AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Gérard-Georges Lemaire (Traducteur)
EAN : 9782757812181
78 pages
Points (22/01/2009)
4.31/5   13 notes
Résumé :
Se trouvent ici réunis quelques-uns des plus beaux poèmes d'amour de Wystan Hugh Auden.
Ils sont suivis de cinquante aphorismes qui s'enchaînent en une réflexion sur le sens exact et véritable des mots « Je t'aime », et sur la résistance qu'opposent au langage les sentiments les plus intenses.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
torpedo
  07 juin 2018
Ce recueil est petit de par le nombre de pages (7 poèmes et 50 aphorismes). Les textes parlent tous d'amour avec beaucoup d'émotion sous couvert d'un style simple et abordable. Vous retrouverez le poème 'Chant Funèbre' récité durant le film 'Quatre mariages et un Enterrement' et qui a probablement fait connaître Auden au grand public.
Avertissement : ceci n'est pas un ouvrage bilingue, il propose uniquement une traduction par Gérard-Georges Lemaire et Béatrice Vierne.
Commenter  J’apprécie          390
Tandarica
  06 mai 2015
IL s'agit d'un petit recueil de poésie qui comprend d'une part une dizaine de poèmes sur l'amour et d'autre part "Quand j'écris je t'aime". Auden n'est pas un Liverpool poet, il est néanmoins assez loin de l'hermétisme ou du surréalisme du siècle : tout reste très abordable chez lui. Quant à l'amour proprement dit il constitue l'unique thème de ses poèmes, la chose la plus importante, jusqu'à la platitude (l'histoire du banquier et de son cigare prête à sourire). Jusqu'à la fin de sa vie, Auden a fait retirer de son oeuvre les poèmes que, rétrospectivement, il ne jugeait pas sincère : ses poèmes devaient refléter sa personnalité.
Commenter  J’apprécie          100
brigetoun
  05 juillet 2010
Les poèmes de "Dis-moi la vérité sur l'amour" dont beaux, très, avec cette vibration, et toujours, pour la retenir, lui donner ainsi plus de force, l'humour ou les traits d'esprit.
Mais j'aime surtout "quand j'écris je t'aime" suite d'aphorismes, peut-être, mais alors suite très joliment construite, les éléments se répondant, progressant, arrivant, avec toujours une fausse légéreté, à tracer un art poétique
Commenter  J’apprécie          30
Douce03
  27 novembre 2018
Très intéressant
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
torpedotorpedo   07 juin 2018
CALYPSO

Chauffeur fonce plus vite et va de l'avant
Le long de Springfield Line sous le soleil brillant.

Vole comme un aéroplane, ne faiblis pas
Avant d'arriver à Grand Central Station de New York.

Car là-bas, au milieu de cette salle d'attente,
Se trouve celui que j'aime plus que tout.

S'il n'est pas là pour m'accueillir quand j'arriverai en ville,
Je resterai sur le pavé avec des larmes qui coulent.

Car c'est lui que j'aime contempler,
Le comble de la douceur et de la perfection.

Il me serre la main et me dit qu'il m'aime,
Ce que je trouve être un détail admirable.

Les bois sont d'un vert rutilant de part et d'autre de la ligne ;
Les arbres ont leur amour bien qu'il soit différent du mien.

Mais le pauvre vieux banquier ventripotent dans sa voiture-solarium
N'a personne à aimer en dehors de son cigare.

Si j'étais le chef de l'Eglise ou de l'Etat,
Je me poudrerais le nez et leur dirais tout simplement d'attendre.

Car l'amour est plus important et puissant
Même qu'un prêtre ou qu'un homme politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
PartempsPartemps   07 septembre 2021
En mémoire de WB Yeats


Il a disparu au cœur de l'hiver :
Les ruisseaux étaient gelés, les aéroports presque déserts,
Et la neige a défiguré les statues publiques ;
Le mercure a coulé dans la bouche du jour mourant.
Quels instruments nous avons d'accord
Le jour de sa mort était un jour sombre et froid.

Loin de sa maladie
Les loups couraient à travers les forêts toujours vertes,
La rivière paysanne n'était pas tentée par les quais à la mode;
Par des langues de deuil
La mort du poète a été cachée de ses poèmes.

Mais pour lui c'était son dernier après-midi comme lui-même,
Un après-midi d'infirmières et de rumeurs ;
Les provinces de son corps se révoltaient,
Les carrés de son esprit étaient vides, Le
silence envahissait les faubourgs,
Le courant de son sentiment a échoué; il est devenu ses admirateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
karamzinkaramzin   24 avril 2021
...
― XXVI

Une convention grammaticale de la langue anglaise veut que le narrateur se désigne lui-même par le pronom « Je » et désigne la personne à laquelle il s'adresse par le pronom « Toi », mais il y a toutes sortes de situations dans lesquelles une convention différente ferait tout aussi bien l'affaire. Par exemple, quand on fait poliment la conversation avec des inconnus ou qu'on s'adresse à des fonctionnaires publiques, la règle pourrait être d'utiliser la troisième personne : « Mr Smith aime les chats, miss Jones ne les aime donc pas ? » ; « L'honorable contrôleur pourrait-il dire à l'humble passager quand ce train doit partir ? » C'est-à-dire qu'il existe toutes sortes de situations dans lesquelles l'usage des pronoms « Je » et « Toi » ne s'accompagne pas du sentiment-Je ou du sentiment-Toi.

p.55
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
torpedotorpedo   07 juin 2018
L'amoureux malheureux qui se suicide ne se tue pas par amour, mais en dépit de l'amour : pour prouver à Aphrodite qu'il est encore un homme libre, capable d'un fait et geste humain, et non pas son esclave, réduit à un simple comportement.
Commenter  J’apprécie          90
PartempsPartemps   07 septembre 2021
Alors que je sortais un soir


Alors que je sortais un soir,
En descendant Bristol Street,
Les foules sur le trottoir
Étaient des champs de blé moissonné.

Et au bord de la rivière débordante,
j'ai entendu un amant chanter
Sous une arche du chemin de fer :
« L'amour n'a pas de fin.

Je t'aimerai, chérie, je t'aimerai
Jusqu'à ce que la Chine et l'Afrique se rencontrent,
Et la rivière saute par-dessus la montagne
Et le saumon chante dans la rue.

Je t'aimerai jusqu'à ce que l'océan
soit plié et suspendu pour sécher,
Et les sept étoiles crient
Comme des oies dans le ciel.

Les années s'écouleront comme des lapins,
Car dans mes bras je tiens
La Fleur des âges,
Et le premier amour du monde.'

Mais toutes les horloges de la ville se
mirent à ronronner et à sonner :
« O ne laissez pas le temps vous tromper,
vous ne pouvez pas conquérir le temps.

'Dans les terriers du Cauchemar
Où la Justice est nue, Le
Temps regarde de l'ombre
Et tousse quand tu voudrais embrasser.

« Dans les maux de tête et dans l'inquiétude, la
vie s'écoule vaguement,
Et le Temps aura sa fantaisie
Demain ou aujourd'hui.

'Dans de nombreuses vallées verdoyantes
dérive la neige épouvantable;
Le temps brise les danses enfilées
Et l'arc brillant du plongeur.

« O plonge tes mains dans l'eau, plonge-
les jusqu'au poignet ;
Regarde, regarde le bassin
Et demande-toi ce que tu as raté.

'Le glacier frappe dans le placard,
Le désert soupire dans le lit,
Et la fissure dans la tasse à thé ouvre
Un chemin vers le pays des morts.

'Où les mendiants tirent au sort les billets de banque
Et le Géant en enchantant Jack,
Et le Lily-White Boy est un Roarer,
Et Jill descend sur son dos.

« O regarde, regarde dans le miroir,
O regarde dans ta détresse ;
La vie reste une bénédiction
Bien que vous ne puissiez pas bénir.

« O tenez-vous debout, tenez-vous à la fenêtre pendant
que les larmes brûlent et commencent ;
Tu aimeras ton voisin
tordu De ton cœur tordu.'

Il était tard, tard dans la soirée.
Les amants étaient partis ;
Les horloges avaient cessé de sonner,
Et la rivière profonde coulait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Dans la catégorie : Textes diversVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Textes divers (382)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1016 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre