AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081200845
418 pages
Flammarion (02/10/2007)
4.02/5   603 notes
Résumé :
Betty, l'amie terrienne de Tara, a été enlevée par Magister qui la retient prisonnière sur le Continent interdit. Ce Continent est régi par les Dragons, alliés d'Omois, qui en interdisent l'accès. Mais Magister a réussi à en forcer la barrière magique et a empoisonné Betty. Il ne reste que quelques heures à vivre à la jeune femme, et seul le sang modifié de l'héritière pourra la sauver...

Or Tara n'a toujours pas retrouvé ses pouvoirs. Sans magie, im... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 603 notes
5
11 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Aryia
  26 mars 2022
Je ne sais pas quelle réaction m'attriste le plus lorsque j'évoque Tara Duncan : « c'est quoi ? je connais pas » ou « mouais, j'ai lu, c'est plutôt moyen, pour ne pas dire nul » … Je n'arrive toujours pas à déterminer ce qui est le plus frustrant : que cette fabuleuse saga soit si peu connue, ou bien qu'elle soit si mal aimée. A vrai dire, je ne comprends ni l'un, ni l'autre. Alors bien sûr, je suis souvent la première à pointer du doigt quelques menus détails un tantinet « cliché » ou « agaçant » (ceux qui me connaissent savent d'ailleurs que mon seul vrai « reproche » … c'est la présence d'amourettes adolescentes, que je déplore dans 99% de mes lectures, donc ce n'est clairement pas un défaut propre à la saga, c'est plutôt la faute au genre, qui exige visiblement des débordements hormonaux toutes les trois lignes), mais j'ai beau tourner la question dans tous les sens, je ne parviens décidément pas à comprendre pourquoi cette saga n'arrive pas à trouver sa juste place au sein de la littérature jeunesse. Alors je ne peux que croiser les doigts pour que la sortie du dessin animé redonne un second souffle à cette saga qui m'a accompagnée durant toute mon adolescence, qui a toujours su me redonner le sourire même dans les moments les plus difficiles, qui m'a permis de faire de magnifiques rencontres, parce qu'aimer Tara, c'est rejoindre les Taraddicts … et les Taraddicts sont une famille absolument merveilleuse !
Une fois encore, tout AutreMonde est en ébullition : la si puissante Tara Duncan, héritière du non moins puissant empire d'Omois, fraichement retrouvée après avoir une nouvelle fois sauvé l'univers de la folie mégalomane du dragon renégat … a perdu sa magie et a de nouveau disparu de la circulation. Réfugiée sous une fausse identité sur les terres d'un lointain cousin de sa mère, Baron de son état, la jeune fille exténuée par ses derniers exploits retrouve progressivement des forces et s'efforce de recoller les morceaux de son petit coeur brisé suite au départ de Robin, le demi-elfe. Mais le répit ne dure pas bien longtemps : son ennemi de toujours, l'ambitieux et mystérieux Magister, fait diffuser sur toute la planète son odieux chantage : il détient Betty, son amie terrienne. Pour la retrouver avant que le poison qu'il lui a inoculé fasse son effet, Tara doit absolument se rendre sur le continent interdit … le souci étant, justement, que les dragons en gardent plus que jalousement l'accès et refusent catégoriquement d'expliquer ce qui se trouve sur ces terres. Poussée par le devoir et la culpabilité, Tara n'a toutefois pas l'intention de laisser ces lézards géants et leurs secrets l'empêcher de sauver celle qui fut sa première et meilleure amie avant que sa magie ne lui tombe dessus. Et pour réussir cette quête, Tara appelle à la rescousse ses plus fidèles amis … et doit également mettre sa fierté dans sa poche, car sans Robin, elle n'y parviendra pas.
Je parlais plus haut de littérature « jeunesse » … mais force est de constater que nous quittons doucement cette catégorie pour s'orienter progressivement vers une littérature nettement plus « adolescente ». Et pas seulement parce que nos héros commencent à se tourner autour en roucoulant comme des pigeons (merci Cal pour la comparaison) ou à se sauter dessus comme des lapins (une fois encore, merci Cal) … mais tout simplement parce que l'intrigue se fait de plus en plus complexe et sombre. Jusqu'à présent, tout ce que nous connaissions d'AutreMonde, c'est son côté fantasque, loufoque, coloré, merveilleux … mais désormais, nous découvrons ses aspects plus inavouables, plus glauques, plus obscurs. Les peuples d'AutreMonde sont bien loin d'être plus exemplaires que ceux de la Terre : chez eux aussi règnent le racisme et l'intolérance, mais aussi le culte des secrets et des manigances. Et pour illustrer cette sombre réalité, c'est Robin qui est mis à l'honneur dans cet opus : Robin, le chevalier servant déchu, aux oreilles trop pointues pour être autorisé à courtiser l'héritière d'Omois, mais trop rondes pour être respectés par les Elfes. Robin, le chevalier errant, cible des plus puissants de ce monde où les différents et les problèmes se règlent encore et toujours par la mort (si possible lente et douloureuse) du plus faible. Robin, qui pousse la chevalerie jusqu'à se convaincre qu'il mérite toutes ces souffrances pour avoir brisé le coeur de sa bien-aimé ….
C'est bien là le seul et plus gros défaut de ce tome, ainsi que je le disais en introduction : nous sombrons encore et toujours dans un horrible surplus de pathos à chaque fois que nos deux tourtereaux, tels Roméo et Juliette, songent l'un à l'autre … Préparez-vous à avoir besoin de rééducation orthoptique si vous avez tendance à lever les yeux au ciel à chaque simagrées pseudo-romantiques : c'est parfois un tantinet insupportable. Mais fort heureusement, l'annonce fracassante de Magister nous offre un divertissement bienvenu ! Nous pressentons que quelque chose de fort croustillant, et de terriblement dangereux bien sûr, se cache au coeur de ce mystérieux continent interdit, et comme nous ne risquons absolument rien, bien au chaud dans notre fauteuil de lecture préféré, nous frétillons d'avance à l'idée de voir nos héros se jeter dans la gueule du loup (et cette fois-ci, c'est presque littéral) ! Et plus les dragons, supposés être les êtres les plus puissants et les plus réfléchis de l'univers, se mettent à paniquer à l'idée que les habitants d'AutreMonde découvrent ce qu'ils ont cachés sur ces terres … mais surtout, semblent absolument terrifiés par ce qui s'y trouve, plus on a envie d'en savoir plus. Et comme on sait que, d'une façon ou d'une autre, notre chère Tara trouvera bien un moyen de s'y introduire, de gré ou de force, on s'empresse d'aller chercher le pop-corn pour profiter du spectacle … mais on perd quelque peu l'appétit lorsque nous découvrons l'autre côté du miroir, enfin de la barrière.
Car rien ne nous préparait vraiment à ce que Tara et ses compagnons vont affronter sur ces terres presque oubliées de tous. C'est tellement révoltant qu'on en quitterait bien volontiers notre petit fauteuil confortable et sécuritaire pour aider le Magicgang à sauver tous ces gens, victimes des cachotteries des dragons, victimes de la folie d'une Reine plus mégalomane et sanguinaire encore que tous les précédents ennemis de Tara. Magister en devient plutôt sympathique : au moins lui est relativement sain d'esprit, et même si son ambition démesurée le pousse à commettre bien des atrocités, il reste plutôt prévisible. Alors que là, nos jeunes sorteceliers vont devoir marcher sur des oeufs très fragiles et rivaliser d'ingéniosité pour s'en sortir vivants … et sauver tout le monde par la même occasion. Car plus que jamais, Tara prend conscience de ses responsabilités : elle n'a certes pas demandé cette magie surpuissante, elle n'a certes pas demandé à être l'héritière du plus grand empire de la planète, mais elle ne peut pas renier ce qu'elle est, elle ne peut pas faire l'autruche et ne penser qu'à elle. Des centaines de milliers de personnes comptent sur elle, et elle ne peut moralement pas aller se planquer dans les jupes de sa mère : elle doit agir, pour la justice, pour la liberté. Elle doit agir, quitte à se mettre en danger, si c'est pour faire son devoir. Et à ceux qui estiment que c'est trop « noble », comme comportement … c'est tout simplement le propre du héros de fantasy !
En bref, vous l'aurez bien compris, même si je me suis efforcée de ne pas trop en dire pour laisser la surprise à ceux qui, je l'espère, souhaiteraient découvrir cette saga : c'est un tome comme je les aime, riche en surprises, en rebondissements, en mystères, en révélations ! Ça commence lentement, trop lentement même pour certains, mais c'est pour mieux faire monter crescendo la pression : alors qu'on a le sentiment que l'existence de notre pauvre Tara commence enfin à se simplifier et s'apaiser, de nouvelles catastrophes s'abattent à nouveau sur elle, la contraignant une fois encore à braver le danger alors qu'elle n'est qu'une adolescente qui ne demande rien de mieux que passer un peu de temps avec sa mère et sortir avec le garçon qu'elle aime. Plus ça avance, plus je plains notre petite Tara : elle est certes un peu agaçante par moment, mais elle n'en reste pas moins une jeune fille qui a beaucoup trop de responsabilités pour quelqu'un qui a déjà trop souffert en quatorze ans d'existence. Elle mériterait qu'on la laisse vivre un peu, plutôt que d'aller la chercher dès qu'il y a un souci, comme si les adultes avaient peur de prendre leurs propres responsabilités et préféraient lui rejeter les siennes à la figure pour mieux la contrôler … Ce qui est peut-être le cas, vu que la saga prend indéniablement un aspect plus politique ! Mais rassurez-vous, l'humour reste présent, toujours là pour faire baisser la tension et donner un fou rire au lecteur, au moment le plus impromptu !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Ewylyn
  25 septembre 2014
Deux tomes qui poursuivent une superbe lancée, je n'ai rien à redire, ils ont beaucoup d'atouts, une bonne énergie, des ingrédients bien employés, beaucoup de péripéties qui auront su me garder éveillée du début à la fin. Voici donc ma chronique réunissant les tomes 4 et 5, sans gâcher le plaisir de la découverte, parce que vraiment, Tara Duncan est une bonne série de magie et d'aventure.
Les intrigues sont liées, c'est aussi pour cette raison que je les ai reliées dans cette chronique. Dans le quatrième tome, un mystérieux dragon semble avoir assassiné un scientifique afin de garder secret une terrible réalité : la manipulation génétique. Tara et ses amis doivent se rendre à Stonehenge pour plusieurs raisons, suivre des Harpies qui auront tenté de les tuer, sauver un certain Jérémy et trouver ce qui est arrivé au grand-père de Tara. Un lourd programme qui trouve une suite logique dans le cinquième avec un continent des plus étranges, des disparitions inquiétantes, le retour de Magister...
Enfin, vous l'avez compris, impossible de s'ennuyer en suivant les aventures du Taragang ! Je n'ai pas véritablement le recul nécessaire pour voir si ça s'essouffle ou si c'est répétitif, pour l'instant je profite, je m'amuse, et j'aime l'ambiance magique et pleine d'action que nous propose l'auteure. Je pourrais parler pendant des heures de toutes ces petites histoires au sein de la grande histoire, mais c'est mieux que vous vous lanciez vous-même dans l'aventure !
Ce qui me parle le plus, c'est sans aucun doute l'univers, rien qu'en deux tomes, on en apprend beaucoup sur AutreMonde. Les deux opus se penchent davantage sur les dragons, leurs secrets – une part de mystère sommeille encore, mais nous avons droit à de belles révélations. Et de belles surprises, le cinquième tome m'a subjuguée par cette visite mémorable du continent interdit. J'ai même trouvé ces passages terriblement angoissants, tout comme l'escapade de Robin ainsi que son enlèvement, c'est super flippant. La magie est une nouvelle fois montrée sous toutes ces facettes, de la plus féerique à la plus odieuse partie. J'ai bien aimé cette incursion à Stonehenge, l'histoire d'Isabella ou bien cette première rencontre avec la reine des Elfes. Eux aussi on avance doucement vers un dévoilement de leur coutume, de leur mode de pensée, j'ai apprécié en apprendre plus sur les parents de Robin.
Le lexique en fin de tome est toujours aussi bien pensé et remet les informations à jour avec beaucoup d'humour. En somme, l'univers de Tara est riche, maîtrisé, toujours grandissant, mystérieux et j'adore cette grande part d'humour, cet entrain qui est communicatif dans l'écriture. le style va vous paraître simple, je lui trouve quand même de la précision, rien n'est plus compliqué que de décrire des créatures imaginaires... surtout lorsque vous les revisitez. La plume est juste, on se laisse guider avec enthousiasme, j'ai souvent ri, c'est un régal !
Les personnages sont une nouvelle fois la force du roman, des plus sages aux plus loufoques, c'est un bonheur d'en découvrir des nouveaux et de revoir des têtes connues. Tara reste fidèle à elle-même, je sens néanmoins une évolution poindre chez elle, j'aime son caractère volontaire et sa lucidité, elle fonce, certes, mais elle fonce avec un plan ou des idées. J'aime toujours autant Cal, sa manière d'être, ses répliques ou Moineau, pour son courage et sa sagesse. J'adore Isabella, très amusante et touchante ; Manitou qui reste adorable ; Lisbeth est une impératrice très autoritaire et manipulatrice ; Chem est génial... Jérémy est un petit nouveau que j'ai adoré rencontrer, revoir Angelica m'a ravie aussi antipathique soit-elle. Fafnir me fait mourir de rire, Magister signe son retour en grande pompe, le Chasseur fait une belle apparition. Ils ne nous laissent pas indifférents, ils ont surtout tous un rôle à jouer et j'aime les suivre, ils sont entiers et pourtant mystérieux, il reste des petits secrets les concernant et chaque tome permet d'en apprendre plus sur eux.
En conclusion, ces deux tomes (4 et 5) signent une nouvelle fois de belles aventures en cascade ! le rythme est assuré avec ces révélations et ces rebondissements une fois débuté, il m'a été impossible de laisser de côté Tara et ses amis. Les intrigues sont très intéressantes et permettent d'explorer AutreMonde, son univers, ses personnages, ses lieux, ses créatures. Les dragons, les elfes sont mis en avant, la magie est présente, l'action et l'humour aussi, nous avons de belles doses de famille, d'amitié et d'amour, des ingrédients bien exploités en fait. Les protagonistes sont aussi sympathiques que déjantés, j'ai préféré le tome 4, mais j'avoue que le cinquième a de très bons arguments pour plaire. Je m'attaque directe à la suite !
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Vania_lecture
  09 octobre 2018
Cette série de livre a été un de mes coups de coeur. Je suis tombée dessus par un merveilleux hasards en commençant les tomes 4 et j'ai pas du tout été perdue. Merci Sophie pour avoir créé « Dans les épisodes précédents », son bestiaire imagés, ses descriptions des personnages et surtout un humour que j'ai retrouvé dans tous ses livres !
Les phrases sont toujours aisées à lire, un vocabulaire simple mais varié, un monde bien imaginé et bien pensé. Des héros qui tiennent une logiques, des retournements de situations et ce rythme ! Vous l'aurez compris, c'est du dent de scie. On pense comme les héros « c'est trop calme » et pourtant. Et cet énigme de Magister !! Juste la perfection ! Il y a des descriptions mais juste le nécessaire qui laisse place à l'imagination et en voyant les illustrations on n'imaginait pas les personnages, les lieux autrement.
Si vous êtes fan d'humour, de fantasy, de romance, des noms compliqués (dont on est pas sûr de savoir prononcer), des « bestioles » surprenantes et des rythmes saccadés et des coupures sadiques entre les chapitres et la fin des tomes alors vous serez assurément fan de Tara Duncan (et surtout de Sophie Audouin-Mamikonian)
Petite info que j'ai aussi envie de souligner : Cette auteurs a régulièrement publié des avancées sur son livre mais aussi lorsqu'il y aurait un retard de parution avec beaucoup de respect pour ces lecteurs. Et je pense ne pas avoir été la seule à apprécier ce fait. D'autant que je préfère largement un retard qu'un roman bâclé peu importe la raison
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bumblebees
  06 janvier 2015
C'est l'un des meilleurs tomes de la collection,malgré certains passages à vide.
J'ai trouvé que c'était comme l'annonce la couverture l'un des plus sombres de la saga,notamment l'intrigue avec Robin et toutes ces elfes qui haïssent les humains et encore plus les demi-elfes.
De plus,j'ai aimé que Sophie mette une telle chute,qui donne juste envie de payer la suite à l'avance,et c'est encore plus efficace après cette fin très calme.
L'intrigue est super riche et j'ai également bien apprécié le retour de Betty,qui me manquait déjà,ainsi que tous ces évènements qui font de ce livre un grand cru fantasy.
Bref;ce tome fait partie des meilleurs.
Commenter  J’apprécie          20
audey40
  27 août 2012
"Betty, l'amie terrienne de Tara a été enlevée par Magister qui la retient prisonnière sur le Continent interdit, la planète des dragons qui en interdisent l'accès ! Magister a cependant réussi à forcer la barrière magique entourant le continent et infecté Betty. Il ne reste que quelques heures à vivre à la jeune femme et seule l'Héritière peut la sauver... Or tara n'a toujours pas retrouvé ses pouvoirs. Bravant les dangers d'AutreMonde, Tara rejoint le palais d'Omois et convoque d'urgence ses amis qui répondent fidèlement à l'appel. A part Robin qui a mystérieusement disparu... Tara arrivera-t-elle à le retrouver et à sauver Betty ?"
Ce livre est tout simplement génial comme d'habitude. je crois que le succès n'est plus à prouver sur cette formidable saga qui allie magie et amitié.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   22 mai 2013
Tara se leva et descendit les marches du trône, lentement, s'avançant vers Robin. Il aurait dû y avoir une musique langoureuse, ou une fanfare joyeuse, à l'unisson de leurs cœurs qui battaient trop vite. Il y aurait dû y avoir des éclairs, du tonnerre. Cela aurait dû être impressionnant. À la place de cela, il n'eut que le silence et le souffle soudain suspendu de centaines d'êtres fascinés. L'amour de Robin pour Tara, l'interdiction de l'Impératrice, les dangers que les deux jeunes gens avaient affrontés ensemble, tout ceci conspirait pour faire de leur histoire une légende1. Et le poids de cette légende et de millions d'yeux pesait sur leurs épaules.
- Je suis désolée, murmura Tara, trop consciente des oreilles à l'écoute. Je ne savais pas. J'ai cru... j'ai cru que tu avais abandonné. Que tu m'avais effacée de ta mémoire.
Sur tout AutreMonde, les mouchoirs fleurirent et on enferma les cahmboums qui menaçaient d'exploser sous l'excès d'émotion.
- Jamais, souffla Robin. Jamais. Tu es le cœur de mon cœur, l'âme de mon âme. Il faudrait m'arracher mon esprit pour t'arracher à moi. J'ai pensé à toi à chaque instant, chaque minute, chaque seconde de notre séparation. Je suis mort cinq fois et cinq fois mon âme s'est refusée au néant, car je devais, il fallait que je te revoie une dernière fois.
C'était tellement romantique que les courtisanes soupirèrent. Puis lancèrent des regards agacés à leurs compagnons. Ce n'étaient pas eux qui allaient mourir pour elles !
Une larme ronde et limpide roula sur la joue de Tara.

1. Par-fai-te-ment. Roméo et Juliette, à côté, c'est de la rigolade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
mathilde08mathilde08   22 mai 2013
Tara, qui n'était déjà pas au meilleur de sa forme, vacilla, prise de vertige.
Immédiatement, Robin se porta à son côté et la soutint. Il plongea ses merveilleux yeux de cristal dans les siens.
- Comment te sens-tu ? Demanda-t-il doucement.
- Ça pourrait aller mieux, admit Tara qui, pour l'instant, avait vraiment envie de se faire consoler et trouvait que l'épaule robuste (Wahou ! Il s'était drôlement musclé ! Elle ne s'en était pas rendu compte à Omois) du demi-elfe ferait un oreiller parfait pour une jolie crise de nerf.
Elle lui sourit.
Il lui sourit.
Elle tomba dans les pommes.

Lorsqu'elle reprit conscience, Tara n'était plus en prison, ce qui constituait une indéniable amélioration. Elle sentait sous ses épaules et son dos une surface moelleuse. Elle ouvrit les yeux et découvrit au-dessus d'elle des tas de visages anxieux qui la regardaient.
- Wahou ! Lança Cal d'un ton jovial quoiqu'un peu forcé, je ne savais pas que Robin te faisait un tel effet ! Je n'ai jamais fait s'évanouir une fille juste en la regardant, moi. Elles ont plutôt tendance à s'enfuir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
mathilde08mathilde08   22 mai 2013
/!\ SPOILER /!\

À peine avait-elle fait quelques pas, plongée dans ses pensées, encore étonnée par la réaction du sangrave (ben, ça alors ! Où allait-on si les ennemis devenaient polis !), qu'elle était heurtée par une masse chaude, écailleuse et très agitée.
Une patte griffue et pourpre la rattrapa juste avant qu'elle ne tombe très inélégamment sur ses fesses.
- Charm ? Mais que... ?
- Tu dois le sauver, Tara, tu dois le sauver !
- Quoi ? Sauver qui ?
La dragonne était complètement affolée et Tara commençait à paniquer elle aussi.
- Chem ! Explosa Charm. Il faut que tu sauves Chem !
- Chem ? Mais pourq...
- Le Grand Conseil des Dragons vient de le condamner à mort !
Tara ouvrit la bouche pour répondre, lorsque quelqu'un hurla son nom dans son dos. Sur le qui-vive, elle se retourna.
C'était maître Dragosh.
D'un rouge tout à fait improbable pour un vampyr, échevelé et suant, il se précipita sur elle. Tara activa discrètement sa magie, à tout hasard, car il paraissait hors de lui.
- Tara !
Il la saisit par le bras et plongea ses prunelles rouges dans les yeux bleus de la jeune fille.
- Vous devez m'aider ! Vous devez la sauver ! Vous devez venir en Kraslavie !
- Quoi ? Mais qui ? Pourquoi ?
- Pour ma fiancée, Selenba ! Le Grand Conseil des Vampyrs l'a condamnée à mort !

Fin

Aïe ! Aïe ! Non, non, pas taper, la suite dans :
La Planète des Dragons !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115
mathilde08mathilde08   22 mai 2013
- D'ailleurs, nous ne savons toujours pas comment se nomme la Reine, poursuivit Moineau.
- Elle ne s'appelle pas, déclara une voix claire derrière eux. C'est « Majesté » et puis c'est tout.
Catherine, qui leur apportait de l'eau et du café, venait de répondre. Elle semblait se soucier des scoops aussi peu de son premier collier. La Reine ne devait pas la considérer comme dangereuse car aucune petite caméra volante ne se rapprocha pour mieux écouter ce qu'elle disait.
- Notre Reine refuse de donner son nom, précisa-t-elle en souriant à Jeremy qui sentit son cœur accélérer. Elle prétend que les noms ont du pouvoir et qu'avec l'anneau quiconque connaîtrait son véritable nom pourrait la contrôler. Car c'est un anneau de pouvoir. Elle ne veut pas courir de risque.
Allons bon ! Il ne manquait plus que le Seigneur des Anneaux dans cette aventure. Tara sentit que si un Hobbit arrivait à ce moment dans la pièce, elle allait se mettre à hurler. Heureusement pour les oreilles voisines, ce qui pénétra dans la vaste cantine fut un banal loup-garou. Elle soupira. Depuis quand le mot « banal » lui venait-il à l'esprit en voyant un loup-garou ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
justineevaleojustineevaleo   11 juin 2014
- Et, Tara je suis désolée.
Tara la regarda, éberluée. Son implacable grand-mère aimait les excuses comme les chats les bains. Ils savent que cela existe mais n'ont pas l'intention de tester.
- Pourquoi ?
- Je n'ai pas protéger Betty. Comment imaginer que Magister s'attaquerait à elle ? C'était id... stup... négligent de ma part.
- Je suis tout aussi coupable, l'apaisa Tara. Je n'y ai pas non plus songé un instant. Elle était la plus vulnérable d'entre-nous. Au lieu de lui faire oublier mes pouvoirs avec un Mintus, nous aurions peut-être dû lui parler d'Autre-Monde et lui dire de se méfier. Nous avons commis une erreur.
- Quelle erreur ? protesta Manitou. Jusqu'à ce jour, Magister s'est directement attaqué à toi. Comment deviner que ce fou s'en prendrait à une Terrienne ? D'autant que tu ne la fréquentait quasiment plus, du fait de ton installation à Omois. Et pour être franc, laisse-moi te poser une question. Si Magister avait kidnappé n'importe quel Terrien, dis-moi, comment aurais-tu réagi ?
Tara sourit. Son arrière-grand-père la connaissait bien.
- J'aurais tout tenté pour le délivrer , bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Sophie Audouin-Mamikonian (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Audouin-Mamikonian
la saga de tara Duncan n'est pas finie interview par de jeunes lecteurs
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Tara Duncan : T. 1 : Les Sortceliers, de Sophie Audouin-Mamikonian

Comment se nomme la grand-mère de Tara ?

Isabella
Angélica
Déria

10 questions
321 lecteurs ont répondu
Thème : Tara Duncan, tome 1 : Les sortceliers de Sophie Audouin-MamikonianCréer un quiz sur ce livre