AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782952857345
268 pages
Sindbadboy éditions (01/04/2008)
4.5/5   23 notes
Résumé :
— Très bien. Excusez-moi encore Marie, mais… il y a un truc qui me chiffonne… Est-ce qu’il y a votre corps en petits morceaux dans la valise ? »
Marie retrouva son immense sourire. Elle ne s’était pas amusée comme cela depuis une éternité.
« À votre avis ? »
Youn hésita.
« À vous voir comme ça, j’ai déjà du mal à vous imaginer morte. Alors rangée en tranches… C’est plus fort que moi, j’y arrive pas.
— Rassurez-vous, alors. Je ne ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,5

sur 23 notes
5
12 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

sylvaine
  30 octobre 2018
Fantôme d'amour ou quand tout un poème se cache dans une valise! Youn vit le plus souvent chez Alexandre son ami depuis que Nina l'a quitté en emmenant avec elle Clémentine, leur fille Alexandre est un grand collectionneur. Un collectionneur de valises qui plus est , oh! elles ne sont pas toutes oubliées.... mais bon à chacun sa marotte . Et parmi tous ces sacs, besaces, valises petites ou grandes, en cuir ou en skai il y en a une qui attire tous les regards , c'est une valise de belle qualité, au cuir patiné, la valise fétiche , la toute première récupérée par Alexandre.. Alors imaginez un peu la tête de Youn quand au moment de l'ouvrir une douce voix l'interpelle ....Marie lui apparait, fantôme lumineux toute de vapeur et de douceur.. de fil en aiguille ou plutôt de fantôme en humain une grande histoire d'amour commence.
Voilà je vous laisse découvrir ce roman lumineux, tout doux et plein d'amour. Un petit moment de grand soleil écrit pour vous faire sourire, rire mais aussi pour vous procurer une bouffée de je ne sais quoi qui vous charmera; Une fois de plus Cyrille Audebert m'a conquise. Son univers est me semble t'il de plus en plus décalé, déjanté même , un univers où le surnaturel vous rattrape plein de fantaisie et d'humour. Un bien joli texte qui ne se prend pas pour ce qu'il n'est pas et qui est surement plus que ce qu'il pense être.
Un très grand merci à Cyrille Audebert pour m'avoir offert ce moment de doux délire ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Paco
  02 novembre 2011
Allez, une façon particulière pour vous raconter ce bouquin particulier...
Un jour, alors que j'étais chez mon grand ami d'enfance Alexandre, une apparition fit irruption devant moi, comme ça, sans prévenir. Ce spectre, fascinant, sortant d'une vieille valise usée, m'a complètement subjugué, conquis et profondément déstabilisé! Depuis, suite à cette manifestation surprenante, mon coeur palpite et je me sens totalement envoûté par ce fantôme, cet Esprit qui se prénomme Marie. Marie... Elle est belle, resplendissante et rayonnante; Marie... Elle est morte depuis plus de 30 ans.
Ah oui j'oubliais de vous expliquer! Alexandre, depuis bien des années, vole euh... pardon, collectionne toutes sortes de valises, les entasse chez lui, sans pour autant les ouvrir. Pourquoi fait-il ça? Je ne sais pas, peut-être le fait de ne pas savoir ce qu'il y a dedans... Allez savoir. Et moi j'ai juste voulu en ouvrir une... Évidemment, il fallait que je tombe sur un fantôme; un Ange?
"Ce n'est pas parce que tu es morte dans un accident que c'est forcément une punition céleste! Tu as des armes dans ta valise? Des bijoux volés? Des gens coupés en morceaux?
- Non, bien sûr.
- Des coupures de journaux alors? Tu étais peut-être une psychopathe recherchée par toutes les polices du monde? Ou pire encore, une chanteuse québécoise!
- Mais qu'est ce que tu raconte, Youn? Ça ne veut rien dire ça!
- Pour les québécoises? Ca se voit que tu n'écoutes plus la radio, ma pauvre Marie! ..."
Vous vous demandez certainement qui je suis pour vous parler de tout ceci? Et bien je m'appelle Youn et je suis un des personnages de ce roman de Cyrille Audebert. de toute évidence, je suis un gars atypique, certainement déjanté et complètement allumé, sinon je ne serais pas dans un roman de Cyrille!
Vous vous demandez aussi qui évolue à mes côtés dans cette histoire d'amour spectrale et mouvementée? Il y a Nina, mon éventuelle future ex-femme. Nous sommes séparés depuis quelques temps mais je pense qu'elle tient encore un peu à moi. Si j'en suis sûr? Bien entendu, sinon elle ne serait pas aussi dure, froide et impitoyable avec moi... Nous avons une fille, Clémentine. Un peu en avance sur son âge, c'est une gamine intelligente, futée et astucieuse. Elle tient quelque chose de sa mère mais je ne saurais dire quoi... Peut-être son sadisme envers moi!
Il y a aussi Cécile, cette jeune femme qui me court un peu après. Comment pourrais-je la décrire...
"... Cécile, la seule femme de sa connaissance capable de relancer le débat sur la relation entre surabondance pectorale et carence encéphalique."
... D'ailleurs ma femme a une grande considération envers cette plantureuse femme:
" Tout cela était bien joli, mais encore aurait-il fallu que Cécile ait eu les moyens intellectuels lui permettant d'élaborer une véritable stratégie... Elle qui devait déjà éprouver toutes les peines du monde à lacer ses chaussures sans basculer tête la première."
Bien d'autres personnages seront également là à jouer des rôles surprenants et totalement étonnants. A l'image de Marie, personnage angélique, séraphique, que je vous laisserai le soin de découvrir...
BON, je reprends la parole... Il s'agit de mon deuxième livre de Cyrille Audebert, après "Un temps de chien". Encore une fois, je retrouve cette panoplie de personnages étonnants. L'auteur a de nouveau réussi à leur donner une vitalité magnifique. Cette histoire est particulière et montre peut-être jusqu'où nous pouvons aller par amour. Ce fameux personnage, Youn, va perde tout ce qui comptait pour lui et va tout entreprendre pour récupérer ce qui fait battre son coeur. Dans un premier temps, je me suis retrouvé très septique. Je me suis dit qu'un tel scénario était déjà plus que connu. Mais au fil des pages, dans ce style propre à l'auteur, (je crois), nous pénétrons dans un récit saisissant et palpitant dans lequel Cyrille Audebert s'octroie une énorme liberté qui nous guide vers de grands moments d'extravagance et de fantaisie. Et c'est franchement sympa! La folie de Cyrille Audebert!
Entre réalité et illusion, de surprise en surprise, nous allons suivre le parcours chaotique, spécial et compliqué de cet homme, en quête d'un amour inconcevable. Quoi que... Malgré tout, son chemin sera semé d'embûches et de dangers plus ou moins... particuliers, mais des rencontres troublantes et excentriques vont agrémenter ce douloureux constat. Généreux, l'auteur nous offre des instants d'humour mémorables, ce genre d'humour que j'avais déjà découvert dans "Un temps de chien" et que j'avais jugé très subtile. Ici, les dialogues entre père-fille, mari-femme sont tout simplement un régale! du vécu Cyrille?
Au fait, croyez-vous aux fantômes? Après avoir lu ce roman, vous aurez peut-être envie d'y croire intensément. Surtout s'il apparaît sous la forme que Cyrille Audebert nous propose... L'auteur aurait-il suivi un stage intensif en Ecosse pour si bien nous parler de ce sujet? Bonne lecture.
Lien : http://passion-romans.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MargotR
  28 janvier 2010
Dans ma collection des livres qui rendent heureux, "Fantôme d'amour" le premier roman de Cyrille Audebert, et mon préféré.
Une étrange et merveilleuse histoire d'amour à travers le temps.
C'est magnifique, étonnant, drôle et tendre. Une de ces histoires qu'on voudrait ne jamais voir finir.
Jamais plus vous ne verrez les valises de la même façon.
Commenter  J’apprécie          170
Marie-Nel
  16 décembre 2020
J'ai découvert Cyrille Audebert avec sa trilogie policière « L'évangile selon Jacques Lucas », « Un temps de chien » et « Le neuvième jour », avec le détective Jacques Lucas et l'inspectrice Margot Baudor. J'avais déjà apprécié son style, sa façon de raconter une histoire, de mener une enquête et de rendre palpitante son histoire. J'étais donc très contente de le retrouver dans une nouvelle histoire. Celle-ci est teintée d'une dose de fantastique. N'étant pas une très grande adepte de ce genre, j'ai eu une certaine appréhension en commençant le roman, mais finalement, ce petit côté irréel passe très bien, il ne prend pas trop de place et pourrait même tout à fait exister.
 
Ici, toute l'histoire va être basée sur une valise. Alexandre, psychiatre, fait une collection bien étrange de valises, il en a plein son garage. Une collection qui fascine son ami Youn. Celui-ci se trouve très souvent chez son ami après la séparation avec  sa femme Nina avec qui il a une fille, Clémentine. Toutes sortes de bagages sillonnent les murs du garage d'Alexandre,  des valises qu'il a d'ailleurs le plus souvent volées,  et jamais ouvertes. L'une d'entre elle fascine Youn, c'est la première de la collection, une belle valise en cuir patiné, rouge. Et quand Youn l'effleure de ses mains, une voix lui parle, puis apparait une femme. Une forme éthérée, vaporeuse, tout en douceur et lumière. Youn va tomber amoureux de cette femme qui s'appelle Marie et va vouloir en apprendre plus sur elle. Il va se rendre compte qu'ils ont beaucoup de coïncidences entre eux, et se pose alors la question de savoir si leur rencontre est bien un hasard. Et quand la valise disparaîtra et avec elle Marie, Youn va se démener pour la retrouver, avec l'idée de Nina et Clémentine. Il ne va pas être au bout de ses surprises…
 
Et moi non plus, en tant que lectrice. Je ne m'attendais pas à certaines révélations ni à aller sur certains chemins. L'auteur a réussi à me surprendre avec cette histoire de valise. Il fait preuve d'ailleurs d'une belle imagination pour me mener ainsi par le bout du nez tout le long. C'est aussi une histoire pleine de douceur et de bons sentiments. Je me suis très vite attachée à Youn et à Marie. Ils vivent une belle histoire, complètement irréaliste et qui semble tellement réelle. J'avais envie que Marie existe vraiment, qu'elle ne soit pas qu'une apparition. Et en même temps, les réactions de ceux qui côtoient Youn sont tout à fait crédibles, ce n'est pas évident pour ceux qui vivent avec lui de le croire ou d'accepter ces faits complètement fous. L'enquête autour de l'identité de Marie, de qui elle est, de comment elle est morte, et du pourquoi elle apparaît à Youn, est bien menée et est très touchante. J'ai beaucoup aimé la suivre.
 
La lecture s'est faite très facilement et avec une certaine avidité, les révélations arrivent petit à petit, les rebondissements aussi et ça donne une lecture très addictive. le style est toujours très bon, il sait retranscrire les émotions, et faire les descriptions des lieux sans alourdir le texte. L'attachement aux personnages se fait très facilement et très vite et ce malgré le choix narratif de l'auteur puisqu'il a tout raconté à la troisième personne du singulier. Je suis d'habitude plus sensible au « je » mais ici, le « il » ne m'a pas empêchée de ressentir les émotions des personnages, de me mettre à leur place et de vivre à travers eux. Comme dans ses autres livres, j'ai retrouvé ici un panel de personnages riches et variés, comme l'auteur sait si bien le faire, il met beaucoup de reliefs et de densités dans ses héros, les rendant ainsi inoubliables. Et puis bien sûr, cette analyse ne serait pas complète sans parler de l'humour que rajoute l'auteur dans ses dialogues ou dans les faits. Cela ajoute des bulles de légèreté et permet d'alléger certaines situations plus graves. Et puis sourire, et même rire, fait toujours du bien.
 
J'ai passé un excellent moment avec ce roman. Mon bon avis de cet auteur était déjà confirmé avec les autres lectures que j'avais faites de ses autres romans, il est ici renforcé avec ce nouveau livre. Je vais continuer à le suivre et à le lire. Ses livres sont des moments intenses et en même temps légers, un réel divertissement qui fait du bien quand la vie réelle est parfois tendue. Comme je le disais au début, j'avais peur de la connotation fantastique, et en fait, c'est léger et subtil, et ça passe tout seul. Ce côté fantomatique a même donné un peu de piment à tout le reste, et j'ai plutôt trouvé ça bien pensé.
 
Je ne peux que vous recommander ce roman, vous allez passer avec lui un moment de lecture intense, plein de suspense, drôle, émouvant. Cyrille Audebert fait passer plein de beaux messages et de belles valeurs au travers de ses personnages, comme l'amour bien sûr, mais aussi la reconstruction de soi, la résilience, l'amitié, la force des sentiments à travers le temps. Tout ce qui fait une vie et cet espoir un peu fou pour chacun de nous que la vie continue après la mort et que l'on retrouve nos êtres aimés..
 
J'ai lu rapidement et en même temps j'avais envie de rester dans l'univers créé par Cyrille Audebert. Une chose est sûre, je vais continuer à le suivre, je n'ai pour l'instant jamais été déçu par aucun des romans que j'ai déjà lus. J'en profite d'ailleurs pour aussi vous recommander un plus intimiste, où l'auteur parle de son père, « Rue de l'échelle », un écrit qui change de ce qu'il a l'habitude de faire, mais tellement émouvant et touchant. Je vous invite donc à découvrir cet auteur à la palette de genres riche et variée.

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
caromagikbooks
  14 octobre 2021
Voilà un roman policier très noir et très dense par la multiplicité des thèmes abordés qui vous feront froids dans le dos !
Deux enquêtes menées en parallèle : l'une par la police l'autre par la gendarmerie sans qu'elles sachent qu'elles sont liées. On passe de l'une à l'autre très rapidement, on voit la progression des deux affaires et cela en fait un récit tendu, sans temps mort et prenant.
L'occasion pour ceux qui la connaissent de retrouver Eloïse Bouquet, l'héroïne du "Cheptel". Pour moi c'est une première et même s'il y a de nombreuses références au "Cheptel" ça ne m'a pas gênée dans ma lecture. Bien au contraire j'aimerais retrouver Eloïse dans d'autres enquêtes.
Très précise dans la façon de traiter l'enquête, on sent qu'il y a eu beaucoup de recherches sur les méthodes d'investigations, l'auteure n'alourdit pourtant pas son récit avec trop de détails. Mais ce que vous découvrirez vous glacera les sangs : entre les rejetés de la société dont personne ne se soucie, le trafic d'êtres humains, des consortiums inattaquables, comme le dit le lieutenant Urbain Malot surnommé 'le zèbre', c'est David contre Goliath.
Urbain Malot, l'autre personnage principal du livre, est, comme vous le verrez, un héros atypique aussi bien physiquement que dans sa vie privée. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié que l'on ne soit pas ici face à des super flics qui ne dorment jamais et qui sont tout le temps sur leur lieu de travail. Ils sont certes complètement dévoués à leur métier mais ce sont aussi des êtres humains qui ont besoin de dormir, de manger, de rire et d'avoir des interactions sociales. C'est d'ailleurs en groupe, que ce soit du côté de la police ou des gendarmes, même avec les 'petits nouveaux', qu'ils progresseront le mieux dans leurs enquêtes. le travail d'équipe est nécessaire, on le voit, pour mener à bien ces deux affaires. D'où la multiplicité des points de vue et des théories des uns et des autres qui sont toutes intéressantes. Bravo à l'auteure qui sait complètement intégrer le lecteur à son histoire car dans la première partie nous savons nous lecteurs ce qui s'est réellement passé et du coup c'est très intéressant de voir les enquêteurs échafauder plusieurs théories et parfois toucher du doigt la vérité. Pour la seconde partie nous suivons les enquêteurs dans un suspense haletant pour découvrir la fin et la résolution de l'enquête.
En plus de suivre ces deux enquêtes, nous plongeons aussi dans le milieu des travailleurs clandestins et des SDF. Là encore c'est très réaliste et suite à un live avec Céline Denjean on sent que c'est sa propre expérience qui parle. J'ai beaucoup aimé le personnage de Thomas Andrieu, qui est certes assassiné dès le début mais c'est grâce à lui, au fait qu'il soit le neveu du ministre des finances et surtout à son idéalisme que les policiers vont vouloir pousser plus loin leur enquête. Ce sera l'occasion de découvrir des personnages hauts en couleur dans le milieu des SDF. le personnage de Pampelune m'a beaucoup émue. Jeune et fracassé par la vie dès son plus jeune âge il est incapable de s'attacher à un lieu mais est surnommé ainsi pour la chaleur qu'il dégage.
Aucun personnage n'est mis de côté que ce soit chez les enquêteurs, les SDF, les immigrés ou les 'malfrats'.
Deux enquêtes haletantes qui finiront par se rejoindre, beaucoup de réalisme, une tension palpable à chaque instant, un final qui fait froid dans le dos au vu des récents événements, des personnages taillés au cordeau, tout concorde pour faire de ce roman policier un très moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fran61fran61   24 janvier 2010
« Tu crois qu’il naîtra dans un chou ou dans une rose ?
— Youn ? Tu as bien regardé mon ventre ?
— Je ne voulais pas t’inquiéter, mais puisque tu l’as remarqué… Tu ne devrais pas aller voir un médecin pour ça aussi ?
— Bon Dieu ! avait jubilé Nina ce jour-là. J’ai vraiment épousé un dingue.
— Pourquoi ? Tu ne crois pas aux cigognes, toi ?
— Je t’aime, Youn.
— Normal… J’adore les personnes de goût. D’ailleurs je t’ai épousée pour ça…Pour ça et pour ton cul.
— Tu sais parler aux femmes, toi… Qu’est-ce que ça doit être avec les cigognes. »

Comme je devais le dire à mon psychanalyste bien des années plus tard :
« Le porte-jarretelles sied à merveille aux cigognes… »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fran61fran61   24 janvier 2010
— Excusez-moi encore Marie, mais… il y a un truc qui me chiffonne… Est-ce qu’il y a votre corps en petits morceaux dans la valise ? »
Marie retrouva son immense sourire. Elle ne s’était pas amusée comme cela depuis une éternité.
« À votre avis ? »
Youn hésita.
« À vous voir comme ça, j’ai déjà du mal à vous imaginer morte. Alors rangée en tranches… C’est plus fort que moi, j’y arrive pas.
— Rassurez-vous, alors. Je ne suis pas en petits morceaux et encore moins dans la valise. Si un jour vous deviez faire le curieux, vous ne trouveriez pas un puzzle sanguinolent à l’intérieur.
— Merci ! Vous m’enlevez un poids.
— Oh ! Ne me remerciez pas ! Je n’y suis pour rien. Je n’ai pas choisi. Je ne sais même pas où se trouve mon corps.
— C’est possible ça ?
— J’en suis la preuve vivante ! Enfin… Vivante…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Cyrille Audebert (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyrille Audebert
Sindbadboy - Teaser "Le 9e jour".
autres livres classés : valiseVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4523 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre