AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365384498
Éditeur : Rebelle Editions (20/08/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le rêve de Jaz? Que Flynn Turner, la rock star la plus canon du sytème solaire réalise qu'elle est la femme de sa vie. Sur un coup de caboche, elle conçoit un plan génialissime, une machination parfaite. Ou presque.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Lireoumourir
  14 novembre 2016
Chronique de Platinegirl :
J'avoue, je commence cette chronique de Un Plan d'Enfer de Camille Avril à reculons. Je sais déjà que je vais chercher mes mots pour essayer d'exprimer le plus justement possible ce que j'ai ressenti en lisant ce livre. Je sais déjà que je ne vais pas me faire que des amis en publiant mon avis sur cette lecture. Mais, comme toujours - que ce soit sur mon blog perso ou ici - je vais vous livrer mon ressenti honnête, mon avis - ma vision subjective de cette publication récente de Rebelle Editions.
Vous vous en doutez, vu les pincettes que j'ai prises dans ce paragraphe précédent, je n'ai pas passé un bon moment de lecture avec Un plan d'enfer. Loin de là. Ce livre m'a fait bouillir intérieurement lors ma lecture, et je sens mon corps se crisper à nouveau à l'idée d'avoir lu ce livre. Il m'a tant énervée ! Mais revenons un peu en arrière...
Un plan d'enfer est une publication de la collection Lipstick de Rebelle éditions. J'aime généralement les livres proposés dans cette catégorie, qui sont plutôt des chick lit - un genre que j'aime énormément. J'attends de ces lectures qu'elles me distrayent, qu'elles me permettent de passer le temps plaisamment, en gardant ma bonne humeur. Comme souvent avec les romans chick lit à tendance romance, on se doute 10 ans avant de comment l'histoire va finir, mais ce n'est pas grave pour moi, car c'est plus le chemin qui nous mène au happy end qui m'intéresse.
Un plan d'enfer ne pêche pas sur le fond, j'ai aimé son histoire, j'ai trouvé que c'était suffisamment original pour me distraire. J'ai aussi apprécié le fait que ce soit plutôt réaliste (ce n'est pas 100% le cas, hein, c'est pas tous les jours que tu réussis à te faufiler en coulisses de ton groupe préféré et à passer du temps avec ses membres... dont l'un va tomber amoureux de toi...).
Non, ce que je reproche à Un plan d'enfer, c'est sa forme, son style d'écriture. Je veux bien que Jaz, son héroïne, soit originale, qu'elle le montre de part son comportement... mais son language m'a soulée au plus haut point. Elle passe son temps à déformer les expressions de la langue française, ce qui ne me gène absolument pas dans certains romans (je pense notamment aux détournements de Sophie Jomain dans la saga Felicity Atocock - que j'adore), mais, ici, c'est TROP. Il y a trop de jeux de mots, trop de morceaux d'expression vieillottes - et ils se répètent en plus !
Pire encore, Jaz n'est pas seulement le personnage principal de Un plan d'enfer, elle en est aussi la narratrice. Alors ses abus de language ne se trouvent pas que dans les dialogues (qui sont déjà nombreux - chick lit oblige), ils se glissent partout, dans les pensées de Jaz comme dans les descriptions...
Pire encore (bis), on pourrait se dire que, au moins, les dialogues avec d'autres personnes me permettraient de souffler, vu que, techniquement, seule Jaz semble venir d'un autre monde... Mais pas du tout ! Certains personnages développent cette manie - chapitre après chapitre - sûrement à cause de leur proximité avec Jaz. Et, comble du ridicule, il arrive que la même foutue expression se retrouve deux fois à quelques lignes d'intervalle, une fois dans la tête de Jaz, une fois dans la bouche de son prétendant. Non, mais, sans blague, il ne la connaît que depuis quelques heures, il est originellement "normal" (comprendre : pas original comme Jaz) et il n'a rien d'un médium, ce n'est strictement pas possible qu'ils pensent tous deux "débiter des bobards" au même moment !
Franchement, je pourrais réouvrir cet e-book et vous donner des tas de citations qui, mises bout à bout tout du le long de ma lecture, m'ont énervées au plus haut point. Mais je ne vais pas le faire*, car je suis déjà à fleur de peau rien qu'en écrivant cette chronique, et je ne suis pas masochiste pour un sou. Vous n'avez qu'à lire le résumé et vous dire qu'il reflète bien la proportion d'expressions détournées du roman : trois courtes phrases = un détournement ("coup de tête" devient "coup de caboche"). Lu une fois dans le résumé, ou si cela arrivait au compte-goutte, rien qu'une fois toutes les dix pages, je me dirai que c'est original et je sourirais. Mais quand cela arrive sans arrêt, c'est TROP. C'est trop. C'est trop ! C'est TROP. C'est TROP ! TROP ! TROP !!! TROP !!!! TROP !!!!! TROP !!!!!! TROP !!!!!!! TROP !!!!!!!! TROP !!!!!!!!!! TROP !!!!!!!!!!! TROP !!!!!!!!!!!! TROP !!!!!!!!!!!!! (Ceci n'est un exemple montrant que l'on n'a pas envie de voir la même chose "originale" sans arrêt. Et, encore, ici, vous pouvez zapper facilement ce qui vous énerve sans rater un passage de votre lecture ni perdre le fil de ma pensée...)
Je le redis donc, le fond de l'histoire était sympa et distrayant. Mais la forme dessert totalement Un plan d'enfer. Tant et si bien que je me suis arrêtée et j'ai abandonné - pour toujours - ce roman une fois que j'en ai lu la moitié. Les avantages de savoir la fin de l'histoire n'ont pas contre-balancé les inconvénients de m'énerver toute seule devant la façon dont elle est écrite. Je vous le disais plus tôt, je lis par plaisir, et ici le plaisir s'est envolé à cause de cet abus magistral.
Vous vous en doutez, je ne vous recommande pas la lecture de ce livre. On notera que j'ai fait le test auprès de mes proches - les pauvres ! - sans leur annoncer ce qui les attendait. Je leur ai lu quelques passages et ils ont aussi trouvé ce style déplaisant (et, encore, je me suis arrêtée après quelques minutes...). J'ai cependant vu des avis sur la toile vantant cette originalité d'écriture de Camille Avril... Vous savez, les goûts et les couleurs...

* EDIT : Après avoir posté ma chronique, je suis allée voir ce que donnaient les notes sur Amazon. Une lectrice y a partagé cet extrait, je me suis dit qu'il récupitulait bien ce que je reproche à ce roman. Accrochez-vous bien...
"- Peux-tu me dégoiser en quoi ça te reluque ? Je ne vois pas pourquoi il se mêle de mes échalotes, tout à coup.
— Après la nuit qu'on vient de passer ensemble, on est un peu des poteaux, non ?
Mon ouïe me ferait-elle défaut ? Zip Lewis vient-il réellement de déblatérer qu'on était poteaux ? Par le tutu des petits rats !
-Mais... on s'est rencontrés il y a peu, j'objecte.
Il se gouaille."

Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
  08 septembre 2016
Un plan complètement barré pour une nuit d'enfer !
Il ne se passe jamais rien de palpitant dans la vie de Jaz, et pour couronner le tout elle a une poisse terrible. Pour amener un peu de distraction dans sa vie monotone, elle décide de se rendre à l'une des représentations de ses idoles, les Tiny Mumbles, en espérant avoir l'opportunité de leur parler. Plus exactement, elle rêve d'épouser le beau Flynn Turner. Encore faut-il réussir à les approcher. Ce jour là, Jaz tente le tout pour le tout...
Jaz est une jeune femme pleine d'énergie, très attachante. Après quelques pages, on a vite fait de comprendre qu'on a affaire à une fille assez spéciale. Jaz est un personnage super amusant, plus excentrique que prévu, je pourrais même dire un peu tordu. J'ai adoré ce petit bout de femme qui mine de rien, ne se laisse pas marcher sur les pieds. Au risque de se mettre dans le pétrin et de passer pour une dingue !
Jaz a droit à une nuit qu'elle ne risque pas d'oublier. D'abord parce qu'elle est en charmante compagnie. Charmante mais insupportable, du genre à vous coller aux basques pour une histoire de drap de bain. Mais surtout parce qu'au cours de cette nuit mouvementée, elle va créer des liens qu'elle n'aurait jamais imaginer. La complicité de tout ce petit monde fait plaisir à voir et leurs échanges plein d'humour donnent inévitablement le sourire.
L'auteure a un style assez original. Elle utilise un langage familier avec des expressions loufoques que je n'avais jamais entendu. J'ai trouvé quelques formulations assez répétitives mais dans l'ensemble je me suis bien marrée. Déjà que la situation est plutôt comique, l'auteure en rajoute avec les répliques de Jaz qui sont à mourir de rire. La lecture est on ne peut plus dynamique et terriblement drôle. Ca se lit en un clin d'oeil et on redoute la fin de cette folle aventure. le déroulement de la soirée est plein de surprises, improbable, et on en redemande !
Verdict : Un moment de lecture divertissant grâce à Jaz et sa terrible répartie. Camille Avril nous présente des personnages très attachants à qui on souhaite bien d'autres aventures, si possible toutes aussi entraînantes. Il est clair qu'ils se sont bien trouvés ces dingues. En tout cas, je suis plus que partante pour une autre folle soirée !
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
les-lectures-de-titou
  06 septembre 2016
Ce livre, c'est un pur moment de bonheur. Il m'est déjà souvent arrivé de pleurer en lisant. Il m'arrive aussi très régulièrement de rigoler. Par contre, il me semble que c'est la première fois que je pleure de rire. Sans blague. J'ai dû interrompre plusieurs fois ma lecture tellement j'étais pliée. J'ai réveillé mon mari au moins deux fois en me poilant comme une débile. Rien que d'y repenser, je me marre encore… notamment un passage avec des poneys...

Jaz est une jeune femme incroyable. Elle se décrit elle-même comme une naine plutôt mignonne. Pour moi, ce qui fait tout son charme, ce sont ses expressions et sa répartie. Et aussi le fait qu'elle ait toujours la guigne, c'est tellement drôle. Malgré cela, Jaz, avec son esprit un peu tordu, arrive à presque réaliser un de ses rêves, rencontrer les Tiny Mumbles et surtout le chanteur, Flynn Turner. Mais, je l'ai déjà dit, réaliser ses fantasmes est souvent une mauvaise idée… En l'occurrence, la réalisation de celui-ci va entraîner Jaz dans une course poursuite incroyable, mais aussi dans une nuit mémorable. Pour elle qui voulait casser sa routine, on peut dire qu'elle a réussi.

Une histoire qui se dévore, les échanges sont absolument divins. Il faut dire que je suis une très bonne cliente pour ce genre d'humour. La plume de Camille est fluide et très agréable. J'ai adoré sa manière de détourner les expressions, ou même d'en créer certaines. Je suis une fan des jeux de mots, et avec ce récit, j'ai été gâtée. Je me demande juste si j'arriverais un jour à placer des phrases du genre : « Tu m'as raconté des laitues ? » ou « il n'y ait que moi qui sois grotesque à tout bout de pâture »… La seule que j'utilise déjà, merci Crocodile Dundee, c'est « Ce ne sont pas tes échalotes ».

Ce livre appartient à la collection Lipstick, alors il n'est pas seulement drôle. Il y a aussi une petite romance. C'est même tout l'intérêt des échanges épiques entre les personnages.

Mon seul regret est la fin un peu brutale. le dénouement était assez évident, c'est pas le souci. C'est juste que je suis une grande fan des épilogues… et j'aurais aimé rester un peu plus longtemps avec Jaz, Twist, Zig, Cal, Ellie, Flynn, Alex et Sasha.

Ccl : Coup de coeur pour ce livre qui offre un pur moment de bonheur. le récit est désopilant. Les personnages sont sympathiques et attachants. Les répliques, jeux de mots et expressions sont voués à devenir cultes… au moins pour moi. Merci Camille Avril pour cette bulle de bonne humeur.
4,75/5
Lien : http://les-lectures-de-titou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carnet_de_Lecture
  23 septembre 2016
La vie est assez monotone pour Jaz. Alors quand avec ses copines elle doit se rendre à une séance de dédicaces de son groupe de rock préféré, les Tiny Mumbles, et ENFIN rencontré les membres, et surtout le chanteur Flynn, c'est l'excitation totale.
Jaz elle est pas très grande, genre un mètre cinquante-deux, mais alors, elle a un humour et un sens de la répartie surdimensionné ! L'histoire se déroule au cours d'une soirée, d'une nuit. Mais alors moi j'ai été complètement embarquée dans son aventure complètement loufoque où on va de rebondissements en rebondissements parce qu'il faut le dire la petite Jaz elle est assez malchanceuse. Mais elle a de la suite dans les idées ! Et elle va tout faire pour rencontrer les Tiny Mumbles. Mais bon tout ne se passe pas comme prévu vous vous en doutez bien... Jaz nous sort une multitude d'expressions maisons, plus ridicules les unes que les autres genre "Sur la couche-culotte de mon grand-père sénile,...". Et puis avec Twist, le guitariste du groupe, on a le droit à des joutes verbales plus tordantes les unes que les autres...
L'auteure nous embarque avec Jaz, Twist et le reste de la bande dans une soirée complètement déjantée avec un rythme hallucinant. Un language familier où on se demande où elle a été cherché toutes ces expressions et des personnages supers attachants avec lesquels j'aurais bien envie de revivre une soirée comme celle-là.
Bref, ce livre c'est vraiment un remontant, un concentré de bonne humeur. Moi, personnellement, j'ai rigolé du début à la fin. J'en pleurait tellement j'ai rigolé. J'ai adoré.
Lien : http://notrecarnetlecture.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stella62
  27 septembre 2016
Jasmine, dite « Jaz » ne rêve que d'une chose : que Flynn Turner, le chanteur des Tiny Mumbles, la demande en mariage. Alors qu'elle et ses amies sont sur le point de les rencontrer, elle a un « plan d'enfer », enfin si on veut, car son fameux plan ne se déroulera pas comme prévu !!!
J'avais repéré ce titre sur le site de l'éditeur, et j'ai naturellement foncé quand on me l'a proposé. L'intrigue n'est pas très originale, mais bien menée. Je me suis laissée emporter dans l'histoire dès les premières pages, à tel point que j'avais la sensation d'être aux côtés de l'héroïne durant toute ma lecture. Très vite, je me suis doutée de la chute de l'histoire, mais les péripéties qui gravitent autour rythment très bien le roman. Attention, ne vous attendez pas à une simple comédie romantique, non ! Celle-ci est humoristique à souhait.
La plume de Camille Avril est fluide. Quant au langage utilisé par l'auteure, par moments, je me suis mise à relire plusieurs fois l'expression afin d'être sûre d'avoir bien compris.
Les personnages sont attachants. Ici, nous avons tout un panel de protagonistes qui sont haut en couleurs : entre la poissarde, celle qui mange tout le temps, un homme sexy mais qui est très sensible,... nous n'avons pas de quoi nous ennuyer.
En bref : j'ai passé un excellent moment avec livre. Bourrée d'humour, cette comédie romantique ne nous laisse pas de marbre !! Fou-rire assuré !
Lien : https://stellasbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   24 septembre 2016
À mon grand dam, je fais partie de cette catégorie de personnes qui peuvent dormir des jours entiers quand rien ne les tire de leur sommeil. Si l’on tient compte de cela, je ne suis pas si malchanceuse : cet imbécile de réveil aurait pu ne pas sonner du tout. Ç’aurait été catastrophique. Pour le coup, c’était tout juste affreux. Assez affreux cependant pour que je doive bondir hors de mon lit tel le cabri (bien que les cabris n’aient pas de plumard, à ma connaissance).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 septembre 2016
— Tu l’as mérité, non seulement tu ne tiens pas ta promesse mais en plus tu te farcis ma bobine. On ne récolte que ce que l’on plante.
— Sème.
— Pardon ?
— Ce que l’on sème. « On ne récolte que ce que l’on sème »
Commenter  J’apprécie          10
LireoumourirLireoumourir   14 novembre 2016
- Peux-tu me dégoiser en quoi ça te reluque ? Je ne vois pas pourquoi il se mêle de mes échalotes, tout à coup.
— Après la nuit qu'on vient de passer ensemble, on est un peu des poteaux, non ?
Mon ouïe me ferait-elle défaut ? Zip Lewis vient-il réellement de déblatérer qu'on était poteaux ? Par le tutu des petits rats !
-Mais... on s'est rencontrés il y a peu, j'objecte.
Il se gouaille.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 septembre 2016
La vie est une calamité. Je sais, cette observation n’est ni inédite, ni franchement philosophique. Seulement, lorsqu’on trébuche sur les rebords de trottoirs, qu’on se foule les chevilles à tout bout de pré, qu’on glisse à la moindre trace sur le sol de gel, de crème glacée ou de peau de banane, il est tout à fait possible de déduire que le monde entier craint.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 septembre 2016
Je crois que ce gars est le genre de quidam qui jouit de la mauvaise fortune des autres. Toutefois, même en sachant ça, je n’arrive pas à l’abhorrer. Il est trop charismatique et drôle pour que je puisse lui en vouloir. Et puis, je ne peux m’en prendre qu’à mon orgueil démesuré après tout. Si je ne voulais pas avoir à grimper sur ce monstre, je
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : comédie romantiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3136 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre