AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226620629X
Éditeur : Pocket (01/03/2011)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Dessiné par une débutante et publié à un tirage d’abord modeste, le premier volume de Fraise et Chocolat connaît un succès aussi rapide qu’inattendu. Au centre du « buzz », Chenda – alias Aurélia Aurita – est en quelques semaines l’objet de toutes les attentions mais aussi de nombreuses attaques, et tente de faire face. Buzz-moi retrace la carrière de ses ouvrages, telle que l’a vécue l’auteure au fil des mois. Des coulisses des médias généralistes (de Elle à Libé, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
CS_Constant
  24 février 2016
J'avais beaucoup aimé Fraise et chocolat, et j'ai trouvé très intéressant ce nouvel album où Aurélia Aurita raconte comment le buzz lui est tombé dessus. Elle le fait vivre de l'intérieur à ses lecteurs, et on se sent proche d'elle parce qu'elle est complètement dépassée par les événements, pas préparée du tout à ce qui lui arrive, terrifiée à l'idée de passer à la télé, etc., il y a quelque chose de très réhumanisant, à voir comment fonctionne la grosse machine médiatique, à voir qu'elle repose sur les assises bien branlantes de l'imperfection humaine.
Les passages où elle rencontre ou croise des personnalités sont particulièrement délectables, surtout celui avec Beigbeder ; au vu de ses prises de positions dans les médias et à la ligne éditoriale vomitive de son magazine, voir son comportement de gros lourdingue en off m'a bien fait rigoler (Après, le film 99F était génial, je ne lui enlèverai pas ça)
Bref, Buzz-moi est un album excellent que je recommande, mais il est préférable de lire Fraise et chocolat avant pour savoir de quoi elle parle. C'est une histoire et une satyre détournée du système médiatique pleine d'intelligence, d'humour et de finesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bazart
  20 juillet 2011
Trois ans après, Aurélia Aurita, qui continue sur son crédo " soyons la plus transparente possible en mélangeant vie réelle et fonction", publie Buzz-moi qui se propose de revenir sur le buzz 1 buzz médiatique qu'a provoqué la publication de cette bande-dessinée et de sa suite.
Cette BD est aujourd'hui publiée comme les 2 autres dans une édition Pocket à un prix modeste.
J'ai donc profité de cette opportunité pour lire dans la foulée le second tome de fraise et chocolat (j'avais lu le permier à sa sortie, je m'en souvenais plutôt pas mal), et Buzz moi. Si la seconde version de Fraise et chocolat reste dans la lignée du premier en allant encore plus loin dans les confessions intimes, sexuelles ou non (le racisme qu'elle a pu subir en tant que fille d'immigrés cambodgiens), Buzz-moi pourrait décevoir ceux qui s'attendaient à avoir encore plus de sexe et de confidences sur l'oreiller. Pour ma part, j'ai trouvé cette vision des coulisses médiatiques, à travers son regard de novice , mais pas dupe pour autant dupe, assez jubilatoire(ecepté faite de l'épilogue sur les joies de vivre à la campagne, un peu convenues).
En effet, grâce à miss Aurita, on apprendra que les journalistes de la pourtant select revue "Elle" ne lisent pas toujours les livres des auteurs interrogées, que Frédéric Beigbeder est un dandy sur de lui et qui se fait rire tout seul ( euh, ça on s'en doutait un peu), qu'on peut être invité à Science Po dans un colloque et ne pas forcément faire tache à coté des têtes pensantes. Mais Aurélia s'arrête aussi longuement sur le lien qui unit l'auteur et le lecteur lambda, relation d'autant plus complexe vu l'épanchement intime de l'oeuvre en question. On peut à ce propos voir que les plus effrontées ne sont pas forcément les garçons, les filles- notamment étrangères- se permettant quelques initatives particulièrement audacieuses.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Floccus
  16 octobre 2013
Le dessin est vif, enjoué, espiègle. Quelques traits de crayons donnent vie à une attitude, une émotion, une expression. Aurélia Aurita n'hésite pas à égratigner des noms connus autant qu'à rendre hommage à des lecteurs anonymes apparus au milieu de la foule (qui ont dû sauter de joie en se reconnaissant !) Certains passages sont très drôles. L'auteure joue avec ses faiblesses, ses timidités, ses joues toujours promptes à rosir. Elle donne de sa personne. Je me suis reconnue dans ses ratages, maladresses et autres bafouillages. Attachant et plein de charme.
Commenter  J’apprécie          10
marygoodnight
  26 août 2009
Après les très sexuels Fraise et chocolat 1 et 2 dans lesquels Aurélia Aurita dévoilait avec une fraîche et déconcertante crudité son idylle avec son confrère Frédéric Boillet , la jeune auteure (portraitisée dans Libé !) avait, forcément, la pression : ses prochaines BD, attendues au tournant par les lecteurs et la critique, allaient devoir se révéler au moins aussi bandantes que ces deux-là...
Lien : http://goodnightmary.blogspo..
Commenter  J’apprécie          70
Loutre_des_Rivieres
  26 avril 2012
Alors que j'avais apprécié Fraise et Chocolat, j'ai été plutôt déçue par cette bd de Aurélia Aurita. Elle raconte ici le buzz lié à Fraise et Chocolat et ce qu'elle a ressenti face à la réaction des gens et à sa nouvelle "célébrité".
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
YaneckYaneck   02 février 2014
Euh, vous savez, ce que j'ai à dire, je l'ai dit dans mon livre et...
_ Oh mais c'est quoi cette fixation sur votre livre?!? Vous êtes tendue là. On arrivera à rien si vous êtes tendue.
Bon ben je vais vous poser des questions sur le livre alors! Voyons... Ah, voilà. Page 95, vous écrivez "ces yeux si féminins". C'est quoi, des yeux "féminins"?
Commenter  J’apprécie          10
marygoodnightmarygoodnight   26 août 2009
J’ai toujours eu envie d’écrire des livres dont il me serait ensuite impossible de parler, qui rendent le regard d’autrui insoutenable. (Aurélia Aurita, citant Annie Ernaux)
Commenter  J’apprécie          30
CS_ConstantCS_Constant   24 février 2016
Il y a une chose qui me console de tout cela : mes oLigines asiatiques sont pLesque passées inapeLçues ! A choisir, je préfère être la cochonne de service plutôt que la jeune fille issue de la "diversité" de service.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Aurélia Aurita (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélia Aurita
LAP! Un roman d'apprentissage - Aurélia Aurita .Interview d'Aurélia Aurita à propos de sa BD de reportage "LAP! Un roman d'apprentissage" sur le Lycée autogéré de Paris, publiée aux Impressions Nouvelles en janvier 2014 http://www.lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/lap-un-roman-dapprentissage/
autres livres classés : médiasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3414 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre