AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841564355
Éditeur : Editions du Rouergue (17/01/2003)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 32 notes)
Résumé :
" Je m'appelle Gaëlle et je ne supporte
plus mon reflet dans ma glace. " C'est la
première phrase qu'elle a réussi à dire,
quand elle a décidé d'aller raconter ce qui
se passait chez elle. La vie à trois, avec sa
mère et sa grand-mère, elle s'en était
d'abord fait une joie. Et puis, petit à
petit les relations ont changé. Jusqu'au
jour où elle a trouvé sa mamie en pleurs,
en rentrant du collège. Il a fal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
sylvie
  19 janvier 2008
Voilà un livre facile d'accès, sobre et sans fard qui nous fait saisir le drame de la maltraitance d'une personne âgée au sein de sa famille.
C'est par la voie confidente d'une petite fille que nous suivons pas à pas la montée sournoise de l'humiliation et de la violence au sein du foyer réunissant trois charmantes personnes : la mère, la fille et la petite fille.
L'enfant, poussée par le chagrin et l'insupportable culpabilité du "laisser faire", trouvera le chemin qui permettra de rompre ce cercle vicieux.
C'est en racontant ce qu'elle vit chez elle à une tierce personne qu'il lui sera possible d'envisager la sortie de ce drame.
La personne qui lui a permis de se confier sait la rassurer, trouve les mots pour désamorcer la culpabilité, et réassure la fillette en admirant le courage dont elle a fait preuve pour raconter ce lourd secret.
Un très bon texte, sans prétention, mais qui parle juste.
http://sylvie-lectures.blogspot.com/2007/04/mamie-en-miettes-florence-aubry.html
Commenter  J’apprécie          90
Seconde15
  28 mars 2013
Ce livre me parait simple a la lecture , il nous parle de la souffrance et de la maltraitance d'une personne âgée au sein de sa famille . Au cours de cette histoire nous rencontrerons trois personnages : une grand mère , sa fille et sa petite fil qui se chargera de nous raconterai l'histoire . C'est en racontant cette histoire a une personne encore externe de l'histoire a ce moment qu'elle trouvera du réconfort et les mot qui lui permettront de se sentir mieux . Cette histoire peut plaire aux personnes qui se peuvent se retrouvés dans cette histoire , ou a ceux qui aime tout simplement la lecture et les histoires plutôt triste .
Béchir.B

C'est un livre simple a lire, il nous parle de la souffrance d'une petit fille, car sa mère fait beaucoup de mal a sa grand-mère. Pendant l'histoire on découvre 3 personnages principaux une petit fille, sa mère et sa grand-mère qui a emménager lors de sa blessure pour être en sécurité au près de sa famille. Mai tout se passe pas bien, la mère ne supporte plus que sa mère vie chez elle donc elle la néglige et l'insulte ce qui fait de la peine a sa fille qui commence alors a être souffrante et a mal travailler a l'école. Un jour la petit fille décide de tout raconter a la mère d'une amie de classe et celle ci lui donne des conseils comme quoi il faut on parler a un psychologue et tout sa erra des conséquence elle ira vivre dans un foyer et sa mère perdra sa fille.
Chamsoudine.T
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fofie64
  23 décembre 2014
Un petit roman court mais riche en émotions!!! Gaëlle vit avec sa mère, professeur d'Histoire-Géographie. Lorsque sa mamie se casse le col de fémur, elle vient habiter chez sa fille et Gaëlle. Cette dernière heureuse d'avoir sa mamie commence à entrevoir ce qui se passe à la maison....
Florence Aubry traite de la maltraitance des personnages âgées tout en pudeur avec le récit de Gaëlle qui ose enfin se confier....
Un texte d'une fluidité ou ù beaucoup de non dits sont exprimés!!
Je suis ravie d'avoir ce livre dans mon CDI et les élèves l'ont beaucoup aimé!!!
Commenter  J’apprécie          40
saomalgar
  18 avril 2012
Un livre sur la maltraitance des personnes âgées terriblement bouleversant, qui ne peut pas laisser indifférent ! Cela pourrait arriver à n'importe qui ! C'est incroyablement bien écrit !
Florence en plus d'être une fille adorable a beaucoup de talent.
Commenter  J’apprécie          30
lulu06
  15 décembre 2013
Ce livre est très simple et facile à lire. Il nous parle de la maltraitance sur des personnes âgées dans une même famille. Cette histoire nous est racontée par la petite fille de la grand-mère qui elle aussi souffre de cette situation. La grand-mère retrouve du réconfort en son infirmière. Court roman qui est quand même triste mais qui ce termine bien.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Fofie64Fofie64   23 décembre 2014
"Et soudain, je vois ce que je ne pouvais, ne voulais pas voir. Des couleurs qui me blessent. Des traces rouges, sur les bras. Des traces bleues, sur les pauvres jambes grises."
Commenter  J’apprécie          40
zazimuthzazimuth   18 novembre 2016
Tout le temps de la convalescence, Maman a laissé Mamie tranquille.
 (…)
 Mais le jour est arrivé où Mamie a été enfin guérie, plus de rendez-vous chez le kiné, plus de radio de contrôle. Ma grand-mère était à nouveau à la merci de son bourreau le plus cher : sa fille.  (p.65)
Commenter  J’apprécie          20
zazimuthzazimuth   18 novembre 2016
 Cette fois, Mamie n'essayait pas de donner le change, comme si elle avait baissé les armes. Elle avait une si petite mine, pas étonnant que l'infirmière se soit posée quelques questions.
 (...)
Je crois que Maman, pour la première fois, a eu peur. Pour la première fois, quelqu'un de l'extérieur la mettait en garde : attention, madame, ce que vous faites peut sortir du cocon familial, on peut voir, et on peut punir ! Car on avait dû l'interroger comme moi, à la clinique, sinon pourquoi m'aurait-elle envoyée à sa place récupérer sa mère ?  (p.64-65)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   18 novembre 2016
Tout s'est passé doucement, sans violence physique, d'abord, mais Maman a peu à peu privé Mamie de toutes ses activités. Pour son bien, bien sûr. Pour ne pas risquer de se brûler, il valait mieux qu'elle ne prépare plus le déjeuner, pour ne pas tomber de son fauteuil, c'était mieux de ne plus faire la poussière. Et souvent elle la trouvait trop fatiguée pour nous accompagner, quand nous sortions. Il valait mieux qu'elle reste tranquille à la maison.  (p.39)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zazimuthzazimuth   18 novembre 2016
Maman se plaignait depuis longtemps de petites odeurs imaginaires. Les odeurs sont devenues réelles. Maman n'aidait désormais Mamie à sa toilette que quand ça lui chantait, c'est-à-dire le moins souvent possible. Maman oubliait, refusait de mélanger le linge de ma grand-mère au nôtre, sous prétexte qu'il sentait le pipi. Du coup, ma grand-mère portait plusieurs semaines des blouses qui fatalement prenaient une couleur douteuse.  (p.58)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Florence Aubry (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Aubry

MP 2014-11-14-495-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Florence Aubry - Nola.
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr