AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221108531
Éditeur : Robert Laffont (03/04/2008)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Un serial killer qui cuisine (et tue) avec la virtuosité d'un toqué trois étoiles, un suspense macabre aussi raffiné que cruel : tel est le «festin» concocté par une romancière à l imagination... insatiable.

Dans la même journée, le capitaine Philippe Heart tombe amoureux alors qu'il n y croyait plus et se trouve chargé de l'affaire la plus tordue de sa carrière : une série de meurtres atroces qui ne touchent que... des obèses.

Apparem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  29 avril 2019
Quand j'ai vu "la danse des obèses " sur un des rayons de la boîte à lire de ma ville, j ai eu un choc.
Je n ai pas réfléchi plus deb10 secondes avant de le prendre.
Sophie Audouin Mamikonian, ma Sophie Audouin Mamikonian , la maman d Indiana Teller (série que j ai adorée) et de Tara Duncan , écrit des thrillers? !
Autant vous dire que j ai adoré ce thriller , que je l ai savouré.
C est une très grosse et agréable surprise. le roman est très agréable à lire.
Un tueur kidnappe, séquestre et tue des hommes obèses. Avant de les tuer il prend soin de les engraisser en leur mijotant des plats dignes d un grand restaurant .
Un policier très attachant, Philippe, va être chargé de l enquête.
En plus d une enquête très compliquée, où l assassin prend plaisir à narguer les enquêteurs, Philippe tombe amoureux.
C est bien écrit, plein de suspense, d actions de rebondissements , les descriptions des menus sont très soignées. J ai adoré Sophie dans ce registre.
N hésitez pas . Sophie sait aussi écrire des thrillers angoissants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Aryia
  09 novembre 2016
En ce qui concerne les policiers et les thrillers, je me retrouve souvent confrontée à un terrible dilemme : d'un côté j'adore les intrigues complexes, les ambiances pesantes et les mystères intrigants que l'on peut retrouver dans ce genre de récit, mais de l'autre je suis bien trop sensible, trop froussarde et trop impressionnable pour oser m'y aventurer. Si j'ai fait une exception pour celui-ci, c'est bien à cause de son auteur : Sophie est une auteur que j'admire et apprécie énormément et je n'aurai ignoré ce roman pour rien au monde. de plus, si j'en crois les remerciements (je cite : « Tout ça c'est votre faute les Taraddicts ! »), je suis en partie responsable de la publication de ce thriller, il était donc parfaitement normal que je le lise. Et aussi étonnant que cela puisse paraitre, je suis plutôt ravie d'avoir eu le courage de le (re)lire !
Contrairement à mon habitude, je ne vais pas vous proposer de résumé « à ma sauce », pour la simple et bonne raison que je doute fortement de la faisabilité de la chose : l'intrigue est si complexe, si emberlificotée, qu'il me semble drôlement compliqué de vous présenter la situation initiale et d'introduire l'élément perturbateur sans vous dévoiler les trois quart du mystère. Ce qui serait terriblement dommage ! Sachez tout de même qu'en ouvrant ce livre, vous allez avoir le droit à … des considérations culinaires qui donnent faim, des meurtres sanglants qui coupent l'appétit, de l'humour plus ou moins douteux qui fait cependant drôlement rire, des rebondissements frustrants qui font grogner, des personnages à la personnalité riche et complexe qui se débattent avec leur passé tout en jonglant avec présent et futur … Je sais, présenté comme cela, on dirait un véritable patchwork, mais ça représente bien la richesse de cette intrigue qui est menée d'une main de maitre du début à la fin !
En effet, bien qu'il s'agisse de la première incursion de Sophie dans le monde du thriller policier, je n'ai absolument rien à reprocher à l'intrigue qui a su me captiver et me surprendre. En l'espace que quelques pages à peine, l'auteur a réussi à agripper le lecteur dans ses filets : il ne pourra désormais plus s'arrêter de lire sans risquer de mourir d'impatience ! Il y a plusieurs éléments qui rendent cette lecture si captivante et si difficile à interrompre. Tout d'abord, les deux personnages principaux, Elena et Philippe, qui portent cette intrigue avec courage et détermination en dépit de leurs nombreuses failles psychologiques. Je ne saurai dire lequel je préfère, car ils sont suffisamment différents pour que je les apprécie autant l'un que l'autre. Les personnages secondaires ont également leur importance, je pense particulièrement à Jeanne, l'assistante de Philippe, Karl, le patient surdoué d'Elena qui va apporter son grain de sel à l'enquête, et surtout au docteur Harold Point, médecin légiste à l'humour aussi caustique que débordant. Ajoutez à cela un père surprotecteur, un supérieur invivable, un collègue au comportement inhabituel et un meilleur ami exubérant, et vous aurez déjà de quoi remplir un roman entier !
Alors vous imaginez bien que lorsqu'on ajoute une sombre affaire de meurtres en série à cette ribambelle de protagonistes, on obtient quelque chose de fichtrement intéressant. D'autant plus lorsque toutes les victimes sont des individus de forte corpulence, n'ayant au premier abord aucun point commun hormis celui de souffrir d'obésité, et que le mode opératoire pour le moins spectaculaire du meurtrier comporte de sordides poèmes ensanglantés qui, bien que donnant de précieux indices sur la localisation du prochain cadavre, ne permettent jamais de le prendre en flagrant délit. Philippe vogue de fausses pistes en fausses pistes, avec l'horrible sensation de se faire manipuler par celui qu'il tente de démasquer. Et le plus génial, dans toute cette affaire, c'est que le lecteur se retrouve exactement dans la même situation ! Pourtant, contrairement à ce cher capitaine, nous avons la « chance » d'avoir quelques chapitres présentant le point de vue du mystérieux tueur, mais cela ne nous aide absolument pas à deviner qui est le coupable. de rebondissements en coups de théâtre, Sophie nous mène par le bout du nez et je suis à la fois époustouflée par son habileté et effarée par son machiavélisme !
Comme tout bon thriller qui se respecte, La Danse des obèses est légèrement sanglant … bon, d'accord, vraiment sanguinolent, en fait. Sophie n'épargne ni ses personnages, ni son lectorat ! Elle décrit les mises en scène macabres du meurtrier ainsi que les autopsies sans aucune omission ou atténuation, y consacrant des paragraphes entiers pour stimuler l'imagination des lecteurs. Et comme Sophie a une narration très visuelle, ça n'a pas loupé : je me retrouvais avec une image troublante de réalisme imprimée dans mon cerveau, et je dois avouer avoir grimacé plus d'une fois au cours de ma lecture. Mais je vous rassure cependant : en dépit de cette représentation quasi-cinématographique des scènes de crimes, Sophie a veillé à ne pas tomber dans le gore insupportable et superflu. Malgré ma sensibilité extrême et mon naturel anxieux, je n'ai pas fait de cauchemars après avoir lu ce livre : ce livre impressionne mais ne traumatise pas ! En effet, à côté de l'enquête à proprement parler, nous avons le droit à une jolie romance pleine de bienfaits ainsi qu'à l'humour débordant de Sophie qui vient dédramatiser toute cette sordide affaire.
En bref, l'auteur nous offre ici un thriller palpitant et haletant aux bouleversements remarquables, un thriller saisissant et captivant aux dénouements improbables. Une intrigue terriblement complexe qui oriente sans cesse le lecteur sur de fausses pistes, des personnages d'une complexité rare qui posent la question de l'influence du passé sur le devenir d'une identité, une narration atypique qui mêle descriptions sanguinolentes et humour piquant, voici les ingrédients indispensables pour mijoter un thriller qui donne faim d'un côté et qui coupe l'appétit de l'autre. Âmes et estomacs sensibles s'abstenir, ce livre n'est à lire ni après les repas ni avant de s'endormir ! Pour sa première incursion dans le monde du polar, Sophie y va très fort : une intrigue magnifiquement bien ficelée, un rythme merveilleusement bien maitrisé et une maitrise parfaite de la tension dramatique.
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ewylyn
  21 mars 2013
Un thriller divertissant et sympathique que j'ai lu avec impatience et enthousiasme. Les âmes sensibles devraient s'abstenir, car ce livre ne convient pas aux plus jeunes. L'auteur nous emmène loin de son univers de Tara Duncan ou d'Indiana Teller.

J'ai apprécié l'originalité du roman, le serial killer qui est un virtuose de la cuisine assassinant des obèses, j'avoue que je n'avais pas encore eu le privilège de lire un roman là-dessus, à moins que je ne me trompe ? Les mises en scènes des crimes sont macabres et les poèmes laissés par le tueur sont très bons, à s'en tordre les neurones pour les déchiffrer. Honnêtement, la partie thriller, avec l'enquête policière et les indices est très réussie.

L'auteur m'a embarqué dans cette histoire, je suivais les indices et les révélations toujours plus glauques tout en essayant de comprendre qui est le coupable. Les suspects et les faux-coupables sont bien trouvés, jusqu'au bout je pensais que c'était untel, mais finalement non. Pire encore ! A un moment je me suis aperçue que je me suis gourée, j'ai donc crut (avec la mise en scène) que c'en était un autre, et puis re-pof, ce n'était pas bon. Les rebondissements vont de bon train et c'est que j'aime le plus dans ce genre, il est impossible de prévoir la fin. Même si l'on peut deviner dans les derniers chapitres de l'identité, j'ai aimé être aussi surprise par l'écriture.

Ensuite, il est vrai que la fin aurait méritée d'être plus longue, histoire de mieux comprendre le tueur d'une part, mais aussi de mieux apprécier le dénouement et les évènements futurs de nos protagonistes principaux. Néanmoins, je n'ai pas trop à me plaindre vu que ma chronique est quasi positive.

Les personnages sont attachants, crédibles, on suit leurs pensées avec humour ou appréhension. Leurs relations sont tour à tour sympathiques ou complexes, j'ai beaucoup aimé l'humour noir du médecin légiste Harold Point. Les scènes où il pratique des autopsies sont les plus drôles. J'ai une certaine préférence pour le capitaine Heart, un policier mystérieux et attachant, j'ai eu un peu plus du mal avec Elena. Mais une fois que sa personnalité évolue au contact de Heart, j'en suis venue à mieux l'apprécier. Les passés de ces deux amoureux ne sont pas des plus réjouissants et j'ai aimé l'évolution dans leur caractère.

En conclusion, c'est un thriller qui mérite d'être lu, il est divertissant, il se lit rapidement et avec beaucoup d'entrain tant on cherche à connaitre la fin. L'originalité est présente, même les titres de chapitres avec des plats comme une carte de restaurant est bien trouvée, quoique flippante lorsque l'on sait que le tueur est bon cuisinier. On rit, on est touché, emporté par l'enquête, j'ai été très enthousiasmée par cette lecture.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
deass
  22 décembre 2010
Le titre rien que le titre donne le ton du livre .
Un tueur en série d'obèse, en soit l'auteur innove , avec sa plume lyrique et humoristique la Princesse Audoin de Mamikonnian nous transporte dès ses premières lignes dans son univers un peu décalé et cynique . Pour son premier roman "adulte" , l'auteure nous montre avec grâce les grandeurs de son talents ..
Espérons quelle continuera sur la voix des livre "adultes" .
Commenter  J’apprécie          70
delcyfaro
  13 juillet 2017

Sophie Audouin- Mamikonian est surtout connue pour ses personnages de Tara Duncan et d'Indiana Teller et La danse des obèses est complètement à l'opposé de ses domaines de prédilection qui sont plutôt destinés à des lecteurs jeunes.
Donc le pari de changer complétement de style est toujours une prise de risque pour un auteur et ce n'est pas toujours réussi, est-ce le cas ici? Et bien non, j'ai trouvé ce roman plutôt bon avec du suspense et de l'action.
Quelques petites approximations et une fin moins prenante que le roman ne le laissait supposer sont les seules choses un peu négatives que j'aurais à dire sur cette histoire.
L'intrigue est en tout cas fort originale, avec ces meurtres d'obèses, on entre dans un domaine particulier et on ne voit pas ça tout le temps.
On rajoute sur les descriptions des atrocités commises sur les obèses par le serial killer, une touche de romanesque avec notre capitaine Philippe Heart qui tombe amoureux de la belle Elena et cela donne un bon cocktail assez gore et très prenant.
Sophie Audouin Mamikonian a une écriture très enlevée et fluide qui sied parfaitement aux récits jeunesse qu'elle écrit traditionnellement mais qui convient également très bien à ce thriller car elle impulse les actions et la touche d'humour rajoutée permet de ne pas être trop écoeurée par certaines descriptions.

Une jolie découverte d'une autre facette de l'auteure et une bien agréable lecture. Je recommande bien volontiers cette histoire aux amateurs de scènes un peu gore et d'intrigues qui se suivent avec plaisir.
Lien : http://delcyfaro.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2018
Sa vie sentimentale était un fiasco. Cela faisait cinq ans que Carla était morte. Cela faisait cinq ans qu’il essayait de l’oublier. Mais il n’y arrivait pas. Il suffisait d’un mouvement, d’une odeur, et Carla revenait, plus vivante que jamais. Les femmes dont il avait cru tomber amoureux depuis cinq ans finissaient par comprendre… et par abandonner. Il devait faire son deuil. Si seulement il avait pu voir son corps sans vie… Si seulement il avait eu un endroit où se recueillir, peut-être alors aurait-il pu l’oublier. Non. Pas l’oublier, mais souffrir moins et guérir. La laisser glisser doucement dans le néant de l’absence.
Au lieu de ça, elle était autour de lui, en lui, sans cesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2018
Elle ne portait aucun bijou à part un pendentif en or massif représentant un soleil inca. Vêtue d’un pantalon informe et d’une blouse trop grande, gris tous les deux, elle semblait porter ses vêtements comme une armure. Une armure derrière laquelle elle se dissimulait. On sentait que, si elle avait eu des problèmes de vue, ses lunettes auraient été grosses, noires et auraient mangé la moitié de son visage. Elle dégageait une curieuse impression de tension et de sérénité mêlées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2018
Attendre – on pourrait presque dire espérer, quand les indices étaient maigres au départ – un nouveau meurtre pour avoir d’autres éléments permettant de faire avancer l’enquête et voir ses hypothèses se confirmer. Plus le meurtrier tuait, plus il était facile à attraper… À quel prix !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2018
Derrière chaque homme, d’énormes poubelles attendaient de recevoir les déchets, et le sol était jonché de débris, heureusement non identifiables. Philippe eut un moment de compassion. Travailler ici allait être un gros bordel pour la police scientifique.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juillet 2018
Elle ne s’était pas méfiée, d’autant qu’il lui rendait souvent service, l’aidant à s’occuper des petits. L’homme avait été habile. Il avait aussi été patient. Il avait attendu plusieurs mois que les enfants s’habituent à lui, avant de s’attaquer à eux.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sophie Audouin-Mamikonian (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Audouin-Mamikonian
la saga de tara Duncan n'est pas finie interview par de jeunes lecteurs
autres livres classés : obésitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Tara Duncan : T. 1 : Les Sortceliers, de Sophie Audouin-Mamikonian

Comment se nomme la grand-mère de Tara ?

Isabella
Angélica
Déria

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thème : Tara Duncan, tome 1 : Les sortceliers de Sophie Audouin-MamikonianCréer un quiz sur ce livre
.. ..