AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211214445
304 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (10/10/2013)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Quelle est cette armée de fantômes immobiles, pétrifiés dans l'abbatiale d'Abbey Road ?
Ce sont les pensionnaires et les professeurs de l'orphelinat, tous plongés dans une torpeur mortelle.
A peine revenues du monde magique d'Alvénir, Joy et ses camarades doivent y retourner pour trouver l'Alchiminott, le seul contrepoison qui puisse dissiper cet envoûtement. Mais cette fois, franchir la porte secrète ne suffit pas, c'est dans le passé d'Alvénir qu'ell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
MlleJulie
  27 octobre 2013
Je le termine à l'instant et pour la troisième fois,je ne suis pas déçue! A peine revenait-on du pays d'Alvénir à la fin du tome 2 que nous sommes à nouveau embarqué dans une nouvelle aventure.Après ces trois livres,Alvénir devient presque familier.Les orphelines sont toujours aussi attachantes,avec pour ma part,toujours un coup de coeur pour la petite Ginger,qui,à travers ce voyage,va découvrir d'où elle vient,mais est-ce toujours une bonne chose de savoir? Les jeunes filles évoluent beaucoup d'une tome à l'autre,elle apprennent des choses sur la vie,elles grandissent,ou rencontre l'amour.Toutes ces aventures les changent à jamais.J'adore toujours la façon si légère et si pertinente qu'a l'auteur d'aborder des thèmes tels que la mort et la vie.Je trouve ces romans écrits avec une intelligence qui me touche beaucoup.Je pense que chaque lecteur peut se retrouver dans ces lignes.
Un tome 4 va arriver,c est sûr! Mais pour quand je n'en sais rien,il ne me reste qu'à attendre!
Commenter  J’apprécie          160
MesNouvellesLectures
  01 mars 2015
Ce troisième tome, commence juste après la fin du deuxième tome. Joy et le petit groupe qui l'avait suivi en Alvénir découvre qu'il s'est passé quelque chose d'étrange pendant leur absence à l'orphelinat. Tout le monde est regroupé dans l'abbatiale, inertes comme si ils avaient été drogués. Mais heureusement, même si Aglaé, Eulalie et Dawson sont eux aussi touchés à leur tour, Ginger et Joy ne seront pas toutes seules pour essayer de trouver un remède. En effet, elles vont découvrir dans l'abbatiale, Margarita et June, qui vont leur expliquer ce qu'il se passe et que tout cela est l'oeuvre du Diable Vert, qui est de retour. Puis elles vont rencontrer aussi Prudence, qui s'était échappée un peu plus tôt avant l'arrivée de Joy et Ginger.
Elles vont donc partir toutes les cinq, Joy, Ginger, June, Margarita et Prudence, à l'aventure dans le monde d'Alvénir afin de trouver un remède efficace pour guérir les effets de la poudre du Diable Vert. Mais elles vont très vite apprendre que le remède qu'elles recherchent, est quasiment inexistant en Alvénir, car les stocks sont épuisés. Et puis même si elles trouvent l'antidote, cela ne fera pas partir le Diable Vert de l'orphelinat, or cela est vraiment nécessaire. C'est pour ces raisons qu'elles vont devoir aller explorer le passé. Et puis si elles arrivent à faire d'une pierre deux coups c'est encore mieux non ? Trouver l'antidote pour leurs amis et détourner le Diable Vert de sa voie, le détourner de son idée de révolution…
Mais hélas, les choses vont être beaucoup plus compliquées que prévu, car il est dur de se fier aux apparences, car elles peuvent être très trompeuses, cela elles vont le découvrir. Et puis est-il vraiment possible de changer le passé ? Et si la fatalité existait ? Elles vont découvrir les réponses à leurs questions, et elles risquent d'avoir pas mal de surprises…
Durant leur aventure, elles vont découvrir de nouvelles personnes et avoir l'occasion de recroiser le chemin d'autres. Elles vont faire pas mal de découvertes surtout grâce à leur voyage dans le passé, et on va enfin avoir une réponse sur la question de l'identité de Ginger qui est si unique. Je suis vraiment contente d'avoir un peu plus d'explication sur son passé, car on avait vraiment eu peu d'éléments dans les tomes précédents, juste quelques pistes.
Par contre, je dois dire que dans ce tome Joy m'a plutôt agacé avec ses sentiments amoureux. J'en ai un peu fait une overdose. Elle n'arrête pas de se poser des questions existentielles sur ses sentiments, c'est un peu dommage. Déjà dans le tome précédent, elle parlait beaucoup de Alonn mais là ce n'est même pas comparable. Pour moi trop, c'est trop ^^
Sinon dans l'ensemble leur aventure est assez divertissante et sympathique même si je trouve que ça tourne légèrement en rond au bout d'un moment. Sans parler des petits désagréments entre amies, qui sortent parfois un peu de nul part, mais bon pourquoi pas, elles sont jeunes et dans un univers étrange.
Par contre, j'ai aimé être un peu surprise par certains événements, ça m'a aidé à continuer ma lecture. Car il faut l'avouer, j'ai hésité à m'arrêter dans ma lecture, surtout à cause de Joy, ce qui m'a assez surprise car dans les tomes précédents je l'appréciais plutôt bien. D'un autre côté, je suis contente d'avoir découvert un peu d'autres pensionnaires de l'orphelinat grâce à ce tome, dont June. Et j'ai eu le plaisir de retrouver Ginger, toujours fidèle à elle-même.
Donc dans l'ensemble, ce fut une lecture agréable mais sans plus. Je m'attendais un peu à autre chose, mais bon ça ne m'empêchera sûrement pas de lire la suite, car la fin nous laisse en suspend sur pas mal de questions. Et j'aimerais vraiment savoir comment cette histoire de Diable Vert et le sort de ceux qui étaient dans l'orphelinat va finir.
Lien : http://mesnouvelleslectures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nome
  03 février 2014
J'ai été positivement surprise par ces romans qui prennent une tournure inattendue, mais je me suis un peu ennuyée avec le troisième tome…
On ne sait pas trop à quelle époque se déroulent les aventures de Joy, mais on situe tout de même vers la fin du XIXe siècle. Quoi qu'il en soit, on est inévitablement marqué par les références de la littérature anglaise, celle du vent sur les landes et des jeunes filles ballotées par la vie.
Les Orphelines d'Abbey Road mêle donc le roman d'époque, le merveilleux et le surnaturel.
J'associe Joy à une Alice plus mature et perspicace que l'héroïne de Lewis Carroll. Quant à l'univers d'Alvénir, fluctuant et absurde, c'est un Pays des merveilles revisité et approfondi. Les dialogues sont l'occasion de jeux de mots et de réflexions sensées face aux incongruités, et ce non sans rappeler avec plaisir l'autre côté du miroir… J'avais donc bien apprécié le deuxième tome.
Mais la lecture du troisième tome a été plus mitigée. Cet opus est assez redondant vis-à-vis du deuxième : les orphelines retournent une seconde fois dans le monde d'Alvénir pour y chercher quelque chose (je ne sais plus quoi). Et ça cause, et ça marche, et ça cogite… Comme ça arrive souvent dans les univers parallèles, leurs habitants ont l'air moins consistants et plus neuneus que ceux du vrai monde, ce qui est assez dommage et ennuyant à la longue.
Ajoutez à ça l'héroïne qui vire fleur bleue, et je n'étais pas fâchée de terminer ma lecture pour passer à autre chose !
Lien : http://federicoconejo.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Radicale
  17 avril 2014
Il s'en passe, des choses, dans ce troisième tome ! Les orphelines ne chôment pas, et enchainent longues marches, rencontres, quêtes et mésaventures. Si le lecteur est désormais familier avec le monde d'Alvénir (peut-on réellement être familier avec cette univers toujours en mouvement et transformation ?), les personnages continuent de nous surprendre en évoluant, en gagnant en maturité ou en montrant leurs limites. On veut la suite !
Lien : http://chezradicale.canalblo..
Commenter  J’apprécie          10
Manika
  15 juillet 2014
Toujours aussi bien écrit mais un peu moins de plaisir avec ce nouveau tome. Pas de nouvelles découvertes dans le pays d'Alvénir. Les personnages sont maintenant bien connus et sans grande surprise. Mauk est assez plat. Les aventures et la mission manquent de rebondissements.
Dommage mais j'ai quand même envie de lire le tome 4
Lien : http://keskonfe.eklablog.com..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MlleJulieMlleJulie   20 octobre 2013
Extrait
RÉSUMÉ DE L'AUTEUR

Dans le Finnsbyshire, tout appartenait à la famille Bartropp. D'ailleurs, chaque soir, les orphelines d'Abbey Road remerciaient Jésus, mais aussi Lady Bartropp, qui finançait l'abbaye et son orphelinat, anciennement nommé manoir du Diable Vert. Le petit bois, situé derrière le potager des soeurs, cachait un accès magique à Alvénir, «le pays de ce qui nous manque».
Margarita Von Straten, l'aînée des orphelines, avait grandi dans l'abbaye avec ses amies Joy, June, Ginger, Hope et Prudence jusqu'au jour où elle avait découvert que Lady Bartropp et Dawson, le jardinier de l'abbaye, étaient en fait ses parents. Elle s'était installée avec eux au château de Sulham, non loin de la ville d'Appleton. Depuis, sa grande amie Joy lui rendait visite pendant les vacances. Tout aurait pu ressembler a une jolie histoire sans ombres... si les orphelines ne s'étaient pas aventurées dans les souterrains de l'abbatiale.
Le Diable Vert y vivait caché depuis qu'il avait été banni d'Alvénir pour avoir fomenté la révolte des Mogadors. Privé de l'énergie vitale de la source sacrée d'Alvénir, il avait besoin de celle des êtres humains pour survivre. Aussi choisissait-il parfois ses proies parmi les occupants de l'abbaye. Il brûla ainsi le poignet de Prudence pour absorber son énergie. Grâce à un vieux manuscrit retrouvé dans l'abbatiale, Joy et ses amies apprirent que l'eau de la source sacrée d'Alvénir était l'unique remède pour guérir les brûlures du Diable. Seule Ginger pouvait conduire Joy en Alvénir et aider à la guérison de Prudence. Ginger ne ressemblait pas aux autres orphelines. Certains habitants d'Alvénir prétendaient qu'elle avait du sang sacré, alors qu'elle ne cessait de répéter que ses parents étaient des gens «normaux», disparus tragiquement dans un tremblement de terre. Pourtant, guidée par une mystérieuse voix, elle était la seule à pouvoir ouvrir les portes d'Alvénir, la seule aussi à ne pas entendre la chanson latine qui la poursuivait comme son ombre.
En Alvénir, Joy et Ginger furent accompagnées par soeur Eulalie, la soeur de Lady Bartropp. C'était l'une des rares religieuses sympathiques de l'orphelinat. Les autres (soeurs Ethelred, Alarice, Wilhimina...) menaient la vie dure aux orphelines. Eulalie fut kidnappée par la Grande Chouette, la présidente de ce monde étrange, pour enseigner la notion de bonheur aux Almours.
Les Almours étaient des êtres à part aux yeux violets, conçus pour aider les habitants d'Alvénir en toutes circonstances. Ils n'avaient pas de sentiments propres, ils ne connaissaient ni le rire, ni l'amour, ni le bonheur, mais faisaient toujours preuve d'une attitude extrêmement positive. Joy, qui était revenue en Alvénir pour retrouver ses parents disparus en mer, ne put résister au charme d'Alonn, un Almour. Pour la première fois, elle découvrit la sensation amoureuse. Malheureusement, ses sentiments ne pouvaient pas être réciproques.
(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MlleJulieMlleJulie   26 octobre 2013
J'appréciais toute la vie,l'énergie concentrée en elle.Ginger était forte.Ginger était une petite fille rayonnante.Plus nos aventures se compliquaient plus elle affichait ce détachement rassurant.Elle savait qu'elle ne craignait rien,ou peut-être ne craignait elle tout simplement pas de mourir.Combien de fois nous avait-elle répété qu'elle aurait préféré partir avec ses parents?Pour vivre à fond, sans crainte,fallait-il ne pas tenir à la vie?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MlleJulieMlleJulie   27 octobre 2013
-Tu l'aimes ,la vie, toi? lui demandai-je.
(...)
-Si tu n'aimes pas la vie,qu'est-ce que tu aimes?La mort;on ne connait pas...Il ne reste que la vie.Je ne sais pas si je l'aime mais je sais que,pou l'instant,on ne me propose rien d'autre à aimer.Quand il n'y a rien d'autre à manger que de la soupe de salsilfis ,je la mange...Pas toi?
Commenter  J’apprécie          40
eleanne29eleanne29   01 août 2015
- Je vous rappelle que vous avez eu une fille avec Dawson, remarquai-je. Son nom est...
- Régina, dit-elle. Oui, oui, je sais... mais là encore, je demande à voir...
- Margarita, précisai-je.
- Je savais qu'elle portait un nom de pizza, lança Aglaé très sérieusement.
Commenter  J’apprécie          40
MlleJulieMlleJulie   27 octobre 2013
La paraisse nous conduisait à remplir nos vies d'inévitables routines,d'occupations médiocres,de regrets,de rêves et de désirs jamais assouvis.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Audren (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Audren
Vidéo de Audren
autres livres classés : orphelinatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Wild girl

Quel est le nom de famille de Milly ?

Anson
Burnett
Flanagan
Jackson

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Wild Girl de AudrenCréer un quiz sur ce livre