry (1) Voir plus