AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070775518
Éditeur : Gallimard (06/10/2005)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :

"... Raconte, ça te soulagera, ils disent. Tu parles ! À tantôt soixante piges, après s'être enfilé tout le sale boulot de vivre jusque-là, surtout quand on a commencé croupignoteux comme moi, et devoir encore buriner dur dans la clownerie pour tenter de faire bouillir l'amère marmite du quotidien, à peine de-ci de-là un instant pour trinquer un coup tranquille entre copains en guise de maigre consola... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
JPB
  16 juin 2012
Un régal pour les amoureux des bistrots, ce petit livre se lit facilement. On y rencontre des personnages parfois maltraités par la vie, qui passent des heures à parler de tout et de rien, d'autres qui ont leurs horaires fixes mais quotidiens, tous se respectent et tous aiment leur bistrot. Il y a Mme Loulou, la soixantaine bien tassée, qui tapine un peu, le grand Raymond toujours chic, qui a parcouru le monde, Renée la patronne, Domi le cantonnier taiseux, tous attachants, tous respectueux des autres. Une vrai tranche de vie.
Commenter  J’apprécie          20
LaMoun
  05 mai 2013
Petit livre qui se lit vite et facilement . Heureusement ! car je me suis ennuyée.
Je m'attendais à plus de vie, à des descriptions plus pittoresques, plus croustillantes et plus ciselées des différents personnages (bien choisis cependant). Je n'ai pas été transportée dans l'ambiance bar-fritterie.
Commenter  J’apprécie          30
Ponna
  12 juillet 2018
Se contenter de peu, n'espérer rien des grands!
Les clients historiques de la Friterie-Bar Brunetti sont les amis de comptoir de l'auteur, des gens simples aux vies singulières et tendres.
Une joie de vivre mélancolique, loin du nouveau monde.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
bpepin7bpepin7   24 janvier 2014
Quant aux maîtres et aux bourgeois, pour n’être pas né de la dernière couvée je vois bien aussi comment ces protozoaires et leurs sous-fifres comptent s’y prendre, et pas à plusieurs fois, pour nous faire passer le goût du pain, astreindre le populo à leur discipline de caserne et subordonner toutes nos envies de seulement respirer à leur brutal appétit de marchandises, à leur soif jamais apaisée du pouvoir, à leur tyrannique besoin de paraître et se penser sel de la terre quand ils ne sont qu’espèces en phase terminale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2013
Ainsi, rien dans les mains rien dans les poches, avec simplement ces quelques cailloux du bord du chemin au creux des poings tenus serrés à n’en certes pas faire une montagne, quand même je me suis acquis de cette façon la faculté de tenir tête aux traquenards du quotidien, résister aussi à l’oppression de cette société de termites et aux tristes obsessions de ses mercantis, pareillement renvoyer dans les cordes la clique des beaufs et charognards de toutes engeances qui, sous le drolatique prétexte que j’aurais des comptes à leur rendre ou selon leur bile mal à propos échauffée, en viennent à l’excès à me chercher chicane prenant malin plaisir à s’inventer quelque vieille querelle de clan, de mafia ou de famille toujours propice à ferrailler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2013
Témoigner à chacun que je ne méprise point sa prévenance, prouver à tous ma bonne volonté et que j’ai finalement un bon fond. Parce qu’on préférera toujours montrer ce que l’on est en son for intérieur plutôt qu’apparaître sous le masque d’ivrogne et d’imposteur dont s’échine à vous affubler crapule et compagnie.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2013
Il n’est, voyez-vous, d’aventures et de vagabondages vraiment souverains que par les cafés et par le vin et jamais ne pourra rivaliser avec de tels enchantements aucune des absurdes chevauchées ou cavalcades-polaroid des petits Marius avaleurs de fuseaux horaires et amateurs de grands déménagements.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2013
C’est misère de tous temps, je vous le dis, et dégénérescence de l’embryon de voir ainsi la bourgeoisie corrompre des fils du peuple pour les métamorphoser en domestiques soumis à son service et bornés à la sauvegarde de ses intérêts obscènes, attachés à la défense de ses desseins les plus sordides.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Pierre Autin-Grenier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Autin-Grenier
Interview à l'Escale du Livre 2010 de Bordeaux de l'auteur Pierre AUTIN-GRENIER pour son livre "C'est tous les jours comme ça", en librairie à partir du 16 avril 2010 (Editions Finitude)
autres livres classés : tranches de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2122 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre