AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jeanyves Guérin (Éditeur scientifique)
ISBN : 207038859X
Éditeur : Gallimard (15/10/1996)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Audiberti est l'un des grands auteurs du théâtre français du XXe siècle. La richesse de l'invention verbale, le sens du comique, le goût du style sont ses principales qualités. Il a écrit Le mal court (1946) « en état de transe ».
L'action se déroule en trois actes : une naïve princesse, victime de policiers cyniques, découvre la réalité du mal que ses proches lui avaient cachée et décide d'entrer dans la ronde. Puisque le mal court, elle veut l'accomplir luc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BabaLoe
  10 mars 2017
La pièce, en trois actes, faisant moins de cent pages, peut paraître légère et rapide à lire. Mais ne vous y trompez pas. Les discours denses demandent au lecteur de ne pas se laisser distraire par une mouche ou un train qui passe. L'attention est nécessaire pour saisir toutes les subtilités de la langue et des paroles des personnages. Ceux-ci partent parfois dans des considérations extrêmes et décalées qui peuvent facilement vous faire perdre le fil conducteur. le langage est maîtrisé, chaque personnage possédant son vocabulaire et ses expressions propres. Il est très facile de les imaginer sur la scène d'un théâtre, extravagants, élevant la voix et faisant de grands gestes.
La princesse Alarica possède un caractère bien trempé. Elle semble parfois folle, sautant sur un lit, se donnant à un homme qu'elle ne connait pas malgré les conseils de sa gouvernante. Malgré tout, elle cerne le jeu de ses interlocuteurs et se sert d'eux pour arriver à ses fins. Les trois personnages, F., Parfait et Célestincic, se désignant comme roi (bien qu'ils ne le soient pas tous), en font les frais et ne peuvent que se soumettre à cette jeune fille. Cependant, comme Alarica, le lecteur se retrouve berné et manipulé. le dernier acte voit beaucoup d'événements se précipiter et propose une certaine perspective sur l'avenir des personnages.
La préface de Jeanyves Guérin n'est pas de trop pour comprendre le contexte de la création de cette pièce, qui est particulière, et en quoi elle s'inscrit dans la littérature de l'époque, puisque des points de comparaison sont faits avec Antigone et Caligula. de même, des éclairages importants sur le texte permettent au lecteur de se situer géographiquement et de voir les enjeux géopolitiques présents. En effet, Alarica est une princesse d'un tout petit pays (Courtelande), probablement dans l'est de l'Europe, promise à un grand roi d'Occident. Et comme cela arrive souvent, elle est victime d'une supercherie, de même que les petits pays se font écrasés par les grands qui ne s'arrêtent pas à quelques valeurs morales.
Lien : http://voulezvoustourner.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Orha08
  22 septembre 2017
Pas vraiment aimé mais ca passe tout de meme. Une comédie assez burlesque! Je n'ai pas vraiment l'habitude de ce genre donc ça change un pue ! L'écriture est simpliste mais pour une oeuvre comme celle ci on en demande pas plus
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
capscailcapscail   19 février 2016
"Tu as été auprès de moi dans une mauvaise passe. Je me suis servie de toi. Je t'ai fait jouer un rôle. Mais j'ai tenu que la réalité vienne, au plus vite, alimenter la comédie, l'alimenter, la démentir. Je ne regrette rien. J'ai perdu avec toi mon honneur de fille. Disons que tu n'as donné mon honneur de femme, si c'est un honneur que d'être conforme à sa nature physique. Non, mon ami, je ne regrette rien."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ema_lyEma_ly   10 décembre 2017
Devient-on sage de ce que l'on devient vieux, ou vieillit-on à force de sagesse ? Est-ce qu'on meurt de ce qu'on n'a plus rien à faire, ou n'a-ton plus rien à faire par cela même qu'on est mort ?
Commenter  J’apprécie          10
LiisaLiisa   21 janvier 2013
Il faut que le monde soit clair. Si les cœurs étaient clairs, le monde serait clair.
Commenter  J’apprécie          10
LiisaLiisa   21 janvier 2013
Des le commencement, c'était une comédie, voila la vérite!
Commenter  J’apprécie          10
BabaLoeBabaLoe   10 mars 2017
La noblesse prend sa source dans l’ambition et l’énergie.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jacques Audiberti (5) Voir plusAjouter une vidéo

Interview de Jacques AUDIBERTI au Vieux Colombier
Affiche de la pièce de Jacques AUDIBERTI, mise en scène par Jean LE POULAIN. - GP oiseau dans cage. - ITW de Jacques AUDIBERTI, sur scène, par une journaliste, à propos du titre et du sujet de la pièce. - Extrait de la répétition d'une scène entre Françoise SPIRA et Daniel IVERNEL (en costumes). Intervention de Jean LE POULAIN, metteur en scène, sur le rythme de la diction...
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
499 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre