AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841006433
Éditeur : omnia (11/01/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
De son adolescence qui s'éveilla à l'époque bizarre des feux de camp allumés un peu partout en France par le maréchal Pétain jusqu'au passage solitairement franchi par François Augiéras vers son âge d'homme, ce récit donne une ampleur et des résonnances singulières à un propos autobiographique. C'est la voix forte d'un individu qui refuse les métamorphoses de la civilisation ; sa conviction d'être l'éclaireur encore isolé d'une ère de mutation pour l'être humain ; s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

critiques presse (1)
Actualitte   07 mai 2018
On découvre un récit autobiographique enlevé et exaltant, une aventure intérieure qui révèle la matrice de tous les livres d’Augiéras.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
aleatoirealeatoire   22 janvier 2018
- Malade ? dit-elle.
Jouant à l'infirmière, ce qu'elle est vaguement, elle me tâte le pouls :
- De la fièvre ?
- C'est une trachéite. La gorge et la poitrine me brûlent. Je lui raconte mon histoire d'eau glacée.
- C'est d'une folle imprudence. Nous allons bien vous soigner. Il faut guérir vite. Quand vous serez rétabli, nous irons ensemble en promenade, ajoute-t-elle, avec un sourire si engageant que ma fièvre aussitôt monte pour le moins d'un degré. (...)
Elle se lève :
- Il faut que je parte. Madame votre tante s'inquiéterait de me voir m'attarder trop longtemps dans la chambre d'un grand garçon...
- Déjà ! Vous avez une jolie robe.
Elle rougit de plaisir. C'est une petite robe blanche de rien du tout, agrémentée d'un gros noeud sur la poitrine, qu'elle a plate.
- Je vous apporterai votre dîner dans un instant.
Elle se dirige vers la porte, balançant agréablement ses jolies fesses en poire.
- Pour mon dessert, j'aimerais bien des poires, lui dis-je.
- Quoi donc vous y fait penser ? s'écrie-t-elle en éclatant d'un rire frais. (...)
Elle me tire la langue et s'enfuit.
La vie est parfois d'une incroyable facilité, pensai-je en me retournant dans mon lit.

Ce qui devait arriver n'arriva pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
aleatoirealeatoire   21 janvier 2018
Et ce fut extraordinaire : Joly sur un pré mima l'Eveil de l'Homme, Adam s'éveillant au Paradis... Il se coucha dans l'herbe, jambes et bras repliés sous lui, comme un yogi. Nous formions à quelques pas de là un demi-cercle attentif sur la prairie faiblement inclinée. Des nuages passaient. Joly ouvrit un oeil, un seul, et regarda le monde. Puis l'autre oeil. Il referma le premier, comme un oiseau de nuit que la lumière effraie. Mais le second demeurait bien ouvert, et il s'en servait pour contempler son pied nu. Il fit bouger un orteil et s'en émerveilla. Il parut ensuite s'étonner de le voir tenir à un pied qui, lui-même se prolongeait en jambe. Il découvrit qu'il avait une tête, des bras, et que tout cela se tenait. Lorsqu'il en fut persuadé, il se leva lentement, et il tourna sur lui-même, bras en avant, cherchant à s'orienter.
Il vit sa main, et, doucement, très doucement il l'approcha de son visage...
On n'applaudit pas, parce que nous n'étions pas un public mais seulement des âmes neuves qui en étaient, elles aussi, à découvrir le monde et leur propre existence ; et parce que c'était joué... pour les nuages, devant les nuages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
aleatoirealeatoire   23 janvier 2018
Mes amours et le ciel étoilé, je voudrais les peindre. Mais dans quel style ? Cela m'obsède aussi. Quel parti tirer de ce que j'ai vu, quelle transposition picturale adopter, contre qui, dans les marges et au-delà de quel univers déjà peint ? Je pense à de grandes étoffes ; l'Afrique appelle l'étoffe, ou la peinture sur de grossières planches, et des couleurs peu nombreuses, le noir, le blanc intense, des ors, un peu de bleu. Ce qui me hante, c'est l'extraordinaire simplification que voici : des silhouettes sombres, comme des apparitions, sur un fond d'éboulis et de rocs d'une lumineuse clarté. Tout grand art étant un art d'apparition, cela ferait d'extraordinaires étoffes peintes..., des apparitions, comme des négatifs, d'un modernisme ambigu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
aleatoirealeatoire   26 janvier 2018
Il y a chez lui des intuitions de mourant, pour le moins celles des très vieilles gens qui savent qu'ils vont bientôt mourir, et qui, du fauteuil de leur jardin, regardent le soleil : feuillages, arbres, branches entrecroisées, leurs mauvais yeux mêlent tout cela en une féerie colorée où ils voudraient se perdre. Passer du côté de la lumière, et n'en plus revenir ! Leurs forces usées sont capables encore d'un pas seulement, de ce côté-là du possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
Video de François Augiéras (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Augiéras
Philippe Lacadée - François Augiéras : l'homme solitaire et la voie du réel .Philippe Lacadée vous présente son ouvrage "François Augiéras : l'homme solitaire et la voie du réel" aux éditions Michèle. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/351314/philippe-lacadee-francois-augieras-l-homme-solitaire-et-la-voie-du-reel Notes de musique : Oxygen Garden by Chris Zabriskie Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Bref survol de l'oeuvre de François Augiéras

Quel est le titre du premier livre d'Augiéras ?

La jeunesse au vert
Le vieillard et l'enfant
Les vieux s'amusent
Quand j'étais vieux
La vieille aux orties

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : François AugiérasCréer un quiz sur ce livre