AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Christine Le Boeuf (Traducteur)
EAN : 9782742700301
62 pages
Actes Sud (10/08/1993)
3.67/5   191 notes
Résumé :
Le carnet rouge existe bel et bien. Depuis des années, Paul Auster y consigne des événements bizarres, coïncidences, étrangetés et autres invraisemblances dont il fut un jour victime, confident ou témoin. En anecdotes de quelques pages, parfois seulement de quelques paragraphes, on peut y lire treize nouvelles archibrèves où il se révèle un collectionneur passionné (et un rien inquiet) des bons et mauvais tours que lui a réservés la réalité. Ce florilège, Paul Auste... >Voir plus
Que lire après Le carnet rougeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 191 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Comparons d'abord avec le carnet de Babelio* :

« Celui que les lecteurs attendaient » . Non je n'attendais pas le carnet de Paul Auster, je l'ai pris au pif à la bibli.
« Le papier épais ne laisse pas passer l'encre en transparence ». Paul Auster n'a pas signalé de problème. Il n'a pas fait de gros pâté mal venu. L'ouvrage a été réalisé en 1993 par les ateliers graphiques de l'éditeur et imprimé en France.
« Le carnet s'ouvre parfaitement à plat, pour un confort d'écriture maximum. » Non, pas mon carnet. j'utilise un marque page de la bibli qui donne les horaires de l'année dernière.
« Le format trapèze original a été calculé pour une prise en main naturelle et pour être transporté facilement dans un sac. » le mien est simple, rectangulaire et très mince. Je le prends en main d'une manière naturelle s'il n'est pas coincé entre le smartphone, la paire de lunettes et le trousseau de clés de Tonton Maurice. Je peux alors le dégainer dans une salle d'attente ou dans le bus.
« La couverture rigide, les bords arrondis, la reliure cousue en font un objet robuste, qui vous accompagnera longtemps. » le mien a servi depuis vingt ans et il est encore là. J'en conclus qu'il est robuste.

Le contenu. Je sais bien vous y mettrez vos plus beaux commentaires. Mais là... c'est du Paul Auster. Il a noté toutes les coïncidences auxquelles il a été confronté dans la vraie vie. Ensuite il a repris treize de ces étranges événements pour en faire des récits sous forme de petites nouvelles de trois-quatre pages. Il se confie à vous comme il le ferait avec un familier, en toute simplicité . Les anecdotes sont plus ou moins intéressantes. On apprend qu'il a fait cramer une tarte à l'oignon (vous jamais). Un de ses personnages fictifs rencontre son homologue réel et vice versa (si, si). Les meilleures révèlent que la vie un peu triste ou routinière nous joue parfois de merveilleux tours de magie, totalement imprévisibles.

Le prix ? No comment.

*NB Il faut aller dans Découvrir puis dans la rubrique tout en bas intitulée "Le Carnet".
Commenter  J’apprécie          427
Il semble que Paul Auster soit attaché à écrire dans des carnets.
Dans « La nuit de l'Oracle », il s'agissait d'un carnet bleu, et voici maintenant dans ses mains un carnet rouge !

Dans ce calepin, Paul Auster collectionne des anecdotes de sa vie personnelle.
Il y consigne plein de choses improbables, des hasards, des coïncidences, des circonstances étranges qui surviennent dans sa vie, et qui l'interpellent.

« le carnet rouge » est un recueil qui rassemble 13 nouvelles très courtes.
Paul Auster nous dit clairement que tous ces petits récits sont vrais.
J'ai un peu regretté qu'il n'y en ait pas davantage…

Pour un 1er livre de Paul Auster, je ne conseillerais pas ce petit recueil de récits. Je considère qu'il est préférable de connaître un minimum, son univers au préalable, pour pouvoir apprécier « le carnet rouge » à sa juste valeur.
Il y a peu de pages à lire, et on pourra les déguster, à condition d'avoir déjà lu quelques-uns de ses livres plus substantiels.

Ce sont des récits brefs, et l'écriture est au minimum.
Ses notes sont comme des esquisses. Elles vont à l'essentiel, sans fioriture.
Elles constituent un terreau qui pourra nourrir la rédaction de romans par la suite, en y ajoutant une mise en forme, et de la créativité.

Ce recueil est en cela intéressant, que l'on comprend mieux la démarche d'écriture de l'auteur.
J'ai eu l'impression d'entrer dans les coulisses de fabrication des ouvrages de Paul Auster !

Ses notes sont intimistes, amusantes, et étranges, car invraisemblables !
Nous aussi, dans notre vie de tous les jours, nous trouvons parfois bizarres, certaines circonstances qui surviennent inopinément et qui nous stupéfient, et on les oublie vite.
Mais Paul Auster, lui, mémorise les siennes pour notre plus grand plaisir !

Dans ces courtes nouvelles, il est tour à tour victime, témoin ou encore confident.
Avec le 13e récit de son carnet rouge, Paul Auster nous raconte la façon dont son premier roman (Cité de verre – 1er volume de sa Trilogie new yorkaise en 1987) a été impulsé par une erreur de numéro de téléphone…
« Il avait besoin de parler à Mr. Quinn, et me priait de le mettre en ligne. Histoire d'être certain, je lui ai demandé d'épeler le nom. Il avait un accent assez fort, et j'espérais qu'il voulait parler à Mr. Queen. Je n'ai pas eu cette chance. Q-U-I-N-N, a-t-il répondu. Tout à coup j'ai eu peur, et pendant une ou deux secondes je n'ai pas pu articuler un mot. Je regrette, ai-je dit enfin,
il n'y a pas de Mr. Quinn ici. Vous vous êtes trompé de numéro. L'homme s'est excusé de m'avoir dérangé, et nous avons tous deux raccroché.
C'est réellement ainsi que ça s'est passé.
Comme toutes celles que j'ai rapportées dans ce carnet rouge, cette histoire est une histoire vraie. »

Ce recueil de récits choisis, représente, en quelque sorte, l'univers en miniature de Paul Auster.
Et son univers, il le désigne comme son « art poétique sans théorie ».

A noter qu'en 2004, Mathieu Simonet a adapté une des nouvelles de ce carnet rouge, dans un court-métrage homonyme.
Le synopsis : une jeune femme entend parler d'un livre rare à la radio. S'ensuit une quête effrénée. Elle écume librairies et bouquinistes.
Ses désillusions seront chassées par une rencontre improbable...
Commenter  J’apprécie          245
J'ai retrouvé ce petit bijou derrière deux gros livres de l'auteur, Paul Auster, et je l'ai relu avec grand plaisir. Dans le Carnet rouge, Auster propose treize nouvelles, ou peut-être 13 récits, puisque le livre se clôt sur cette phrase : « Comme toute celles que j'ai rapportées dans ce carnet rouge, cette histoire est une histoire vraie ». Chaque histoire racontée à la première personne présente un hasard ou une coïncidence, et relate une tranche de vie curieuse, incongrue, drôle, inquiétante, voire tragique. Grâce au nom d'un cabinet d'avocat, à une tarte aux oignons bien malencontreusement brûlée, à l'arrivée inopinée d'un ami, à un blessé de guerre, à un orage, à un amour de jeunesse, à un accident, etc., Paul Auster nous entraîne dans diverses expériences qui lui sont arrivées ou qui sont arrivées à des proches. Il m'a semblé qu'on retrouvait dans ce recueil très bref (63 pages) un écho de ses romans, comme une petite « musique du hasard ». Cela devient particulièrement évident dans la treizième histoire où il est question d'une première erreur de numéro de téléphone qui servira de point de départ à Cité de verre, puis d'une deuxième erreur, qui cette fois laisse le narrateur et le lecteur tout aussi perplexes. du pur Paul Auster, autrement dit un vrai bonheur.
Commenter  J’apprécie          281
Vous en aviez entendu parler. Un jour, en lisant la trilogie new-yorkaise de Paul Auster qu'un ou une ami(e) vous a prêté (et que vous ne lui rendrez sans doute pas tant vous adorez ces 3 livres qui n'en font qu'un), vous découvrez que ce carnet rouge est sorti de l'imagination inépuisable du magicien de Brooklyn. Mais il en parle de telle façon que vous avez l'intime conviction que ce carnet existe. Mais bien sûr, vous ne vous y laissez pas prendre, connaissant les mille et une ruses de notre écrivain francophile. Et pourtant ...

Le carnet rouge existe bel et bien. Il est là. Je le tiens entre mes mains. Enfin ! J'ai même pu l'enregistrer ici sur le site du bookcrossing (*) et coup de chance, vous pouvez découvrir sa couverture, là, juste au-dessus. Ce n'était donc pas un rêve. C'est juste de la littérature. La littérature comme je l'aime. Celle qui transporte, celle qui nous dit que les coulisses de ce monde sont surprenantes et plus belles encore que le monde lui-même. Passez donc en coulisse !

... Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Au printemps 2006, je lance un petit jeu sur le forum 17 du bookcrossing en demandant à 20 volontaires de s'inscrire sur une liste. A tour de rôle, chacun ira chercher le livre caché par le joueur précédent dans une arrondissement de Paris et le cachera dans l'arrondissement suivant, si possible dans un endroit en relation avec un mot ou une expression tiré du livre de Paul Auster.
La carnet rouge avait ainsi franchi quelques étapes lorsque Paul Auster vient en France faire une conférence et une séance de signature de son livre "Seul dans le noir" dans une librairie de Vienne. J'ai l'occasion de m'y rendre avec une amie bookcrosseuse (septentria). Au moment de lui faire signer mon livre je réussis à glisser quelques mots à Paul en lui demandant s'il connaissait le bookcrossing, et il me dit que non. Je lui explique alors en 2 mots le principe et lui dit qu'actuellement son livre "Le carnet rouge" est en train de visiter ainsi tous les arrondissements de Paris. Il semble intéressé mais notre échange ne peut durer plus longtemps, il doit se préparer pour sa conférence (qui fut mémorable).
Plusieurs mois passèrent, un an peut-être avant que je ne découvre le nouveau roman de Paul Auster : L'invisible. Et délicieuse surprise : l'auteur y avait inséré une anecdote sur le bookcrossing ! Tout cela n'avait bien-sûr aucun rapport avec notre échange dans la librairie Lucioles de Vienne... Pure coïncidence.

(*) puis sur l'Agora des Livres, et enfin, sur Babelio.
Commenter  J’apprécie          141
Un petit livre avec des petites nouvelles, si c'est ainsi qu'il faut appeler les textes qui y sont consignés. C'est plutôt des anecdotes, des souvenirs et autres pensées notés par Paul Auster, peut-être pour de futurs romans mais rédigés et lisibles tels que présentés !

Que cela soit réel ou issu de son imagination, c'est pour moi toujours un plaisir à lire, cet auteur me réservant toujours de bonne surprise avec ses écrits qu'ils soient longs ou courts.

Challenge Riquiqui 2022
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Peut-être est-ce un moyen de me rappeler que je ne sais rien, que le monde dans lequel je vis continuera toujours à m'échapper.
Commenter  J’apprécie          80

Il y a dix ans que j'ai achevé ce livre, et depuis lors je me suis occupé d'autres projets, d'autres idées, d'autres ouvrages. Pourtant, il y a moins de deux mois, j'ai appris que les livres ne sont jamais achevés, qu'il est possible pour un récit de continuer à s'écrire sans auteur
Commenter  J’apprécie          30
Il veut survivre, mais selon ses propres termes : une survie qui lui ferait voir la mort face à face.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Paul Auster (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Auster
C à vous en intégralité https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite en intégralité https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ L'Oeil de Pierre Lescure - Paul Auster : New York et la France le pleurent
autres livres classés : hasardVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (549) Voir plus



Quiz Voir plus

Paul Auster

Sous quel pseudonyme a-t-il publié un roman ? (indice : ce pseudonyme est également le nom de certains de ses personnages)

Paul Dupin
Paul Retsua
Paul Benjamin
Paul Palace

10 questions
293 lecteurs ont répondu
Thème : Paul AusterCréer un quiz sur ce livre

{* *}