AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782246832089
234 pages
Grasset (08/06/2022)
2.76/5   27 notes
Résumé :
Lila, Estelle, Jeanne : trois femmes dans la vie d’Antoine Polin, député quadragénaire brillant et pressé, figure médiatique du parti qui gouverne.

Après vingt ans de vie commune, Estelle, la femme d’Antoine, ne sait plus si elle a encore envie de la folle quête du pouvoir qui obsède son mari. Jeune assistante parlementaire, Jeanne s’interroge sur son désir pour cet homme qui l’attire comme une drogue et dont elle n’est que la maîtresse occasionnelle... >Voir plus
Que lire après AssembléesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Avec ce bref roman, Clémentine Autain nous fait entrer de plain-pied dans l'Assemblée Nationale par l'intermédiaire d'Antoine Polin, député quadragénaire aux dents longues. Enfin, plutôt par l'intermédiaire de trois femmes dans son entourage : Estelle, sa femme depuis vingt ans, qui se pose de plus en plus de questions sur son couple, mais aussi sur elle-même et sur sa vision de la condition féminine ; Lila, économiste aux antipodes du député qui, après une brève rencontre, va tomber violemment sous son charme, ce qui sera réciproque ; Jeanne, assistante parlementaire devenue maîtresse régulière d'Antoine, qui commence à ressentir davantage pour lui.

A travers le destin de ces trois femmes, qui nous conte non seulement la vie d'Antoine, mais aussi celle du microcosme dans lequel il évolue, nous est proposée une réflexion sur l'omniprésence du patriarcat dans les milieux politiques et ses conséquences - inégalités salariales et de postes, harcèlements et violences sexuelles... - sur l'emprise du pouvoir masculin sur les femmes qui doivent faire avec pour mieux la combattre, plus ou moins directement, sur l'importance de la sororité pour s'imposer.

La réflexion est somme toute intéressante, mais le style dans lequel elle est nous est présentée est à mon sens assez élémentaire, empli de poncifs, narratifs comme littéraires, ne faisant pas du tout d'Assemblées un roman dont je me souviendrai bien longtemps. Pas compliqué à lire, mais rien d'exceptionnel à en retenir.

Je remercie les éditions Grasset et NetGalley de m'en avoir permis la découverte.
Commenter  J’apprécie          112
Quatre personnages, un homme et trois femmes. Lui, Antoine Polin, député quadragénaire au charisme magnétique. Elles, Estelle, sa femme qui semble lasse de cette vie où son mari court après la reconnaissance et le pouvoir ; Jeanne, jeune femme fougueuse et féministe et pourtant irrémédiablement attirée par Antoine dont elle est la maîtresse et Lila, mère célibataire, brillante économiste, éprise de liberté et qui se retrouve pourtant prise dans les rets de sa passion pour le député.

Dans ce roman, Clémentine Autain dissèque les relations amoureuses quand elles sont vécues à l'aune du pouvoir. le récit se passe à l'Assemblée car on imagine que c'est le lieu où l'auteure a pu le mieux assister à ce jeu de séduction, basé sur l'attrait irrésistible du pouvoir. Mais on peut aisément transposer ce schéma ailleurs qu'en politique.

Clémentine Autain tente de nous expliquer comment trois femmes, elles-mêmes visiblement brillantes, voire engagées dans des combats féministes, peuvent malgré tout se trouver embarquées dans une situation de dépendance vis-à-vis d'un homme qui les trompe et leur ment et comment elles tentent de faire face à leurs contradictions. Elle en profite pour dénoncer les habitudes d'un monde archaïque et sexiste.

Pas de grandes révélations dans ce roman. On peut même dire que, malheureusement, il enfonce un certain nombre de portes ouvertes sur des attitudes déplacées, des rapports entre hommes et femmes dont l'équilibre semble loin d'être atteint. Aucun rebondissement non plus, les trois femmes s'interrogent sur leur relation à Antoine mais ne la remettent pas en question à part peut-être, brièvement, Estelle, son épouse.

Et pour s'en sortir, car on sent bien que le récit peut être sans fin tant il ne s'y passe pas grand-chose, Clémentine Autain a recours à une échappatoire un peu facile qui permet de mettre un terme à la non-intrigue.

L'ensemble forme un roman un brin insipide, sans grand caractère et sans beaucoup d'intérêt pour le lecteur. Rien n'est vraiment approfondi, que ce soit les relations d'Antoine avec ses trois femmes ou les jeux de séduction qui confinent parfois au harcèlement. Et on se demande quel message ce livre véhicule. Montrer qu'en chaque femme, même la plus indépendante, sommeille une midinette qui ne demande qu'à se mettre au service de son prince charmant et à abdiquer liberté et intelligence pour répondre aux désirs d'un homme ? On espère que non tant cela semble aller à l'encontre de ce qu'on connaît de l'auteure.

On préfèrera, assurément, son récit intime et pudique au sujet de sa mère : Dites-lui que je l'aime.
Commenter  J’apprécie          30
Trois femmes gravitent autour d 'Antoine Olin, député charismatique de la majorité qui se rêve ministre : son épouse d'abord,  Estelle, sa dernière maîtresse en date, Jeanne et celle qui rêve de le devenir, Lila.
C'est donc dans les coulisses  de l'Assemblée Nationale, que Clémentine Autain nous invite à voir évoluer ses personnages, qu'ils soient assistant. e. s parlementaires ou militant.e.s. Séduction mais aussi harcèlement sexuel sont les thématiques fondamentales de ce roman , souvent par trop démonstratif, au style  appliqué et dont les personnages manquent singulièrement de chair. On suit sans déplaisir, mais sans réel intérêt, l'évolution de ces trois femmes dans ce roman léger où je me suis toujours sentie mise à distance.




Commenter  J’apprécie          70
Clémentine Autain m'avait eue avec "Dites-lui que je l'aime", ce récit autobiographique où elle raconte son enfance chaotique avec une maman malade. J'avais été émue aux larmes avec ce premier roman. J'ai donc lu "Assemblées" sans hésiter, sachant que j'adore cette autrice.

Je dirai d'abord que le rythme était singulier et plaisant : la dimension chorale, à trois voix, permettait de ne jamais s'essouffler avec l'une des trois femmes qui racontait. Ensuite, l'idée du roman, à savoir cette relation avec un homme qui est adultérine pour deux des protagonistes et maritale pour la dernière, me semblait vraiment pertinente et riche de promesses. Malheureusement, je n'ai pas autant succombé qu'au premier roman d'Autain. En effet, j'ai trouvé le style parfois lourd, de longues phrases où se nichaient beaucoup de lieux communs qui gênaient la lecture. C'était beaucoup moins fluide que je ce à quoi je m'attendais. Alors même si le fond me semblait très bon, la forme a gêné ma lecture, tant le style, les métaphores, les petites formulations qu'on retrouve dans certains livres un peu "fast-food" si j'ose dire.

Pour le fond, je mets donc 2.5 étoiles à ce livre, mais il me manque les 2.5 étoiles de la forme ! Je pense qu'il aurait gagné à être écrit avec plus d'émotions, de lâcher-prise, moins de lieux communs. Dommage... Cela reste un livre qui se lit vite où l'on veut savoir la suite.
Commenter  J’apprécie          00
Estelle, Jeanne, Lila - trois femmes, un point commun : Antoine Polin, mari de la première, amant de la seconde, potentiel amant de la troisième mais surtout député charismatique de la majorité présidentielle qui rêve d'être ministre. 

Estelle, mère de famille et experte en art contemporain, commence à se poser des questions sur son couple, son avenir. Sa confrontation avec l'oeuvre d'une jeune artiste va provoquer une remise en cause fondamentale dans sa vie. 

Jeanne, assistante parlementaire est choquée par l'omertà entourant un député accusé de harcèlement et se bat avec la lubricité d'un autre élu sans pouvoir fédérer ses collègues et les députées autour d'un MeToo à la française. 

Lila est prof de fac, journaliste, mère célibataire et militante d'opposition vient d'avoir un coup de foudre pour Antoine qui l'a prise par surprise.

Autour de ces trois femmes et de leur homme commun Clémentine Autain nous offre un regard sur les coulisses (non politiques) de l'Assemblée nationale.

Un roman bien écrit, notamment en ce qui concerne le portrait d'un homme public au charme certain, qui en use ... et en abuse !

Un roman assez léger qui montre les trois types de relations entre ces femmes et Antoine Polin.

Mais aussi un roman qui montre l'évolution de ces trois femmes jusqu'à leur rencontre finale ! 

Un roman qui m'a bien détendue, entre d'autres lectures plus difficiles dont je vous parlerai plus tard !

Je remercie NetGalley et les Editions Grasset qui m'ont fait parvenir cet ouvrage.

#Assemblées #NetGalleyFrance
Lien : http://les-lectures-de-bill-..
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Sans vraiment se l’avouer, elle oscillait toujours entre la fierté de son ancrage populaire et la honte de son milieu d’origine, entre un rejet viscéral de la bourgeoisie et la tentation d’en être.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Clémentine Autain (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clémentine Autain
Présentation du meeting immersif et olfactif de Nantes
autres livres classés : vie publiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (46) Voir plus




{* *} .._..