AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253126140
219 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (14/01/2009)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 30 notes)
Résumé :
J'ai été attirée par la religion comme d'autres le seraient par la délinquance ou la drogue. Ce n'est pas une croyance sereine qui m'a poussée mais un intense besoin d'absolu. Echanger un horizon bouché contre un ciel immense, l'individualité contre la communauté, le sida contre mille vierges... Ce monde contre le paradis. [...] L'islam, ça voulait dire que ma vie avait un sens. Ca voulait dire qu'il y avait toujours quelqu'un pour me regarder et m'écouter. Ca voula... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Aela
  07 juin 2013
Ce n'est pas vraiment un roman.. c'est plutôt une confession.
Une jeune fille en rupture de son milieu familial, qui rencontre un jeune musulman et décide de devenir musulmane.
Le sujet était intéressant, je m'attendais à voir un parcours spirituel, un affrontement avec le milieu d'origine.
J'ai été très déçue: on ne "décolle" à aucun moment.
Pas d'émotion, pas d'élan..
L'héroïne se laisse engluée dans une situation curieuse: son mari décide de faire venir sa famille au Sénégal pour y rejoindre un chef religieux.
Bref je n'ai pas pu lire le livre jusqu'au bout..
Dommage..
Commenter  J’apprécie          204
Lune
  07 février 2009
Il ne s'agit pas d'un roman mais du récit particulier d'une jeune française dont l'adolescence, un jour, se brisa et la rendit fragile, peu au courant de certaines dérives de milieux sectaires, la transformant en proie idéale... L'expérience vécue est bouleversante. Nous en connaissons par lectures, par témoignages, par reportages mais celle-ci est encore pleine de la candeur d'une jeune vie, des marques de la bêtise violente et de l'espoir dans la liberté recouvrée. La prudence est de mise, la note de l'éditeur le rappelle à juste titre. Il ne s'agit pas de réaliser un amalgame et d'accuser une religion.
Au lieu de résumer ce livre, je préfère citer deux passages que je trouve porteurs de sens et lourds de significations.
-Au moment de la prise de conscience et de la désespérance :
"Est-ce que je vais vivre comme ça? Je vais mourir comme ça? Petite femme voilée invisible, soumise à son destin et à son mari, ni heureuse ni vraiment malheureuse, je vais attendre que la vie se soit complètement écoulée, et je tomberai avec la dernière goutte, le coeur glacé d'effroi se rappelant soudain tous les mensonges et les pensées impures, se demandant si finalement c'était ça qu'il fallait faire pour gagner le paradis, se demandant si finalement il y a un paradis.
Sacrifier toute ma vie dans un élan, dans une passion, cela me semblait facile il y a quelques années, mais maintenant je trouve chaque jour plus long que le précédent, les années s'étirent à l'infini et je ne peux que me regarder vieillir, mourir lentement."
-La leçon tirée et à tirer :
"Certains jeunes sont attirés par la religion comme d'autres par la drogue ou la délinquance. Ce n'est pas une croyance sereine qui les pousse, mais un intense besoin d'absolu. Echanger un horizon bouché contre un ciel immense, l'individualité contre la communauté, le sida contre mille vierges... ce monde contre le paradis."
Son équilibre retrouvé, l'amour de ses enfants, sa croyance mûrie sont les balises sûres et réfléchies qui lui permettent désormais d' affronter la vie telle qu'elle est, dans toute sa dualité : voilà ce qui ressort à la fin de la lecture de ce témoignage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lesecondsouffle
  24 février 2021
Marie a eu un parcours tragique à la suite du divorce de ses parents. Avec sa soeur et son père ils partent vivre à l'étage de la maison médicale dans laquelle il travaillait. Un endroit insalubre, pas chauffé avec très peu de revenus et quasiment aucune nourriture. Elle sombre petit à petit dans la délinquance en buvant, fumant, se droguant et même en volant.
Un soir de coupe du monde 98, elle se replonge dans un ouvrage sur l'Islam qu'elle avait déjà entamé. Pour elle c'est la révélation, elle souhaite se convertir et vivre en paix auprès de la religion. Elle change de prénom, se fait appeler Nejma et se marie. Les deux amoureux et leur enfant partent au Sénégal pour approfondir leurs connaissances et faire le bien autour d'eux dans un pays musulman. C'est là que Marie fera la connaissance de Saifeddine, un homme infecte qui bat ses femmes, manie la religion à sa sauce et l'impose. Elle sera contrainte de porter le niqab et sa vie ne sera plus qu'un enfer loin de la France. Elle aura une petite fille là-bas qui se prénomme Khadija. Vivant dans des conditions atroces avec ses enfants où ils seront régulièrement malade. Pendant des années elle vivra dans ce pays qui a force va la dégoûter.
Son retour en France lui fera un bien fou. Malgré qu'elle n'ai plus de sentiments pour son mari elle fera de son mieux pour renouer les liens. Elle accouchera d'une autre petite fille. Leur début ne seront pas facile, ils retourneront dans l'habitation médicale insalubre pour débuter.. Quelques temps plus tard Karim et Marie divorce et elle retrouve sa liberté. Enlève son voile, se rhabille avec ses vêtements moulants et ne veux plus entendre parler de religion.
Le contenu du livre ne m'a pas ma trop enchantée même s'il reste intéressant de connaître le parcours de cette femme. J'ai cependant beaucoup de mal à comprendre pourquoi elle n'était pas partie plus tôt du Sénégal puisqu'on apprend à mi-lecture que son mari ne l'en interdisait pas.. J'apprécie la note de l'éditeur en début du livre précisant qu'il s'agit là d'un témoignage personnel et je cite « on ne peut pas confondre les musulmans et les personnages violents que Marie d'Auzon a croisés dans ce récit. »
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
charlottelit
  02 décembre 2015
poignant, effrayant. Comment cela peut-il exister dans la vraie vie ?
droguée, elle a cherché un cadre et elle a trouvé une prison
triste mais très intéressant.
Commenter  J’apprécie          110
VivianeB
  16 décembre 2008
Bourré de clichés et comportant des invraisemblances, un livre qui n'a pas lieu d'être. Je n'y ai pas du tout cru...
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nikitanikita   11 novembre 2010
Témoignage de la descente aux enfers de l'auteure depuis sa conversion à l'islam, à 18 ans. Mariée à un musulman, cloîtrée dans un quotidien où les femmes n'ont aucune liberté, M. d'Auzon va faire l'expérience de la solitude, de l'enfermement, du désespoir et de la violence.
Commenter  J’apprécie          60
hichamehichame   11 septembre 2011
originaire du magreb j'ai entendu et vue pire de ce qu'elle a vécu surtout que c'est elle qui à choisit cette vie un livre sans interet
je les lu car je voulais savoir qu'est ce qu'il les attirés à devenir musulman à ce jour je n'ai jamais trouver de reponse a ma question
la coclusion est toujours la meme
Commenter  J’apprécie          40

Video de Marie d' Auzon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie d' Auzon
Marie d'Auzon sur france24
Dans la catégorie : FemmesVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Groupes sociaux>Femmes (204)
autres livres classés : conversionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
179 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre