AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0061148709
Éditeur : Harper (01/01/2006)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
When Elizabeth Bennet first met Mr. Darcy, she found him proud, distant, and rude - despite the other ladies' admiration of his estate in Derbyshire and ten thousand pounds a year. But what was mr. Darcy thinking ?

Jane Austen's classic Pride and Prejudice has long stood among the most beloved novels of all time. The story of Elizabeth Bennet's blossoming romance with "haughty, reserved, and fastidious" Fitzwilliam Darcy has enchanted readers for near... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Melisende
  16 juin 2011
Grâce au site de troc Bookmooch, j'ai réussi à échanger de nombreux titres et ai eu la joie de recevoir pas mal de livres étrangers. le site est ouvert au monde entier et on y trouve surtout des livres en anglais (les titres français sont plus rares). J'ai donc pu me concocter une petite pile dédiée à la littérature para-austenienne, venant tout droit des Etats-Unis et d'Angleterre. Darcy's story a atterri dans ma boîte aux lettres il y a quelques semaines seulement et, ayant alors envie de renouer avec l'histoire de Jane Austen, il n'a pas fait long feu dans ma PAL…
Malgré quelques difficultés de compréhension (je ne suis pas bilingue), j'ai pris énormément de plaisir à la lecture de cette réécriture. Comme le titre l'indique, Mr Darcy est au premier plan. Quel bonheur de le retrouver et de le redécouvrir sous un autre angle !
Un résumé est-il nécessaire ? Je pense que la phrase utilisée en couverture est assez explicite : « Pride and Prejudice told from a whole new perspective ». Evidemment, si vous ne connaissez pas l'histoire d'origine - Orgueil et Préjugé, donc -, je vous renvoie au billet correspondant sur ce blog, à ceux - nombreux - des autres blogueuses, ou même aux adaptations qui vous donneront un léger aperçu (pour celle de 2005) ou carrément une mise en scène fidèle (celle de 1995, billet prévu dans les semaines/mois à venir !).
En parlant de l'adaptation BBC de 1995, sachez que la connaître avant la lecture de Darcy's story peut être un petit plus, car Janet Aylmer s'est inspirée (elle nous l'explique en postface) de celle-ci pour donner plus de profondeur aux personnages de sa réécriture. Et en effet, je n'ai eu aucun mal à reconnaître Colin Firth derrière les attitudes du Darcy qu'elle nous propose, ou même Jennifer Ehle dans les scènes où Elizabeth Bennet apparaît. J'ai eu constamment les visages des acteurs de la BBC en tête, et c'était un plaisir de les voir « s'animer » dans des scènes inédites.
Vous pouvez vous demander quel est l'intérêt d'une telle réécriture. Et bien, outre la joie de retrouver ces personnages dont on ne se lasse pas, c'est aussi le bonheur de les découvrir dans des scènes inédites ! Orgueil et Préjugé de Jane Austen suit le point de vue exclusif de l'héroïne, Elizabeth Bennet. Janet Aylmer reprend cette histoire du point de vue de Darcy ; toutes les scènes où la pétillante Lizzie est absente ont du être inventées ou au moins écrites avec le peu d'éléments qu'on connait dans le texte d'origine. de la même façon, ce qu'a pu vivre Elizabeth en l'absence de Darcy, ce qu'elle sait, ce qu'elle ressent,… est inconnu de celui-ci.
Quel plaisir d'assister à des scènes entre le mystérieux et sa jeune soeur qui comprend, bien avant lui, ce qui se passe et le conseille… ou encore ces passages où, indécis et malheureux, il réfléchit, pèse le pour et le contre… et remballe cette idiote de Miss Bingley ! Janet Aylmer nous propose un éclairage du personnage, nous apporte des éléments sur son caractère. Bien sûr, c'est la vision qu'elle a, elle, de Mr Darcy ; mais j'ai le sentiment qu'elle l'a bien cerné et je pense que Jane Austen a de quoi être (où qu'elle soit) satisfaite et rassurée par ce que devient son personnage sous la plume d'une autre auteure, presque deux siècles après sa création.
Souvenez-vous, il y a quelques-mois, je faisais ma première lecture para-austenienne - grâce à Fée Bourbonnaise lors du Swap Jane Austen - avec Mr Darcy's Diary de Amanda Grange. Là aussi il était question d'une réécriture du point de vue de Mr Darcy, mais pas de n'importe quelle façon : sous forme de « journal intime ». Ici, et c'est peut-être ce qui rend la lecture en VO un peu plus difficile, Janet Aylmer utilise le récit à la troisième personne du singulier avec descriptions et dialogues. Les descriptions sont parfois un peu « poussées », j'ai donc eu quelques difficultés avec le vocabulaire. En revanche, je me suis, paradoxalement, plus attachée au Darcy introduit à la troisième personne par Janet Aylmer, qu'à celui qui écrit son journal à la première personne chez Amanda Grange. J'ai bizarrement eu l'impression d'en savoir plus sur ce qu'il ressent ici que dans ma précédente lecture.
J'ai trouvé cette version dans le « ton » de l'originale : à la fois passionnée et toute en retenue (codes de l'époque obligent !). Les scènes ajoutées s'insèrent bien dans la schéma et ne fait pas « tache » aux côtés de celles qu'on connait déjà. Janet Aylmer a, à mon goût, réussi à respecter l'oeuvre originale, tout en apportant sa vision de l'histoire. C'est réussi !
En bref, même si cette réécriture est moins abordable que celle d'Amanda Grange, je lai trouvée encore plus intéressante que cette dernière car encore plus « poussée », plus généreuse au niveau des scènes inédites et de la personnalité de Mr Darcy. Amoureuses du mystérieux Fitzwilliam, lancez-vous sans hésiter !
Je conseille la lecture de Darcy's story après celle d'Orgueil et Préjugé bien sûr, et, de préférence, également après le visionnage des cinq heures de la série de la BBC de 1995.
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
100choses
  21 janvier 2012
Il y a tout juste un an, je découvrais pour la première fois Orgueil et Préjugés, peu de temps après, je me suis intéressée aux adaptations sur écran, et voici que désormais grâce à Meli (merci Miss), je redécouvre ce merveilleux roman au travers de la littérature para-austenienne.
Même si la demoiselle semblait avoir beaucoup apprécié et que le concept était plus qu'alléchant, j'étais tout de même un poil sceptique. Au final, mes craintes se sont bien vite envolées, car Janet Aylmer réussit à être très fidèle non seulement à l'intrigue mais aussi au style et au ton de l'original sans pour autant sombrer dans la simple paraphrase. Mais voyons cela plus en détails.
Le premier truc qui m'a énormément plu, c'est donc la fidélité à l 'oeuvre originale, que ce soit dans les caractères des personnages, ou dans les étapes de l'intrigue. Bien sûr, les scènes mises en avant ne sont pas les mêmes et du coup, c'est intéressant parce qu'il y a réelle création de la part de l'auteur et en même temps les deux oeuvres se répondent, quelque part. C'est un peu comme si on avait accès aux « coulisses » d'O&P sans que cela n'en rompe le charme. Grace à ces nouvelles scènes, les personnages sont mis en avant de façon différente et j'ai beaucoup apprécié par exemple, que l'on fasse d'avantage connaissance avec le colonel Fitzwilliam. On se rend aussi d'avantage compte de la transparence de Mary Bennet puisque celle-ci est presque absente de ce roman. Et puis les événements choisis donnent lieu à des scènes mémorables, je pense tout particulièrement à la rencontre à Londres, entre Lady Catherine de Bourgh et Darcy ! Janet Aylmer crée de toutes pièces des scènes qui s'intègrent parfaitement à l'intrigue originale et évite ainsi de simplement nous résumer l'histoire de départ.
En découvrant les réactions de Darcy, on prend également plus aisément conscience de l'effronterie de certaines répliques lancées par Elizabeth, et puis j'avoue avoir méchamment jubilé en voyant Miss Bingley se faire rabrouer à tout bout de champ même si cela ne semble pas la décourager. Les personnages deviennent encore plus vivants grâce à ces nouvelles facettes de leur personnalité que l'on découvre. Et comme promis dans le résumé, Darcy devient effectivement plus accessible, plus touchant. On peut à loisir pousser l'analyse de son comportement, de ses choix, ses hésitations tout en ayant cette fois-ci des réponses. le roman de Janet Aylmer donne vraiment un nouvel éclairage cohérent sur l'oeuvre austenienne.
En second lieu, j'évoquais le style et le ton. Là encore, on retrouve une grande cohérence avec l'oeuvre de départ. Si bien que lorsque les dialogues originaux sont intégrés à l'histoire, ils sonnent juste, n'ont pas l'air d'être importés. Malgré les presque 200ans qui séparent les deux oeuvre, Janet Aylmer a su s'adapter au style de Jane Austen avec beaucoup de fluidité, de naturel. Et puis surtout, elle a la même fraicheur d'esprit, la même impertinence. Elle connait parfaitement le texte original et s'amuse avec. Je me souviens avoir été marquée dès les premières lignes It is a consequence of possessing an income of ten thousand pound a year that a man may order his life to his own likening, and chose his own society. Cette première phrase détourne parfaitement celle d'O&P tant au niveau du sens que du rythme : It is a truth universally acknowledged, that a single man in possession of a good fortune, must be in want of a wife. J'ai vraiment adoré cette intertextualité, sorte d'hommage à l'original.
Bref, un livre qui, s'il ne remplacera jamais l'original, s'est tout de même avéré fort sympathique et j'ai pris plaisir à le déguster sous ma couette avec une bonne tasse de thé pour l'ambiance (et puis parce qu'on a toujours besoin d'une tasse de thé). L'exercice pourtant périlleux de la réécriture est franchement réussi et rappelle à la fois le roman et l'adaptation de 1995 que je chéris tant. Je crois que je vais m'intéresser de près à cette littérature para-austenienne !
Lien : http://leboudoirdemeloe.co.u..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PerdreUnePlume
  19 février 2010
Darcy, le ténébreux personnage d'Orgueil et Préjugés est un personnage qui reste assez mystérieux.
Ce fabuleux roman d'Austen livre les sentiments et perceptions de Lizzy mais on en sait au final assez peu sur ce qui occupe l'esprit du héros ; c'est cette version de l'histoire qu'a décidé de nous livrer Janet Aylmer.
(Mon avis dans la suite)
Lien : http://www.perdreuneplume.co..
Commenter  J’apprécie          00
hinata123
  04 février 2013
mon premier vrai roman en anglais! Je suis on ne peut plus satisfaite de ma première lecture que j'ai adoré ! Se replonger dans Orgueil et Préjugés, qui plus est dans la tête de Mr Darcy, revoir tout le roman à travers ses yeux à lui, j'ai trouvé ça vraiment génial !
Lien : http://uneporteaufildespages..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
100choses100choses   13 novembre 2012
It is a consequence of possessing an income of ten thousand pound a year that a man may order his life to his own likening, and chose his own society.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : réécritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

A une lettre ou deux près...

La Fontaine : Tout flatteur vit aux .... de celui qui l’écoute

dépends
des pans
dépens

12 questions
105 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , orthographe , vocabulaire , expressionsCréer un quiz sur ce livre