AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 223405706X
Éditeur : Stock (25/08/2004)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :
" Ce que j'aimais désormais chez les autres, c'est qu'ils ne l'avaient pas connu. Aucun cadavre derrière nous. Tout allait redémarrer à zéro.

L'insouciance et la légèreté revenaient. Le plus dur était passé et le champ du possible s'ouvrait plein de promesses, pareil à ce premier jour de lycée où les frissons de l'inconnu étaient aussi des frissons de plaisir.

Partout, des signes annonçaient une autre époque recelant des trésors de fu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
canel
  04 décembre 2011
Zoom sur sept des jeunes années de l'auteur, au lycée puis à la fac, en hommage à son ami d'alors, Eric. La ville de Toulouse dans les années 80, la génération Mitterrand avec son lot d'ouverture culturelle (radios libres), d'espoir, de manifs, de "touche pas à mon pote". Les bons moments complices entre ces deux amis "à la vie, à la mort" grâce à la musique et surtout au cinéma. Mais aussi les épisodes douloureux, tragiques, qu'ils ont traversés.

Malgré la nostalgie et la mélancolie qui se dégagent de ce court roman, il pétille d'humour et d'intelligence. L'écriture est parfaite, évocatrice, acérée. Les observations grinçantes et fines sur le militantisme rouge d'une poignée d'étudiants, en pleine dégringolade du "bloc de l'est", sont particulièrement amusantes...

Un régal de lecture, a fortiori si on y rencontre des échos de sa génération (l'auteur est né en 1969, moi en 68). L'impression mi-douce mi-douloureuse de retrouver un vieil album photo oublié ou soigneusement évité, qu'on feuillette entre rires, regrets et larmes, entre bons et mauvais souvenirs de tout ce qu'on a partagé avec un proche décédé depuis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
claraetlesmots
  12 mars 2010
Enterrement de vie de garçon. Non pas la fête entre amis où l'on s‘amuse et où l'on on arrose la fin de célibat du futur marié.
Ici, le marié épouse la mort laissant à son meilleur ami tous les souvenirs de leur jeunesse. A travers son regard, ce sont toutes années 80 et 90 que l'on revit… Les grands évènements de ce monde, les chansons qui déferlaient à nos oreilles et tous les idéaux que l'on avait en tête. Jeunesse insouciante éprise de rêves et d'un monde meilleur.
Eric, malade, sera le témoin de ces années là, entrecoupées par les séjours à l'hôpital et toujours cette soif, cette passion pour le septième Art.
Une belle histoire d'amitié entre deux amis tissée avec des mots simples et justes. Ceux qui transportent tant d'émotions et de pudeur…
Commenter  J’apprécie          10
MarieTempleton
  29 février 2016
Une superbe découverte ! Un auteur à l'écriture superbe, un livre nostalgique qui raconte le deuil d'un ami sur toile de fond des années 80 (avec l'intérêt supplémentaire, pour moi, d'avoir été en classe avec l'auteur au lycée !).
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          32
VivianeB
  10 décembre 2012
L'auteur nous promène dans sa ville, Toulouse et nous fait partager ses souvenirs. Une grande qualité d'écri-ture pour ce premier roman.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
canelcanel   02 décembre 2011
En cette fin des années quatre-vingt, U2, Simple Minds et Cure tapissaient le fond sonore. Prince concurrençait Michael Jackson. Les vidéoclips cassaient la baraque. On entendait parler d'une chaîne américaine qui en diffusait vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Sur les sacs US Army des lycéens subsistaient des AC/DC inscrits au feutre noir. Clash, Téléphone et Police étaient de frais retraités. Un peu partout, sur les scènes des bars musicaux de la ville, des disciples bourillons singeaient leurs idoles. Nous ne savions pas que le rock était déjà ridicule et que la new wave le serait bientôt. (p. 32)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
canelcanel   01 décembre 2011
Jamais une jeunesse française n'a été aussi sage que celle conçue entre les barricades de Mai et le départ de De Gaulle. Nos parents avaient été des garnements contestataires, nos grands-parents avaient fait du marché noir, couché avec l'Allemagne ou saboté des trains. Certains de nos oncles crapahutèrent en Indochine ou en Algérie. Et nous ? Gentils garçons et braves filles, nous avons été de toutes les manifestations antiracistes. Nous avons fêté la musique et le cinéma grâce à Jack Lang. Nous avons enfilé des préservatifs sans rechigner. Notre docilité confinait à l'absence. En un mot, nous n'avons pas fait d'histoire. (p. 12)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claraetlesmotsclaraetlesmots   12 mars 2010
Des portes se sont fermées. Nous avons beau passer et repasser devant, nous avons perdu les clefs. Si les chemins d’autrefois nous sont interdits, comme des vêtements trop petits que l’on ne peut plus enfiler, ceux de demain n’auront même pas existé. Ces vies heureuses que nous avons ratées, que sont-elles devenues ?
Commenter  J’apprécie          70
TrissotinTrissotin   26 juillet 2011
On cherche dans les livres et chez nos amis des preuves de notre existence. Quand nous les trouvons, cela rassure, mais confirme que nous n’appartenons plus tout à fait à la communauté des humains, que notre vie est ailleurs, partout, qu’elle est surtout dans ces vides que l’on n’arrive pas à combler.
Commenter  J’apprécie          40
canelcanel   02 décembre 2011
En ce temps, la politique était simple. Nous étions de gauche pour ne pas fâcher nos professeurs et "Tonton" veillait sur la France. (p. 13)
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Christian Authier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Authier
Les mondes de Michel Déon une biographie, de Christian Authier
autres livres classés : françois mitterrandVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Des fleurs pour Algernon de Léa

Qui est le personnage principal

Algernon
Dr strauss
Charlie Gordon

20 questions
1285 lecteurs ont répondu
Thème : Des fleurs pour Algernon de Daniel KeyesCréer un quiz sur ce livre