AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234059283
Éditeur : Stock (17/08/2006)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :

" Longtemps, j'ai conservé un texto que Valentine m'avait envoyé le 5 janvier à 3 h 41 du matin. Bonne nuit, je t'aime. Des mois durant, je le lus tous les jours. Souvent, plusieurs fois. Je vérifiais sans m'en lasser cette déclaration pianotée depuis son portable au bout d'une nuit où sa voix fiévreuse et généreuse m'avait tenu éveillé.

Ce texto était comme une alliance, un talisman, un porte-bonheur que je maniais à la façon d'un rite o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Imelda75
  17 novembre 2012
« Parfois, je me prends à imaginer que Valentine n'a pas existé, que son épaisseur pelliculaire, entre la présence et l'absence, ne fut qu'un songe, une création que mon esprit aurait conçue à partir de morceaux de vie passée, de fantasmes, d'un jeu de miroirs projetant mes désirs les plus enfouis. Un roman. Un roman blond et bleu. » En quelques mots extraits de la fin de l'ouvrage, Christian Authier, écrivain quadragénaire contemporain, résume la relation que le narrateur a partagée avec une fragile jeune femme aux yeux bleus.

Authier parle avec délicatesse de la passion amoureuse, à travers cette histoire si banale qu'on s'ennuierait presque. Ce sont des touches, des souvenirs, des photos, des chuchotements. Il réussit, surtout dans la seconde moitié de ce court roman, à montrer l'extrême singularité de leur relation, esquissée autour de verres dans des bars ou de discussions atypiques. le temps passé lui donne la lucidité : « Moi qui me voyais en Prince charmant sauvant Cendrillon des marâtres, je n'avais été qu'un passant. » On sent la culpabilité sourdre de ces lignes où il tente de « renouer les liens ». Trop épris, il n'avait pas vu venir la rupture : « Moi qui faisais profession d'observer les faits et les êtres, j'ai raté les signes. Ma focale trop rapprochée m'empêchait de percevoir les détails. »

Lien : http://carnetsdimelda.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MarieTempleton
  03 mars 2016
Magnifique !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Christian Authier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Authier
Les mondes de Michel Déon une biographie, de Christian Authier
autres livres classés : culpabilitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Liberté ...

Qui est l’interprète de la chanson « Ma liberté de penser », commençant ainsi : "Quitte à tout prendre, Prenez mes gosses et la télé, Ma brosse à dents, mon revolver, La voiture ça c’est déjà fait Avec les interdits bancaires….." ?

Bernard Lavilliers
Florent Pagny
Pascal Obispo

11 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , musique , chanson , phrase , libertéCréer un quiz sur ce livre