AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2-7242-6740-0
Éditeur : France loisirs (30/11/-1)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Que faire lorsque des enfants abandonnés, seuls, blessés, bouleversent votre existence? Marie-Jo n'a pas hésité : elle leur a consacré sa vie. Depuis vingt-trois ans, elle est éducatrice à la DDASS, ultime refuge de l'enfance perdue. Elle évoque ici la souffrance et le désespoir, le courage aussi, de ces enfants privés d'amour. Elle raconte comment elle a appris à les aider à vivre avec leurs inguérissables blessures. Son livre nous fait entendre un cri que l'on ne ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LydiaB
  29 mai 2013
Je me rends compte que je ne lis pas des choses très gaies en ce moment ! Mais que voulez-vous, avec ce temps morose, les histoires les plus tristes prennent une autre dimension. Disons que l'atmosphère est là ! C'est toujours avec une boule dans la gorge et le coeur serré que je lis ces témoignages, particulièrement lorsque cela concerne des enfants. Marie-Jo Audouard apporte ici un témoignage bouleversant. Ces gamins de la DDASS sont de pauvres âmes en peine qui, non contents d'avoir subi une séparation, un deuil ou des mauvais traitements, vont se confronter au rejet de la société. Qu'attendent-elles, au fond, ces pauvres âmes ? Un peu de chaleur, de réconfort... Une famille qui voudra bien les prendre en week-end, pendant les vacances ou pour un certain laps de temps. Ce témoignage date un peu (1991), ceci dit, nul doute que cela se passe toujours comme cela à l'heure actuelle. Et c'est avec les yeux embués que j'ai refermé ce livre...
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          437
soso375
  17 décembre 2010
Des mots si durs à dire pour un enfant de cet age, et encore plus dure a entendre : "s'il te plait emmene moi chez toi... Je me ferai tout petit, et tu pourras meme me battre si tu veux! Mais s'il te plait, emmene moi chez toi... "
Ce livre, je l'ai lu pour la première fois alors que je n'avais que 14 ans... J'ai toujours été attirée par ce genre de récit qui témoigne de la difficulté de la vie, pour les uns comme les autres. Mais celui-ci m'a touché tout particulièrement, surtout le chapitre "notre histoire"... Philippe, cet enfant qui refuse tout contact physique avec autrui, et qui pourtant, un soir de fête, met sa main dans celle de son éducatrice et dis ces mots tout simples et pourtant tellement charger d'émotions et de détresse "s'il te plait, emmène moi chez toi".
J'étais en internat moi aussi quelques années plus tard, pour une toute autre raison. Je n'ai jamais manqué d'affection et d'amour à la maison. Je n'ai jamais souffert de sévices physiques ou moraux, et pourtant, j'ai profité de mon sport pour fuire la maison 5 jours par semaine, car les rapports avec une mère alcoollique sont difficiles à gérer quand on a 16 ans et que celle-ci refuse d'admettre son problème.
Ce livre de Marie-jo Audouard faisait encore partie de ma bibliothèque. On me l'a volé un jour. J'ai cherché à le racheter, car je ne me lassait pas à l'époque de le lire et le relire. Mais malheureusement, la publication avait été stoppée. Aujourd'hui je l'ai retrouvé d'occasion sur internet, et je viens de le dévorer en une journée à peine.
Je le conseille à toute personne qui croit que sa vie est pourrie, ou qu'elle ne vaut pas d'être vécue. Car cet ouvrage vous ouvrira peut etre les yeux : à vous qui pensez que vous ne méritez pas ce qui vous arrive, à vous qui êtes adulte et qui n'atteignez pas les objectifs que vous vous étiez fixer sans comprendre pourquoi, ou vous qui ne comprennez pas certaines indélicatesses des autres... lisez ce livre, et vous comprendrez qu'il y a pire que vous dans la vie. Que certains n'ont jamais rien demandé d'autre qu'un peu d'amour et de tendresse dans le regard de leurs parents, et qu'il n'ont obtenu en retour que le désinteret, voir les coups, ou pire encore... en retour.
Et quand vous aurez lu ce livre : demandez vous si vous êtes réèllement à plaindre, ou si il y a pire que vous? Et si vous répondez à cette question que finalement le destin a été plutot sympa avec vous, demandez vous ce que vous pourriez faire pour aider ces enfants? Car malheureusement ils sont bien plus nombreux qu'on veut bien le voir... Ouvrez les yeux sur eux, et peut etre que s'il vous touche au plus profond de votre coeur, peut etre que vous leur ouvrirez la porte de votre foyer... Mais si déjà vous pouvez leur ouvrir votre coeur, ce sera déjà un grand pas pour eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Missnefer13500
  28 mai 2015
Un témoignage très bouleversant que nous livre l'auteure ,une éducatrice spécialisée , ses coups de gueule contre un système difficilement à la hauteur des attentes de ses enfants mal aimés, voire détestés.
Des comportements de parents qui donnent envie de hurler : violeurs, violents,défaillants..
L'auteur nous livre avec pudeur ses souvenirs, durs, émouvants, tendres...l'histoire de quelques enfants qui l'ont marquée à jamais., Elle nous raconte ses tentatives pour les aider, Se réjouit parfois de leur réussite, se désole aussi, certains restent coincés " condamnés à perpète" comme ils le disent eux même dans ce système .
J'ai pleuré à l'écoute de ses tristes vies débutantes.
Michèle à la recherche d'une maman, Jacky le trop aimé , retiré à sa mère qui le maintenait dans un stade de nourrisson, Alexandre aux parents décédés et qu' aucun membre de la famille ne veut, Philippe à la famille trop nombreuse et dont le nouveau mari de la mère ne veut pas , Hélène violée par son père et offerte aux amis, Leïla malmenée par sa belle mère et au père violent, m'ont tous mis complétement à l'envers.
Comment une mère peut faire çà ?
je n'arrive pas à comprendre , encore bien moins à l'admettre
Un magnifique témoignage et un bel hommage à ses enfants abandonnés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
philo15
  06 novembre 2008
Un livre tout en émotion, bouleversant. Les souvenirs racontés vont droit au coeur. Il n'y a pourtant aucun jugement. A la fin, nous ne pouvons que nous interroger sur notre responsabilité d'adulte envers nos enfants et l'éducation que nous leur donnons.
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   29 mai 2013
- Tout le monde est parti, alors ? Et toi, Philippe ?
Haussement d'épaules. Mouvement d'impuissance ou de désintérêt. Je répète :
- Et toi, qu'est-ce que tu fais ?
Haussement d'épaules identique au premier.
Je mets la clé dans la serrure, il me regarde faire sans rien dire. Mais le silence soudain me surprend. Il ne sifflote plus. L’œil en coin, j'aperçois les deux mains pendant le long du corps, hors de leurs poches, comme deux petits animaux tout nus et en détresse.
Courageusement, tandis que le moteur ronfle, je fais un petit signe d'adieu. Alors, il ouvre brusquement la portière et pose sa main sur la mienne.
- S'il te plaît, maîtresse.
Ce contact physique est inhabituel venant de lui. J'ai du mal à comprendre la suite, car il pleure. Philippe, le siffloteur pleure, pour de vrai, comme on dit à neuf ans.
- Emmène-moi chez toi, maîtresse. Mets-moi dans un coin, je ne ferai pas de bruit... Tu pourras même me battre si tu veux.
Ça doit prendre trois secondes de dire ça, pour un gamin. Un vrai gamin de la DDASS. Pas un gamin de cinéma à qui on aurait soufflé son texte pour faire pleurer dans les chaumières. Aucun reportage ne pourra jamais montrer une scène pareille. C'est le genre de phrase que ma cervelle enregistre, en creux, définitivement, indélébilement. Pour toujours. "Tu pourras même me battre si tu veux." Je prends ça en plein cœur, en plein ventre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          376
tioutioutioutiou   13 décembre 2013
je trouve que se livre est a lire obligatoirement se livre nous montre qu'il y a toujour pire que nous se livre est vraiment touchent il dit la veriter bravo a mari jo de l'avoir ecrit moi meme placer en famille d'acceille je me dit que 10 ans plus tot j'orai pu etre a la place de ce enfants pour s'est enfants marie a ete une deuxienne mere quel qu'un sur qui il peuve compter quel qu'un qui les aime car se que recherche un enfant se l'amour encors plus un enfant qui na pas ete epargner par la vie un enfant recherche un bon regard sur lui et s'est ce qua fait mari jo si il y avais que des gent comme mari jo qui aime les enfant il y aurai plus d'enfant malmener sa prouve que quoi qu'il nous arrive il y a toujour quel pour nous il faut se dire qu'il y a toujour mieu que nous mes qu'il y a toujour pire que nous . si certain parent lisai se livre il prendrai plus soin de leur enfant si il tienne a leur enfant si vous voulez me parler reponder a mon mot et je vous repondrai
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Anais1702Anais1702   22 mai 2014
Une éducatrice spécialisée nous fait part d'un peu de son quotidien. Dure mission que de travailler auprès d'enfants placés en institution...les enfants dont elle nous parle ont été bafoués, maltraités et sont en grande détresse psychologique...récit d'une très grande justesse, écrit sans voyeurisme, ni jugement. Livre déjà ancien mais toujours d'actualité. Elle ne juge pas les enfants.
Commenter  J’apprécie          21
autres livres classés : Enfants abandonnésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
108 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre