AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211205097
Éditeur : L'Ecole des loisirs (24/02/2011)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Notre mère ne sait pas cuisiner. Mais alors pas du tout.
Quand elle rentre fatiguée du bureau, c'est tous les soirs le même menu : raviolis en boîte et yaourts sans goût.
Mes trois frères et moi lui avons pourtant offert un livre de recettes pour son anniversaire, mais rien n'y fait, elle refuse de l'ouvrir.
Nous, on rêve de bœuf bourguignon et de clafoutis aux cerises.
La seule solution est d'enfiler le tablier et de se mettre au fournea... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
ingrinch
  01 novembre 2012
Un petit livre sympathique qui traite (en vrac) de la gourmandise et du bonheur de bien manger, du féminisme et de ses dérives, de la difficulté d'élever quatre enfants pour une femme seule qui travaille, des questionnements des enfants qui ne connaissent rien de leur père, du bonheur des fratries et de l'arrivée d'un ersatz de papa. Un livre qui se lit très rapidement, et qui donne le sourire !
Commenter  J’apprécie          90
argali
  04 octobre 2011
Ce récit de l'Ecole des Loisirs, est un petit bijou de fantaisie et d'humour. Bien écrit, sans mièvrerie et avec un vocabulaire choisi, le texte est drôle et tellement agréable à lire qu'on le dévore rapidement. Il fond dans la bouche comme un carré de chocolat et il reste ensuite le plaisir des mots et la saveur de l'histoire.
Ces quatre garçons, vivant au coeur d'une famille monoparentale atypique, n'ont pas leur pareil pour nous (re)donner le goût de cuisiner. Ils vont rivaliser d'idées culinaires pour changer leur quotidien et transformer les repas familiaux en moment de fête. Mais chacun sait qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs. Tout ne sera pas simple, vous vous en doutez.

Ce récit aborde, sans avoir l'air d'y toucher, de nombreux problèmes de société mais il reste drôle jusqu'au bout. Lu en quelques heures par un enfant de onze ans, il donne envie de découvrir comment toute cette histoire va finir.
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          20
Accalia
  19 février 2014
Je ne connaissais pas l'auteur Audren. Il était temps que je découvre au moins un de ces romans! J'ai donc choisi à la bibliothèque ce petit livre, en grande partie parce qu'il avait reçu un coup de coeur des bibliothécaires.
Trois frères sont catastrophés. Leur mère ne sait absolument pas cuisiner. En plus, elle rentre tard du travail et n'a pas le courage de s'y mettre. le menu est donc toujours des boites de conserve et des yaourts premier prix. Pas de quoi sauter au plafond! Quand ils s'aperçoivent que le cadeau qu'ils lui ont offert pour son anniversaire ne la motive pas (un livre de recette!), ils décident de prendre les choses en main et de se mettre eux-même à la cuisine.
Ils s'aperçoivent alors que devenir un parfait cuisinier n'est pas aussi facile qu'on le pense…
Ce petit livre se lit d'une traite, l'écriture est agréable et fluide. C'est vraiment sympa! L'histoire en elle-même n'est pas extraordinaire, mais reste agréable à lire et même parfois assez drôle.
Famille monoparentale, la mère est une féministe dans un sens assez extrême : elle n'a jamais supporté de rester avec un homme, refuse d'apprendre à cuisiner, à coudre…par contre, il est toujours sympathique de voir trois garçons se mettre à la cuisine le soir, c'est encore trop rare! Mais c'est fait avec humour, cela se lit bien et on peut sans problème le conseiller dès 10/11 ans!
Par contre, je suis juste un peu déçue par la fin, qui n'en est pas réellement une je trouve. C'est dommage, j'ai eu l'impression qu'elle ne savait pas comment terminer son récit.
Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lilimarylene
  25 juillet 2011
La malbouffe, voilà un thème original dans un roman jeunesse ! Et c'est un phénomène justement plutôt répandu, dans une société où les familles monoparentales ne sont pas rares et où les emplois du temps surbookés ou les trajets épuisants n'incitent pas à jouer les cordons bleus à chaque repas. En fait, la gastronomie sert ici de tremplin pour aborder une autre question, beaucoup plus cruciale : celle d'une mère de famille devant élever toute seule 4 enfants, épuisée et débordée. le (bon) repas devient alors le liant de la fratrie, qui se sert les coudes tout en tâchant de ne pas dépasser le budget "cuisine" alloué par leur mère (qui fait ce qu'elle peut pour joindre les deux bouts). C'est une lecture plutôt plaisante, et vraiment, j'ai trouvé que l'approche sortait de l'ordinaire. La narration et les dialogues restent dans une veine relativement classique, et le tout se lit d'une traite. La fin est sans doute un peu trop "happy end" pour moi [attention, spoiler] : que la maman tombe amoureuse d'un homme qui a justement quatre filles, c'est un peu trop beau pour mon petit cerveau pas si crédule, mais bon... [fin du spoiler] En tout cas, voilà un livre qui offre plein de bons sentiments et de bonnes odeurs de cuisine : c'est déjà pas si mal ! ;-)
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SolaV
  19 août 2015
Quel plaisir, ce petit livre ! Une marmite bouillonnante d'esprit et d'humour. Au menu : une grosse dose de héros débrouillards et attachants, des litres de complicité entre frangins, quelques zestes d'indignation contre la malbouffe, un soupçon de questionnement sur les papas absents et les mamans débordées, et de généreuses pincées de malice. Et rapide à lire, en plus. Un vrai régal !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   23 juillet 2011
Ma mère ne savait pas cuisiner. Pas du tout, du tout. Même pas les pâtes qu'elle servait toujours "al dente" en m'expliquant systématiquement que les Italiens les mangeaient ainsi. Je lui faisais remarquer que "pas cuit'" était plutôt le terme approprié mais elle disait que je n'y connaissais rien et que "al dente" convenait parfaitement à ses macaronis croquants.
Commenter  J’apprécie          30
lilimarylenelilimarylene   23 juillet 2011
- Tout le monde a un coeur... Après, il faut savoir s'en servir. Des fois, il ne sert qu'à battre. Il fait son minimum vital.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Audren (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Audren
Wild girl - Audren .Montana, États-Unis, printemps 1867 : Milly Burnett, 19 ans, débarque de son Massachussetts natal en plein Far West américain pour y occuper un poste d?institutrice dans la petite ville de Tolstoy. Émancipée et éprise de liberté, Milly Burnett est là pour construire son bonheur tout en éduquant les enfants. La vie est âpre mais les liens se tissent vite dans cette contrée encore sauvage. Mais lorsque notre jeune institutrice accepte d?accueillir un élève atypique, Joshua, 17 ans, marginalisé injustement par la petite communauté, les ennuis commencent? Milly parviendra-t-elle à faire fi des conventions et à vivre une vie aussi libre qu?elle l?espérait ? À partir de 13 ans En savoir plus sur http://www.albin-michel.fr/Wild-girl-EAN=9782226318510
+ Lire la suite
autres livres classés : cuisineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Wild girl

Quel est le nom de famille de Milly ?

Anson
Burnett
Flanagan
Jackson

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Wild Girl de AudrenCréer un quiz sur ce livre