AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226397843
162 pages
Albin Michel (28/02/2018)
4/5   4 notes
Résumé :
Il y a dans une vie des bonheurs soudains qui surgissent alors que le contexte ne semblait pas s'y prêter, mais qui existent malgré tout et qui tiennent bon, contre vents et marées, au point d'imprégner durablement la mémoire. Ces bonheurs sont des révélateurs : c'est lorsqu'ils disparaissent que leur nécessité s'impose à nous. Cloués sur un lit d'hôpital, nous mesurons le prix de la moindre promenade en ville. Ce sont des bonheurs modestes mais intenses : bonheurs ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Loin des injonctions à être heureux, Bonheurs du jour vous fait l'effet du lait chaud sucré, d'une brise de printemps dans les cheveux, ou des papillons dans le ventre produit par les mouvements de la balançoire.

C'est tout petit, c'est doux, ça fait du bien.

Comme le petit meuble du même nom, chaque tiroir s'ouvre sur un petit secret qu'on savait mais qu'on avait oublié.

Se lit sur la terrasse d'un café avec un petit vin blanc et 4 olives en observant le monde, en marchant dans la rue en ignorant le monde, seul avec son thé et son chat mais quoiqu'il en soit, se lit.

Merci Mr Augé, tous vos délices ont mis en exergue les miens et c'est savoureux.

Commenter  J’apprécie          41

De quoi parle ce livre ? Pas du bonheur mais des bonheurs".

"Bonheurs" et pas "bonheur" parce qu'il parle de tous ces petits trucs qui nous rendent heureux par des moments. Et dont parfois on ne se rend pas compte ou alors qu'on se rend compte quand on le perd.

Un exemple qu'il cite est juste même la "liberté" de marcher qu'on perd quand on est hospitalisé. Après, il y a les rencontres, les chansons, manger tout simplement, ...

Si on veut une liste un peu plus exhaustive, un livre qui complète bien celui ci est "Le sel de la vie" de Françoise Héritier.

Marc Augé est un des écrivains dont j'ai toujours plaisir à lire. Il fait partie de ces auteurs qui ont déjà dépassé les 80 ans et qui continuent à réfléchir sur le sens de la vie. Qui ont de quoi être fier de ce qu'ils ont accompli mais qui restent très modestes, pas du tout narcissiques. Quelques uns de ses livres sont plus difficiles mais lire Marc Augé n'est jamais une perte de temps.

Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LaLibreBelgique
28 février 2018
L’anthropologue Marc Augé examine les "bonheurs malgré tout". Qui évoquent le lien social, l’altérité, l’amour, la solitude.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation

L’humanité ne se divise pas entre heureux et malheureux. Sans doute la catégorie du malheur est-elle plus immédiatement sensible à chacun car les malheurs soudains s’abattent avec la brutalité indifférente de la nature : l’éloignement d’un être aimé, temporaire ou définitif, est plus fortement ressenti, parfois, que l’amour que nous lui portions ; ou plutôt c’est à la douleur que nous inspire la certitude d’être privé à jamais de sa présence que nous mesurons l’importance qu’elle revêtait dans l’ordinaire de notre existence. C’est pourquoi la perte d’un être aimé entraîne souvent un sentiment de remords. Nous nous remémorons certains instants d’intimité que nous sommes peut-être les seuls à revivre intensément, dont nous ignorons si l’autre, définitivement disparu de notre vie, en a gardé la trace, mais dont nous savons, si cet autre est mort, que désormais ils nous laisseront définitivement seuls face aux caprices de la mémoire

Commenter  J’apprécie          30

La certitude d’être heureux passe par la rencontre de l’autre, mais on sait aussi que l’amour est mortel, qu’il ne peut se maintenir longtemps dans l’état d’incandescence dont l’éclat illuminait soudain le monde extérieur et non pas seulement le visage de l’être aimé. L’amoureux regarde les autres, la vie et le monde, pour un temps, avec des yeux neufs. Il vit intensément, il se sent vivre. « C’est pour ces rares instants qu’il vaut la peine de vivre », écrivait Stendhal dans Lucien Leuwen. L’amour, c’est donc l’épreuve combinée de l’autre et du temps. Et il y a quelque chose de cette double épreuve dans l’acte d’écrire – acte d’amour, en ce sens, preuve de vie et élan vers un autre indéterminé, mais irrémédiablement présent dans la conscience de celui ou celle qui écrit.

Commenter  J’apprécie          20

Les bonheurs malgré tout, les bmt, seraient-ils en définitive des bonheurs passés, des souvenirs embellis par le temps ? Oui et non. Ce sont des instants qui, à l’inverse de l’ordinaire du temps, se gravent dans la mémoire de façon consciente ; ils tiennent au corps, ils ont mobilisé tous les sens ; d’entrée on sait qu’ils seront toujours disponibles. Ils ne sont pas soumis, comme la madeleine de Proust, au déclic d’une sensation retrouvée ; le flux de sensations qui les accompagne – mieux vaudrait dire qui les constitue – ne s’est jamais tari, n’a jamais disparu pour ressurgir à l’improviste.

Commenter  J’apprécie          20

Boire un café ne nous procurait pas toujours une satisfaction particulièrement intense, nous informer de l’actualité encore moins, mais il suffit d’être privé un temps de ces petites libertés pour en apprécier le prix et en éprouver le besoin : notre revendication se fait alors plus modeste et plus essentielle à la fois ; comme si nous prenions brusquement conscience du fil ténu qui reliait la suite de nos jours et nous aidait à vivre.

Commenter  J’apprécie          20

Les bonheurs fugitifs sont des révélateurs : c’est quand ils disparaissent que leur nécessité nous saute aux yeux. Cloués sur un lit d’hôpital, nous mesurons le prix de la moindre promenade en ville. Au-delà, ils nous disent quelque chose du lien social et de la solitude, du passé et de l’avenir. Quelque chose aussi de l’inégalité actuelle des destins : les migrants sans espoir de retour connaîtront des moments de bonheur peut-être, mais seront condamnés à ne vivre que l’avenir, condamnés à l’héroïsme en quelque sorte.

Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Marc Augé (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Augé
2028 : on apprend qu?un homme décédé en 1978 à la suite d?un cancer vient d?être ressuscité par une équipe française qui, soutenue en secret par la présidence de la République, a pris une avance considérable dans le domaine de la cryogénisation, technique qui permet le refroidissement du cadavre jusqu?à ? 196 °C, puis sa « réanimation ».
Le héros de cette histoire, brillant universitaire né en 1940, est confronté au fait d?avoir à reprendre sa vie après une interruption d?un demi-siècle qui perturbe ou anéantit ses relations de parenté et d?amitié?
Ressuscité ! est une farce politico-scientifique, dans le style de la Sacrée semaine, qui aborde frontalement les questions de la vie, de la mort et de l?avenir de l?humanité.
Marc Augé est l?un des plus grands anthropologues français. Ancien élève de l?École normale supérieure, il a présidé l?École des hautes études en sciences sociales, où il a succédé à Fernand Braudel, Jacques le Goff et François Furet. Fondateur du Centre d?anthropologie des mondes contemporains de l?EHESS, il est l?auteur d?une quarantaine de livres qui font autorité, dont Génie du paganisme, Non-lieux ou encore Une ethnologie de soi. Il a, plus récemment, publié La sacrée semaine qui changea la face du monde, qui a connu un grand succès.
+ Lire la suite
autres livres classés : journalVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
392 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre