AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de tchouk-tchouk-nougat


tchouk-tchouk-nougat
  12 mars 2018
Dans le Londres des années 20 opère un groupe de voleuses professionnelles : les 40 éléphants. Un nom de gang pas très féminin? Peut être mais en tout cas des féministes qui ont pris le créneau laissé par les hommes partis en guerre. Et elles n'ont pas l'intention d'abandonner leur territoire!

Nous faisons connaissance avec Florie, dite "doigt de fée", une nouvelle recrue des 40 éléphants. Mais on va vite apprendre que la jeune femme était bien autre chose avant d'être voleuse. Elle cache son jeu et ses secrets. Un personnage très intéressant et attachant.
Une super intrigue bien plus complexe que nous le laisse penser le début de l'histoire. On rentre dans ce groupe de femmes, avec leur fragilité et leur force, leur conviction et leur rivalité, et leurs nombreux secrets... le Londres des années 20 est bien retranscrit. Une bonne lecture.

Le trait de Virginie Augustin est fin, léger et expressif. S'il passe bien au niveau des personnages, je trouve les décors bâclés, brouillons ou inexistants. L'intérieur des maisons fait souvent un peu vide et manque de détails. Dès que les plans sont plus larges, plus lointains, on perd encore plus en précision. D'ailleurs l'album commence par un une pleine page de Londres qui permet certes de planter le décors, mais qui est franchement moche... Dommage ça rate la première impression!
Commenter  J’apprécie          190



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (19)voir plus